13 Fév

MP 14 : le futur métro des lignes 4, 14 et 11 se dévoile enfin… et roule sur la ligne 1 !

Ses premiers tours de roue dans le sous-sol parisien ont été menés discrètement, à l’abri des regards des voyageurs.Le MP14 est testé depuis le mois dernier la nuit, hors service voyageur, sur la ligne 1… alors même qu’il est destiné d’abord à la ligne 14, puis ensuite aux lignes 4 et 11.

Le MP14 version ligne 14, c’est un métro BOA comme la RATP n’en a jamais connu : avec ses 8 voitures (contre 6 actuellement pour le MP05 en service sur la 14), ce beau bébé de chez Alstom atteint les 120 m de long !

Si les essais du MP14 sont effectués sur la ligne 1 c’est que la doyenne du métro parisien représente, de par son tracé, un terrain particulièrement exigeant : l’idéal pour tester les nouveaux matériels à pneu et analyser au mieux les performances de cette rame ultra moderne (freinage, traction, compatibilité électromagnétique, confort acoustique, confort climatique…).

Pour emprunter ce nouveau métro tout beau, il faudra encore attendre un peu : c’est seulement à l’horizon fin 2019 que le MP14 rejoindra le nouveau site de maintenance et de remisage (SMR) dédié à la ligne 14, situé à Saint-Ouen et dont les travaux ne sont pas encore achevés. Viendra alors le temps du premier service commercial, avec voyageurs, sans doute début 2020. Des métros à 8 rames et d’autres à 6 rames se côtoieront alors sur la ligne 14, ce qui posera très certainement pas mal de problème aux usagers. Promis, la RATP mettra en place d’ici là une signalétique en cours de conception et inspirée du RER (habitué aux trains courts / trains longs). On jugera sur pièce.

En attendant, ce MP14 promet beaucoup ! Continuer la lecture

28 Jan

Parigo #67 : la ligne 4 du métro en plein renouveau

Imaginez une ligne 4 avec des rames plus rapides, plus régulières ; des stations relookées ; un nouveau terminus, à Bagneux, doté d’un centre de maintenance ; des trains neufs ; des quais colorés et sécurisés… tout ça, c’est pour bientôt ! D’ici 3 ans, la ligne 4 aura bien changé. En attendant, les travaux vont bon train. Les plus visibles, la pose des portes palières, préalable essentiel à l’arrivée des premiers trains automatiques, dès l’an prochain. Et figurez-vous qu’il y en 1062 à fixer : c’est un chantier titanesque que les équipes de la RATP réalisent seulement de nuit, en 3 heures de temps, comme vous le découvrirez dans un reportage exclusif.

Automatisation des rames, et donc disparition des conducteurs, d’ici 2022, instauration d’un style « ligne 4 », prolongement de deux stations jusqu’à Bagneux, renouvellement du matériel roulant… l’épine dorsale du réseau parisien est en pleine mutation… comme la ligne 1 l’avait été avant elle en devenant la 1ere ligne au monde à être automatisée sans interruption de service.

Dans Parigo, vous découvriez également les futures rames automatiques et ce fameux style « ligne 4 » conçu spécialement pour redonner un coup de jeune à des stations plus que centenaires. Nous irons aussi en sous-sol voir concrètement où en est le prolongement direction Bagneux… les 1ers rails viennent d’être posés. Le calendrier sera-t-il tenu ? L’ouverture est prévue mi 2021. Du côté des riverains, on attend d’ailleurs avec impatience le métro… synonyme d’une mobilité simplifiée : c’est tout un quartier aujourd’hui enclavé qui sera à 25 minutes du centre de Paris… et même de Noisy ou de Boulogne, lorsque la ligne 15 sera opérationnelle. Une petite révolution.

Mes invités : Edgar Sée, responsable de l’automatisation de la ligne 4 à la RATP, et Laurent Ferrière, responsable du prolongement de la ligne 4 à la RATP

Bertrand Lambert @B_Lambert75
► Sur le même thème : Les premières portes palières arrivent sur la ligne 4

26 Juin

Les premières portes palières arrivent sur la ligne 4

C’est le préalable à l’automatisation de la ligne, prévue à l’horizon 2022. Des portes palières sont posées, les unes après les autres, depuis quelques jours, sur les quais de la station Mouton Duvernet, dans le sud de Paris. C’est le début d’un long chantier, mené exclusivement de nuit, sans interruption de service : ce sont au total 1062 portes qui vont être installées durant les deux années qui viennent, sur l’ensemble des 59 quais de la ligne. Il est temps car, d’ici 4 ans, il est censé ne plus y avoir aucun conducteur sur la ligne 4, la deuxième plus fréquentée du réseau, avec 700.000 voyageurs/jours. C’est la seconde ligne existante – après la Une – à être ainsi modifiée pour passer en mode tout automatique.

