22 Fév

Parigo #71 : la RATP, déjà 70 ans d’histoire

Cette semaine, Parigo célèbre à sa manière les 70 ans de la RATP, créée officiellement le 1er janvier 1949. La Régie Autonome des Transports Parisiens hérite alors du réseau de bus et de métro déjà en activité mais exploité par différentes compagnies privées au bord de la faillite. Désormais conducteurs en surface et en sous-sol roulent sous la même casquette, une grande nouveauté alors pour les Parisiens.

Contrairement à ce que certains imaginent parfois, l’histoire du réseau métropolitain parisien a donc débuté bien avant celui de la RATP. La 1ere rame a circulé en juillet 1900 avec la mise en service de la ligne 1, alors exploitée par la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP). 49 ans avant la naissance de la régie.

La RATP a donc hérité d’un réseau, de matériel roulant et de voyageurs. Et dès ses premières années, elle a œuvré à moderniser cet héritage, se montrant souvent à la pointe de la technologie, avec des nombreuses 1ers mondiales, tel le métro sur pneu ou l’automatisation d’une ligne existante.

Dans cette émission, vous découvrirez de nombreuses images inédites, puisées dans le fonds documentaire de la RATP mais aussi de l’INA.

Catherine Guillouard, 12eme PDG de l’histoire de la RATP, répondra à mes questions : elle me parlera de son histoire personnelle vis-à-vis du métro et abordera l’avenir en suspens de la régie, désormais groupe international mais susceptible de perdre l’exploitation de son réseau historique avec l’ouverture, dès 2025, à la concurrence pour les lignes existantes. Une vraie révolution.

Bertrand Lambert @B_Lambert75

26 Nov

Parigo #60 : le T3b file vers l’ouest, jusqu’à la porte d’Asnières

L’air de rien, les 4,3 km et 8 stations inaugurées samedi 24 novembre vont changer la vie de 600.000 habitants et 300.000 salariés, parisiens comme banlieusards. C’est considérable. Il aura fallu 4 ans de travaux, et de patience aux riverains, pour que le prolongement de la ligne de tramway T3b, de porte de la Chapelle à la porte d’Asnières, prenne vie. 90.000 voyageurs sont attendus chaque jour sur ce nouveau tronçon, authentique bouffée d’oxygène pour ces quartiers de Paris longtemps maudits : prévus pour être opérationnels de longue date, les prolongements des lignes 14 et 12 ont respectivement pris 3 ans et 2 ans de retard. Le T3b, lui, n’a pris qu’un an dans la vue, suite à la découverte d’amiante dans le bitume des Maréchaux. Il sera donc le premier nouveau moyen de transports à desservir le Tribunal de grande instance de Paris, porte de Clichy.

7.000 places de vélo sécurisées près des stations de tramway

Exceptionnellement, Parigo était en direct. L’occasion pour Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, d’annoncer l’installation future de 7.000 places de parking Véligo :

Île-de-France Mobilités souhaite que ce tramway soit aussi le lieu de rencontre de toutes les mobilités. Je propose à la Ville de Paris de créer 7.000 places de parking sécurisées Véligo pour qu’à la fois les Parisiens et les habitants de la petite couronne puissent venir à vélo prendre le tramway. Ça serait aussi une bonne façon de limiter la place de la voiture dans la ville.


Bertrand Lambert @B_Lambert75

►Sur le même thème : TPM#13 : quel bilan pour le T3, 10 ans après ?
► Pour aller plus loin : Dauphine ou Maillot : quel prolongement à l’ouest pour le T3b ? Continuer la lecture

10 Fév

Parigo #30 : le T1, précurseur du retour du tramway en IDF

Voilà un numéro de Parigo qui vous avait sans doute échappé en décembre dernier, hommage à Johnny Hallyday oblige. Et pourtant, il vaut le détour : je vous propose une radiographie complète du T1, 25 ans après ses débuts en Seine Saint Denis. L’occasion également de revenir sur la folle épopée du tramway en Ile de France, entre son apogée au début du 20eme siècle et son retour, au forceps, dans les années 1990.

