01 Fév

Un Perpignanais invente le doudou connecté (pour ne jamais le perdre)

Un doudou perdu et c’est le drame ! Un jeune entrepreneur de Perpignan, Julien Martin, a trouvé la solution avec « Patxi ». Il s’agit d’un objet connecté qui s’attache à la peluche préféré de l’enfant.

© Odesy

© Odesy

Comment bannir à jamais la phrase « il est où le doudou ? » Le rêve pour les parents et les enfants.

Le Perpignanais Julien Martin a trouvé la solution en inventant un doudou connecté baptisé « PatXi ».

Il s’agit d’un petit objet IoT qui s’accroche à n’importe quel peluche. Si ce dernier est perdu, il suffit simplement de le localiser avec son smartphone.

Le tout utilise la technologie Bluetooth et se met en veille lorsque bébé joue ou dort avec son doudou préféré.  « Aucune onde n’est émise » selon son concepteur.

L’idée a germé dans la tête de Julien Martin lorsqu’il est devenu papa pour la première fois. C’est l’angoisse de perdre la peluche de son fils qui l’a conduit à trouver une solution.

Après une campagne de financement participatif, le doudou connecté est en pré-vente sur le site de la start-up de Julien Martin : www.odesy.fr

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Janvier 2018  :

Julien Leroy

19 Jan

Des Gardois lancent « Ammy Générations » pour s’entraider entre jeunes et retraités

Une start-up de Nîmes, Appliservvient de créer le premier site de rencontre social entre générations. Baptisé « Ammy Générations », il s’agit d’une plateforme de services entre jeunes et seniors.

© Ammy Generation

© Ammy Generation

S’entraider entre générations. C’est le concept d’un nouveau site web crée par la start-up gardoise Appliserv.

Ammy Générations veut mettre en relation les jeunes et les retraités. D’un côté, on peut trouver l’annonce d’un senior ou d’un étudiant qui cherche à partager sa passion de la cuisine japonaise, un trajet en voiture ou à tondre sa pelouse. Et de l’autre côté, l’utilisateur peut poster une offre de baby-sitting, d’aide à domicile ou de chambre à louer. L’échange peut être gratuit, rémunéré ou en échange d’un autre troc.

La plateforme solidaire veut ainsi lutter contre la solitude des aînés.

« Au départ, nous avons cherché une solution pour soutenir le travail des aidants, des soignants et des professionnels de santé dans leurs actions de prévention et de maintien de l’autonomie. Avec Ammy, nous voulions aller plus loin avec l’idée de créer un réseau social solidaire » explique Fabien Ramperez, fondateur de Appliserv.

Un défi car près de 13 millions français ont de plus de 65 ans dont un million est isolé.

« Ammy ambitionne d’être la communauté dédiée au « bien vieillir », (..)et plus généralement au « mieux vivre ensemble » pour toute personne isolée, par l’âge, un handicap moteur ou cognitif, une perte d’autonomie » poursuit le concepteur.

L’utilisation du site est gratuite mais l’accès est payant. Comptez une adhésion de 18 € par an.

Lancé il y a quelques semaines, Ammy générations a déjà été récompensé, en décembre 2017, par le prix régional de l’économie sociale (EES) d’Occitanie.

>>> Plus d’info sur ammy.fr/generations

Ou en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Janvier 2018  :

Julien Leroy

20 Déc

Noël numérique : idées de cadeaux high-tech et 100 % Occitanie

A quelques jours de Noël, c’est le moment de trouver des idées de cadeaux. Pour vous aider, voici une sélection d’objets high-tech et…100 % Occitanie, pour toute la famille.

© France 3 Toulouse

© France 3 Toulouse

Une station météo de poche

Si vous êtes un sportif, l’objet connecté « WEZR » pourrait révolutionner votre quotidien. Il s’agit d’une station météo de poche ultra-précise inventée par une start-up de Montpellier.