Lorsque ce chantier sera achevé, Paris comprendra alors trois lignes de métro totalement automatisées, avec les lignes 1 et 14.

Une fois la pose achevée à Mouton Duvernet, d’ici quelques semaines, ce sera au tour de Raspail de recevoir ses portes palières.

Écoutez le chef de projet, Edgar Sée.Bertrand Lambert @B_Lambert75

12 Mar

Parigo #34 : ligne 1, la doyenne du métro a la pêche !

Avec ses 750.000 voyageurs quotidiens, c’est de loin la ligne la plus chargée du réseau. Et pourtant, elle ne compte plus aucun conducteur ! La doyenne du réseau est en effet devenue l’une des plus modernes de la capitale, c’est dire qu’elle n’est pas une ligne comme les autres. Parigo vous propose sa radiographie complète : exploitation actuelle mais aussi histoire et avenir !

Réactive, fiable … la ligne 1 est plutôt une bonne élève du réseau parisien, même si elle est souvent surchargée. Son directeur sera notre invité et nous irons en coulisses là où une poignée d’agents gère à elle seule l’ensemble du trafic et des problèmes. Le lieu est secret, Parigo vous en ouvre les portes.

Nous reviendrons également sur l’une de ses particularités : la ligne 1 est la seule au monde à avoir été automatisée sans interruption notable du trafic. Retour sur cet exploit, que la RATP s’apprête à rééditer sur la 4. Nous verrons d’ailleurs où en est ce chantier mené exclusivement de nuit et pourquoi les stations de la ligne 4 sont fermées les unes après les autres.

Enfin, nous reviendrons sur l’histoire surprenante du métro parisien, et notamment la construction ultra rapide de cette ligne 1 : 18 mois seulement de travaux, mais à ciel ouvert. On imagine la tête des automobilistes de l’époque… ah non en fait, il n’y en avait pas encore 🙂
Bertrand Lambert @B_Lambert75
► Sur un autre thème : Parigo #26 : métro, RER, Grand Paris Express… les tunneliers en action !
► Sur un autre thème : Parigo #5 : dans les coulisses du RER A… et de ses gros problèmes

10 Déc

TPM#14 : quels prolongements, demain, pour le métro hors de Paris ?

A l’occasion, aujourd’hui, du lancement officiel des travaux de prolongement de la ligne 11, direction Montreuil et Rosny sous bois (mise en service espérée en 2022), Transportez-moi s’intéresse aux autres extensions (en cours ou à venir) des différentes lignes de métro. Quatre tunneliers sont actuellement à l’œuvre, sur les lignes 4 (direction Bagneux), 12 (Aubervilliers) et 14 (Saint-Ouen) ; ailleurs, c’est toujours l’attente, soit du tracé, soit des financements… c’est le cas des lignes 1, 9 ou encore 10.

Nos invitées : Elisabeth Borne, la présidente de la RATP et Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile de France

Bertrand Lambert

► Sur le même thème : Top départ pour le tunnelier de la ligne 14
► Pour aller plus loin : Extension de la ligne 10 en direction d’Ivry : c’est pas gagné

22 Mar

La correspondance express 4 – 14 enfin rouverte à Châtelet

Station_Avant_AprèsElle nous manquait tant. Fermée pendant près de trois ans, la correspondance express entre les lignes 4 et 14, station Châtelet, est de nouveau accessible, depuis le 25 février dernier, après d’interminables travaux . Tout n’est pas encore achevé, l’escalator mécanique n’est pas encore opérationnel (photo) mais les voyageurs peuvent désormais emprunter un large escalier, trois fois plus large que le précédent, construit dans les combles parallèlement aux quais de la ligne 4. En une minute à peine, vous pouvez passer du quai de la ligne 4 à celui de la 14, et inversement. Pendant les travaux, il fallait plus de 10 minutes !

L’ancien accès, un escalier très exigu, et continuellement saturé, qui empiétait sur le quai de la ligne 4, avait été fermé le 16 avril 2013 : trop étroit, il ne permettait plus aux voyageurs de circuler avec fluidité ; et son emprise sur le quai de la ligne 4 était devenue trop importante avec la hausse continuelle du trafic.