Avec ses 17 km de ligne entre Bobigny et Saint-Denis , le T1 a révolutionné les déplacements dans le nord francilien : sans lui, nous n’aurions sans doute jamais eu de T2 ou de T3. Il faut dire qu’à la fin des années 80, lorsque le lancement du T1 a été acté, plus grand monde dans la région ne croyait au potentiel du tramway en Ile de France. L’arrivée de ce tram, en 1992, marquait en effet le grand retour du tramway en Ile-de-France après 55 ans d’absence, et la lente réconciliation de la région avec ce mode de transport bien connu de nos grands parents.

Fort de son succès grandissant (près de 200.000 voyageurs quotidiens aujourd’hui, alors que seuls 50.000 étaient espérés… ), le T1 continue de grandir, à la fois vers l’ouest et vers l’est :  Parigo fait aussi le point sur les différents prolongements envisagés, à la fois dans les Hauts de Seine jusqu’à Rueil Malmaison et dans le Val de Marne jusqu’à Val de Fontenay.

Bertrand Lambert @B_Lambert75
► Sur le même thème : TPM#13 : quel bilan pour le T3, 10 ans après ?
► Sur le même thème : TPM#7 : les 10 ans du T4 et son extension vers Clichy sous bois

12 Déc

Parigo #21 : les 25 ans du T1, quel bilan ?

Voilà un numéro de Parigo qui vous a sans doute échappé, hommage à Johnny Hallyday oblige. Et pourtant, il vaut le détour : je vous propose une radiographie complète du T1, 25 ans après ses débuts en Seine Saint Denis.

Avec ses 17 km de ligne entre Bobigny et Saint-Denis , le T1 a révolutionné les déplacements dans le nord francilien : sans lui, nous n’aurions sans doute jamais eu de T2 ou de T3. Il faut dire qu’à la fin des années 80, lorsqu’a été acté le lancement du T1, plus grand monde dans la région ne croyait au potentiel du tramway en Ile de France. L’arrivée de ce tram, en 1992, marquait en effet le grand retour du tramway en Ile-de-France après 55 ans d’absence, et la lente réconciliation de la région avec ce mode de transport bien connu de nos grands parents.

Fort de son succès grandissant (près de 200.000 voyageurs quotidiens aujourd’hui, alors que seuls 50.000 étaient espérés… ), le T1 continue de grandir, à la fois vers l’ouest et vers l’est :  Parigo fait aussi le point sur les différents prolongements envisagés, à la fois dans les Hauts de Seine jusqu’à Rueil Malmaison et dans le Val de Marne jusqu’à Val de Fontenay.

Bertrand Lambert @B_Lambert75
► Sur un autre thème : TPM#7 : les 10 ans du T4 et son extension vers Clichy sous bois
Sur un autre thème : TPM#13 : quel bilan pour le T3, 10 ans après ?

26 Juin

Parigo #8 : découvrez en avant première le T11express

11 km de ligne, entre Epinay et le Bourget, dédiés aux trajets banlieue banlieue… Le T11, c’est un peu le Grand Paris express avant l’heure, avec à la clef de sacrés gains de temps pour les voyageurs. Il vous faudra seulement 15 minutes pour relier les deux terminus !

Fréquence, régularité, ponctualité… Le T11 exemplaire se veut exemplaire. Mais la SNCF fera-t-elle mieux qu’avec le T4, la pire ligne de la région avec ses 77% de régularité ? Nouveau matériel, centre de maintenance flambant neuf : le T11 express va en tout cas bénéficier de ce qui se fait de mieux aujourd’hui. Autre particularité, le T11 est la première ligne SNCF de France pilotée par le privé ! Aucun de ses 90 salariés n’est en effet cheminot. Alors, bonne ou mauvaise nouvelle ?

Quoi qu’il en soit, la nouvelle ligne de tram/train du nord francilien sera mise en service samedi prochain, le 1er juillet. Il était temps me direz vous, 27 ans après le lancement du projet ! Je vous propose de la découvrir en avant première.

Bertrand Lambert @B_Lambert75

► Sur un autre thème : Canicule : quelles lignes emprunter pour rester au frais ?
► Sur un autre thème : Parigo #6 : comment la mobilité urbaine se réinvente

04 Déc

TPM#13 : quel bilan pour le T3, 10 ans après ?