Plus petit qu’une balle de ping-pong, le capteur s’accroche à votre sac à dos ou à votre bâton de ski. Via votre smartphone, la station affiche la température, la pluie ou la direction du vent,…

Une gamelle connectée pour votre chat

Autre idée de cadeau avec « Catspad » : le premier distributeur connecté d’eau et de croquettes pour chat. Unique au monde !

Mise au point par des Toulousains, la gamelle permet de nourrir son compagnon avec de petites portions définies et pesées par un programme automatique.

Ne rien oublier avec un pense-bête connecté

Pour ne jamais oublier ses idées, vous pouvez offrir « Yuzz.it » !

Il s’agit d’un pense-bête connecté équipé d’un micro et d’un système de reconnaissance vocale. Vos inspirations quotidiennes sont ensuite enregistrées sur votre téléphone.

Analyseur pour spa et piscines

Pour terminer, les Catalans de « Flipr » proposent un analyseur connecté pour spa ! Cet assistant permet de contrôler le PH et la température de l’eau. De quoi simplifier les opérations d’entretien.

Passez de belles fêtes de fin d’année !!

>> Retrouvez ces idées de cadeaux en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Décembre 2017  :

Julien Leroy

29 Nov

Cuisine Ta mère !, le « Marmiton de l’étudiant » né à Toulouse

Né à Toulouse, « Cuisine Ta mère ! » est le premier portail culinaire à destination des… étudiants.

© cuisine Ta Mere

© cuisine Ta Mere

Manger mieux en dépensant moins. C’est le créneau de « Cuisine Ta Mère ! », un portail toulousain destiné aux étudiants.

Une véritable mission car 80 % des étudiants avouent consacrer moins de 50 € par semaine, à leur courses. Plus préoccupant, 10% d’entre eux confient ne pas manger suffisamment.

C’est pourquoi depuis 2015, « Cuisine Ta mère » propose des recettes de cuisine, des astuces pour réaliser ses courses ou des bons plans pour s’alimenter au moindre coût.

Le site offre également des tutoriels vidéo où l’on apprend à cuisiner des plats faciles et originaux, comme une gaufre salée de pommes de terre, un tiramisu végétal ou un petit chou au saumon.

Ce « Marmiton de l’étudiant » compte aujourd’hui plus de 110.000 visites chaque mois, près de 1000 recettes et 17 millions de vues sur YouTube.

Et si l’étudiant se sent l’âme d’un Michel Sarran, il peut partager ses recettes et rejoindre la communauté des « cuisineurs ».

>>> Plus d’info sur http://www.cuisinetamere.fr/

Ou en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – novembre 2017  :


Tout Ce Qui Buzz – Cuisine ta mère

Julien Leroy

18 Oct

A Montpellier, la start-up Thalatoo veut révolutionner le masque de plongée sous-marine

Cette start-up de Montpellier, vient d’inventer le masque de plongée de demain. Un petit accessoire permet d’afficher des informations en hologramme dans le champ de vision du plongeur. Une nouvelle façon de plonger qui va (probablement) révolutionner ce loisir.

© Thalatoo

© Thalatoo

Thalatoo veut révolutionner la plongée sous-marine ! Herbergée par l’institut d’électronique et des systèmes (IES) de Montpellier, la start-up vient d’inventer le masque de plongée sous-marine de demain.

Imaginée par deux ingénieurs passionnées de plongée, Boris Larcheveque et Emmanuel Brenon, Thalatoo se présente sous forme d’un petit boitier qui se fixe sur le masque.

Le plongeur va alors voir apparaître, dans son champ de vison, les principales données de son parcours aquatique : boussole, durée, calcul des paliers, température, profondeur,…

« Comme sur les casques des pilotes d’avion de chasse » précisent-ils.

Ce système Maoï entend remplacer les traditionnels ordinateurs de plongée. Un rêve pour les passionnées qui peuvent profiter du paysage !

