26 Mai

Eleccions europencas : de resultas sens cap de morala.

Depuis hier soir, les 74 députés européens de France sont connus. Sans aucune bonne surprise, ni vraiment de morale. Le parti vainqueur (FN) est celui qui rejette avec le plus de véhémence cette Europe, dans un repli identitaire caractérisé. Mais ses 24 élus siégeront quand même au Parlement Européen. Cherchez l’erreur ! Sauf s’ils font comme les Le Pen père et fille. En termes de participation aux votes, Marianne Le Pen se classe 701ème et Jean-Marie Le Pen 709ème sur 766. Sens comentari !

 François Alfonsi serà pas mai al parlament.

Toujours dans le registre amoral, un député très assidu, qui a beaucoup travaillé -notamment pour les langues et cultures régionales- et qui ne reviendra pas au Parlement. François Alfonsi se présentait sous la bannière « Régions et Peuples Solidaires » faute d’accord avec l’allié naturel « Europe Ecologie Les Verts ». Résultat : 0,75% des voix, pas loin de 25 000 votes. Un vrai gâchis pour cause de bisbilles avec « Les Verts ». Comment le même homme, avec un bilan très positif, peut passer de plus de 18% des suffrages en 2009 à moins de 1% cinq ans plus tard ? Sous prétexte qu’il ne se présente pas sous la même étiquette…

bove_6 (1)© F. Valéry / France 3 Midi-Pyrénées José Bové à France 3, sur le plateau de La Voix est Libre

Tous les espoirs reposeront donc sur les épaules et le charisme de José Bové. Il sera bien seul à porter la voix des langues et cultures régionales à Strasbourg et Bruxelles. Sa liste avec la candidate occitane Régine Barthélémy obtient 11,48% et donc 1 seul député. Catherine Grèze n’ayant pas été réélue.

 Los Occitans e autres regionalistas

Dans les 3 circonscriptions qui englobent des régions et départements occitans, seule la liste « Occitània per una Euròpa dels pòbles » présente dans le Sud-Ouest affichait ses couleurs occitanes. Avec des candidats issus principalement du Partit Nacionalista Occitan qui obtiennent 0,03% des suffrages, soit 878 voix. La liste menée par Martine Gros arrive en 21ème position sur les 25 listes présentes.

ob_3e091a_ob-8d890a-martine-gros

Martine Gros tête de liste « Occitània per una Euròpa dels pòbles »  Photo : JM Pellet

C’est nettement mieux pour la liste basque menée par Jean Tellechea : 0,25% des voix (7411 votes). Soit quasiment 2 fois plus que la liste Esperanto menée par Monique Juy.

 Dans tous ces résultats, les déceptions et autres motifs d’indignation ne manquent pas. Tiens au fait, en Espagne, un parti politique issu de la mouvance des « Indignés » envoie 5 députés au Parlement. Son nom : PODEMOS (nous pouvons). E nautres, poiriam pas ?

 Benoît Roux