06 Avr

Coronavirus : Une infirmière du CHU de Toulouse parodie « Balance ton quoi » d’Angèle

© Oriane Bordron

Pour parler du confinement et sensibiliser au danger du Covid-19, une infirmière du CHU de Toulouse a réalisé une parodie de la célèbre chanson « Balance Ton Quoi » d’Angèle

Rebaptisée « Reste chez toi », Oriane Bordron a détourné les paroles avec beaucoup de talent et de tact.

Je dois t’avouer que j’ai pas envie de crever
Par ton manque d’humanité alors merci reste confiné
Reste chez toi 
Reste chez toi
Reste chez toi
Et là vraiment tu m’aideras

« L’idée première de cette chanson et d’avoir une pensée pour toutes les personnes qui sont mobilisées en ce moment et que l’on oublie. Car il n’y a pas que les soignants qui sont en première ligne. Et je tenais aussi à inciter les gens à rester chez eux car j’ai pu constater que ce n’était malheureusement pas suffisamment le cas » nous explique Oriane Bordron qui travaille actuellement au bloc opératoire.

Posté ce jeudi 2 avril sur Facebook et YouTube, le clip commence à circuler sur les réseaux sociaux avec plus de 21.000 vues en quelques jours.

Julien Leroy

04 Avr

Confinement : Une vidéo (saisissante) sur les rues vides de Toulouse

© Loïc Monfort

Depuis le début du confinement pour lutter contre le Covid-19, les images des rues désertes des grandes villes sont à la fois déconcertantes et fascinantes. Exemple avec la vidéo « Toulouse en confinement » postée le 26 mars sur les réseaux sociaux.

Sur 4 minutes, le clip montre le centre ville de Toulouse…. complètement vide !

Ce montage a été réalisé par un masseur-kinésithérapeute de la ville rose. Loïc Monfort explique avoir capté ces moments rarissimes lors de ses joggings « durant l’heure qui nous est accordé« .

« À la base j’avais eu envie de faire cette vidéo pour mes proches, pour qu’ils puissent voir à quoi ressemblait leur ville actuellement en confinement. À quel point elle apparaît si différente, triste mais à la fois magnifique » poursuit le Toulousain de 27 ans.

Le vidéaste espère également retrouver rapidement l’animation, la joie et la bonne humeur de sa ville.

En attendant, Loïc Monfort veut « garder un « beau » souvenir de cette période si compliquée » et passé un message d’espérance. « J’espère vraiment que les gens sauront se serrer les coudes car c’est le plus important, apprendre à vivre ensemble lors des moments les plus durs et faire de bons choix à l’avenir pour notre monde »

Julien Leroy

Coronavirus à Toulouse : leurs parodies sur la famille en confinement cartonnent sur le web

© Mélissa & Fred

Le confinement et le Covid-19 ne pouvaient pas échapper à l’humour des Toulousains Mélissa et Fred.

Le duo de comédiens a réalisé une vidéo « La famille parfaite en confinement ». La parodie met en scène une famille qui gère admirablement l’école à la maison, les enfants et leurs vies de confinés !

Posté le 27 mars dernier, le sketch cartonne sur les réseaux sociaux avec près de 8 millions de vues :

Un score inédit pour ces humoristes habitués des planches du café-théâtre, les « 3T » à Toulouse. Depuis plusieurs années, ils remplissent les salles avec des pièces parodiques sur les Toulousains (« Les Toulousains ! ») et sur les coulisses de l’aéronautique (« Aéro malgré lui »). Le grand public les avait découvert en 2013, avec une web-série qui égratignent les clichés de la ville rose.

Mélissa et Fred ont également réalisé deux autres vidéos sur le confinement. Leur dernière création « Oh bébé ! » publiée ce 2 avril, totalise déjà plus de 200.000 vues. A découvrir ici :

Julien Leroy

31 Mar

Coronavirus en Occitanie : les meilleures pépites du web après 2 semaines de confinement

© Oli / Olivio Ordonez

Depuis le début du confinement contre le Covid-19, les internautes d’Occitanie ont été très inspirés. Web-série, parodie, photomontage, concert en ligne,… de nombreuses initiatives régionales ont cartonné sur les réseaux sociaux.

