11 Oct

Le festival Jazz sur son 31 soutient les artistes de la région

C’est la 34ème édition du Festival Jazz sur son 31. Soutenue par le Conseil Départemental de la Haute-Garonne cette manifestation fait place aux artistes américains (James Carter), aux français (Thomas Dutronc) mais aussi aux artistes locaux. La plupart des concerts sont gratuits.

Commencé le 7 octobre, le festival Jazz sur son 31 est l’un des rares à être maintenu. Certes la programmation a été réduite de moitié (33 événements cette année contre 72 l’an dernier), mais les grandes affiches sont présentes : James Carter, Thomas Dutronc, Jacky Terrasson, Jeff Ballard. Comme d’habitude, une place importante est réservée aux artistes français avec Thomas Dutronc, la saxophoniste Sophie Alour et  les pianistes Jacky Terrasson, Andy Emler, Rémi Panossian, Laurent Coulondre ou encore Yaron Herman.

Des « concerts clubs » dans plusieurs villes du département

Mais l’originalité, ce sont aussi des artistes locaux qui se produisent dans différentes salles d’une dizaine de communes de Haute-Garonne. Pour le coup, les scènes deviennent une sorte de club de jazz avec des artistes de la région toulousaine. Jeudi 8 Octobre, Serge Lopez et Pascal Rollando (2 musiciens de Bernardo Sandoval) ont ouvert le bal à Fenouillet.

Jeudi prochain 15 octobre, place à la poésie et à l’émotion avec ce spectacle où l’on retrouvera 2 artistes hors-pairs : tout d’abord l’accordéoniste aveyronnais Lionel Suarez et le chanteur et guitariste JeHaN. Une soirée en hommage au chanteur Allain Leprest disparu sans avoir eu la reconnaissance qu’il méritait. C’était un ami des 2 artistes. Lionel Suarez qui a accompagné beaucoup d’artistes -notamment Claude Nougaro- va mettre sa virtuosité au service des mots de Leprest et de la voix touchante de JeHaN.

JeHaN & Suarez – Je ne te salue pas

Ils seront le 15 octobre à la salle Georges Brassens d’Aucamville.

Le lendemain, le « Mystère trio quartet » sur un registre plus festif sera au foyer de Larroque. Jazz, blues, soul, manouche, les voilà sur les traces de Django Reinhardt.

Mystère Trio quartet – Ondine

Toujours manouche et tout aussi jazz, mais en quartet, Benjamin Bobenrieth Travels. De la fougue, de l’audace, les influences de Mingus et Coltrane sont bien là. A voir samedi 17 octobre à Lasserre-Pradère.

Et pour clôturer le festivale le dimanche 18 octobre, place aux Filibusters. Les cuivres rutilent et la Nouvelle Orléans s’approche. 3 saxs de toutes tonalités, 4 cuivres en tout et un batteur. Embarquement à 17H dimanche à Gratentour.

Toutes ces manifestations sont gratuites comme la plupart de la programmation du festival où seulement 6 spectacles sur les 33 seront payants. Raison de plus pour aller redécouvrir ces artistes et soutenir le monde du spectacle et de l’événementiel qui en a bien besoin.

En savoir plus sur le festival 

Renseignements et réservations pour les concerts payants

Benoît Roux

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *