02 Juin

Que n’i a pron d’estar mespresats

8 ème jour de grève pour David Grosclaude. Les soutiens se multiplient : 150 élus, près de 5000 signataires pour la pétition et dès actions de jeûne menées par des conseillers régionaux  de Midi-Pyrénées, Auvergne, et PACA devant les hôtels de régions respectifs.

Le mouvement prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux, les actions et rassemblements sont nombreux (une vingtaine pour aujourd’hui) mais  les les médias nationaux sont toujours sourds. David Grosclaude s’interroge sur son blog et tente de trouver des explications à cette mécanique médiatique qui reste la même. Ce matin, dans Good Morning occitània il expliquait que le dossier de l’OPLO avait été enterré par ce gouvernement et que l’on commençait à peine à le sortir de terre. En tous cas rien de nouveau et concret du côté du gouvernement. Pour notre part, nous avons sollicité la Ministre de l’Education pour une interview en fin de semaine pour tenter de briser ce silence. Nous verrons ce qu’il en est.

Pecaire, tot aquò per una simpla signatura sus un papieròt…Alèra que se demanda pas d’argent a l’Estat per adujar l’Ofici Public per la Lenga Occitana. De que seriá se l’Estat deviá participar ! De que se pausar questions e perseguir lo moviment.

Demain, une conférence de presse est prévue à 15H30 au Conseil Régional d’Aquitaine, suivie d’un rassemblement. Plusieurs personnalités politiques sont annoncées. Nous y serons pour le journal occitan de samedi.

 

Reportatge France 3 Pau Clément Alet e Sylvie Tusq-Mounet diluns 1èr de junh.


DAVID_GROSCLAUDE_S3005 par france3midipyrenees

Lo Benaset