Pour entamer cette troisième semaine de confinement avec le sourire, voici une petite sélection à (re)découvrir :

Cartes postales du confinement

Nous sommes nombreux à rester ébahi devant ces villes désertes. De Toulouse à Montpellier en passant par Cahors et Nîmes, les images sont saisissantes : découvrez notre diaporama d’Occitanie.

La situation prend encore plus d’ampleur avec un drone :

Si le silence s’impose dans les zones urbaines, ce n’est pas vraiment le cas dans les campagnes. L’agriculteur tarnais Laurent Gasc le résume parfaitement sur Twitter :

Web-série et vidéos parodiques

Autour de Toulouse, plusieurs web-séries ou vidéos humoristiques ont fait le buzz ces derniers jours.

Exemple avec « Creustel » composé du Lotois Julien Pestel et de son épouse Marion Creusvaux. Ce couple de comédiens détourne des séquences de films cultes pour parler du confinement et du covid-19. Leurs parodies ont déjà séduit près de 150.000 internautes sur Instagram et Twitter.  

Autre web-série à succès : « Coloc’orona » réalisée par Olivio Ordonez. Pour le frère cadet du duo « Bigflo et Oli », le confinement ressemble à… Loft Story. Un point commun qui lui a donné l’idée de se filmer avec ses colocataires et parodier les clichés de la télé-réalité. Les 3 premiers épisodes font le buzz sur Instagram.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

On est enfermé entre potes, voilà ce qui ce passe quand on s’ennuie…😂#ensembleàlamaison

Une publication partagée par Oli (@oli_real) le

A Millau (Aveyron), l’équipe de la série « Ami des lobbies » ne pouvait évidemment pas rater cette pandémie. Depuis un an, cette fiction met en scène des lobbys qui dont l’éloge de la destruction de l’environnement. L’épisode sur le coronavirus totalise plus de 56.000 vues :

Enfin, Fred & Melissa (du duo « Les Toulousains ! ») ont également apporté leur pierre à l’édifice en parodiant la vie confinée d’une famille. Plus de 30.000 vues sur YouTube :

Le confinement en chanson

Le confinement est devenu une véritable fête (virtuelle) de la musique. Un 21 juin avent l’heure. Les initiatives se multiplient comme des petits pains sur les réseaux sociaux.

Il y a d’abord les artistes confirmés qui offrent des concerts en ligne : lire l’article de notre nouveau blogueur musical, Benoit Roux : « Artistes confinés mais ensemble ».

Ensuite, les amateurs ont également investi la toile. Exemple avec nos 2 Aveyronnaises et leur « chanson du confinement » qui totalisent plus de 300.000 vues sur Facebook et YouTube.

Photo et illusions optiques

Pour terminer cette balade numérique, direction Albi dans le Tarn. Un photographe professionnel, Loïc Bouniquel vit désormais H24, avec ses 2 enfants et son épouse, coiffeuse de profession. Une vie familiale qui lui inspiré une série à retrouver sur Facebook :


A lire aussi : Coronavirus en Occitanie : des initiatives en région pour passer vous occuper seuls, entre amis ou en famille. 

Julien Leroy

30 Mar

Confinement : une pâtissière du Tarn réalise un rouleau de papier toilette à… manger !

Insolite. Une cake designer de Lempaut a-t-elle créé une nouvelle spécialité culinaire du Tarn ?  En attendant de le savoir, le gâteau en forme de papier toilette donne faim aux internautes confinés.

© Pâte Sablée

Pour parodier l’actualité sur le coronavirus et la ruée vers certains produits de consommation, une pâtissière du Tarn s’est amusée le 21 mars dernier, à créer un cake… en forme de rouleau de papier toilette.

