10 Août

Bea Toa, artiste pop surf sur le Bassin d’Arcachon

Connaissez-vous le pop surf ? C’est un mélange de « pop art » et de « surf » qui définit parfaitement la démarche de Bea Toa, une artiste que nous avons rencontrée sur une plage d’Arcachon, équipée d’un masque comme les graffeurs pour se protéger des effluves des bombes de peinture.

C’est un peu comme un samouraï qui met sa tenue. Quand on met le casque, tout devient buée et absent… C’est un autre monde mais en même temps on est vraiment focus sur ce que l’on fait et on ressent l’énergie tout autour !

Son univers ? La mer et les super héros. Un style bien à elle, plein de bulles d’eau et d’éclaboussures prêtes à sortir de la toile. Car l’idée, c’est de partager sa passion pour l’océan en restituant son énergie.

Bea Toa peint également… avec des pinceaux, dans l’atelier qu’elle vient d’ouvrir à Bordeaux. Après quinze ans à parcourir le monde, elle retrouve en effet ses racines arcachonnaises et ce bord de mer qui l’a nourrie depuis toujours.

J’aime bien qu’il y ait de la vitalité, du tonus. Idéalement, j’aimerais que mes toiles soient un ciel bleu ou une vague de fraîcheur. On est chez soi, on n’a pas le temps d’aller à la plage, on regarde la toile !

Bea Toa expose actuellement à la galerie Topanga d’Arcachon. Vous pourrez la croiser également sur les marchés nocturnes de l’été. En attendant, suivez-la avec nous le temps d’un reportage… (Nathalie Pinard de Puyjoulon, Guillaume Decaix, Sarah Paulin, Thierry Culnaert) 

20 Mai

Tibz en escale à Limeuil

Même très loin d’elle, la Dordogne ne quitte jamais vraiment ses pensées. Tibz aime venir se ressourcer à Limeuil, au bord de cette rivière qui l’a vu grandir et qu’il célèbre dans la superbe chanson Mon Sud :

Mon Dieu, qu’elle est belle ma rivière,
J’habite au centre de la Terre…

 

Mon Dieu que la nuit y est belle,
La lumière dans les citadelles,
Conquis, je tournoie comme un cingle
Je porte ma joie en épingle
Et mon coeur est de bonne humeur…
 

Limeuil, une escale bienvenue au milieu de sa tournée internationale qui le mène dans toute la France, en Suisse et au Québec.

Vivant désormais à Paris, c’est ici qu’il retrouve tous ses petits coins de paradis, comme les jardins panoramiques créés sur les hauteurs du village pour contempler le paysage, à la confluence de la Vézère et de la Dordogne.

 Limeuil est un village très puissant par ses pierres, il est aussi plein d’histoires, c’est un lieu magique pour moi… Je m’inspire de tous les sons… Quand il y a juste le silence, les oiseaux et le bruit de l’eau, c’est indescriptible !

Mais si le musicien, nommé parmi les révélations francophones de l’année 2017, auteur du célèbre tube Nation, apprécie tant le Périgord, ce n’est pas seulement pour le décor, c’est aussi pour l’art de vivre de ses habitants.

A Limeuil, Tibz vient chaque année faire les vendanges lors d’une journée festive entre amis qu’il ne manquerait pour rien au monde. Il a aussi fait partie du club de football qui compte 180 licenciés dans le village de… 350 âmes !

Sans oublier les parties de pétanque partagées avec les anciens qui lui racontent l’histoire de son pays et de ses racines.

Tibz va bientôt repartir sur les routes et quitter à nouveau Limeuil, classé parmi les plus beaux villages de France.

Mais notez bien la date : cet été, il reviendra donner un concert en Dordogne, au Bugue, le 3 août. En attendant son deuxième album qui sortira en septembre, toujours puisé à la même source de sa rivière enchantée.

Voyez notre reportage (Nathalie Pinard de Puyjoulon, Jean-Michel Litvine, Christophe Varone, Isabelle Rougeot)

 

20 Jan

Claire Abdelkader, maître-tailleur à Dax

S_PATRIMOINE_MAITRE_TAILLEUR-00_03_03_08

Chez Claire Abdelkader, il y a toujours un air de fête.

