23 Juin

Viure al Pais le dimanche 26 juin 2016 à 11h 25


Bande annonce VAP 26 juin 2016 par france3midipyrenees

Voici la première diffusion estivale de Viure al Pais : à suivre cet été…

Trois reportages pour vous annoncer :

– Le rendez-vous pour l’édition 2016 de la Felibrejada est fixé les 1, 2 et 3 juillet à Saint-Aulaye en Dordogne.

Lenga Viva  qui se déroule du 10 au 15 juillet à Laguépie dans le Tarn-et-Garonne.

– Samba al País des 15 au 17 juillet à Montricoux dans le Tarn-et-Garonne.

Dans cette émission Benoît Roux vous parlera aussi des festivals :

Nas de Guit
Escota e Minja
Convivencia
Forum euroregional dels actors del Patrimòni e de la Creacion
 …

 

21 Juin

Las doas còlas d’Occitània qualificadas per la seguida

L’Europeada podiá pas començar melhor per Occitània. Las femnas de Sylvain Blaise e los òmes de Didier Amiel son qualificats per la seguida del tornèg.

AOF 3

Las jogairas primièras de pola e qualificadas per las mièchas finalas

Contra l’equipa organisatritz de Sud-Tiròl, las jogairas èran menadas a la pausa. Mas mercés a dos buts de Solène Barbance e Rose Lavaud se ganhèron la partida 2-1. Encontraràn las jogairas de Ladins dijòus a 11 oras.

AOF 1

Los òmes en quart e primièr tanben

En fin de vèspre, los òmes d’Occitània faguèron pas melhor que 1 pertot contra los Daneses d’Alemanha mercés a un but de Pierre Barremaecker. Cò que los empacha pas d’acabar tanben al pus naut del grop D ambe 7 punts. Lo tiratge per las quart se farà deman a 10o30.

Deman seà donc un repaus plan mertitat per profitar de l’aire e dels paisatges de la montanha.

Lo Benaset

13434778_255374381497975_3810071937900752035_n

Du soutien pour le nom Occitanie

Hier matin, représentants du monde catalan et acteurs occitans étaient ensemble pour une conférence de presse a l’Ostal d’Occitània. Histoire de montrer que Catalans et Occitans pouvaient faire cause commune sur le nom de la Région. Un peu plus tard, un communiqué est intervenu avec une cinquantaine de personnalités et chefs d’entreprises qui s’engagent pour Occitanie

Une cinquantaine de chefs d’entreprise disent OUI à l’Occitanie pour la région LRMP

En réponse à Jean-Louis Chauzy et le bureau du CESER qui ne veulent pas de cette dénomination, mais aussi d’un milieu économique censé ne pas se reconnaître dans Occitanie, le collectif « J’ai choisi Occitanie » à fait part de la liste contenant plusieurs dizaines de noms de chefs d’entreprise favorables à OCCITANIE.

Liste (non définitive) des chefs d’entreprise favorables au nom “Occitanie” pour notre région:

