21 Oct

Langues régionales : un colloque avant l’agrégation ?

Dès demain et pendant 3 jours, la Fédération pour les Langues Régionales dans l’Enseignement Public (FLAREP) tiendra son colloque à Montpellier. L’occasion de faire le point sur l’enseignement de ces langues et de faire avancer certains dossiers. Hier, une lettre signée de Najat Vallaud-Belkacem laisse entendre qu’une agrégation pourrait être créée pour l’occitan et d’autres langues régionales. Un prélude très intéressant pour un colloque où plus de 150 participants sont attendus.

FLAREP par france3midipyrenees 

B. Roux JY Bascands M. Blasco C. Lacroix C. Pelhate MP. Fournier

30ème colloque de la FLAREP à Montpellier

flarep_800Cette fédération née en 1987 regroupes les principales associations ou fédérations de parents d’élèves et d’enseignants. Pour l’occitan c’est la FELCO (Fédération des Enseignants de Langue et Culture d’Oc) et le CREO (Centre Régional de l’Enseignement de l’Occitan) côté enseignants et  Oc-BI pour les parents. Dans un monde de repli, de peur et d’identités à toutes les sauces, le colloque organisé par les composantes occitanes de la FLAREP joue sur l’ouverture et la différence. Avec des conférences, des ateliers, les difficultés et les succès pour chaque langue, on y débattra sur le thème « Identité et Altérité ». La plupart des langues régionales seront présentes, ainsi que différentes personnalités. Le maire de Montpellier Philippe Saurel sera là, Carole Delga représentée par l’élu régional Patric Roux, Charline Claveau-Abadie, directrice de l’Office Public pour la Langue Occitane. On annonce aussi Olivier Noblecourt tout récemment promu Directeur de cabinet de la Ministre et chargé du secteur des langues régionales au Ministère de l’Education.

La Ministre de l’Education n’est pas contre une agrégation pour les langues régionales

C’est une revendication portée depuis longtemps par la FLAREP : la création d’une agrégation. Depuis 1992, il existe un CAPES pour les langues régionales mais pas d’agrégation. Ce qui créé une disparités entre les enseignants des langues régionales et leurs collègues. A plusieurs reprises, la demande a été faite, des députés sont intervenus en ce sens à l’Assemblée Nationale. En 2012, le président candidat Sarkozy l’a même promise pour la langue corse lors d’un meeting à Ajaccio. Lors de leur dernier rendez-vous au Ministère de l’Education Nationale le 5 juillet 2016, la FELCO a fait savoir à Olivier Noblecourt qu’un engagement avait été pris la veille pour le Corse et mis la pression. Difficile de faire la sourde oreille quand Jean Marie Arrighi, inspecteur pédagogique régional donne une interview sur France Inter… Hier, le tout nouveau président de la FELCO Yan Lespoux a eu la bonne surprise de recevoir un courrier de Najat-Vallaud Belkacem indiquant que des travaux étaient menés pour créer cette agrégation et que se préparait également une convention-cadre entre l’Office public de la Langue Occitane (OPLO) avec les 5 académies.

Ce n’est donc pas encore officiel mais la Ministre ne multiplie pas ce type d’annonce, ce qui donne du poids à celle-ci. Comme pour le CAPES en 92 initié par une langue régionale, on peut imaginer que l’agrégation profitera également à toutes les langues régionales. Une mesure qui constituerait un attrait pour ces enseignements, la fin de la discrimination pour ses enseignants. Attention toute fois que l’obtention de l’agrégation n’entraîne pas une baisse des postes au CAPES !

3 jours à Montpellier, Béziers, Sète et un nouveau président occitan

En attendant la concrétisation, le colloque se tiendra au Gazette Café de Montpellier samedi pour une table ronde et le dimanche pour des échanges sur « Identité et altérité ». Le lundi sera plus ludique avec une visite au CIRDOC de Béziers et l’après midi à Sète, carrefour des identités.

Yan Lespoux Photo : Lo Benaset

Yan Lespoux Photo : Lo Benaset

Ce sera le premier colloque pour Yan Lespoux en tant que président de la FELCO. Membre depuis 2003, il a été trésorier, secrétaire et participé à de nombreuses rencontres au Ministère, notamment celle de juillet dernier. « La FELCO a un fonctionnement collectif et le président en est le chef d’orchestre. Yan a des qualités personnelles, l’expérience du fonctionnement de la FELCO. Il a des bons rapports avec les gens… Tout ceci en fait The right man at the right place ! » Paroles de son prédécesseur : l’incontournable Philippe Martel !

http://www.flarep2016.com/

Lo Benaset @Benoit1Roux