D’autres professionnels de pâtisserie ont eu la même idée mais c’est la première en Occitanie. 

Le gâteau est composé d’une génoise et d’un ganache chocolat au lait. L’habillage est réalisé à partir d’une pâte à sucre blanche. Une fois étalée, la bande enroule la génoise en simulant un papier toilette, sans oublier les prédécoupes du rouleau ! 

Basé dans le petite village de Lempaut (entre Revel et Castres), Ikram Laaziri est une cake designer. Elle personnalise des gâteaux pour les anniversaires, les mariages et les grandes occasions. La Tarnaise publie régulièrement ses créations sur sa page Facebook « Pâte sablée » 

La jeune femme a également réalisé un second cake dédié au covid-19. Il représente le visage d’une femme avec un masque de protection et une seringue.  

© Pâte Sablée

Julien Leroy

26 Mar

Coronavirus : Deux Aveyronnaises font le buzz avec une « chanson du confinement »

A Montpellier, deux étudiantes originaires de Millau, ont détourné les paroles d’une chanson du groupe « Trois Cafés Gourmands », pour parler du confinement et inciter les gens à rester chez eux. En moins d’une semaine, le clip totalise plus de 280.000 vues.

© Mona Heral

Depuis le début du confinement contre le Covid-19, les internautes d’Occitanie sont décidément très inspirés. Web-série, parodie, concert en ligne,… les initiatives régionales se multiplient sur les réseaux sociaux et font régulièrement le buzz.

Dernier exemple avec deux étudiantes de Montpellier. Originaires de Millau dans l’Aveyron, Mélody Delabre et Mona Héral viennent d’obtenir leur diplôme d’infirmière et suivent actuellement des études pour devenir puéricultrices.

« Nous adorons toutes les deux la musiques et nous tournions un peu en rond dans notre appartement » nous raconte Mélody Delabre. « Nous en avons profité (..) pour écrire cette chanson et soutenir tout le personnel soignant« .

En reprenant le titre « À nos souvenirs » du groupe Trois Cafés Gourmands, les 2 jeunes femmes ont détourné (avec humour) les paroles. L’objectif est de parler du confinement et inciter les gens à restez chez eux.

Comment puis-je oublier, que je suis confinée
Quand la seule gueule que je vois, c’est celle de mon chat

Nous le Covid-19 on va lui faire sa teuf On est là pour en découdre, donc serrons -nous les coudes (Extrait)

Une parodie qui séduit les internautes. Depuis sa publication sur YourTube et Facebook ce vendredi 20 mars, la vidéo totalise plus de 280.000 vues ! 

Aujourd’hui, les 2 Aveyronnaises sont reparties sur le terrain. « Nous sommes réquisitionnées pour garder les enfants du personnel du CHU » conclut Mélody.

Julien Leroy

09 Mar

Municipales 2020 : Quand un photomontage (raté) des candidats de Rocamadour fait le buzz

Photo de la liste « Ensemble Rocamadour »

A chaque élections municipales, les photos des candidats apparaissent sur les réseaux sociaux, dans la presse locale ou sur les panneaux d’affichage.

Parfois, certaines photographies sont retouchées pour plus d’originalité (comme changer un décor) ou pour simplement, rajouter des colistiers absents lors de la séance de shooting. Des photomontages plus ou moins réussis en fonction de sa maîtrise de Photoshop.

C’est pourquoi, des internautes s’amusent depuis quelques jours sur Twitter à les répertorier via le hashtag #Détourage2020.

Parmi les photomontages les plus insolites, la photo des candidats de Rocamadour (dans le Lot,) a fait beaucoup réagir.

Selon nos confrères du HuffingtonPost, la liste « Ensemble Rocamadour” menée par le maire sortant, Pascal Jallet, n’est pas parvenue à réunir l’ensemble des colistiers lors de la séance photo. 3 candidats manquaient à l’appel. L’équipe de campagne les a donc rajouté numériquement. Mais le photomontage a mal tourné… 

En effet, les 2 candidats au fond en partant de la gauche, n’ont… ni jambes, ni de pieds. Et un troisième colistier (au centre) n’a qu’une seule jambe ! .