  1. René BOUSCATEL, Président du stade Toulousain.
  2. Gerard GELIS, Président de la briqueterie GELIS (Colomiers).
  3. Georges DULAC, Président de Dulac et Nozieres (Tôlerie industrielle Cornebarieu).
  4. Claude ZANINI, membre de l’équipe dirigeante du labos PIERRE FABRE (Castres).
  5. Jean-Louis PECH, Président du directoire du groupe ACTIA (Toulouse).
  6. François CANTIER, Président fondateur d’Avocats sans frontières, fondateur de l’Ecole Internationale des Droits de l’Homme.
  7. Alain GARCIA, ancien Directeur Technique d’Airbus Group, vice-Président de l’Académie de l’Air et de l’Espace (Toulouse).
  8. Aymeric BARTHÈS et Gaétant SÈVERAC, Président et Directeur Général de Naio Technologie (start up en robotique Ramonville).
  9. Jean-Luc PETIT, gérant de l’entreprise de sonorisation et éclérage “AUDIO LUM” (Dremil Lafage).
  10. Alain PEYROUTON, gérant des chocolateries Dardenne (Luchon).
  11. Gilbert MÉRIC-AVONDO, Président du syndicat national des industriels forains (Toulouse – Paris).
  12. Nicolas MORVILLIERS, dirigeant d ucabinet d’avocat international “Morvilliers & Sentenac” (Toulouse et Bordeaux).
  13. Jacques RAINBAULT, ancien Président du Tribunal de Commerce de Toulouse.
  14. Nicolas JOEL, ancien directeur du Capitole de Toulouse et de l’Opéra de Paris.
  15. Jean Claude CAYLA, sous-traitant dans le domaine de l’aviation, PDG de “PIEM industrie peinture” (Toulouse).
  16. Julien ROUMAGNAC, délégué de l’Union des Metiers de l’Industrie Hôtelière de Haute Garonne (Toulouse).
  17. Patrick COMBEAU, Président de la société d’éxpertise immobilière “ EFIDIAG” (Toulouse).
  18. Jean Bernard VALADE, Président de l’institut Français du Réméré (Carbonne).
  19. Nicolas ROUMAGNAC, gérant du domaine de Roumagnac vins de Froton (Villematier).
  20. Michel SANTALUCCIA, Sous-traitant Airbus, Président de SA CEE (Grisoles).
  21. Benoit GAUDE, PDG de “PAPREC Midi Pyrénées”.
  22. Didier ROSSI, équipe dirigeante de “LOGIDIS COMPTOIR MODERNE”, logistique.
  23. Eric SALABERT, gérant de CARREFOUR PROXIMITE.
  24. Jean-Nicolas PIOTROWSKI, gérant de  “I TRUST”.
  25. Rédha LAHIANI, gérant de SUD GRAPHIE.
  26. Régis MICHEL, gérant du Groupe SPE.
  27. Frédéric LEBRUN, gérant de “UUDS AERO”.
  28. Frédéric MACIA, gérant de la société “LAGON VERT”.
  29. Michel DELPECH, Président du groupe immobilier “DEMEURES D’OCCITANIE”.
  30. Antoine VIEU, dirigeant de la société de transport “TRANSPORT VIEU”.
  31. Michel DE VOITIN, président de la société “AMDS”.
  32. Didier CAUSSANEL, membre de l’équipe dirigeante “MINCO CORPORATE”. 
  33. Jean BRODU,  dirigeant de la société “AVIFRANCE”.
  34. Gaëlle BARRE, dirigeante de la société “SEDB”.
  35. Eric VIALAS-JAUSSELY, dirigeant de “PORTES A SECTIONS”.
  36. Marc LABARBE, Commissaire-priseur.
  37. Hervé JOUVE,  Président du groupe “LAF CONSULTING RESEAX PHARMACIE ET OPTIQUE”. 
  38. Michel RIVIÈRE, président du groupe “RIVIERE MAISON DU CASSOULET”.
  39. Remi POPOFF, directeur général de l’entreprise “Jedo Technologies”.
  40. Cédric CABANES, Président “Agro Nutrition”.
  41. Jean Noel BOUSQUET, gérant du domaine “chateau Grand Moulin”.
  42. Jerome TOCANNE, PDG de la société “DECIVISION”.
  43. Gilles BOURGUIGNON, PDG de la société “Le Fournil de Gilles”.
  44. Joël CASTANY, Président de la Coopérative “Cap Leucate”.
  45. Jean CAIZERGUES, Président de la Chambre de Commerce Carcassonne-Limoux-Castelnaudary.
  46. Christophe BARBIER, Dirigeant de la Coopérative “La Belle Aude”.
  47. Philippe LACUBE, Eleveur- Restaurateur en Ariége.
  48. Laurent SPANGHERO, PDG de la société “Nutrinat”.
  49. Frantz VENES, propriétaire du domaine “Château Massamier la Mignarde” (Lauréat du « London Wine « ).
  50. Yannick SÉGUIER, Directeur de la Société “Histoires en Spectacles”.
  51. Michel NOZERAN, Directeur de la société “Initial Project”.
  52. Michel CANO, Directeur de la société “Global Développement”.
  53. Jean-François BRACHOTTE,  PDG du groupe “MAPAERO” (Pamiers).
  54. Conférence de presse à l'Ostal d'Occitània