Par ailleurs, le masque connecté s’adapte à toutes les personnes presbytes (ceux qui ont du mal à lire de près). Un confort pour les plongeurs amateurs âgés en moyenne de 56 ans.

Après plusieurs mois de test dans la méditerranée, les deux fondateurs s’apprêtent à lancer sa commercialisation. Compter entre 400 et 450 euros pour acquérir ce bijou technologique.

La jeune pousse héraultaise sera également présente dans plusieurs salons nautiques européens. Une deuxième levée de fonds est envisagée après celle de mai 2017 (300.000 d’euros).

Thalatoo espére séduire à la fois les plongeurs amateurs et professionnels. Mais aussi ouvrir ce loisir aux personnes handicapées.

>> Démo en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Octobre 2017  :


ToutCeQuiBuzz- Thalatoo

Julien Leroy

08 Sep

Le boom du « AirBnb » des piscines en Occitanie

C’est la grande tendance de cette été : la location de piscine entre particulier. Plusieurs plateformes se lancent sur ce créneau dont deux en Occitanie.

© Christelle Besseyre / MaxPPP

© Christelle Besseyre / MaxPPP

C’est la rentrée mais prolongez l’été en faisant un dernier plouf dans une piscine privée ! C’est la grande tendance de cette année : la location de piscines entre particuliers.

Comme sur Airbnb, les propriétaires de piscines proposent leur plan d’eau pour quelques heures. Une location qui peut inclure des services supplémentaires comme des transats, le wifi, l’apéritif ou le prêt d’une bouée géante en forme de licorne.

Un bon moyen pour les propriétaires de rencontrer du monde tout en réduisant le coût d’entretien du bassin.

Du côté des baigneurs, il suffit de réserver directement en ligne pour quelques dizaines d’euros. C’est plus coûteux que la piscine municipale mais ils bénéficient d’une piscine et d’un jardin privés.

Deux plateformes 100% Occitane

Plusieurs plateformes se sont lancées sur ce créneau proposant des plusieurs lieux en Occitanie. C’est le cas de Swimmy qui est l’une des applications pionnières. Un succès qui a donné des idées à des entrepreneurs toulousains ou aveyronnais.

C’est ainsi qu’Arnaud Biehler a crée LouerUnePiscine.com. Le site web sera lancé officiellement d’ici quelques jours sur toute l’Occitanie en attendant l’été 2018.

Un second projet voit le jour à Saint-Affrique dans l’Aveyron : « Kool Pool ». Deux jeunes professionnels de la communication, Lucile Fradin et Mehdi Bouha viennent de lancer une campagne de financement participatif sur Ulule.

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Septembre 2017  :


TOUT CE QUI BUZZ : le airbnb des pisicines en Occitanie

Julien Leroy

29 Juin

Carcassonne : « TutoDraw », le youtubeur dessinateur

Jordan Molina est un youtubeur dessinateur. Sa chaîne « TutoDraw » propose des tutoriels pour apprendre à dessiner comme un artiste. Il est suivi par près de 860.000 abonnés.

© Jordan Molina

© Jordan Molina

Comment devenir un expert du dessin ? Réponse avec la chaîne YouTube « TutoDraw » lancée par Jordan Molina. 

Originaire de Carcassonne, cet artiste de 19 ans a décidé de partager sa passion en proposant des tutoriels et des démonstrations de dessin.

Que vous soyez débutant ou passionné, il vous apprend toutes ses techniques : comment dessiner un visage ou un pikachu ? comment réaliser une illusion 3D sur sa main ? ou comment dessiner des billes transparentes réalistes ?

