22 Fév

Parigo #71 : la RATP, déjà 70 ans d’histoire

Cette semaine, Parigo célèbre à sa manière les 70 ans de la RATP, créée officiellement le 1er janvier 1949. La Régie Autonome des Transports Parisiens hérite alors du réseau de bus et de métro déjà en activité mais exploité par différentes compagnies privées au bord de la faillite. Désormais conducteurs en surface et en sous-sol roulent sous la même casquette, une grande nouveauté alors pour les Parisiens.

Contrairement à ce que certains imaginent parfois, l’histoire du réseau métropolitain parisien a donc débuté bien avant celui de la RATP. La 1ere rame a circulé en juillet 1900 avec la mise en service de la ligne 1, alors exploitée par la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP). 49 ans avant la naissance de la régie.

La RATP a donc hérité d’un réseau, de matériel roulant et de voyageurs. Et dès ses premières années, elle a œuvré à moderniser cet héritage, se montrant souvent à la pointe de la technologie, avec des nombreuses 1ers mondiales, tel le métro sur pneu ou l’automatisation d’une ligne existante.

Dans cette émission, vous découvrirez de nombreuses images inédites, puisées dans le fonds documentaire de la RATP mais aussi de l’INA.

Catherine Guillouard, 12eme PDG de l’histoire de la RATP, répondra à mes questions : elle me parlera de son histoire personnelle vis-à-vis du métro et abordera l’avenir en suspens de la régie, désormais groupe international mais susceptible de perdre l’exploitation de son réseau historique avec l’ouverture, dès 2025, à la concurrence pour les lignes existantes. Une vraie révolution.

Bertrand Lambert @B_Lambert75

19 Fév

Parigo #31 : la révolution de la billettique arrive en IDF

Et si demain nous prenions le métro, le transilien ou encore le RER à l’aide de notre smartphone, ou encore de notre carte bancaire, sans contact ni achat de billet au préalable ? Non, ce n’est pas de la science fiction ! IDF Mobilités (ex STIF) multiplie depuis un an et demi les annonces à ce propos : comme Londres, l’Ile de France s’apprête en effet à autoriser la validation et le paiement via des modes de paiement jusqu’ici impossible : le téléphone mais aussi la CB. Les premières expérimentations, pour le téléphone, débuteront d’ici quelques mois, au second semestre 2018. Parigo vous dit tout et vous dévoile même le design des futurs valideurs conçus par la SNCF.

En attendant que cette petite révolution devienne réalité, il se vend toujours 1.500 tickets de métro chaque minute : Parigo vous emmène en Sologne là où les petits bouts de carton les plus célèbres de Paris sont fabriqués depuis plusieurs générations. L’occasion également de revenir sur l’histoire de ce ticket de métro, déjà 117 ans – et quelques mois – au compteur, et qui est passé par toutes les couleurs de l’arc en ciel depuis sa naissance en juillet 1900.

10 Fév

Parigo #30 : le T1, précurseur du retour du tramway en IDF

Voilà un numéro de Parigo qui vous avait sans doute échappé en décembre dernier, hommage à Johnny Hallyday oblige. Et pourtant, il vaut le détour : je vous propose une radiographie complète du T1, 25 ans après ses débuts en Seine Saint Denis. L’occasion également de revenir sur la folle épopée du tramway en Ile de France, entre son apogée au début du 20eme siècle et son retour, au forceps, dans les années 1990.

Avec ses 17 km de ligne entre Bobigny et Saint-Denis , le T1 a révolutionné les déplacements dans le nord francilien : sans lui, nous n’aurions sans doute jamais eu de T2 ou de T3. Il faut dire qu’à la fin des années 80, lorsque le lancement du T1 a été acté, plus grand monde dans la région ne croyait au potentiel du tramway en Ile de France. L’arrivée de ce tram, en 1992, marquait en effet le grand retour du tramway en Ile-de-France après 55 ans d’absence, et la lente réconciliation de la région avec ce mode de transport bien connu de nos grands parents.

Fort de son succès grandissant (près de 200.000 voyageurs quotidiens aujourd’hui, alors que seuls 50.000 étaient espérés… ), le T1 continue de grandir, à la fois vers l’ouest et vers l’est :  Parigo fait aussi le point sur les différents prolongements envisagés, à la fois dans les Hauts de Seine jusqu’à Rueil Malmaison et dans le Val de Marne jusqu’à Val de Fontenay.

Bertrand Lambert @B_Lambert75
► Sur le même thème : TPM#13 : quel bilan pour le T3, 10 ans après ?
► Sur le même thème : TPM#7 : les 10 ans du T4 et son extension vers Clichy sous bois

03 Jan

Parigo #24 : la magie de l’Orient Express

A l’occasion de la sortie du remake du «Crime de l’Orient-Express» réalisé par Kenneth Branagh, je vous propose une visite guidée de l’Orient Express, parti pour la première fois de la gare de l’Est en 1883, direction Constantinople.

S’il est un train qui a marqué l’histoire, c’est bien lui. De son premier voyage en 1883 au dernier, en 1977, il a traversé un siècle et deux guerres mondiales à toute vapeur.