    Conférence de presse à l’Ostal d’Occitània

Catalans et Occitans se mettent d’accord

Réunis à l’Ostal d’Occitània de Toulouse les Catalans Pere MANZANARES (Président de Radio Arrels et porte-parole du collectif SEM regroupement de plusieurs associations culturelles et partis politiques de Catalogne-Nord) Brice LAFONTAINE, président du parti politique Unitat Catalana et adjoint au maire de Perpignan (Perpignan), Enric Vilanova, Président d’Esquerra Republicana Catalogne Nord, Jaume ROURE, fondateur du parti politique Unitat Catalana et les Occitans Jean-François LAFFONT, Président de Convergéncia Occitana, fédération de 85 associations culturelles occitanes (Toulouse), Jacky GRAU, Mouvement Pais Nòstre et un représentant du mouvement calandretas (écoles immersives en occitan). Malgré des divergences avant le résultat de la consultation « l’ensemble des participants s’accorde à dire que si la Région est nommée Occitanie le 24 juin prochain, ce qui serait logique au regard des résultats de la consultation, il est toutefois impensable que le pays catalan soit oublié et ne puisse obtenir des avancées significatives dans la prise en considération de la « catalanité » au sein de la nouvelle région, nous serons donc auprès d’eux pour appuyer leurs demandes ! » Un communiqué commun qui augure d’un travail commun jusqu’au 24 juin, vote du nom en Assemblée Plénière.

Lo Benaset

20 Juin

Segonda victòria pels jogaires d’Occitània a l’Europeada

Aprèp la victòria de las femnas aièr 12-1, après la dels òmes 4-1 aièr tanben, los jogaires de Daidièr Amiel se son ganhats una segonda partida al tornèg de las nacions non resconegudas. L’afar comença plan.

13517671_255026894866057_1115131196395028958_o

Meteis escòre que lo còp passat, victòria 4-1 contra la minoritat Eslovaca d’Ongaria que s’èra ganhat la primièira partida.

Deman las doas equipas de Sylvain Blaise e Didier Amiel jogaràn. L’informacion de la jornada es que las filhas son en miècha-finala !

La pelona ont jogaràn las femnas e los òms d'Occitània dimarç 21

La pelona ont jogaràn las femnas e los òmes d’Occitània dimarç 21

Duèi las còlas se son passejadas en montanha de Sud-Tiròl e tastat de formatge. Al menut deman :

  • Occitània-Südtirol (Itàlia) per las femnas a 11 oras
  • Occitània-Sydslesvig (Daneses d’Alemanha)  pels òmes a 6oras30.

Lo Benaset

Occitanie : un nom et des valeurs que certains voudraient évincer de LRMP

Occitanie largement en tête de la consultation en LRMP et dans tous les sondages, une évidence que certains s’évertuent à vouloir cacher.

L’Occitanie n’a jamais figuré sur une carte du monde mais sa langue est parlée dans 3 pays : le 1/3 sud de la France, les 12 vallées alpines d’Italie et le Val d’Aran en Espagne.

Sa culture a rayonné sur toute l’Europe à la période des troubadours, de la fin du Xe siècle jusqu’au XVIe.

La civilisation occitane porteuse d’amor, de convivéncia, d’ouverture et de partage, ne bénéficie pas toujours des mêmes vertus à son encontre. Tour d’horizon des différentes embûches pour qu’Occitanie soit le futur nom de la nouvelle région LRMP.

Avant la consultation

Ce ne sont pas les occitanistes qui ont fait émerger le terme d’Occitanie pour nommer la région. Un peu à la surprise générale, ce nom est apparu dans plusieurs sondages d’une Presse Quotidienne Régionale pas franchement occitaniste non plus. Une fois que le nom s’est glissé au sommet des réponses, il a rencontré plusieurs hostilités.

  1. D’un certain milieu économique, d’affaires incarné par le CESER en la personne de son président Jean-Louis Chauzy. L’organisme économique et social devait remettre un avis à l’Etat et si l’Occitanie est bien citée dans son rapport -notamment sur la diffusion d’un film sur l’occitan qui a fait un carton au Japon- le bureau du CESER (40 membres) a choisi Languedoc-Pyrénées ou Pyrénées-Languedoc. Mais son président n’a jamais baissé les armes contre Occitanie, y compris depuis le résultat. Il menace même de demander un second vote si Occitanie l’emporte. Rappelons tout de même que Occitanie est souvent arrivée en tête ou second lors des consultations du milieu touristique et économique organisées dans plusieurs départements.
  2. De l’Institut d’Etudes Occitanes divisé sur la question mais qui a dans un premier temps protesté contre l’utilisation de ce terme au prétexte que l’Occitanie est bien plus grande. Il est vrai que la nouvelle région représente 40% seulement du territoire occitan. La position s’est un peu assouplie en permettant son emploi, à condition qu’il y ait un autre terme avec. La principale association occitane née à la fin de la deuxième guerre mondiale n’a donc rien fait pour soutenir le nom d’Occitanie et s’en est expliquée. Une division dont s’est servi le CESER dans son argumentation rendue à l’Etat. Aujourd’hui, c’est le président Aquitain Alain Rousset qui va dans le même sens en faisant part de son « interrogation » concernant le nom Occitanie « car il pourrait laisser penser que l’Occitanie se limite à votre seul territoire régional ».
  3. Evidemment un certain milieu culturel et politique bien pensant, au motif qu’Occitanie c’est ringard, c’est has been, c’est n’importe quoi, etc… Tout en dépassant les frontières politiques car on trouve des hostilités à l’extrême gauche (Front de Gauche, Mélenchonistes…), à l’extrême droite (même si le candidat Alliot ne l’a jamais exprimé), au PS évidemment et chez Les Républicains, 2 formations assez partagées sur la question.

