09 Sep

Parigo #10 : la ligne 13, fallait pas l’emprunter

Parigo revient pour une seconde saison pleine de surprises, de découvertes et d’entretiens vérité avec les opérateurs et les politiques, avec l’envie de toujours mieux vous défendre, vous les usagers des transports, et de vous faire découvrir l’envers de la galère … euh du décor, grâce à des reportages en coulisses.

Au programme d’ici juin… le nouveau vélib’, le lancement de Sea Bubble, une instrospection du RER B mais aussi de la ligne 1, un numéro patrimoine au cœur des stations fantôme du métro parisien, le défi de l’accessibilité, la solution vélo, les 25 ans du T1, les transports nocturnes… rendez-vous chaque samedi à 12h05 sur France 3 IDF mais aussi désormais en direct sur la page Facebook de France 3 IDF.

Pour se porter chance, on a décidé de débuter avec la ligne 13 :-)

Prononcer son nom, murmurer son chiffre porte-malheur, c’est déjà mettre un pied en enfer ! La ligne 13 est, à elle seule, le symbole de la galère des transports parisiens, voire un cauchemar quotidien pour ses 650.000 voyageurs, un chiffre en hausse de 33% en 24 ans. Vertigineux ! De quoi transformer les rames de la ligne 13 en boîte de sardines, aux heures de pointe : on s’y entasse en moyenne à 4,5 par m2. Le taux de saturation de 126 % est en augmentation de 1 % chaque année.

Que fait la RATP pour tenter d’améliorer les choses ? En fait-elle assez ? L’extension de la ligne 14 est-elle le dernier espoir pour tous les galériens de la 13 ? Parigo a mené l’enquête.

Bertrand Lambert @B_Lambert75

► Sur un autre thème : Automobilistes parisiens : ces privilégiés qui s’ignorent
► Sur un autre thème : Parigo #5 : dans les coulisses du RER A… et de ses gros problèmes

13 Mai

Parigo #3 : comment faire sauter les bouchons ?

Voilà un domaine où notre suprématie ne fait aucun doute : l’Ile de France est la reine incontestée de la congestion, des ralentissements, des embouteillages… bref, des bouchons ! Résorber le trafic routier francilien est une question lancinante, chaque année un peu plus pressante et à laquelle personne, jusqu’à aujourd’hui, n’a pu ni su, apporter de réponse. Les points noirs sont tellement nombreux qu’il serait impossible de les lister.

Longtemps, on a pensé qu’en construisant des voies supplémentaires ou en élargissant les routes existantes, on ferait disparaître les embouteillages. Alors, durant des décennies, on a construit des routes ou des autoroutes de plus en plus larges : jusqu’à 26 voies pour la Katy freeway à Houston ! Jusqu’au jour où les ingénieurs spécialisés ont finit par partager le même constat :  le fait d’ouvrir une route augmente la circulation. C’est ce qu’on appelle l’effet « aspirateur » : si une route existe, les voitures vont l’emprunter. Et si on l’élargit, d’autres voitures viendront, pensant profiter d’une meilleure circulation. Au bout du compte, ouvrir une nouvelle voie ou une nouvelle route, aboutit, à moyen terme, à augmenter la circulation… et donc à aggraver les embouteillages.

Faut-il pour autant baisser les bras ? Certains aménagements ne peuvent-ils pas, à l’image du plan anti bouchons de la région Ile de France, améliorer la situation ? Les expériences réussies à l’étranger peuvent-elles nous inspirer ? Parigo mène l’enquête !

Bertrand Lambert @B_Lambert75
► Sur un autre thème : Parigo #2 : l’étonnant destin des gares oubliées de Paris
► Sur un autre thème : Parigo #1 : transportez-moi sous l’oeil des caméras

07 Mai

Parigo #2 : l’étonnant destin des gares oubliées de Paris

Longtemps délaissées, parfois tombées dans l’oubli, les anciennes gares de Paris, et notamment celles de la petite ceinture, reviennent pour la plupart à la vie. Elles changent d’usage et les idées ne manquent pas pour leur assigner une nouvelle place dans le paysage urbain. Parigo vous emmène en balade dans ce patrimoine architectural et industriel, venu du 19ème siècle.

La promenade passe aussi par la plus emblématique de toutes les anciennes gares parisiennes, la gare d’Orsay, devenue en 1984 le musée d’Orsay après 8 ans de travaux monumentaux. Ses visiteurs imaginent-ils vraiment qu’il y eut une gare dans ces salles d’exposition et que des milliers de voyageurs sont venus là pendant des décennies embarquer, dès 1900, dans des trains 100 % électriques, les tout premiers circulant à Paris ?

Mais il y a aussi la gare des Invalides ou l’on vient désormais pour prendre… l’avion.

L’ancienne gare de Charonne, dans le 20eme arrondissement, d’abord tranformée en café, et désormais devenue scène de concert et spectacles incontournable de la vie parisienne.

Les projets, aboutis ou en cours, comme à Massena, sont nombreux. Restaurants, lieux culturels, artistiques … quelle est la priorité de la SNCF en la matière : valoriser ou préserver ? A découvrir en fin d’émission… Bonne balade !

Bertrand Lambert @B_Lambert75

► Sur un autre thème : Parigo#1 : transportez-moi sous l’oeil des caméras
► Pour aller plus loin : Le 22 avril, Transportez-moi devient… PARIGO !

13 Avr

Le 22 avril, Transportez-moi devient… PARIGO !

Parigo_Visuel_08Samedi 22 avril, votre émission préférée (mais si…), change de nom et devient PARIGO (en référence à Navigo, vous l’aviez ?). PariGO, le magazine de VOTRE mobilité, c’est chaque samedi à 12h05 sur France 3 IDF.

Instauration de la vignette Crit’air, pass unique, fermeture des voies sur berges, construction du grand paris express, dématérialisation de la billettique, développement de l’auto partage, interdiction programmée du diesel, développement des navettes autonomes, du vélo électrique, rénovation des RER… la révolution des transports est en marche : pour le meilleur ou pour le pire ?

Chaque samedi à 12h05 je me transporte pour être à vos côtés, dans le métro, le RER, à vélo ou en voiture. Mon but : décrypter, poser les questions qui fâchent et tenter de faciliter votre quotidien, quel que soit votre mode de transport.

PariGO, c’est chaque semaine 13 minutes de reportages et d’entretiens sans concession, au plus près de votre quotidien, tournés in situ et dans les conditions du direct.

Au menu du 1er numéro : quels rôles, quels usages pour la vidéo surveillance dans les transports ?

Bertrand Lambert @B_Lambert75