Dans le confort inégalé des voitures historiques, créées pour la fameuse Compagnie internationale des wagons-lits, je reçois d’abord Guillaume Picon, auteur de Orient-Express, de l’histoire à la légende, paru récemment aux éditions Albin Michel. Vous saurez tout sur la genèse de la révolution ferroviaire imaginée par un personnage méconnu, le Belge Georges Nagelmacker.

James Bond, Hercule Poirot… Les personnages de fiction ont souvent voyagé à bord de l’Orient-Express. Petit florilège des œuvres qui n’auraient sans doute jamais vu le jour sans ce train, inépuisable source d’inspiration pour de nombreux écrivains et cinéastes.

Marqueteries, tapisseries, salons… L’Orient-Express, c’est d’abord un raffinement et un luxe inégalés. Fin connaisseur de ce train mythique, Arthur Mettetal nous expliquera la richesse du style Orient-Express. Un style où se mêlent Art déco et Art nouveau.

Enfin, nous élargirons notre horizon, à la découverte d’autres trains mythiques, d’hier et de demain… sur les cinq continents.

Bertrand Lambert @B_Lambert75

12 Déc

Parigo #21 : les 25 ans du T1, quel bilan ?

Voilà un numéro de Parigo qui vous a sans doute échappé, hommage à Johnny Hallyday oblige. Et pourtant, il vaut le détour : je vous propose une radiographie complète du T1, 25 ans après ses débuts en Seine Saint Denis.

Avec ses 17 km de ligne entre Bobigny et Saint-Denis , le T1 a révolutionné les déplacements dans le nord francilien : sans lui, nous n’aurions sans doute jamais eu de T2 ou de T3. Il faut dire qu’à la fin des années 80, lorsqu’a été acté le lancement du T1, plus grand monde dans la région ne croyait au potentiel du tramway en Ile de France. L’arrivée de ce tram, en 1992, marquait en effet le grand retour du tramway en Ile-de-France après 55 ans d’absence, et la lente réconciliation de la région avec ce mode de transport bien connu de nos grands parents.

Fort de son succès grandissant (près de 200.000 voyageurs quotidiens aujourd’hui, alors que seuls 50.000 étaient espérés… ), le T1 continue de grandir, à la fois vers l’ouest et vers l’est :  Parigo fait aussi le point sur les différents prolongements envisagés, à la fois dans les Hauts de Seine jusqu’à Rueil Malmaison et dans le Val de Marne jusqu’à Val de Fontenay.

Bertrand Lambert @B_Lambert75
► Sur un autre thème : TPM#7 : les 10 ans du T4 et son extension vers Clichy sous bois
Sur un autre thème : TPM#13 : quel bilan pour le T3, 10 ans après ?

04 Nov

Parigo #16 : l’étonnant destin des gares oubliées de Paris

Longtemps délaissées, parfois tombées dans l’oubli, les anciennes gares de Paris, et notamment celles de la petite ceinture, reviennent pour la plupart à la vie. Restaurants, lieux culturels, artistiques … quelle est la priorité de la SNCF en la matière : valoriser ou préserver ? Les projets, aboutis ou en cours, comme à Massena, ne manquent pas pour assigner à ses anciennes gares une nouvelle place dans le paysage urbain. Parigo vous emmène en balade dans ce patrimoine architectural et industriel, venu du 19ème siècle.

Notre promenade passe également par la plus emblématique de toutes les anciennes gares parisiennes, la gare d’Orsay, devenue en 1984 le musée d’Orsay après 8 ans de travaux monumentaux. Ses visiteurs imaginent-ils vraiment qu’il y eut une gare dans ces salles d’exposition et que des milliers de voyageurs sont venus là pendant des décennies embarquer, dès 1900, dans des trains 100 % électriques, les tout premiers circulant à Paris ?

Bertrand Lambert @B_Lambert75

► Sur un thème similaire : Parigo #15 : à la découverte des stations fantômes du métro

07 Mai

Parigo #2 : l’étonnant destin des gares oubliées de Paris

Longtemps délaissées, parfois tombées dans l’oubli, les anciennes gares de Paris, et notamment celles de la petite ceinture, reviennent pour la plupart à la vie. Elles changent d’usage et les idées ne manquent pas pour leur assigner une nouvelle place dans le paysage urbain. Parigo vous emmène en balade dans ce patrimoine architectural et industriel, venu du 19ème siècle.

La promenade passe aussi par la plus emblématique de toutes les anciennes gares parisiennes, la gare d’Orsay, devenue en 1984 le musée d’Orsay après 8 ans de travaux monumentaux. Ses visiteurs imaginent-ils vraiment qu’il y eut une gare dans ces salles d’exposition et que des milliers de voyageurs sont venus là pendant des décennies embarquer, dès 1900, dans des trains 100 % électriques, les tout premiers circulant à Paris ?

Mais il y a aussi la gare des Invalides ou l’on vient désormais pour prendre… l’avion.