regionoccitanie

Pendant la consultation

Elle se voulait ambitieuse, innovante, crédible… Une vraie consultation contrôlée, pas un vulgaire sondage. Le résultat ne souffre pas la moindre contestation. Mais il y a eu plusieurs grains de sable dans les rouages.

  1. Tout d’abord d’ordre technique. Le premier jour, le site est resté inaccessible car victime de son succès. Tout avait été soit disant testé pour ingérer le plus de votes possible. D’autre part, par manque de clarté, certaines personnes ont cru voter mais ne l’ont pas fait : page d’accueil pas claire, oubli de confirmer l’e-mail, où faut-il mettre le code? les noms qu’il faut faire glisser… A plusieurs reprises, Gérard Onesta a demandé au prestataire d’effectuer des modifications pour éviter ces erreurs. Rien n’a été changé.
  2. D’autre part, la consultation était ouverte aux jeunes à partir de 15 ans. La Région voulait mobiliser dans les lycées en demandant aux proviseurs de relayer cette consultation. Seulement voilà : (négligence ou acte volontaire?) le courrier n’est arrivé que le 24 mai dans les lycées alors que la consultation était ouverte depuis le 10… Et si consultation il y a bien eu dans les établissements, c’était souvent un vote par classe et non individuel. Le chiffre de participation qui devait être boosté par les lycéens est donc resté collé au sol.
  3. L’hostilité franche,l’opposition permanente menée par le cabinet de la présidente personnifié. Plusieurs responsables et élus PS ont tout fait pour ne pas avoir Occitanie. Sans doute pensaient que le résultat de la consultation serait bien différent de celui des sondages… Le cabinet a multiplié les interventions, organisé des fuites dans la presse pour éviter Occitanie. Sans parler de la validation des résultats et de leur communication restée un moment dans le flou. La consultation était claire au début mais nébuleuse pour le final.
  4. Les Catalans. Pas vraiment satisfaits de la seule dénomination Occitanie-Pays Catalan, les Catalans ont fait savoir -notamment avec le collectif SEM- qu’ils ne se satisferaient pas du nom Occitanie. On se rappelle la conférence de presse du collectif à Toulouse. La Catalogne a pourtant octroyé un statut particulier au Val d’Aran et fait de l’occitan sa première langue officielle…Aujourd’hui les Catalans semblent mobilisés sur autre chose que le nom de la région. Plutôt celui du département.

Au moment des résultats

Visiblement très embêtée par un résultat défavorable, la Région a tardé à communiquer. L’huissier finalement admis a fait son travail… dans l’ombre : pas d’élus le vendredi 10 juin à minuit au moment de la clôture des votes électroniques, pas de membres du Comité du Nom qui devait être la vigie de la consultation, pas de presse….

  1. Le premier communiqué de la Région parle de résultats communiqués aux élus le 24 juin au moment du vote en plénière. Pour la transparence, on attendra. Pour l’exemplarité aussi. Face à la montée de l’impatience dans la presse, à une fronde menaçante (EELV) et aussi face au droit qui exige que les élus soient informés avec un certain délai pour pouvoir voter une délibération, la Région a changé son fusil d’épaule.
  2. Dans un deuxième temps, il a été convenu que les élus devaient être informés avant le 24. Mais pas encore les citoyens. Mais certains élus comme Gérard Onesta ont fait savoir qu’ils communiqueraient ces résultats…
  3. Dans un troisième temps, c’est finalement Carole Delga elle même qui a fait une conférence de presse jeudi dernier pour donner ces résultats et la très large victoire pour Occitanie. Ce qui n’a pas empêché certains membres influents (politiques et économiques) de communiquer sur le fait que Languedoc-Pyrénées était second et…..susceptible d’emporter la mise ! Ben voyons !
© France 3 LR Carole Delga à hôtel de Région de Montpellier pour le résultat de la consultation citoyenne sur le nom de la nouvelle région le 16 juin 2016