Tous ceux qui franchissent la porte de son atelier, joliment installé dans une vieille maison dacquoise, viennent se mettent sur leur 31, qu’il s’agisse de préparer une grande occasion ou de mettre un peu de fantaisie dans la vie de tous les jours.

S_PATRIMOINE_MAITRE_TAILLEUR-00_00_01_15

C’est un costume unique, je suis le seul à le porter. Je sais qu’il n’y en aura pas d’autre. C’est vraiment mon costume à moi ! François, jeune marié

S_PATRIMOINE_MAITRE_TAILLEUR-00_00_57_05

Particularité : Claire Abdelkader est maître-tailleur, spécialiste du costume sur mesure. L’une des rares femmes en France à exercer ce métier traditionnellement masculin.

C’est un métier qui a tendance à disparaître en France… mais il y a des dinosaures, des rebelles comme moi, qui s’attachent, qui ont une passion particulière pour ce savoir-faire.

S_PATRIMOINE_MAITRE_TAILLEUR-00_01_36_12

Après des années passées dans les plus grandes maisons de couture parisienne (Dior, Christian Lacroix…), Claire Abdelkader s’est installée à Dax pour des raisons familiales.

Sa clientèle vient de toute la France et même au-delà. Elle a par exemple confectionné une cravate bleue en satin pour Barak Obama et réalise des lavallières, remises au goût du jour par le mathématicien Cédric Villani.

Ayant également travaillé pour l’Opéra Bastille et l’Opéra Garnier, elle continue à habiller des personnalités du monde du théâtre, du cinéma ou de la chanson, parmi lesquelles Arielle Dombasle, car elle aime aussi créer des robes pour les femmes, qui représentent l’autre moitié de sa clientèle.

S_PATRIMOINE_MAITRE_TAILLEUR-00_02_23_11

L’idée, c’est de mettre en valeur la personne, de révéler sa beauté, sa classe. C’est ce que je préfère…

S_PATRIMOINE_MAITRE_TAILLEUR-00_02_03_02

Côté pratique,iIl faut environ trois semaines pour réaliser un costume sur mesure, où tout compte : la coupe, le tissus et tous les détails qui feront la différence.

Le prix ? A partir de 1500 euros…

S_PATRIMOINE_MAITRE_TAILLEUR-00_02_54_14

« Confectionné avec amour et passion »… Tout un programme que nous vous invitons à partager le temps d’un reportage ! 

Nathalie Pinard de Puyjoulon, Delphine Roussel-Sax, Emilie Jeannot)

26 Mai

Les amoureux de l’Estuaire

arch_02_06_2013_les_amoureaux_de_l_estuaire-00_00_19_13

C’est l’histoire d’un sacré petit bonhomme sur le plus grand Estuaire d’Europe. Un ancien pêcheur qui raconte l’histoire des gens d’ici comme personne. Christian Sanchez a vécu sur toutes les îles et même sur l’eau, dans son bateau pendant dix sept ans. Avec Carmen, son épouse, ils sont devenus les gardiens de la mémoire.

arch_02_06_2013_les_amoureaux_de_l_estuaire-00_05_46_20

C’était l’époque pas si lointaine où les îles étaient habitées. On y trouvait alors des vignobles, des cultures, des villages avec leurs écoles. Tout un monde déjà presque oublié que Christian et Carmen nous font partager.

arch_02_06_2013_les_amoureaux_de_l_estuaire-00_03_47_20

On n’a pas de vent aujourd’hui… On est les rois, comme on dirait, on est les rois du pétrole. Christian

Les amoureux de l’Estuaire, reportage de Nathalie Pinard de Puyjoulon, Gladys Cuadrat.

05 Mai

Le peintre en lettres, un équilibriste de l’alphabet

PEINTRE 1

Nous l’avons rencontré au détour d’une rue de Bordeaux, comme un funambule suspendu à son pinceau…

peintre 5

Jean Bataille est peintre en lettre, l’héritier direct des équilibristes de l’alphabet, tous ces artisans qui ont réalisé à main levée des publicités murales bientôt toutes effacées.

