15 mai

Climats du vignoble de Bourgogne : l’expert se prononce pour un report de l’inscription à l’Unesco

Cote de BeauneL’expert de l’Icomos chargé d’étudier le dossier d’inscription des climats du vignoble de Bourgogne au patrimoine mondial de l’humanité vient de rendre son avis. pour lui, ce projet doit être complété et représenté dans les 3 ans, c’est ce qu’on appelle un avis « de renvoi ». Cet avis est consultatif, la décision finale sera prise début juillet par les représentants de 21 pays qui constituent le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco.

Les porteurs du projet bourguignon rêvaient d’un avis d’inscription

L’avis de l’expert de l’Icomos est loin d’être négatif, car il valide la valeur universelle exceptionnelle du dossier. Mais les porteurs du projet bourguignon rêvaient d’une demande d’inscription dès ce stade de la procédure. Ils se sont beaucoup investis depuis plus de 10 ans. Ils ont sollicité beaucoup de monde notamment des scientifiques, pour que le dossier soit solide. Ils ont mis en place beaucoup de choses pour montrer qu’ils avaient à cœur de mettre en valeur, de préserver la zone des climats et même d’anticiper les évolutions.

La déception vient aussi de ce que le dossier jumeau présenté par la France, celui des Côteaux, maisons et caves de Champagne a reçu, lui, un avis d’inscription. C’est un beau dossier également. Bien documenté, construit, étayé. Peut-être que son avantage, par rapport à celui des climats, c’est qu’il concerne une zone restreinte. 1.000 ha en Champagne, les zones les plus emblématiques (la montagne de Reims, avenue de Champagne à Epernay, les plus belles maisons de Champagne…). En Bourgogne, le projet porte sur 13.000 ha, toute la zone entre Dijon et les Maranges au sud de Beaune. Sans doute que pour l’expert, le dossier aurait semblé plus facile à classer s’il n’y avait eu que des endroits symboliques dans le dossier, comme les Hospices de Beaune, le Clos de Vougeot, la Romanée-Conti… Mais les porteurs du projet bourguignon avaient vraiment à cœur de montrer les spécificités du vignoble bourguignon dans sa réalité.

Qu’est-il reproché au dossier bourguignon ?

Apparemment, la principale critique c’est de ne pas avoir mis tout en place pour protéger la zone concernée. En fait, au lieu de 100% de la surface sous protection règlementaire, le vignoble inclus dans le projet est sous protection règlementaire à 90%. L’avis dit donc qu’il faut attendre que tout soit mis en place et seulement après qu’on pourra classer. Il faut savoir que pour certains dossiers, tout n’est pas finalisé. Tout est donc visiblement très lié à la personnalité et à la perception qu’a l’expert de ce qui doit y avoir dans un dossier.

Les Bourguignons ont-ils encore des chances ?

Oui. L’avis de l’expert est consultatif. La décision, ce sont les 21 états membres du Comité du patrimoine mondial qui la prendront en juillet, à Bonn en Allemagne. L’expert a d’ailleurs validé le dossier, les critères imposés, la valeur universelle exceptionnelle des climats, deux conditions indispensables à une inscription.

Par ailleurs, il faut savoir qu’il arrive régulièrement qu’une décision de renvoi  aboutisse à une inscription. En fait, tout va se jouer dans les semaines qui viennent. Et c’est l’ambassadeur de France auprès de l’Unesco, Philippe Lalliot qui va avoir la tâche de convaincre ses homologues que le dossier est abouti, que rien n’a été laissé au hasard, que si tout n’est pas encore mis en place, cela le sera très bientôt…

Quels scénarios sont envisageables?

La décision sera prise lors de la 39ème session du Comité du patrimoine mondial qui se tiendra du 28 juin au 8 juillet à Bonn, en Allemagne, présidente du comité cette année. Le comité composé de 21 pays membres peut suivre ou non la recommandation faite par l’expert. Quel que soit l’avis de ce dernier, 4 scénarios restent donc envisageables pour les climats, les deux derniers étant toutefois très improbables :

  • une demande d’inscription c’est le scénario le plus favorable.
  • une demande de renvoi : le projet doit être revu ou complété sur certains points et représenté dans les 3 ans. C’est un scénario qui reste positif car il signifie que le projet a une vraie valeur.
  • une demande de différé : le projet doit être revu en grande partie et représenté quand il sera prêt, sans délai précis. C’est assez négatif. Cela signifie qu’il y a un problème sur le fond même du dossier qui ne correspond pas aux critères de l’Unesco (voir plus loin «Quels sont les critères à remplir ?»). Cela suppose pour les porteurs du projet de tout reprendre presque à zéro. Après déjà souvent plusieurs années de travail (une 12aine pour les Bourguignons), c’est très difficile à assumer et cela demande une nouvelle motivation pas forcément très facile à trouver.
  • une demande de refus

14 mai

Vin: un négociant de l’Yonne écroué pour avoir vendu des faux Chablis

prog61139,64Le PDG de la maison de négoce Fromont à Ligny-le-Châtel (Yonne), Jean-Claude Fromont, a été récemment écroué notamment pour escroquerie, la justice le soupçonnant d’avoir produit et vendu de faux Chablis, a-t-on appris mercredi auprès du parquet d’Auxerre. « Il lui est reproché d’avoir utilisé des vins du sud pour les mélanger à des cépages
de Chablis et les baptiser « Chablis » », a précisé la vice-procureure, Frédérique Olivaux, confirmant une information de l’Yonne républicaine.