Des détails qui n’ont pas échappé à l’œil expert de l’internaute « Tonio Vega » aussitôt relayés. 

Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020.

Julien Leroy

22 Fév

Influenceurs : des stars du web débarquent à Toulouse (le 27 février 2020)

La youtubeuse JeNeSuisPasJolie (© JeNeSuisPasJolie)

Depuis 3 ans, les rencontres d’influenceurs et de youtubeurs se multiplient à Toulouse.

Après les meet-up de la Foire internationale et le festival Tubecon, les influenceurs sont à l’honneur de la 8e édition des Rencontres Infocom de Toulouse prévue ce 27 février à partir de 14h00.

Née en 2013, ce colloque professionnel et universitaire aborde l’impact du numérique sur les métiers de l’information et de la communication. il est organisé par des étudiants de la filière information-communication.

Cette année, l’événement se consacre à ces nouveaux leaders d’influence.

« L’objectif est de questionner ce phénomène marketing et ses enjeux communicationnels, juridiques et sociaux » précise l’équipe organisatrice.

Pour débattre, elle est parvenue à réunir plusieurs stars du web dont Jenesuispasjolie. Cette youtubeuse de Montpellier de 23 ans est suivie par près d’un 1,2 million d’abonnés.

L’ancienne chanteuse du groupe Team BS, Sindy, sera également présente. Depuis 2 ans, elle partage ses expériences de vie et ses conseils à plus de 290.000 personnes sur Instagram.

L’influenceur spécialisé dans le food, Franck Ménigou (FranckMen) viendra ensuite parler des coulisses de son métier.

Enfin, la Toulousaine Pure Human Soul viendra parler de sa chaîne où elle n’a pas peur d’aborder des sujets tabous avec ses 422.000 fans.

Autour d’eux, Anouk Déqué (fondatrice de l’agence de communication qui porte son nom) viendra débattre du lien entre les marques et les stars du web. Le directeur délégué de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) sera également présent. Sans oublier, une table ronde sur le sexisme subi par les youtubeuses.

Au programme : conférence et meet-up. La volonté est de rendre les contenus accessibles à tous. L’après-midi est totalement gratuite.

Rendez-vous, le jeudi 27 février 2020 de 14h00 à 19h00.
IUT ‘A’ Université Paul Sabatier – 115 Route de Narbonne, 31077 Toulouse.

Entrée libre mais inscription obligatoire.

Plus d’infos sur www.rencontres-infocom.com

14 Fév

Insolite : quand les bénévoles du site « Météo Pyrénées » se font insulter pour le… manque de neige

© Aurelien Morissard /MaxPPP

Depuis 2015, une équipe de bénévoles alimente le compte « Météo Pyrénées« . Sur Facebook, Twitter ou sur le web, ils publient des bulletins météorologiques, des informations sur les phénomènes climatiques sans oublier de belles photos du massif pyrénéen

Aujourd’hui, Météo Pyrénées est devenue une source indispensable pour tous les passionnées de montagne. Plus de 140.000 abonnés suivent ses publications quotidiennes. 

Avec la saison hivernale, Météo Pyrénées est (évidemment) sur tous les fronts. 

Notamment depuis le début du mois de février où les passionnés des Pyrénées déplorent le manque de neige à basse attitude. La station du Mourtis (en Haute-Garonne) fermée depuis 10 jours, en est malheureusement le symbole.

C’est ainsi que le samedi 8 février 2020 (premier jour des vacances scolaires), un administrateur de Météo Pyrénées publie un post sur Facebook. Il déplore le manque de neige dans le secteur bas des Pyrénées, notamment en Ariège et en Haute-Garonne, mais relative en précisant que « la situation reste très correcte » pour le haut des domaines skiables. 

ski-bashing

Rapidement, la publication devient virale suscitant des likes, de l’indignation mais aussi des menaces et des insultes. « C’est parti de travers » raconte Christophe Dedieu, l’un des cofondateurs du site web. 