PEINTRE 3

Un peintre concentré. Le dérapage incontrôlé est redoutable surtout lorsqu’il s’agit de vieilles pierres. Il faut être précis car ensuite… le nettoyage de la moindre tache est difficile, voire impossible !

Mon pinceau, c’est sacré, un peu comme le sabre du samouraï ! Jean Bataille

PEINTRE 2

Avec toutes ces lettres patiemment tracées, on pourrait écrire tout un roman, celui de la famille Bataille, peintre depuis cinq générations. Et Jean, l’un des derniers à pratiquer le métier, compte bien défendre cet artisanat devenu confidentiel, convaincu de donner à la calligraphie d’aujourd’hui ses vraies lettres de noblesse…

PEINTRE 4

Un portrait de Nathalie Pinard de Puyjoulon, Pascal Lécuyer, Inès Cardenas et Véronique Lamartinière 

30 Mar

Des confitures sous les pins dans le Sud-Gironde

©France 3 Aquitaine

©France 3 Aquitaine

Pour aller chez Sandrine Gondolo, mieux vaut ne pas manquer la pancarte rouge cerise… au milieu de nulle part ou presque. Nous sommes en pleine forêt de pins, à Préchac, dans le sud de la Gironde. Le repaire d’une passionnée qui crée des confitures pour les chefs étoilés.

Le saviez-vous ? Pour qu’une compotée de fruits obtienne l’appellation « confiture », il faut qu’elle contienne 56 grammes de sucre, en comptant celui du fruit. Sandrine, provinciale d’origine, s’est beaucoup inspirée du Traité du sucre d’un certain Nostradamus, datant du XVIème siècle…

CONFITURE é

Les fruits bio, gorgés de soleil, sont une source inépuisable d’inspiration pour Sandrine qui s’approvisionne essentiellement auprès des producteurs de la région.

Nous l’avons rencontrée alors qu’elle imaginait une confiture de Noël, à base de pommes, de cannelle et de dattes.

Regardez le reportage de Nathalie Pinard de Puyjoulon, Jean-Michel Litvine (images), Xavier Granger(montage) et Xavier Mansion (mixage) 

16 Jan

Chân Không, l’âme soeur du Maître bouddhiste zen Tich Nhat Hanh

Elle est l’un des maîtres zen les plus illustres au monde, auteur de La force d’aimer, un ouvrage dans lequel elle raconte son combat pacifique contre la guerre au Viêt Nam.

zen b

Soeur Chân Không s’est réfugiée en France dans les années 1970, aux côtés de Tich Nhat Hanh, cette grande personnalité du bouddhisme connue pour ses ouvrages de référence sur la pleine conscience.

zen v

Ensemble, ils ont fondé le village des pruniers composé de trois monastères dont deux se trouvent en Lot-et-Garonne et un en Gironde, à Dieulivol, où nous nous sommes rendus avant la grande retraite d’hiver.

trappeur j

Une période d’enseignement et de méditation de trois mois, correspondant à la saison des pluies en Asie.

zen m

Des visiteurs du monde entier viennent écouter Soeur Chân Không. Rencontrez-là avec nous…

 

 

Nombre des écrits de Tich Nhat Hanh ressortent actuellement en thématique : aimer, respirer, marcher, aux éditions Belfond. En 2001, nous l’avions rencontré en Lot-et-Garonne où il nous avait expliqué ce qu’est vraiment le zen.   

06 Jan

Will Harppeur, l’aventurier de la forêt landaise

trappeur g - Copie

C’est une histoire digne de Jack London et des grands espaces américains. Comme au milieu de nulle part, difficile d’imaginer que nous sommes dans la forêt landaise…

Ce matin-là, dans la lumière dorée de l’été indien, Grégory Hercégov, alias Will Harppeur, se balade en canoë sur la rivière, avant de partir dans les bois avec l’arc et les flèches qu’il a lui-même confectionnés.

trappeur v

Ici, c’est le grand nord landais. Les Landes restent un des derniers endroits sauvages où on peut se sentir seul, vraiment seul.

Pour réaliser ses rêves d’enfant, cet ancien constructeur de maison a commencé par construire la sienne, tout en bois, sur une propriété de 11 hectares acquises aux confins du village de Lesgor puis il est devenu knife maker, fabricant de couteaux.