C’était il y a déjà dix ans, le 16 décembre 2006 : le tramway T3, sur le boulevard des Maréchaux, était inauguré avec fierté par le maire de Paris de l’époque, Bertrand Delanoë. Dix ans après, Transportez-moi fait le bilan de cette aventure. Côté trafic, c’est un succès presque inattendu : 150.000 personnes l’empruntent (sur sa partie originelle, au sud), c’est trois fois que pour le PC1, l’historique bus des maréchaux (51.000 voyageurs sur cette même portion, en 2006). Les voitures, quant à elles, ont pris la poudre d’escampette : -50% de trafic et -49% d’accidents. Spectaculaire. Les commerces sont revenus, les restaurants, les bars ont remplacé les garages et ont redonné vie à des quartiers jusqu’alors aspirateurs à voitures et sans âme.

Dans ce nouveau numéro de votre rendez-vous dédié aux transports, nous nous intéresserons aussi à l’histoire tumultueuse des tramways à Paris, entre amour et désamour : saviez vous qu’en 1937 les parisiens pensaient avoir dit adieu définitivement au tramway ? Qu’en 1927, 600 km de voies de tram étaient empruntées par 707 millions de voyageurs ? Qu’il y aujourd’hui plus de voyageurs (300.000) chaque jour sur le T3 (a&b) que sur le périphérique (270.000 voitures)? Paris est décidément pleine de surprise…

Nous ferons également un point sur le futur : le tramway fera t-il le tour de la capitale ? Rentrera t-il dans Paris ? Où en sont les travaux, dans le nord ? C’est parti pour 13 minutes d’images insolite, d’anecdotes et d’enquête.

Bertrand Lambert

► Sur le même thème : Quel prolongement à l’ouest pour le T3b ?
► Pour aller plus loin : L’extension du T3b a de l’amiante dans l’aile

24 Oct

TPM#7 : les 10 ans du T4 et son extension vers Clichy sous bois

A l’occasion des 10 ans du tramway T4 et du lancement des travaux de sa nouvelle branche en direction de Clichy-sous-Bois et de Montfermeil, « Transportez-moi » a consacré son émission du 22 octobre à ce tram train de l’Est parisien, le seul d’Île-de-France. L’occasion de parler renouvellement urbain grâce aux transports, avec Olivier Klein, le maire PS de Clichy-sous-Bois, et ponctualité avec Alain Krakovitch, le directeur du Transilien : la ligne T4 est aujourd’hui la moins ponctuelle de la région avec seulement 77.5% des trains à l’heure.
Réagissez sur les réseaux sociaux #TPMIDF

Bertrand Lambert

► Pour revoir TPM #1 consacrée à la mobilité connectée, cliquez ici
► Pour revoir TPM #2 consacrée à un siècle de transports, cliquez ici
► Pour revoir TPM #3 consacrée à la place de la voiture à Paris, cliquez ici
► Pour revoir TPM #4 consacrée à la voiture électrique, cliquez ici
► Pour revoir TPM #5 consacrée au métro 24h/24, cliquez ici
► Pour revoir TPM #6 consacrée à la ligne 13, cliquez ici

25 Mai

Découvrez en avant-première les nouvelles gares souterraines du T6

T6viroflay2Samedi, le T6 deviendra officiellement le premier tramway souterrain d’Ile-de-France avec la mise en service du tunnel de 1,6 km creusé à 25 m sous la forêt et la ville de Viroflay. Un an et demi après l’inauguration de la ligne (en surface), le T6 va prendre une toute nouvelle dimension, grâce aux nouvelles correspondances offertes par les deux nouvelles stations, Viroflay Rive-droite et Viroflay Rive-Gauche, à savoir le RER C, les lignes N et L du Transilien (et donc Paris via Montparnasse ou St Lazare, ou encore La Défense). Du pain béni pour les 40.000 salariés de Vélizy, désormais connectés par un transport lourd et fiable à la rive droite et aux trains de banlieue. La RATP et le STIF s’attendent d’ailleurs à un bond de fréquentation : +50%. 75.000 voyageurs quotidiens sont attendus dès la mise en service du tronçon souterrain, contre 50.000 aujourd’hui.