© France 3 LR Carole Delga à hôtel de Région de Montpellier pour le résultat de la consultation citoyenne sur le nom de la nouvelle région le 16 juin 2016

Depuis les résultats

Plusieurs personnes n’ont pas digéré cette victoire et ont tenté de l’occulter : la participation est faible (204 000 personnes tout de même, vu les difficultés pour voter ce n’est pas si mal), Occitanie c’est encore et toujours ringard, passé, pas fédérateur... Aujourd’hui, il faut encore rester prudent mais il semblerait que Carole Delga ait tranché : contre certains membres de son cabinet et contre certains membres influents du PS qui ne voulaient pas d’Occitanie.

C’est un beau nom de baptême, un nom qui porte les valeurs de l’Occitanie, le partage, la tolérance, la convivialité, la fraternité, l’égalité entre les hommes et les femmes» Carole Delga.

Vendredi, les 158 conseillers régionaux voteront. On n’est pas à l’abri d’une surprise mais sur un plan comptable, la majorité PS Nouveau-Monde dispose d’une avance de 16 voix. ON pourrait compter ici ou là quelques frondeurs au PS mais aussi à Nouveau-Monde avec la frange Mélenchoniste… Mais une discipline de groupe a été demandée. Il ne faut pas oublier que le vote portera sur une résolution unique avec 6 éléments dont le nom. Ne pas la voter à cause du nom peut conduire à une absence de majorité qui laisserait la voie libre à l’Etat vu que la délibération doit être votée avant le 1er juillet.

Et l’Etat ?

C’est bien le gouvernement qui tranchera, après l’avis du Conseil d’Etat d’ici le premier octobre. Si le nom Occitanie est adopté par la Région, peut-il être rejeté par l’Etat? Bien sûr mais le gouvernement aura sans doute d’autres préoccupations plus fondamentales à l’automne. Le Conseil d’Etat jugera sur le Droit.  On ne peut pas penser que le sujet n’ait pas déjà été évoqué par Carole Delga avec le chef du gouvernement quand elle déclare :

La procédure prévue par la loi ayant été respectée, je ne vois pas quels arguments on pourrait nous opposer » Carole Delga.

Lo Benaset

Vacances d’été en occitan pour vos enfants …

Bientôt les vacances pour vos enfants !

Si vous leur proposiez des séjours en occitan ? …

 

– La Ferme Pédagogique de Cinquante de Ramonville Saint-Agne (31) vous propose du 6 au 8 juillet 2016 : NATURE D’OC !

3 jours de découvertes en occitan
Au programme :
Activités de la ferme – soins aux animaux, balade avec les ânesses …
Grands jeux – le monde de la ferme en occitan
participation de l’association Brancaleone pour une initiation aux chants et danses occitanes avec une représentation le vendredi 8/07 et un goûter occitanJacinthe_et_Reglisse-b0c64 Pour en savoir plus : http://www.ferme50.org

 

– Séjour de montagne autour de l’occitan du 17 au 23 juillet 2016 proposé par : association Oxygers

Proche de Nèu vielha ende parlar, cantar,dançar,caminar, garapitar, jogar….

Au programme :
Découverte de la flabuta (flûte à trois trous) – chants et percussions corporelles – danses
Toponymie
Escalade – rafting – Pumptrack – Randonnée

L’association OXYGERS vous propose ce séjour en occitan dans les Pyrénées à Arreau (65). Avec un parc privatif de 7 hectares,  ce centre est situé au confluent de la vallée d’Aure et du Louron, à proximité de l’Espagne.

Logo OxyGers super MINI Pour en savoir plus sur ce séjour télécharger la plaquette : http://www.oxygers.asso.fr

 

– Vacances scientifiques propose des séjours en occitan dans les Pyrénées cet été


Sur les Traces de l’Ours : Niveau 1 Niveau 2 ou Niveau 3
(suivant l’âge de l’enfant)

Les techniques de suivi de la faune sauvage vous interpellent et vous questionnent ? Vous avez toujours rêvé de mener une expédition scientifique sur les traces d’un animal emblématique et si discret… ?
Mini-randos ou randos à cheval, mini-bivouacs, bivouac ou séjour itinérant, que du bonheur pour les petits pisteurs en herbe ou ados qui rêvent de l’ours et de belles balades à cheval dans les Pyrénées.
ATTENTION : pour celles et ceux qui veulent faire ce séjour mais qui n’aiment pas faire de cheval, une date spéciale « Pisteurs pédestres » vous est proposée

