13 Mai

Las filhas, lo fotbòl e l’occitan

Alors que l’on connaîtra dans quelques heures la liste des joueurs qui partiront à Rio et le palmarès complet de la saison 2013/2014 samedi, l’Occitanie du football grandit…Doucement, sans pression médiatique, avec une dimension supra-régionale. Car oui, il y a bien une équipe nationale occitane de football. Et même 2 !
Logo-occitanie
Après les hommes en 2004, une équipe féminine vient d’être créée. Elle disputera son premier match cette semaine, justement contre l’équipe masculine.
Calquée sur les mêmes principes et les mêmes valeurs occitanes que les hommes coachés par Didier Amiel, cette nouvelle équipe sera dirigée par Sylvain Blaise (ex-Muret et nouveau responsable sportif de la section féminine du TFC). Fort de ce CV, le natif de Cayenne et ancien joueur de Rodez disposera d’un groupe de 25 filles qu’il a quasiment toutes déjà entraînées en club, issues de toute l’Occitanie, principalement du Languedoc-Roussillon (Montpellier, Nîmes…) et de Midi-Pyrénées (Toulouse, Rodez, Muret). Nicolas Desachy, le président de l’Association Occitane de Football qui va gérer ces 2 structures est plutôt optimiste : « Il y a plus de choses à faire chez les femmes et plus rapidement que chez les hommes. Nous pouvons très vite atteindre le niveau de la deuxième division française et nous hisser à l’échelon le plus élevé de ce football hors FIFA. »
affiche rencontre 16 mai 2014Le lancement officiel sous forme de match bien sûr, mais aussi de débats et d’échanges se fera en « indoor » sur les terrains du « Five » à l’Union vendredi 16 mai dès 18H. Une bonne répétition avant le premier match officiel pour les filles le 3 octobre contre les Sorabes de Lusace (peuple d’Allemagne et de La République Tchèque).
Entre temps, les garçons feront eux aussi leur coupe du monde, la ConIFA World Football Cup qui remplace la Viva world Cup. Elle se déroulera du 31 mai au 8 juin, pas au Brésil mais au Nord de la Suède, en territoire Saami (Lapon). Lors de la précédente édition en 2012 au Kurdistan, les Occitans avaient terminé 4ème sur 9. Ils comptent bien faire mieux. « Nous avons la plus belle équipe que nous ayons jamais eu. Nous faisons partie des favoris même si LE favori reste la Laponie », selon Nicolas Desachy.
IMG_7311
L’équipe occitane de football lors de la coupe du monde au Kurdistan
Incontestablement, le niveau s’est fortement amélioré, les exigences et les besoins aussi. L’AOF est toujours à la recherche de partenaires économiques pour porter les couleurs de l’Occitanie plus haut et plus loin.
Benoît Roux