23 Déc

Eric Fraj, un RDV ultime

Ce sera sa dernière, toute dernière création. Il continuera de chanter mais à la demande, sans se soucier de produire de nouvelles chansons. RDV sera donc l’oeuvre ultime retraçant son parcours, son voyage artistique et les personnes qui l’ont jalonné. Eric Fraj a confié ce nouveau projet à Guillaume Lopez -complice de 15 ans- et à sa compagnie : le CAMOM. Tout se peaufine en résidence depuis lundi au COMDT de Toulouse. Ce soir, ils feront part de leur travail pour un RenDez-Vous sortie de résidence à 18H30.

photo : Maxime Lopez

photo : Maxime Lopez

45 ans de cantas e de rescontres

Eric Fraj a parcouru des chemins, le corps trapu d’un athlète en marche, le visage sensible d’un artiste où l’on peut lire les emprunts au temps. Il semble un roc inébranlable, à la sensibilité lisible, fort d’un parcours artistique de 45 bornes. Eric Fraj, 60 ans au compteur, le monde comme ouverture, valises en mains et des artistes comme balises. Jacques Brel dont il reprend en oc « La Quête » dans ce spectacle, le poète du Moyen-Age François Villon et sa « Balada dels dires menuts » qu’il a traduite du vieux français de François et qui résonne comme une seconde peau :

Prince, je connois tout en somme,
Je connois coulourés et blêmes,
Je connois mort qui tout consomme,
Je connois tout, fors que moi-mêmes

Des rendez-vous de toutes sortes, des marques à vie, comme sa rencontre avec Lluis Llach et un duo sur scène en 2005… Colette Magny avec qui il a partagé la scène à plusieurs reprises, Robert Marty qui lui a écrit ses premiers textes, l’autre Marti, Atahualpa Yupanqui, Servat, la liste serait longue de ces personnes qui l’ont influencé même si toutes ne se retrouvent pas dans ce spectacle. « Comment ne pas en dire la joie, mais aussi ce que je leur dois, mais encore qui je suis -et ce que je sais- à travers eux, grâce à eux ? « 

Photo : Maxime Lopez

Photo : Maxime Lopez

RDV ambe la joventut artistica

Pour jouer ce spectacle somme toute intime, pas de place pour la nostalgie. RDV sonne ibérique, tout simplement méditerranéen. Simon Portefaix a laissé ses futs pour prendre des percussions : tambourtins, bendirs… Cyrille Brotto abandonne presque son diato pour violon et karkabou (percussions algériennes)… Morgan Astruc égraîne toujours ses accords flamenco mais fait aussi de la Beat-Box. Louis Navarro joue la contrebasse et Guillaume Lopez flûtes et cornemuse. Il signe aussi la direction artistique. Sa complicité avec Eric Fraj est évidente et elle s’entend.

Ce qu’Eric m’a apporté c’est l’envie et la prise de conscience que je pouvais mélanger à la fois la culture occitane, ma culture espagnole, le français, le catalan. Cette ouverture d’esprit qui caractérise sa carrière. C’est quelque chose qui m’a beaucoup influencé. On n’essaie pas spécialement d’inventer. On veut simplement faire une musique honnête et sincère.

RDV sera donc un spectacle intime, retraçant des racines singulières et des universalités plurielles. Sus la dralha d’autres espectacles : « Pep el Mal » d’Eric Fraj, « La retirada et l’exil » de Guillaume Lopez qui évoquaient la vie et le parcours de leurs grands-pères. RDV a aussi de la diversité dans ses langues : 2 chansons en français, 2 en catalan, 2 en castillan et le reste en occitan.

« Balada dels dires menuts » version occitane de la « Ballade des menus propos » du poète médiéval François Villon. Images : Olivier Denoun. Son : Michel Blasco et Nicolas Panek


Balada dels dires menuts par france3midipyrenees

Concert gratuit ce soir à 18H30 au COMDT (Conservatoire Occitan) de Toulouse.

Le 17 février 2017 à l’Isle-Jourdain, le 4 mars 2017 à la Scène Nationale de Foix et le 20 mai à Carbonne

Lo Benaset @Benoit1Roux


Fraj-Lopez par france3midipyrenees B. Roux O. Denoun M. Blasco S. Le Béon J. Eon MP. Fournier