15 Juil

Près de Toulouse, des chirurgiens opèrent un genou en réalité augmentée

La Clinique de l’Union à Saint-Jean (31) aux portes de Toulouse a réalisé le 28 juin 2021, une intervention chirurgicale du genou avec l’aide d’un casque de réalité augmentée. Une première dans la ville rose.

© Clinique de L’Union / Ramsay Santé

Equipés de lunettes holographiques, les chirurgiens orthopédiques ont pu poser une prothèse du genou en respectant au mieux l’anatomie du patient. 

Grâce au dispositif NextAR (conçue par la start-up Suisse Medacta), ils reçoivent instantanément la modélisation en images et en données de la tension ligamentaire du genou du patient, lorsqu’il est en flexion et en extension.

« Chaque patient bénéfice d’une intervention unique et adaptée à sa pathologie. Grâce à cette nouvelle technique, le genou pourra reprendre sa fonction dans de meilleurs délais, car la pose de prothèse est plus précise » précise Bruno Chemama, l’un des chirurgiens.

Cette aide virtuelle permettrait de gagner des années de vie, « car les contraintes de mouvement du genou seront mieux prises en compte (..). Le patient pourra vivre plus aisément avec sa prothèse et sur le long terme » complète son collègue, le docteur David Benzaquen.

Une réalité virtuelle de plus en plus utilisée dans les blocs opératoires

La première opération chirurgicale en réalité augmentée dans le monde a eu lieu le 5 décembre 2017 en île de France, à Bobigny. Depuis, la technologie a fait des émules aux quatre coins du monde. En Occitanie, une première expérimentation a eu lieu le 10 mai 2021 à Nîmes.

A la clinique de l’Union, on réfléchit déjà à étendre le dispositif NextAR pour la chirurgie de l’épaule, de la hanche ou encore du rachis.

Julien Leroy

04 Mai

Toulouse : Spoon veut rendre les robots humanoïdes plus chaleureux

La start-up parisienne Spoon veut repousser les limites de la robotique sociale. La jeune pousse vient de mettre au point un robot digital plus humain et plus accessible. Un Toulousain participe à cette aventure technologique.

© Spoon

« Spoon est une nouvelle génération d’interface homme-machine (IHM), intuitive, expressive et sublime » résume le Toulousain Luc Truntzler, responsable des ventes chez Spoon.

Concrètement, le robot prend la forme d’un animal avec un visage humain. 

Une apparence cartoon « embarque les utilisateurs dans une relation plus rassurante, plus accessible » estime-t-il. « On parle mieux à un visage. Regardez dans les dessins animées, les objets ou les arbres ont tous une apparence humaine« .

Au total, 30 visages sont disponibles. Ils sont tous dotés d’intelligence artificielle. « Spoon peut entendre, parler, voir et reconnaitre son environnement » assure Luc Truntzler.

Par ailleurs, Spoon réagit comme un humain. « Il a ses humeurs, ses mimiques et ses expressions faciales afin de le rendre plus vivant »

« L’objectif de Spoon est de développer l’accessibilité de la robotique sociale ». En un mot, rendre les robots plus chaleureux.

Développé depuis 2017 à Paris, Spoon vise d’abord les espaces recevant du public comme les magasins, les banques, les musées ou les abribus.

« Notre robot humanoïde est installé, pour le moment, dans une trentaine de lieux en France dont Nice et Paris mais aucun à Toulouse » liste le directeur des ventes.

Spoon peut également être utile pour lutter contre la Covid-19. « Exemple dans un fast-food, il permet de commander sans toucher l’écran tactile » conclut Luc Truntzler.

Julien Leroy

30 Avr

La location de casques de Réalité Virtuelle à domicile débarque (enfin) à Toulouse

Après Paris et Lille, la location de casques de Réalité Virtuelle à domicile est désormais disponible sur Toulouse. Un loisir original qui cartonne avec le couvre-feu.

© Rémy PERRIN / MaxPPP

En quelques clics, il est possible d’être livré d’un (ou plusieurs casques) de réalité virtuelle. L’ensemble est accompagné de jeux pour s’amuser seul ou avec la famille.

Depuis quelques mois, ce « uber du VR » se propage dans plusieurs villes Françaises dont Toulouse. 

