09 Fév

Adieu Guston, bonjorn l’amic ! Ou l’occitan sans peine.

Adieu donc le Gustou de 1975 que l’on écoutait sur K 7 dans sa 304 Peugeot ou sa DS déjà déclinante, bonjour l’amic qui vous accompagne désormais sur CD audio et mp3 depuis quelques jours…

La célèbre maison Assimil spécialisée depuis 1929 dans l’apprentissage des langues vient donc de sortir une nouvelle méthode sur l’occitan.

002816-front-GRANDL’occitan qu’es aquò?

-Es la lenga dels trobadors ?

Tous ceux qui ont « tuté » ou « poupé » la langue d’oc se souviennent encore de ces phrases mythiques. On peut d’ailleurs les ré-entendre sur le générique Good Morning Occitània dans la matinale de Ràdio Occitània et Ràdio País.

La direccion

La première édition de 75 avait été confiée à Alan Nouvel. Là c’est Nicolas Quint qui s’y colle. Un poitevin Directeur de Recherche en Linguistique Africaine au CNRS nourri à l’occitan en famille et à son écriture grâce à …Alan Nouvel et la première méthode Assimil!

Et pour tous les deux, l’occitan comme une passion et la volonté de transmettre. Les yeux dans le rétroviseur pour Alan Nouvel qui, soucieux de l’héritage, avait dédié son ouvrage à Frédéric Mistral et Louis Alibert. Dans une perspective d’avenir pour Nicolas Quint qui s’en réfère à « Lilí et Néssou et tous ceux qui aiment ou aimeront la langue d’oc ».

Un coup de jeune donc qui s’adresse « aux débutants et faux-débutants ».

nicolas_quintLo metòd

Il s’agit toujours d’auto-apprentissage et d’assimilation intuitive chers à la méthode Assimil. Dans un premier temps l’auditeur est passif. Il répète comme un papagai des tournures de phrases simples, dans un langage standardisé qui est celui de l’occitan languedocien. C’est la phase passive. Ensuite vient le temps de la découverte des variétés de l’occitan. Et pour la première fois dans ce type d’ouvrage, on y retrouve celles qui sont pratiquées en Italie (Piémont) et en Espagne (Val d’Aran). Figure même un aperçu de l’occitan médiéval. Enfin, des formulations beaucoup plus complexes imprégnées de littérature et d’éléments insolites…Autant dire qu’en l’occurrence, le locuteur est bien actif.

Côté illustrations, Jean-Louis Goussé a laissé son trait à Nico.

METHODEASSIMIL-ILLUSTRATIONLas voses

Dès l’édition de 75, les 6 différents dialectes pouvaient s’entendre grâce aux voix magiques del fabulós Maurici Andrieu, de la famille André Lagarde ou encore de Jacme Taupiac, pour ne citer qu’eux. On ne pourra pas éviter la nostalgie. Mais ceux qui ont prêté leurs voix à cette nouvelle mouture n’auront pas à rougir. Notamment Muriel et Marie-Pierre Vernières, Xavier Bach, Hervé Pouvillon et les autres. En tout plus de 30 voix nourrissent ces enregistrements. Nicolas Quint s’est même rendu dans un village de Guardia Piemontese en Italie pour graver l’accent gardiol.

 A l’écoute et à la lecture de cette nouvelle méthode de « L’occitan sans peine », pas de fausse note. Elle est l’œuvre d’un passionné éclairé et sensible (Nicolas Quint), de trois conseillères éditoriales successives chez Assimil et de 14 experts occitans qui ont relus les différentes leçons.

Vous pouvez retrouver cette aventure linguistique, culturelle et humaine dans cet entretien. Et samedi prochain 15 février dans le journal occitan de France 3.

Benoît Roux