Robots Mission très Spéciale : Niveau 1  – Niveau 2 ou Niveau 3
(suivant l’âge de l’enfant)

Passionnés d’électronique et de bricolage, il vous est devenu possible de mener un projet technologie en pleine nature ! Pour remonter les traces de la vie sauvage des animaux en forêt, venez mettre sur pied avec nous la nouvelle génération de robots espion.
Appareils photos automatiques, caméras intelligentes ou autres automates, voilà de quoi ravir les tout petits comme les plus grands, au cœur d’un projet particulièrement attractif : suivre la vie secrète des animaux grâce à ces petits espions électroniques.

Séjours en occitan de vacances scientifiques: http://www.vacances-scientifiques.com/+-Occitan-+.html

Renseignements et inscriptions – Mail : info@vacances-scientifiques.com / Tel : +33 (0)1 85 08 36 30 / Internet : www.vacances-scientifiques.com

Vicenta Sánchez

 

 

 

 

 

 

19 Juin

France 3 e Viure al País partenaris de las còlas d’Occitània

Tot ara a 11 oras, la còla femenina de football va començar la competicion de l’Europeada ont las minoritats d’Euròpa se tòrnan trobar per de partidas de buta-bala. Per aquesta edicion de 2016, Occitània va menar una equipa femenina e portaran las colors d’Occitània ambe los lògos de France 3 e de Viure al País. Visca Occitània !

Fòto site Europeada

Fòto site Europeada

Occitània contra Serbja – Lusatia 12-1 !

Fin finala, 15 jogairas son partidas en Itàlia. Una capitada vist las dificultats per montar la còla a l’entorn de l’entrainaire Sylvain Blaise. Sonque 6 equipas femeninas son a l’Europeada. Ambe de jogairas de nivèl liga 1 e 2, autant dire que las femnas d’Occitània poirián crear la suspresa per una participacion primièra. Cap a 11 oras, e comentat en occitan e en sorabe sioplèt, Occitània començara lo torneg contra aquesta minoritat eslava. Podètz seguir la partida ambe aqueste ligam :https://digitalalps.tv/europeada2016.

La resulta : 12 a 1 per Occitània. Aquò promet!

La còla Occitana :

G: Noémie Cuberes (Nimes Métropole), Charlotte Ridoux (ES Gueretoise, AS Monaco FF)
DEF: Morgane Ritter (Toulouse FC), Isabelle Dedieu (ASPTT Montpellier), Pauline Exposito (US Castanet Tolosane), Manon Alard (Rodez AF), Laura Prouzet Garcia (ASPTT Montpellier)
MIL: Solène Barbance (Rodez AF), Laura Asensio (Toulouse FC), Manon Bruno (ASPTT Montpellier), Manon Agullo (ASPTT Montpellier), Farah Lagra (FC St Estève)
ATT: Rose Lavaud (AS St Etienne), Laurie Saulnier (Nimes Métropole), Sarah Dernis (FC St Estève)

12771488_185927388442675_2691092244271202597_o

3 oras Occitània contra Aromanians : 4-1 per Occitània

Pels 20 jogaires de Daidièr Amiel, serà per aqueste vèspre 3 oras contra los Aromanians. Un pòble escampilhat un pauc de pertot e un ancian jogaire de football celèbre de Romania : Gheorghe Hagi. Victòria en fin de vèspre 4-1. Aquò va plan ! Los òmes de Nicolas Desachy son dins lo grop D e poidretz seguir lors esplèits sul bòg occitan presque en dirèct de Sud-Tiròl estant que Viure al País es partenari.

Sans titre Sans titre

Los lògos de France 3 e de Viure al País sus las tengudas

Lo malhòt novèl es totjorn a las colors sang e aur d’Occitània. Mas suls shorts, poidretz reconéisser las endicas de VAP e de la 3. Una polida tenguda ambe lo fornidor d’equipaments Patrick e sustot l’aduja d’un òme : Xavier Bedos. Mercejam fòrça Nicolas Desachy, Daidièr Amiel e tota la còla d’Occitània per aqueste partenariat. Es una polida recompensa del fait que los seguissèm dempuèi la debuta… Amb un salut amistós al Pèire Còsta que montèt l’afar. En esperant qu’aquò portarà d’astre a las doas còlas.