Dans la ville rose, Paul a lancé le service « Le VR chez vous«  en janvier 2021. « L’idée m’est venue lors du premier confinement » explique le jeune entrepreneur de 25 ans.

« Je voulais partager la Réalité Virtuelle avec toutes les personnes contraintes de rester chez elles. Faire voyager, rire, bouger… Ce qui est fantastique, c’est que la réalité virtuelle nous permet de vivre des sensations extraordinaires depuis notre salon » poursuit-il. 

Paul propose ainsi de livrer les casques dans un rayon de 25 km autour de Toulouse. Comptez entre 60 et 100 € pour une durée de 6 à 24 heures. La location comprend une trentaine de jeux.

« Cela fonctionne surtout le week-end » assure le livreur qui n’a pas arrêté depuis 4 mois.

Pour le moment, ils sont deux à proposer ce service sur la ville rose. « Deli VR«  livre également dans les 25 km et affiche des forfaits (casques + 10 jeux) quasiment identiques.

En raison de la pandémie de Covid-19, les 2 prestataires assurent que le matériel est récupéré et désinfecté à chaque utilisation.

Julien Leroy

16 Avr

L’ordinateur 100% Toulousain signe un (gros) partenariat commercial

Dans l’ombre des grands fabricants d’ordinateurs mondiaux, les Toulousains de « Bleu Jour » tracent leur chemin. Avec un chiffre d’affaire en hausse d’un million d’euros, le PC « made in Toulouse » vient de signer un contrat commercial avec les enseignes Fnac et Darty.

Le PC KUBB (© Bleu jour)

Depuis 2014, « Bleu Jour » veut réinventer le secteur du PC en concevant des produits compacts, esthétiques et performants. Son premier modèle d’ordinateur (« Kubb ») se présente sous forme d’un cube de 12 cm. Un design qui révolutionne l’unité centrale souvent critiquée pour ses couleurs grisonnantes et son encombrement.

Entièrement conçue à Toulouse, la gamme vient de séduire le groupe Fnac Darty. Un partenariat a été signé en début d’année.

Les PC « Kubb » sont déjà disponibles sur les sites des deux enseignes avant une arrivée dans les magasins en septembre 2021.

« La période inédite que nous traversons incite les Français à s’équiper de solutions informatiques pour travailler, étudier à distance et se divertir. Afin de continuer à accompagner au mieux nos clients dans leurs nouvelles habitudes, nous souhaitons élargir notre offre multimédia avec des produits différenciants » déclare Olivier Garcia, Directeur des produits de Fnac Darty.

Ce contrat avec le leader européen de la distribution de biens culturels, de produits techniques et d’électroménager, permet à la start-up Toulousaine d’accélérer son développement. 

« Nous sommes très heureux de pouvoir collaborer avec les enseignes Fnac et Darty. Ce partenariat s’inscrit dans notre stratégie de développement et marque une nouvelle étape dans la commercialisation de notre gamme d’ordinateur Kubb » se réjouit Jean-Christophe Agobert, Fondateur et PDG de la société Bleu Jour.

En 2020, le chiffre d’affaire de « Bleu Jour » a atteint 11 millions d’euros, soit une hausse de 15% sur un an. Les 4 fondateurs espèrent atteindre la barre des 15 millions dès cette année. En attendant, l’équipe de 9 collaborateurs sera étoffée.  

Par ailleurs, une levée de fonds de plusieurs millions d’euros est en cours de préparation.

Un prix international pour le PC de Toulouse

Les bonnes nouvelles s’enchaînent pour Bleu Jour. La société annonce ce 14 avril 2021, avoir été récompensée par le prestigieux concours « Red Dot Award ». Le jury international a attribué à l’un de ses modèles (« le Kubb Fanless ») le prix « Design produit de l’année 2021 ».

Julien Leroy

09 Avr

Défoulez-vous avec le premier jeux vidéo (gratuit) sur la Covid

Pour le troisième confinement national, changez-vous les idées avec un jeu vidéo sur la… Covid-19 ! L’idée semble saugrenue mais « Fightin Fools of Pandemic » devient rapidement hilarant et addictif.

Très facile à manier, vous dirigez un personnage (masqué) en train de courir dans une rue. L’objectif est de récupérer le maximum de doses de vaccin et éviter les obstacles (pangolin, chercheur barbu, cas positifs et poubelles).

A vous de décrocher le meilleur score et de défier vos proches !

