16 Juin

French Tech Ticket : 3 incubateurs de Toulouse vont accueillir des start-ups étrangères

Toulouse va participer, pour la première fois, à la saison 2 de la « French Tech Ticket ». 3 incubateurs toulousains : Bizlab Airbus, Connected camp IOT Valley et Ekito viennent d’être sélectionnés pour accueillir des startups étrangères. 

© La French Tech

© La French Tech

Ce dispositif national de la French Tech Ticket a pour objectif d’aider des entrepreneurs étrangers à s’installer en France. Chaque candidat retenu obtient une aide à l’obtention d’un titre de séjour, un financement de 45.000 euros, un accompagnement sur mesure et un hébergement de 12 mois dans un incubateur français. 

Au total, 41 incubateurs français ont été retenus pour accueillir ces jeunes pousses internationaux dont 3 accélérateurs toulousains. Bizlab Airbus, Connected camp IOT Valley à Labège (spécialisé dans les objets connectés) et Ekito à Toulouse, ont été sélectionnés, ce mercredi 15 juin par le jury de la French Tech et de l’Agence du Numérique. 

« Dans chaque métropole, seulement 3 candidatures étaient acceptées. Les 3 Toulousaines ont été retenues, cela traduit indéniablement la reconnaissance du professionnalisme de nos accélérateurs et la confiance placée en eux » se félicite Bertrand Serp, Vice-Président de Toulouse Métropole, en charge de l’économie numérique.

Les premiers pensionnaires devront arriver à Toulouse au début de l’année 2017. Au total, 70 start-up étrangères seront accueillies en France.

C’est la première fois que la French Tech Ticket est élargi à l’ensemble de l’hexagone. La première édition se déroule actuellement dans 10 incubateurs parisiens.

Julien Leroy

07 Juin

« HarryCow », un nouveau lieu de coworking à Toulouse

La minute numérique #6 : une actu de l’écosystème numérique toulousain et régional en moins d’une minute.

© harrycow.com

© harrycow.com

Et un de plus ! Un nouveau lieu de coworking baptisé « HarryCow » sera inauguré le 11 juin prochain dans le centre ville de Toulouse, à quelques pas de la place de la bourse. Cet espace de travail de 360 m² offre tous les services nécessaires pour les porteurs de projets innovants, les indépendants, les salariés et les étudiants. Le lieu propose notamment des salles de réunion, deux open space, des bureaux privatisés,… Les meilleurs conditions pour agiter ses neurones !

HarryCow est également destiné aux acteurs culturels. Les fondateurs issus de ce milieu, veulent promouvoir les projets artistiques.

Le lieu accueille déjà du monde depuis 2 semaines du lundi au vendredi.

Les solutions d’espace collaboratif ou coworking fleurissent depuis quelques années en France dont à Toulouse.

Pas moins 8 sites existent dans la ville rose : La Cantine Toulouse, La Serre, Les Imaginations Fertiles, Etincelle coworking, l’espace coworking Tau, le Spot Multiburo, La Coquille et prochainement HarryCow.

Julien Leroy

01 Juin

L’incubateur de Midi-Pyrénées, la fabrique de start-up #1

Incubateur, accélérateur, couveuse, coworking, village d’entreprises,.. A Toulouse et en Midi-Pyrénées, les structures d’accompagnement de start-up innovantes sont nombreuses et figurent parmi les plus performantes de France. Tour d’horizon de ces structures incontournables pour les jeunes pousses.

Premier épisode avec l’une des plus connues sur la place toulousaine : l’incubateur de Midi-Pyrénées. 

© Incubateur de Midi-Pyrénées

© Incubateur de Midi-Pyrénées

Quel est le point commun entre Sigfox, MyFeelBack et Naïo Technologies ? Réponse : l’incubateur de Midi-Pyrénées. Si ces startups connaissent aujourd’hui une destinée internationale ou hexagonale, elle le doivent (en partie) au principal incubateur de la région Midi-Pyrénées.

Née en 2000, son rôle est d’accompagner des projets innovants dans divers domaines. Chaque année, plusieurs pépites sont sélectionnées et aidées à hauteur de 50 000 euros, qui ne sera remboursé que si l’entreprise est créée. 

« Au départ, nous avons été créée pour accompagner les innovations issues de la recherche publique » raconte Anne-Laure Charbonnier, directrice de l’incubateur de Midi-Pyrénées. « Puis, peu à peu, nous nous sommes ouverts à tous les projets technologiques, innovants et numériques« . 

Aujourd’hui, il existe deux catégories de projets. « La première concerne les logiciels et services pour les professionnels. La seconde, les applications pour le grand public » détaille Anne-Laure Charbonnier. « Les applications BtoB sont les plus fréquentes » car les services pour les particuliers ont des difficultés à percer « et posent des soucis de rentabilité« . 

Chaque porteur de projet bénéficie d’une série de services. Au-de-là du financement, l’incubateur de Midi-Pyrénées met à disposition des locaux équipés. Un coaching personnalisé est proposé ainsi qu’une multitude de conseils pour réaliser un business plan, tester et identifier le bon moteur de croissance ou élaborer sa stratégie de financement.

Parmi les meilleurs incubateurs de France

En 16 ans, « l’incubateur de Midi-Pyrénées a accueilli plus de 200 projets dont 155 sont devenus des start-up. 103 existent toujours aujourd’hui » explique la directrice de la structure. Soit un taux de réussite de 66%. Au total, « 1200 emplois ont été crées et 339 millions d’euros de fond ont été levées » poursuit-elle. Des chiffres qui place la structure parmi les 10 meilleurs incubateurs publics d’entreprises technologiques innovantes de France, selon une étude réalisée par l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR). 

Pour solliciter l’aide de l’incubateur de Midi-Pyrénées, les dossiers de candidatures sont à déposer directement sur le site officiel : www.incubateurmipy.fr.

Prochain épisode : AT Home

Julien Leroy