Le chantier des Halles – niveau RER et métro – est encore loin d’être achevé. Il va se poursuivre encore de longs mois après l’inauguration de la Canopée, le 4 avril prochain. Et le calendrier initial ne sera pas forcément respecté. Les escaliers de correspondance entre les lignes 4 et 14 auraient dû être achevés en février 2015… nous sommes en mars 2016…

Bertrand Lambert

► Sur le même thème : l’automatisation de la ligne 4 se précise, épisode 1 et épisode 2
► Pour aller plus loin : le succès fou de la ligne 14
► VIDEO : les coulisses du chantier du pôle d’échange métro – RER de Châtelet – les Halles, reportage diffusé en juin 2014.

07 Mar

L’automatisation de la ligne 4 se précise (épisode II)

ligne-1Les premiers travaux préparatoires sont encore loin, mais la RATP tient visiblement à respecter son calendrier d’avant chantier, histoire de ne pas se faire surprendre comme ça a été le cas avec le prolongement de la ligne 14. Début janvier, elle annonçait avoir choisi le Système d’Automatisation de l’Exploitation des Trains (SAET) conçu par Siemens France et déjà opérationnel sur les lignes 1 et 14, pour équiper les 52 futures rames automatiques de la ligne. Ce choix technologique est des plus importants pour l’avenir de la 4, mais n’est pas le plus visuel, tout le contraire de l’équipement des quais en portes palières automatiques qui marque généralement pour les voyageurs le top départ du chantier. Dans ce domaine aussi, la RATP a pris les devants en choisissant il y a quelques jours l’équipementier ferroviaire Faiveley Transport, associé à Eiffage Energie Ferroviaire.

Le montant de ce contrat s’élève à plus de 75 millions d’euros. Faiveley Transport sera chargé de l’étude, du développement, de la fourniture, de la qualification, de l’installation, des essais et de la mise en service de ces portes palières appelées aussi façades de quais. Eiffage Énergie Ferroviaire, filiale d’Eiffage Energie, sera chargé de leur pré-assemblage en atelier et de leur installation sur site. Ces deux sociétés avaient déjà signé il y a quelques mois le contrat de fourniture des portes palières des futures stations de la 14, une des deux lignes automatiques de la capitale.

L’installation des premières portes palières de la 4 est prévue en 2018. Elle marquera le début du chantier colossal qui attend voyageurs et ingénieurs d’ici 2022, année de la mise en service de la ligne en mode automatique.

Avec environ 700 000 passagers transportés par jour, la ligne 4, longue de 12,1 km, est aujourd’hui la ligne non automatique la plus chargée du réseau parisien. Inaugurée en 1908, elle compte aujourd’hui 27 stations. Elle sera prolongée au sud de 2,7 km et deux stations supplémentaires en direction de Bagneux en 2020.

Bertrand Lambert

Sur le même thème :
L’automatisation de la ligne 4 se précise (épisode I)

07 Jan

L’automatisation de la ligne 4 se précise

rame-ligne-4-webL’automatisation de la ligne 4, on en parle depuis juillet 2013 lorsque le STIF a autorisé la RATP a lancer les premières études techniques préalables à la transformation de la colonne vertébrale du métro parisien. Deux ans et demi plus tard, elle se précise, avec le choix des technologies qui vont permettre aux futurs métros automatiques de circuler sans conducteur. L’étape est importante, elle marque le début du chantier colossal qui attend voyageurs et ingénieurs d’ici 2022, année de la mise en service. La RATP vient d’annoncer avoir choisi le Système d’Automatisation de l’Exploitation des Trains (SAET) conçu par Siemens France, celui-là même qui fait quotidiennement ses preuves sur les lignes 1 et 14.

Les prochaines étapes sont bien connues des voyageurs de la ligne 1, la première ligne de métro à avoir été automatisé dans le monde sans interruption du service, entre 2005 et 2012. Les quais de l’ensemble des stations vont être consolidés pour accueillir (comme sur la ligne 13) des façades de quai en verre. La signalisation et les infrastructures vont être modernisées. Le SAET va être déployé dans les 52 trains en service, lesquels seront entièrement renouvelés. Un nouveau poste de commande centralisée (le fameux PCC, propre à chaque ligne) sera également mis en service.

Avec environ 700 000 passagers transportés par jour, la ligne 4 est aujourd’hui la ligne non automatique la plus chargée du réseau parisien. Inaugurée en 1908, elle compte aujourd’hui 27 stations réparties sur 12,1 km. Elle sera prolongée au sud de 2,7 km et deux stations supplémentaires en direction de Bagneux en 2020.

Bertrand Lambert