Entièrement gratuit, le jeux vidéo peut se jouer sur un ordinateur.

« Fightin Fools of Pandemic » a été conçu par la start-up Freya Game basée à Labège, près de Toulouse.

« Le jeux a été créé par l’équipe, en dilettante (..) pour se défouler, entre deux dossiers » racontent Willy et Alexis, les fondateurs de la société. « Si la communauté accroche on poursuivra le développement » assurent-ils.

Freya Game est un éditeur de jeux vidéo pas comme les autres. Il produit des serious games visant à développer l’esprit critique, promouvoir l’éducation média et lutter pour l’inclusion numérique. 

« L’objectif de notre jeu est de se défouler mais aussi d’être un support ludique pour encourager aux bonnes pratiques chez les jeunes » précisent le duo. D’ailleurs, la création comporte de nombreux références à l’actualité.

Pour jouer : Cliquez ici ! 

Julien Leroy

23 Mar

Toulouse : Apple forme (gratuitement) les demandeurs d’emploi au codage

Lancée en 2018 à Montreuil, cette formation s’étend en France. La première session à Toulouse s’est ouverte ce lundi 15 mars. Durant un mois, 25 demandeurs d’emplois vont apprendre les bases du code pour application mobile. D’autres dates sont prévues.

© Simplon.co

Apple se lance dans la formation informatique.

Via son programme « Apple Foundation Program », le géant Américain propose d’initier au développement d’une application mobile. Les ateliers sont entièrement gratuits et dédiés aux demandeurs d’emplois. Aucun prérequis n’est demandé.

« Cette formation est destinée en priorité à des publics encore peu représentés dans l’univers numérique : les femmes, les non-diplômés, les personnes originaires de quartiers prioritaires ou de zones rurales mais aussi des personnes en reconversion » précise Apple France.

Durant 4 semaines, les apprentis vont acquérir (en distanciel) « toutes les étapes de la création d’applications mobiles et de l’écosystème d’Apple ». L’objectif est d’être en mesure de programmer sa première application avec UX Design et le langage Swift.  

Apple a lancé ce programme d’apprentissage en 2018 à Montreuil avec l’aide de Simplon, un organisme de formation spécialisée dans le numérique inclusif. Peu à peu, les ateliers se sont étendus à Lyon, Marseille et Lille. Plus de 1000 personnes ont été formées. Aujourd’hui, le groupe Américain veut doubler la mise en se déploiement partout en France dont Toulouse.

Dans la ville rose, la première session de l’Apple Foundation Program a débuté ce 15 mars 2021 avec 25 chômeurs. De nouvelles dates sont prévues en avril et mai 2021.

Apple n’est pas le seul géant de la Tech mondiale à former gratuitement. Google multiplie également les formations à destinations des petites et moyennes entreprises à l’image de son van qui sillonne les routes d’Occitanie.

Plus d’info sur https://simplon.co/formation/foundation/24

Julien Leroy

15 Mar

Pop culture : le TGS de Toulouse repousse (encore) ses dates

TGS 2017 – Crédit : Julien Leroy

En 2021, les passionnés de jeux vidéo, manga et comics vont devoir attendre quelques mois supplémentaires pour se retrouver au salon du « Toulouse Game Show ».

Initialement prévu le 1er et 2 mai 2021, la plus grande convention geek du sud-Ouest est contraint de repousser en raison de la crise sanitaire. L’annonce a été faite sur les réseaux sociaux ce vendredi 13 mars. 

Les nouvelles dates sont les 27 et 28 novembre 2021. 

Le TGS de Toulouse et ses 65 000 visiteurs manquent de chance. L’édition 2020 avait été déjà annulée en raison du Covid-19.

Julien Leroy

03 Mar

Covid-19 : Faute de match, les clubs de foot de Haute-Garonne lancent un tournoi virtuel sur « FIFA 2021 »

Pour continuer à motiver les jeunes footballeurs durant cette pandémie, le district Haute-Garonne de football organise un tournoi virtuel sur le jeu vidéo « FIFA 2021 ». Chaque club du département engage une équipe de licenciés. Une coupe eFoot unique en France.

© MaxPPP

Depuis plusieurs mois, les tournois de football amateur sont à l’arrêt en raison du Covid-19.