=> le reportage de France 3 Bourgogne

Continuer la lecture

13 mai

Deux vignerons des Hautes-Côtes au festival de Cannes

Sans titreDeux domaines des Hautes Côtes-de-Nuits présenteront leurs vins jeudi 14 mai à la maison des scénaristes dans le cadre du festival de Cannes. Les deux domaines partenaires cette année seront le Domaine des Chambris et le Domaine Julien Cruchandeau. Ils feront déguster des Hautes Côtes de Nuits blanc et rouge et des Crémants.

 

 

La Maison Des Scénaristes est un collectif de scénaristes dont le but est de replacer le scénario au cœur du projet artistique et financier de tous les films. Lors du festival de Cannes, ils ouvrent un  » Pavillon International Des Scénaristes ». Le domaine Cruchandeau  a été créé en 2003. Il propose 10 appellations en Côte de Nuits, Côte de Beaune, Côtes chalonnaise et Crémant. Le domaine des Chambris est installé sur 2 sites l’Etang-Vergy consacré aux rouges et Chevannes plus orienté vers les blancs.

 

30 avr

Flavescence dorée : un autre vigneron bourguignon refuse de traiter ses vignes

T. Liger-Belair

T. Liger-Belair

Thibault Liger-Belair, vigneron à Nuits-Saint-Georges et dans le Beaujolais (dans la partie Saône-et-Loire), a refusé de traiter ses vignes contre la flavescence dorée en utilisant un pesticide recommandé par les autorités sanitaires. Le vigneron, installé en bio, s’inquiète des dégâts collatéraux qu’engendrent les produits chimiques. Il met en avant l’absurdité du système. Car la réglementation n’est pas la même selon les départements : en Saône-et-Loire, il est obligé de traiter ses vignes contre la flavescence dorée (une maladie mortelle de la vigne), ce qui n’est pas le cas dans le Rhône. Or le beaujolais est à cheval sur les 2 départements.

L’an dernier, un autre vigneron bourguignon, Emmanuel Giboulot, avait lui aussi été poursuivi, puis relaxé, pour avoir refuser de traiter contre la flavescence dorée.

=> le reportage de France 3 Bourgogne; celui de France 3 Rhône-Alpes

08 avr

Décès d’Anne-Claude Leflaive : Puligny-Montrachet perd une de ses plus grandes ambassadrices

Anne-Claude Leflaive (c) Domaine Leflaive

Anne-Claude Leflaive (c) Domaine Leflaive

Anne-Claude Leflaive est décédée dimanche 6 avril à 59 ans. Cette viticultrice était célèbre dans le monde entier pour la qualité de ses vins et pour avoir été une des pionnières de la biodynamie en viticulture. Elle avait converti son domaine à ce mode de culture dans les années 90. De nombreux vignerons ou personnalités liées au monde viticole ont exprimé leur peine.

Continuer la lecture

04 avr

Les vins mousseux des coteaux de Tannay et des côtes de la Charité perdent leur IGP

TANNAY_PERDENT_LEUR_IGPLes vins mousseux des coteaux de Tannay et des côtes de la Charité (Nièvre) ont perdu leur indication géographique protégée (IGP) il y a un mois. Le Conseil d’Etat a annulé ce label accordé par l’INAO après avoir été saisi par la fédération nationale des producteurs et des élaborateurs de Crémant. Ceux-ci estiment en effet que les mousseux des coteaux de Tannay et des côtes de la Charité ne possèdent pas les « caractéristiques nécessaires en matière de terroir ».

Le Conseil d’État est donc du même avis. Pour lui, il n’y a pas d’éléments attestant de l’existence d’une « interaction causale entre la zone géographique concernée et la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques des vins mousseux en cause ». En clair, la qualité du vin ne doit rien au terroir mais à la qualité de la vinification.

Pour les vignerons de Tannay et des coteaux de la Charité, c’est un coup dur. Ils ont du mal à comprendre l’acharnement des producteurs de Crémant qui produisent des millions de bouteilles alors qu’eux n’en font que 8 à 10.000 par an.

Les vignerons ont fait une nouvelle demande, auprès de l’Institut national de l’origine et de la qualité pour récupérer leur IGP qui leur avait été accordée en 2009 .

=> le reportage de France 3 Bourgogne

16 fév

Millésime vous emmène à Chablis le 22 février

ChablisLe nom de Chablis, associé au vin, est un des plus connus au monde. Il faut dire que ce vin blanc sec produit l’Yonne dans s’exporte à près de 80%. Le prochain numéro de Millésime proposera donc de mieux connaître ce vignoble à travers son histoire, son sol, sa gamme et sa fameuse minéralité. Avant un échange autour des accords entre des vins et un plat de porc de Noyers, l’émission fera également un détour par une visite d’une usine qui conçoit et fabrique des systèmes pour caler les bouteilles dans des caisses en carton! A voir dimanche 22 février à partir de 11h25 sur France 3 Bourgogne.  Continuer la lecture

20 jan

La 71ème Saint-Vincent tournante de Bourgogne passe par le « chemin des moines »

verre-3686La 71ème édition de la Saint-Vincent tournante a lieu ce weekend, samedi 24 et dimanche 25 janvier à Gilly-lès-Cîteaux et Vougeot. Pour l’occasion, Millésime installera ses caméras et proposera une émission spéciale à partir de 15h20 en direct de Gilly-lès-Cîteaux, émission rediffusée en version raccourcie le lendemain dans le créneau habituel de Millésime à 11h30. Continuer la lecture

RSS