19 Jan

Tè Vé Òc : une TV qui se développe.

Depuis 2012, Tè Vé Òc réalise des programmes en occitan diffusés sur TV Sud, mais également sur son propre site et sur celui du CIRDOC via Occitanica. Elle s’est nichée à Nîmes, rue des Gabians et fonctionne grâce à des bénévoles et depuis le 4 janvier elle a désormais sa première employée : Amy Cros

Tè Vé Òc qu’es aquò ?

Chaque semaine, Tè Vé Òc propose une émission de 13 minutes diffusée sur la TNT locale par TV Sud le vendredi soir à 18H30. La même émission est aussi en ligne sur leur propre site. Elle propose aussi ses services à des particuliers, des ventes de reportages… Certains sont commandés par le CIRDOC de Béziers pour y être diffusés et archivés. Elle propose aussi des projets pédagogiques.

Reportage : B. Roux D. Hémardinquer M. Blasco E. Ducau F. Ratel MP. Duvivier


Tè Vé Oc par france3midipyrenees

Le budget est d’environ 10 000 euros cette année. L’association est soutenue par l’agglo de Nîmes, le Conseil Départemental du Gard et l’ex-Conseil Régional du languedoc-Roussillon. Les chevilles ouvrières sont principalement Lise Gros (présidente) et Michel Gravier (cadreur-monteur et trésorier), mais aussi d’autres bénévoles qui travaillent pour réaliser au moins les 4 émissions mensuelles. Depuis le 4 janvier, la Provençale Amy Cros les a rejoint, employée à mi-temps pour faire des émissions et s’occuper de la communication.

Amy Cros Fòto : Lo Benaset

Amy Cros
Fòto : Lo Benaset

Amy Cros, una jornalista a Tè Vé Òc

Amy est née à Vaison-la-Romaine. Elle a appris l’occitan en 2010. L’an dernier, elle rencontre Claudine Paul sur un tournage et lui parle de ses envies journalistiques. Elle réalise un stage très concluant à Tè Vé Òc où elle a réalise le site internet. L’association décide donc de l’embaucher le 4 janvier 2016, dans le cadre d’un emploi aidé. Le reste du temps, elle est étudiante à Marseille en journalisme et communication. Elle est Journaliste Reporter d’Image et fait aussi des articles pour Aquò d’Aquí.  Nous l’avons suivie en tournage sur Nîmes avec Michel Gravier. Elle souhaiterais faire une émission ornithologique sur Tè Vé Òc.

Michel Gravier et Amy Cros Fòto : Lo Benaset

Michel Gravier et Amy Cros
Fòto : Lo Benaset

L’istòria ligada a Tè Vé Òc

En 1990, Philippe Reig et Daniel Martinez déposent un pilote à la mairie de Nîmes. En 1996, ils créent une télévision sur le réseau câblé de Nîmes. 3 ans plus tard, ils obtiennent l’autorisation d’émettre sur le réseau hertzien. En 2004, cette télé s’appelle désormais TéléMiroir. Elle obtient une autorisation pour émettre de 10 ans. Philippe reig et Daniel Martinez ont demandé à Lise Gros de lui fournir des programmes en occitan. Visiblement, le feu vert du CSA vient du fait que cette TV fait un peu de place à l’occitan. Dominique Baudis, alors président du CSA aurait particulièrement apprécié que Philippe Reig lui récite du Frédéric Mistral. Il aurait déclaré : « Quelqu’un qui est capable de citer Frédéric Mistral de tête mérite d’avoir une chaîne à la place des autres ». En 2010, TéléMiroir -ex groupe Hersant- intègre le groupe Médias du Sud. En 2011, la télé prend le nom de TV Sud avec 3 décrochages sur Nîmes, Montpellier et Perpignan.

Aujourd’hui, forte de sa pérennité et de son développement, vous pouvez aider Tè Vé Òc en adhérant à l’association.

Tè Vé Òc

30 rue des Gabians

30900 Nîmes

Lo Benaset