T6viroflayA 500 m l’une de l’autre, les deux stations de Viroflay sont identiques, faites de bois, de béton et de pierre à l’état brut. Elles sont spacieuses et accessibles aux PMR (contrairement aux gares de la SNCF attenantes…). Vous pourrez les découvrir de vous-mêmes dès samedi, 5h30, heure de départ du 1er tramway.

► A voir, notre reportage réalisé avec Isabelle Audin

► Pour aller plus loin : T6 : J-10 avant l’arrivée à Viroflay

Bertrand Lambert

18 Mai

T6 : J-10 avant l’arrivée à Viroflay

Plus que quelques jours de patience et vous pourrez enfin profiter du T6 en mode métro : sa section souterraine, longue de 1,6 km et qui relie les stations Robert-Wagner et Viroflay rive-droite, entrera en service le samedi 28 mai après un mois de test en situation réelle (la fameuse marche à blanc). Deux nouvelles stations seront ainsi accessibles aux voyageurs : Viroflay rive-gauche et Viroflay rive-droite.

T6-CarteStationsWeb-140507Grâce à ces deux nouvelles stations, le T6 offre désormais une correspondance avec le RER C et les lignes N (station Viroflay rive-gauche) et L (Viroflay rive-droite) du Transilien. La correspondance avec la ligne 13 du métro était accessible depuis le départ et la mise en service du T6, le samedi 13 décembre 2014.

La ligne dessert donc désormais huit villes situées entre Châtillon et Viroflay rive-droite : elle va surtout permettre de désenclaver plusieurs grandes zones économiques des Yvelines, aujourd’hui très difficiles d’accès en transport en commun depuis les villes pourtant voisines des Hauts de Seine. L’ouverture de la dernière section de la ligne (et ses nouvelles correspondances) va en effet donner sa pleine mesure au T6, aujourd’hui très utilisé entre Châtillon et Vélizy mais qui tournait quasiment à vide à Robert Wagner, son terminus temporaire depuis un an et demi.

Les 28 rames en circulation mettront 40 minutes pour relier les deux terminus et parcourir les 14 km du tracé. Au total, 165 conducteurs ont été formés sur cette ligne, la plus longue et la plus capacitaire au monde pour un tramway à pneu. Les rames de 46 mètres, les plus longues de France, peuvent embarquer chacune 252 passagers. 80.000 voyageurs sont attendus chaque jour par le STIF.

► Pour aller plus loin : découvrez en avant première les nouvelles stations souterrains (video)

► Revoir notre reportage sur le T6, diffusé lors de l’inauguration le 13/12/2014, avec de spectaculaires images aériennes et souterraines


La nouvelle ligne du tram, le T6

Bertrand Lambert

15 Mar

L’extension du T3b a de l’amiante dans l’aile

Coup dur pour les salariés et les habitants du 17eme : initialement prévue fin 2017, la mise en service du tramway T3 à la porte d’Asnières va prendre un an de retard. Ce report est dû à la découverte d’amiante (en quantité plus grande qu’escomptée) dans la chaussée. L’extension du T3b devrait donc être opérationnelle fin 2018, soit plusieurs mois après l’ouverture de la future judiciaire des Batignolles, toujours prévue le 30 juin 2017.
Le futur palais de justice de Paris semble être un véritable chat noir pour les différents chantiers du secteur liés aux transports en commun : avant le T3b, c’est la ligne 14 qui a pris du retard (2 ans minimum). Résultat, si la cité judiciaire ouvre dans les temps, ce qui n’est pas gagné non plus, seule la ligne 13 desservira le palais, ce qui risque de créer de nouveaux embouteillages sur les quais de la station Porte de Clichy, déjà très fréquentés. Va y avoir du sport pour les justiciables et les avocats !

Lorsqu’il sera mis en service, le nouveau tronçon du T3b, long de 4,3 kilomètres entre la porte de la Chapelle et celle d’Asnières, offrira aux voyageurs huit stations supplémentaires, en correspondance avec les lignes 13, 14 (une fois prolongée jusqu’à Mairie-de-Saint-Ouen), ou encore le RER C. 82.000 voyageurs y sont attendus quotidiennement, avec des trams toutes les 4 minutes aux heures de pointe et 8 minutes aux heures creuses.

► Sur le même thème : Quel prolongement à l’ouest pour le T3b ?

Bertrand Lambert