04 Juin

François Hollande déterre aussi sa proposition 56

Simple coïncidence ou lien de causalité, l’annonce de la création officielle de l’Office Public pour la Langue Occitane a été suivie par une possible réactivation de la signature par la France de la Charte Européenne des Langues Minoritaires. Un vieux serpent de mer de 23 ans que l’on pensait enterré ou noyé -comme le dossier de l’OPLO- dans les terres jacobines françaises.

Comme annoncé hier soir, le Télégramme de Brest fait part de la volonté du Président de la République de tenir sa promesse 56.

Dans un courrier adressé au président de la Commission des Lois (le Breton Jean-Jacques Urvoas), le président écarte la possibilité d’un référendum et indique le dépôt d’un projet de loi de réforme constitutionnelle permettant la ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires « dans les meilleurs délais ». Un projet de loi émanant du gouvernement alors qu’une proposition de loi vient des parlementaires, c’est Christiane Taubira qui est chargée de travailler sur ce texte.

Jean-Jacques Urvoas a répondu ce matin à une interview de France Télévisions (Gaëlle  Darengosse, Christophe Romain). Il s’exprime sur les difficultés rencontrés sur ce dossier épineux de la Charte Européenne, le processus choisi, mais aussi sur la création douloureuse de l’OPLO.


Jean-Jacques Urvoas par france3midipyrenees

Difficile de savoir si le processus ira cette fois jusqu’au bout (réunion du Congrès et vote à la majorité des 3/5èmes). La campagne électorale pour les élections régionales devrait en tous cas permettre à ceux qui le souhaitent de se positionner sur la question.
   
Lo Benaset