28 Mai

Lo teatre del Platanièr

Mardi 2 juin, le « Teatre del Platanièr » montera de nouveau sur la scène de l’Escale de Tournefeuille. Après avoir mis en scène « Lo Tambor de Barà » d’Emile Barthe, la troupe de théâtre amateur occitan propose l’adaptation de deux nouvelles pièces : « Un camping mal campat » (adaptée d’une pièce de Frédéric Cayrou) et « Lo Mètge Reviscolaire » (d’André Boussac). « Nous avons choisi ces deux pièces parce que nous les avons trouvées amusantes et que nous avions le nombre d’acteurs susceptibles de les interpréter, indique Marie-Héléne Weber. Mais nous les avons actualisées, en changeant parfois l’identité de certains personnages et en ajoutant des allusions à des situations contemporaines. Nous espérons que cela donne un autre relief, en tout cas, des clins d’œil à l’actualité. »
 

platanièr

Créé en juin 2013, le Teatre del Platanièr poursuit son petit bonhomme de chemin. La troupe a quelque peu évolué depuis ses débuts avec 3 départs pour 3 arrivées. Cette année, les décors prennent une plus grande importance puisque trois décoratrices ont rejoint l’aventure. Côté ambiance sonore, le musicien Jean-Marc Leclercq a créé des musiques originales et des bruitages pour chaque pièce.

Et la troupe ne compte pas s’arrêter là : « Nous envisageons des pièces plus « sérieuses » pour l’an prochain et sommes déjà dans la lecture et même l’écriture. Nous aimerions que d’autres acteurs nous rejoignent, au moins une femme et un homme. Nous avons besoin de personnes jeunes (pas plus de 30 ans, si possible) mais nous sommes prêts à intégrer tout candidat qui serait intéressé par le théâtre occitan ! » L’invitation est lancée !

Le 3 octobre dernier, une équipe du Jornalet avait assisté à Villefranche-de-Lauragais à une représentation du Teatre del Platanièr qui partageait ce soir-là la scène avec la troupe de la Comèdia Tolzana.

Teatre occitan par france3midipyrenees

Sirine Tijani


Les deux pièces présentées par le Teatre del Platanièr à l’Escale de Tournefeuille le mardi 2 juin:

Un camping mal campat

H.F Cayrou a l’art de faire rire sans cruauté des petites gens qu’il se plaît à placer tendrement dans des situations grotesques.

Les comédiens du Teatre del platanièr se sont amusés à actualiser la pièce de Cayrou, transformant ses personnages, initialement des ruraux naïfs, en grands bourgeois prétentieux mais ruinés : Joan-Audon et Marià-Beneseta sont partis tous deux faire du camping, parce que c’est la mode, que le coach professionnel de Joan-Audon lui conseille de revenir à ses racines profondes, et ce au grand dam de Marià-Benesta, ulcérée de ne pas se trouver avec ses amis dans un endroit plus sélect. Il faut partir, coûte que coûte, à pied, sac à dos, quitte à s’égarer dans un pré où les mauvaises rencontres se multiplient. Les répliques fusent, les personnages attendrissants, provoquent éclats de rire et émotion.

C’est la découverte de la Nature. Rions mais…rions aussi de nous tous, qui nous croyons obligés de partir loin, très loin, pour tous les congés…  rions aussi à nos dépens.

Comédie en un acte.

Mise en scène : Lo Joan-Luc Brunel

Interprétée par :

    Lo Joan-Marc Leclrecq: Lo Joan-Audon

    La Marià-Elena: La Marià-Beneseta

    La Maryse Lacan: un gardacampestre

    L’Amanieu Dubois : un patarin

Décors : Sylvie Corrégé, Brigitte Castex, Michel Labit

Conception d’ensemble : Lucie Saule, Marie-Hélène Weber

Musique: Jean-Marc Leclercq

 

Lo Mètge Reviscolaire

Si tout le monde connaît le curé de Cucugnan qui en connaît le médecin ? André Boussac, dramaturge (1889-1964), met en scène les Cucugnanais auxquels le nouveau docteur du village a promis de ressusciter les morts. C’est un fameux docteur, que ce docteur là ! Enfin, jusqu’alors, personne n’était allé consulter, craignant un homme qui se promène le nez toujours dans un livre. Ou plutôt, sur sa tablette : car les comédiens du Teatre del Platanièr ont modernisé le texte initial pour le rendre contemporain et ajouter des clins d’œil à l’actualité… d’où le titre : « Lo Mètge Reviscolaire ». Qui sera ressuscité ? Comment ? Qui oserait s’y opposer ? Les scènes cocasses se succèdent, dans un flot de gags, de disputes, de rappels des vieilles rancœurs à l’égard de morts qui ne dorment peut-être pas si paisiblement et entraînent les spectateurs dans une danse joyeuse qui n’a rien d’une danse macabre.

Même si l’action se passe dans … un cimetière !

Comédie en un acte.

Mise en scène: Christophe Blanchet

Interpréter par:

    L’Amanieu Dubois: Bernadon, croque-mort et garde-champêtre

    Lo Gui Fonsegrives: Lo Jaquet

    Lo Brice Sanguirgo : Monsieur Lapurga, médecin de Cucugnan

    La Maryse Lacan: La Roseta. La Marià-Elena Weber : La Joaneta

    Lo Joan-Marc Leclercq : personne ressource

Décors : Sylvie Corrégé, Brigite Castex, Michel Labit

Conception d’ensemble : Lucie Saule, Marie-Hélène Weber

Musique : Jean-Marc Leclercq