Un flot de commentaires accuse alors Météo Pyrénées de « détruire » l’image du massif ou de « désinformer« . « J’ai également reçu des menaces sur mon profil personnel » rajoute Christophe Dedieu qui ne décolère pas.

D’autant plus que certaines critiques sont postées par « gens qui tiennent des commerces ou qui travaillent dans ces stations » assure-t-il. 

« C’est complément surréaliste. Nous ne sommes pas l’office de Tourisme des Pyrénées » estime le cofondateur basé à Pau.

Face à ce déferlement de critiques, l’équipe de Météo Pyrénées a décidé de ne plus couvrir l’actualité les stations de ski des Hautes-Pyrénées et de l’Ariège.  

« On verra ensuite en juin 2020 si l’on revient couvrir ces 2 départements. On procédera à un vote« .

En attendant, Météo Pyrénées poursuit son travail pour les fans. « Malgré les insultes, nous avons reçu des milliers de messages de soutien » conclu Christophe Dedieu. 

Ce n’est pas la première fois qu’il manque de la neige dans les Pyrénées. Avec le réchauffement climatique, les scientifiques de l’Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique (OPCC) estiment que la couche de neige pourrait diminuer de moitié d’ici 2050

Julien Leroy

27 Jan

Réalisé à Toulouse, un clip du groupe américain « Imagine Dragons » fait le buzz

Imaginé par le réalisateur toulousain Patrick Foch, le nouveau clip musical d’Imagine Dragons fait le buzz sur YouTube. Il totalise plus de 3,7 millions de vues en l’espace de 8 jours. Fan ou pas, la vidéo est à découvrir pour sa mise en scène fascinante !

Crédit : LAB by Master Films

Les internautes sont sous le charme du dernier clip musical du groupe américain Imagine Dragons. 

Le quatuor a donné une seconde vie à leur titre de 2012 : « Nothing left to say ».

L’idée a été soufflée directement par le réalisateur Patrick Foch et sa société de production « Master Films », basés à Toulouse. 

« Je les ai contactés pour avoir l’autorisation d’utiliser leur chanson dans le cadre d’un projet indépendant. Et là, ils ont accueilli le projet à bras ouverts et nous ont proposé de le suivre de près (..). Et à la fin, ils l’ont hébergé sur YouTube » raconte Patrick Foch.

Au-delà de la belle histoire, le clip est également une réussite artistique et technique.

En effet, la vidéo a été tournée en grande partie, sous… l’eau. Filmé en noir et blanc, le clip met en scène une danse aquatique d’un couple qui se déchire et se retrouve. L’ensemble est à la fois fascisant et poétique.

La chorégraphie est signée par Deborah Torres accompagnée par les danseurs : Lea Salomon et Gaël Rougegrez.

« Il fallait assurer une continuité dans les images tournées sur terre et sous l’eau pour que le spectateur perde progressivement ses repères et ne sache plus vraiment où sont nos danseurs. Alors, nous avons fait le choix d’un dispositif lumière transposable sous l’eau. Ensuite (..), Deborah a su imaginer les mouvements que Léa et Gaël ont si magnifiquement interprétés sous l’eau » poursuit Patrick Foch.

Le tournage s’est déroulé en une semaine à la piscine Nakache de Toulouse.

Crédit : LAB by Master Films

Crédit : LAB by Master Films

Des millions de vues

Aidé par la célébrité mondiale d’Imagine Dragons, le clip fait le buzz.

Depuis sa mise en ligne le 19 janvier 2020, la vidéo totalise plus de 3,7 millions de vues !

Patrick Foch espère que le clip avec Imagine Dragons « va me permettre d’envisager d’autres beaux projets« . En attendant, le Toulousain finalise une web-série pour France 3 Occitanie, sur la tentative de record du monde de l’ascension du Kilimanjaro par Vanessa Morales. 

Julien Leroy