13 Juin

Jansemin tòrna florir

Pendent 3 jorns, la vila d’Agen e d’unas associacions occitanas van festejar aquel crane poèta, sauta-en-banca, militant occitanista dabant ora, reconegut e onorat a Paris : Jacque Boé alias Jansemin. Retorn sus una vida rica e a despart.


Reportage Jornal occitan : Sirine Tijani Jack Levé Michel Blasco Martine Delaunay

Jasmin par france3midipyrenees

Una vida

6/03/1798 : naissance de Jacques Boé à Agen. D’une famille modeste, la lignée Jansemin (Jasmin) viendrait du grand-père qui en portait toujours une fleur à sa boutonnière. Un peu coquinòt, il se fait sortir du séminaire pour une histoire de fille. Se marie jeune et s’installe comme coiffeur de l’autre côté de la porte Saint Antonin.

1834 : première éditions de « Las papillotas » qui vont lancer sa carrière d’écrivain. Saltimbanque, comédien né, il lit ses vers en toutes occasions, s’accompagne d’une guitare.

1834-1835 s’en va dans toute l’Occitanie pour se faire connaître.

1842 : reçu par le roi Louis-Philippe à Paris

1853 : prix de l’Académie Française, reçu par napoléon III. Ami de Lamartine, Frantz Lizt qui met en musique plusieurs de ses vers. Une station de métro à Paris porte encore son nom.

4/10/1864 : Mort de Jansemin, dans la pauvreté et le dénuement car il avait tout donné à des œuvres caritatives. Nous fêtons cette année les 150 ans de sa disparition.


150ème anniversaire de la mort du poète occitan… par france3midipyrenees

Reportage Viure al pais 1998   Pèire Brun/Richard Bohan

 

L’òbra e la pensada

Nous sommes en pleine période romantique et Jansemin ne s’en démarque pas. Son œuvre est faite pour être dite, écrite sur le rythme du souffle. Il se dit Gascon mais écrit en languedocien. On y trouve aussi des aspects érotiques, politiques. Il était étiqueté comme libéral selon les critères de l’époque.

« Gascon totjorn, francimand jamais » écrit-il à Sylvain Dumon ministre de l’instruction civique. Toute sa vie, il a lutté pour défendre le gascon (l’occitan) partant du principe que le gascon est la langue du travail et du peuple, le francimand (français)  la langue des « mossurs », la « petite maîtresse » !

 

Las comemoracions

Dès ce soir au théâtre Ducourneau d’Agen, le groupe Oc va présenter son nouveau spectacle son et lumière : « Le mystère Jasmin ».

Samedi, parcours thématique bilingue autour de l’œuvre de Jansemin, animations musicales. Intermède musical à 16H30.

Dimanche : messe en occitan et taulejada du cent-cinquantenaire

Totas las entresenhas sul aquel siti

Benoît Roux