Lo Benaset

18 Juin

Bòria Magra – Episòdi 9

Depuis septembre, une équipe de l’Edicion Occitana se rend tous les mois à la Borie Maigre, la ferme biologique de Daniel Coutarel et Blandine Bouisset.

Durant toute cette année, ils nous ont présenté leur élevage de brebis du Roussillon et de vaches Aubrac, ils nous ont montré leur biais de cultiver leurs céréales et de faire de la farine, la manière dont ils sauvegardent des races locales et des variétés anciennes. Nous les avons également suivis sur le marché biologique de Castres, dans leur atelier de découpe unique dans le Tarn. Nous avons rencontré leurs enfants, visiter leur gîte et fêter le Carnaval avec eux.

Aujourd’hui, pour le dernier épisode, Daniel et Blandine ouvrent la porte de leur ferme à la calandreta de Lavaur.


Bòria Magra – episòdi 9 par france3midipyrenees

Reportage de Sirine Tijani, Denis Hémardinquer, Michel Blasco. Montage d’Ana-Luisa Ruppert. Sous-titrage de Marie-Pierre Fournier

17 Juin

Occitanie devenue incontournable pour LRMP

On peut la tourner dans tous les sens, la victoire du terme Occitanie est nette et sans bavure. Avec 45% des suffrages, elle ne souffre aucune contestation. Si c’était pour ne pas en tenir compte, il ne fallait pas faire une consultation. On peut aussi la relativiser par rapport au nombre de participants, mais c’est le cas pour toute élection, et tous les sondages allaient aussi dans la même direction. Occitanie est devenue incontournable. C’est ce que semble avoir compris les dirigeants de la Région. Alors que ce nom divise au sein de sa propre majorité, Carole Delga semble avoir tranché.

La position est la suivante : les élus régionaux doivent tenir compte -et c’est indispensable- du vote des citoyens qui met en numéro 1 Occitanie.


Occitanie : réaction de Carole Delga présidente PS de la région

« Il faut voter pour un nom fédérateur »  –  S. Ratinaud/F.Jobard

Lors de sa conférence de presse, la présidente a mis l’accent sur un nom qui doit fédérer et non diviser. Susceptible de diviser : un certain milieu économique et touristique (mais pas dans son entier) et les Catalans un peu déçus aux entournures avec Occitanie-Pays Catalan qui arrive seulement 4ème. La semaine prochaine sera donc consacrée au dialogue avec les élus, les acteurs économiques et touristiques pour trouver un compromis et expliquer le choix. Mais comme l’a écrit ce matin Laurent Dubois sur le blog Politique : « Occitanie c’est validé, Carole Delga s’occupe des Catalans ».  Et elle aura avec elle son meilleur ambassadeur : Gérard Onesta qui les as toujours suivis, lui qui a proposé le nom Occitanie-Pays Catalan


Occitanie : réaction de Gérard Onesta EELV

« Occitanie oui mais il faut trouver une place pour les catalans »  –  S.Ratinaud/F.Jobard

Les Catalans ne font pas du nom de la région une priorité mais seraient sensibles à ce que la région les soutienne pour que leur département des Pyrénées-Orientales s’appelle « Pays Catalan ». D’autre part la région proposerait de nommer l’Euro-Région « Occitanie-Catalogne » avec le siège à Perpignan; plus d’autres mesures en termes de signalétique. Discussions il y aura donc et pas exclusivement avec les Catalans, mais visiblement pas de changement. La présidente aurait tranché : pas question de remettre le choix des électeurs pour cette première consultation et alors que d’autres se profilent.

On ne prendra pas un nom arrivé 3 ou 4ème… Ni autre chose que les 5 noms soumis à la consultation.

Toujours Carole Delga hier lors de la conférence. On se destine donc -sauf retournement d’ici le 24 juin- vers Occitanie avec une dénomination en sous-titre, comme cela s’est fait pour les nouvelles régions « Hauts de France » et « Grand-Est ». Pourquoi pas « Languedoc-Pyrénées » en sous-titre. Pourquoi pas avec « Méditerranée » en plus, pour fédérer.

Une réunion des présidents de groupes pourrait entériner la chose lundi matin. Avec un certain courage et pas toujours suivie par sa garde rapprochée, Carole Delga peut désormais rentrer dans l’histoire en devenant la première présidente d’Occitanie.