Dans son superbe atelier à l’ambiance western, il réalise aussi des vêtements en cuir, façon trappeur.

trappeur z

Cette vie que j’ai choisie, c’est pas pour me taper la frime. Cette existence n’est pas évidente. Ce n’est pas facile tous les jours mais je fais quelque chose qui me plait et pour moi, cette liberté n’a pas de prix.

Un univers qui a de quoi émerveillé un petit garçon de 12 ans. Son fils William apprécie :

Y a pas de bruit comparé à la ville. Ici, on n’entend que le bruit des oiseaux, c’est hyper bien !

trappeur f - Copie

William a toutefois son rêve à lui, bien différent : devenir pilote de chasse.

Se dire que tout est possible, c’est ce que j’essaie de dire à mon fils. A partir du moment où l’on ne fait de mal à personne, chacun a le droit de vivre ses rêves…

trappeur h

Envie de découvrir le ranch et la philosophie de Will ? Suivez-nous sur « l’Ile Sauvage » avec ce reportage de Nathalie Pinard de Puyjoulon, Jean-Michel Litvine (images), Rémi Grillot (montage) et Emmanuel Cremese (Mixage).

Après la diffusion de ce reportage sur notre antenne, vous avez été plus de 180 000 à le regarder sur Facebook et plus de 1500 à le partager. Un grand merci !

Beaucoup d’entre vous nous demandent s’il est possible de rencontrer Grégory Hercégov. Vous pouvez commencer par faire un tour sur son site, Will Harppeur. Sachez également qu’il rêve d’ouvrir des cabanes pour partager son expérience mais n’oubliez pas une chose : il n’a pas choisi cette vie pour accueillir la foule !

Côté commentaire, l’une d’entre vous fait référence, très justement, à Henry David Thoreau. Pour rappel, l’auteur de Walden ou la vie dans les bois, s’était éloigné de la société, s’installant dans une cabane du Massachussets, au XIXe siècle, alors que les Etats-Unis étaient en pleine industrialisation. Il s’inventa sa propre vie, écrivant notamment :

Je gagnai les bois parce que je voulais n’affronter que les actes essentiels de la vie (…) Grâce à mon expérience, j’appris au moins que si l’on avance hardiment dans la direction de ses rêves, et s’efforce de vivre la vie qu’on s’est imaginée, on sera payé de succès inattendu en temps ordinaire (Editions Gallimard)

C’est tout ce que nous pouvons souhaiter à Will Harppeur !

07 Déc

A l’approche de l’hiver, entrez dans le monde chaleureux de Pétrusse

P2TRUSSE 8

Avec l’arrivée des premiers froids, quel plaisir de s’envelopper dans des châles moelleux et de grandes étoles réconfortantes !

C’est le moment idéal pour découvrir l’univers de Pétrusse, la créatrice bordelaise qui réchauffe les hivers de la mode féminine. Elle nous a ouvert les portes du Château Mauriac à Langon, où elle imagine ses motifs colorés.

Entrez avec nous dans les coulisses de cet univers fait de laine éclatante, de cachemires bigarrés, de soie lumineuse, de lin brut et de coton d’Egypte.

Pétrusse 3

Seule face à sa longue feuille de papier, Pétrusse commence par tracer une esquisse à la craie grasse. Le dessin apparaît avec son double niveau de lecture car, sur le papier, il y a ce que l’on voit et ce que seule la créatrice peut imaginer une fois tissé. Ce qui demande un oeil, une attitude particulière.

Pétrusse 5

Je n’ai pas été à l’école pour apprendre à peindre mais je trouve que quand on est debout, on est dans l’action, on prend du recul, on observe, et le résultat est souvent meilleur que si l’on restait assis…

Pétrusse 15

Toutes les finitions s’effectuent à la main, dans l’atelier de confection qui déborde de passementeries, plumes, pompons, perles et fantaisies en tous genres.

PETRUSSE 4

Au fil des années, Pétrusse conserve précieusement un exemplaire de chaque modèle dans un show-room aux allures de bibliothèque. Classés par couleurs, par matières, les étoles et les foulards se laissent deviner comme autant d’ouvrages enluminés…

Pétrusse 2

Envie d’en savoir plus sur ce monde pétillant de joie et de poésie ? Regardez ce reportage de Nathalie Pinard de Puyjoulon, Gladys Cuadrat, Véronique La Martinière et Catherine Collin.