L’ancienne gare de Charonne, dans le 20eme arrondissement, d’abord tranformée en café, et désormais devenue scène de concert et spectacles incontournable de la vie parisienne.

Les projets, aboutis ou en cours, comme à Massena, sont nombreux. Restaurants, lieux culturels, artistiques … quelle est la priorité de la SNCF en la matière : valoriser ou préserver ? A découvrir en fin d’émission… Bonne balade !

Bertrand Lambert @B_Lambert75

► Sur un autre thème : Parigo#1 : transportez-moi sous l’oeil des caméras
► Pour aller plus loin : Le 22 avril, Transportez-moi devient… PARIGO !

19 Sep

TPM#2 Un siècle de transports franciliens

Samedi 17 septembre, à 12h05, TPM l’émission, s’est intéressé au patrimoine ferroviaire, avec à la clé quelques surprises : la visite du fameux bunker de la gare de l’Est, l’étonnante machinerie du funiculaire de Montmartre, la découverte du tout premier métro mis en circulation en 1900 ou encore la rencontre des passionnés de l’AMTUIR – Pour en savoir plus, et aller sur le site de l’émission, cliquez ici.

Réagissez sur les réseaux sociaux #TPMIDF

Bertrand Lambert

► Pour revoir TPM #1 consacrée à la mobilité connectée, cliquez ici

13 Sep

Sous les voies 3 et 4 de la gare de l’Est, un bunker resté intact depuis 70 ans

IMG_7098La machine à remonter le temps existe ! Un escalier, trois portes imposantes en acier… nous voilà dans le bunker de la gare de l’Est, 8 mètres sous les voies 3 et 4, comme transporté en pleine deuxième guerre mondiale. Tout est resté en l’état ou presque : central téléphonique, plan manuscrit de la gare, machinerie, inscriptions en français mais aussi en allemand… témoignent d’un temps que seuls une minorité de nos contemporains a connu.

Construit et pensé par les Français, ce bunker était d’autant plus stratégique pour les militaires que c’est de la gare de l’Est que partaient alors, comme en 14-18, l’immense majorité des soldats en direction de la frontière franco-allemande. Ses 10 pièces, dont 3 principales, pour une surface de 120 m2, permettaient d’abriter 70 personnes et d’assurer la continuité du service en cas de bombardement. L’idée était aussi de protéger une partie de la population – ou des cheminots œuvrant en surface – d’éventuelles attaques de gaz (les horreurs de la première guerre mondiale sont alors encore dans toutes les mémoires).

L’ensemble fut achevé le 30 mars 1941 par les Allemands, alors maîtres de Paris.

Si le mystère reste entier sur l’usage réel du bunker, il n’en reste pas moins incroyable d’authenticité. La SNCF travaille à son ouverture prochaine au public, mais sécuriser un tel lieu n’est pas évident.

Je vous donne rendez-vous samedi prochain, le 17 septembre à 12h05 sur France 3 Ile de France, pour découvrir en image ce lieu exceptionnel. L’historien Clive Lamming sera notre invité. A samedi !

Bertrand Lambert

► Sur la même thématique : Les journées du patrimoine à la RATP, demandez le programme 2016 !
► Découvrez Transportez-moi, l’émission, chaque samedi à 12h05 sur France 3 Ile de France

31 Août

Les journées du patrimoine à la RATP, demandez le programme 2016 !

Tous à vos agendas ! À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, les 17 et 18 septembre 2016, la RATP vous permet de vous glisser gratuitement derrière le rideau, là où les usagers sont rarement les bienvenus. Treize animations sont au programme, à Paris et dans toute la région, telles la visite de la machinerie du funiculaire de Montmartre, la découverte de l’atelier de maintenance de la ligne 5 ou encore l’ouverture de deux chantiers pharaoniques, celui du prolongement de la ligne 14 et celui des ateliers Jourdan dans le 14eme. Le public – qui se presse chaque année, pensez bien à réserver la visite qui vous intéresse – retrouvera aussi les grands classiques plébiscités d’année en année : balades à bord des mythiques bus TN des années 30, parcours commentés avec des conférenciers, et découverte de la fameuse machine à laver du métro. L’Enquête du M revient également dans un format à la fois inédit et intriguant : un escape game dans un lieu unique et atypique, à Villeneuve St Georges, au cœur de l’incroyable collection de matériel roulant de la RATP ! Voici mes coups de cœur :

© RATP - Denis Sutton

© RATP – Denis Sutton

Dans les entrailles de la ligne 14
Le prolongement de la ligne 14 se poursuit sous nos pieds avec la construction d’un tunnel principal de 5,8 kilomètres reliant la gare Saint-Lazare à la Mairie de Saint-Ouen. Les visiteurs pourront découvrir une partie du tunnel déjà construit, mais aussi le tunnelier Yolène ainsi que le chantier de la future station Pont Cardinet.
Infos pratiques : dimanche 18 septembre / sur inscription préalable / bonne santé physique requise (marche, visite en hauteur) / Paris XVIIe / durée : 1h environ / à partir de 10 ans / non accessible aux PMR
Continuer la lecture