Lo Benaset

Carole Delga à hôtel de Région de Montpellier pour le résultat de la consultation citoyenne sur le nom de la nouvelle région le 16 juin 2016 © France 3 LR

© France 3 LR Carole Delga à hôtel de Région de Montpellier pour le résultat de la consultation citoyenne sur le nom de la nouvelle région le 16 juin 2016

16 Juin

« Occitanie », un premier choix citoyen

Les habitants de Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon ont donc choisi : leur préférence va vers Occitanie. En tous cas pour les 204 000 personnes qui se sont exprimées lors de la consultation. Ce choix ne fait que confirmer ce que disaient les différents sondages avant la consultation (toute presse confondue), mais aussi depuis le 9 mai. Toutes les précautions techniques et juridiques qui l’ont accompagnée et bornée en font un résultat sans équivoque, légitime et incontestable. Plus de 100 000 personnes ont donc plébiscité la dénomination « Occitanie » seule ou avec « Pays Catalan ». Il sera désormais très difficile aux 158 élus régionaux de ne pas suivre cette indication nette et massive. Même si il reste encore 2 étapes pour que ce choix citoyen soit entériné ou enterré.

© MaxPPP

© MaxPPP

Plus de 100 000 personnes se retrouvent derrière la dénomination « Occitanie »

Il sera désormais extrêmement difficile de parler de « lobby occitan » lorsque plus de 100 000 personnes sont concernées… Avec un choix clair et sans ambiguïté, la population à plébiscité « Occitanie » à 45%. Viennent ensuite « Languedoc-Pyrénées » a seulement 17,9% et les 3 autres dénominations entre 10 et 12%. Autant dire que si l’on associe « Occitanie », « Occitanie-Pays Catalan » et même « Languedoc », plus de 100 000 votants ont été sensibles à l’Occitanie et se retrouvent dans ce qu’elle représente. Même dans les rêves les plus fous de tout bon occitaniste patenté, jamais on aurait imaginé une chose pareille. C’est une adhésion large, qui va bien au-delà de tous ceux qui se battent au quotidien pour cette langue et cette culture.

Le Collectif « Je choisis Occitanie » communique

Conférence de presse de Carole Delga

Occitanie gagne tous les duels…

Ce n’était pas prévu, mais finalement c’est la présidente qui a annoncé les résultats à la presse en fin d’après-midi. Où l’on apprend que 13 000 votes n’ont pas été validés car insuffisamment renseignés. « C’est un succès pour nous d’avoir prouvé la qualité et le sérieux de cette consultation. Les résultats montrent de façon très nette qu’Occitanie arrive en tête. Occitanie gagne tous les duels…Nous avons aussi la notion de Pyrénées qui apparaît en seconde et troisième position… ».

 

Et maintenant…?

Le vote Occitanie est très significatif, avec une vraie distance avec les autres

« Ce que je veux, c’est un nom qui fédère. Nous allons travailler avec les élus, les décideurs et les habitants… Je veux que les Catalans se sentent pleinement considérés… Nous allons travailler pour que ce nom puisse avoir un maximum de votes des élus. » Donc ce ne sera pas forcément « Occitanie » tel quel mais… « On ne va pas prendre un nom qui est arrivé 3ème ou 4ème… Le vote « Occitanie » est très significatif avec une vraie distance avec les autres ».

Donc pour résumer rien n’est fait, mais on ne voit pas comment Occitanie que sera pas présent d’une manière ou d’une autre dans la dénomination finale. Dans le discours de la présidente, il y a eu à plusieurs reprise une référence très claire aux Catalans. Reste à savoir comment ils pourraient s’y retrouver. En tous cas, la présidente exclut de revenir à « Occitanie-Pays Catalan » qui est arrivé en 4ème position.

C’est anecdotique mais lors de cette même conférence de presse, nous n’avons pas échappé à une question d’un(e) journaliste bien éclairée demandant si le fait qu’Occitanie soit ringard (sic)n’allait pas poser problème…! Comme quoi tout n’est pas gagné !

Le 24 juin, c’est une résolution unique qui sera soumise au vote des 158 conseillers régionaux. Comme c’est une résolution globale, la question du nom pourrait amener la majorité à se déchirer et la résolution a être finalement rejetée. C’est donc peu probable que nous assistions à un passage en force. La piste de travail semble être la suivante : arriver à trouver un nom qui fasse un relatif consensus avant la plénière du 24 juin. Mais il semble presque acquis qu’il y aura « Occitanie » avec un sous-titre.

Lo Benaset

13102809_225216624522936_2068210014810640971_n

 

RSS