Petrusse_

 

Pétrusse a également un jardin secret aux senteurs africaines : depuis 2012, elle a créé un atelier d’expression d’artistique dans une école de l’Ile de Niodior au Sénégal. Chaque année, elle vient rencontrer les enfants pour dessiner avec eux.

BLOG PETRUSSE

Cet automne, une vingtaine de dessins d’enfants sont devenus des étoffes pour confectionner des étoles et des foulards, réunis dans la collection Ilae. Tous les bénéfices des ventes seront reversés à l’école du village de pêcheurs de l’Ile Niodior, perdue dans le Delta du Saloum, une région classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

BLOG PETRUSSE 4

Un carré de laine s’appelle d’ailleurs « Saloum », créé à partir de ce dessin…  

BLOG PETRUSSE 8

Toujours inspirée par les lointains, la prochaine collection s’appelle Voyages. Elle vient tout juste d’être dévoilée pour l’été prochain…

blog pétrusse 7

 

 

 

 

 

11 Oct

Arbres de vie : des sculptures zen au coeur des Landes girondines

arbres x

C’est une drôle de forêt, dans laquelle s’élèvent des arbres dorés aux vertus bienfaisantes…Des arbres sculptés par l’artiste plasticien Philippe Bray, alias Papillon.

arbres e

Aller jusqu’à Philippe, c’est déjà toute une aventure… Au téléphone, il nous avait dit :

au bout du sentier forestier, suivez la ligne téléphonique, surtout ne la perdez pas de vue, ensuite, vous apercevrez une grue… Ce sont les seuls repères pour me trouver…

arbres

Après avoir suivi à la lettre ses indications, nous voilà dans une clairière ensoleillée, accueillis par une délicieuse odeur de résine mais aussi par le fracas d’une machine.

Papillon est en train de meuler un arbre mort qui deviendra bientôt un arbre de vie.

arbres s

Tout a commencé après de longs voyages. Philippe Bray, amateur d’aventure et d’expédition, a parcouru les grands espaces, des déserts brûlants à l’Alaska. Il se pose ensuite à Belin-Béliet où il se lance dans la fabrication de cabanes en fustes (en rondins), comme dans le Grand Nord et une nuit, un rêve va transformer sa vie.

arbres d

Je rêve que je suis lové dans un arbre… Et en même temps, je sais que je rêve. Dès le lendemain, j’ai pu réaliser ce rêve car j’avais déjà tout ce qu’il fallait à portée de main : les arbres et les outils.

arbres tel

Les arbres, essentiellement de grands cèdres et séquoias dans cette région de pins, proviennent des propriétés environnantes, abattus car trop vieux ou malades.

arbresf

Philippe découvre alors la force de son rêve : ses oeuvres sont plus que des sculptures. Elles permettent de se reconnecter avec soi-même.

En entrant à l’intérieur de l’arbre, l’arbre nous aide à revenir vers l’intérieur de nous mêmes…

arbres tel d

Papillon baptise ses oeuvres « arbres de méditation » puis « arbres de vie ». Le succès est immédiat. Aujourd’hui, l’artiste expose au gré des salons du bien-être et du zen. Ce sera notamment le cas en novembre à Bordeaux.

Il travaille même sur commande pour réaliser ces arbres de vie que l’on peut installer… dans son salon.

arbres tel v

Que ressent-on lorsqu’on s’assoit dans un arbre ? A chacun ses émotions ! Pour ma part, ayant « papillonné » d’un arbre à l’autre le temps du reportage, voici ce que m’ont inspiré ces arbres de vie :

Papillon va chercher dans l’arbre tombé l’étincelle de vie qui brille encore, comme une parcelle d’éternité de ce qui, en notre humanité, ne mourra jamais…

arbres tel h

Envie de le rencontrer ? Venez avec nous dans la forêt par une belle journée d’automne…

arbres tel g

 ► le reportage de Nathalie Pinard-de-Puyjoulon et de Dominique Mazères

@npdp

@npdp