« On s’est alors demandé comment garder le côté compétitif chez les jeunes et maintenir une activité » explique Thierry Anel, président du Grenade FC. Il a alors l’idée d’organiser un tournoi de football virtuel au sein de son club. Le concept séduit aussitôt le District de Haute-Garonne qui veut le proposer à tous.

Tous les clubs de foot du département sont invités à participer à cette première Coupe eFoot31 par club.

Les matchs se joueront sur le jeu vidéo « FIFA 2021 » pour Playstation 4.

« L’idée est ne pas faire un tournoi individuel mais une compétition virtuelle par équipe. Un format unique en France » précise Thierry Anel.

Chaque club engage un groupe de footballeurs (filles ou garçon) âgés de plus de 16 ans. Les formations s’affronteront dans une série de 3 matchs. Les meilleures équipes pourront remporter l’une des 8 PS4 en jeu. Le matériel reviendra obligatoirement au club qui pourra ainsi ouvrir une section eFoot.

Le District de Haute-Garonne espère ainsi garder ses licenciés. « On veut également montrer aux parents le côté positif du jeu vidéo » complète Thierry Anel.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 14 mars 2021. Le tournoi débutera en avril. Si les conditions sanitaires le permettent, les organisateurs rêvent d’organiser les phases finales dans une grande salle avec la présence de joueurs professionnels.

Plus d’info sur https://haute-garonne.fff.fr

Julien Leroy

04 Déc

Toulouse : champion de e-sport et futur danseur professionnel

© France 3 Occitanie

Reportage TV. Le Toulousain Dehren Tetu a deux passions : les jeux vidéo et la danse hip-hop.

A 19 ans, il fait partie des meilleurs joueurs français de e-sport. Prochainement, il va affronter avec ses coéquipiers, 64 autres équipes dans un tournoi de Fornite.

Mais le jeune homme est venu surtout dans la ville rose pour devenir danseur professionnel et enseigner d’ici quelques années.

Une de de nos équipes de France 3 Toulouse (Corentin Belard et Thierry Villeger) l’a rencontré.

Portrait d’un compétiteur à l’esprit d’équipe.

 

Julien Leroy

15 Nov

Doodle : Quand un Toulousain redessine le logo de Google…

Régulièrement, le célèbre moteur de recherche modifie temporairement son logo pour un événement particulier. On parle alors d’un Doodle (à ne pas confondre avec l’application qui permet de caler un rendez-vous entre amis).

Ce dimanche 15 novembre, Google France a souhaité rendre hommage à Jacques Brel. Il y a 54 ans, jour pour jour, le chanteur donnait son dernier concert.

Pour dessiner ce Doodle anniversaire, Google a pensé au dessinateur Toulousain Antoine Maillard. 

Installé dans la ville rose depuis 3 ans, cet illustrateur de 31 ans travaille pour la presse française et américaine (The New Yorker, The New York Times, XXI, Society…).

« J’ai été approché par les équipes qui s’occupent de la création des Doodles, basées à San Francisco, qui m’ont proposé de collaborer avec eux  sur ce dessin en hommage à Jacques Brel. Comme beaucoup de francophones, je connais la musique et les films de Brel mais j’ai passé pas mal de temps à faire des recherches iconographiques sur lui et sa vie » raconte Antoine Maillard.

« Suite à cela, il y a eu trois propositions sous forme de croquis. L’une était plus focalisée sur l’univers des cabarets musicaux belges et français des années 50. Une autre était plus inspirée de sa vie dans les îles Marquises où Brel a vécu en partie dans les années 1970. La proposition retenue est finalement la plus iconique, elle se concentre sur le Brel interprète, sur scène, sa manière de prendre la lumière et d’incarner ses textes » poursuit-il.

« Le dessin a été effectué au crayon de papier puis scanné et colorisé sur l’ordinateur. Ensuite il y a eu un jeu d’aller et retour avec le directeur artistique. Nous avons peaufiné l’image pour rendre au mieux l’idée que nous avions pour le Doodle, les détails dans la position des mains, l’expression du visage… » conçut le dessinateur de la ville rose.

Ce contrat avec Google permet également de (re)découvrir les talents d’Antoine Maillard.

Le Toulousain termine actuellement sa première BD.  « Un thriller adolescent inspiré des films d’horreur américains » précise-t-il. Intitulé « l’Entaille », le premier tome paraîtra début 2021.

Julien Leroy