Ce youtubeur du dessin est suivi par près de 860 000 abonnée et ses dizaines de vidéos totalisent plus de 155 millions de vues. Un succès qui l’a poussé à publier, en mars 2017, un livre de 11 tutoriels de dessins détaillés (au édition Eurofina CréaPassions)

A découvrir en images ci-dessous ou sur YouTube : www.youtube.com/user/TutoDraw

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – juin 2017  :


TOUT CE QUI BUZZ : « TutoDraw », le youtubeur dessinateur

Julien Leroy

23 Juin

« L’Explorateur de la peur », succès d’un youtubeur urbex de Perpignan

Visiter et filmer des lieux abandonnés par l’homme, c’est la passion d’un jeune perpignanais amateur d’urbex. Sur YouTube, sa chaîne « L’Explorateur de la peur » fait un carton.

© L'explorateur Delapeur

© L’explorateur Delapeur

Les passionnés d’Urbex sont de plus en plus nombreux en Occitanie. Cette activité consiste à visiter des lieux construits par l’homme, abandonnés, interdits ou difficiles d’accès. Les explorations sont très souvent photographiées ou filmées.

C’est justement le cas du Perpignanais Gaëtan Phelippeau et sa chaîne YouTube : L’Explorateur de la peur.

A seulement 18 ans, il explore, caméra à la main, des bâtiments oubliés un peu partout en France. L’une de ses plus grandes découvertes reste « une immense clinique abandonnée ou il y avait encore tous les meubles, tous les lits » précise le youtubeur.

Gaëtan Phelippeau aime également s’offrir quelques sensations fortes en dormant dans les lieux qu’il visite. « J’aime me donner des petit frissons » avoue-t-il.

En deux ans, il est suivi par plus de 28.000 abonnés et ses productions totalisent 1,6 millions de vues.

A découvrir ci-dessous et sur YouTube.

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – juin 2017  :


Tout ce Qui Buzz : le youtubeur urbex

Julien Leroy

21 Juin

Occitanie : Des Montpelliérains inventent MonChaperon, le « blablacar » du piéton

Après le covoiturage, voici le copiétonnage ! Une startup de Montpellier a eu l’idée de créer « Monchaperon », la première application française pour trouver des piétons qui partagent le même trajet que vous.

© Eric Audras / Maxppp

© Eric Audras / Maxppp

Née à Montpellier, « MonChaperon » est  la première application de copiétonnage. Le principe est de mettre en relation des piétons qui souhaitent partager le même trajet à pied. En un mot, Monchaperon est le « blablacar » du piéton

« Passé une certaine heure, être seul dans la rue n’est pas rassurant et ce même sur de petits trajets » explique l’équipe de Montpellier. « Faire son trajet accompagné rassure et rend ce moment beaucoup plus sympathique » poursuit-elle. L’application s’adresse également aux personnes qui cherchent un peu de convivialité.

Disponible sur Android et Apple Store, il suffit de s’inscrire gratuitement et de trouver des « chaperons » qui effectuent le même chemin que vous. Cela marche aussi avec les trajets en transport en commun.

Comme sur Uber, l’application permet également de devenir un marcheur privé qui propose d’accompagner les personnes seules. « Beaucoup de demandes portent sur des petits trajets (raccompagnement du restaurant au parking, de la boite de nuit au parking…), vous pourrez donc faire de nombreux chaperonnages en une soirée et ainsi générer un réel complément de revenus » précise sur son site la start-up.

Lancée depuis fin 2016, le service en ligne affiche à ce jour plus de 3000 utilisateurs.

A télécharger sur www.monchaperon.fr

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – juin 2017  :


MonChaperon, la première application de… copiétonnage née à Montpellier

Julien Leroy

08 Juin

Occitanie : Des Montpelliérains inventent l’application Sportihome, le « airbnb » des sportifs

Si vous êtes un passionné de kitesurf, d’équitation, de VTT, de randonnée, d’escalade ou encore de parapente, la nouvelle application Sportihome est faite pour vous. Inventée à Montpellier, elle est à la fois un Google Maps des meilleurs spots de sports d’aventure et un airbnb des sportifs.

© Sportihome

© Sportihome

Sportihome s’adresse à tous les passionnés de sport extrêmes : kitesurf, VTT, surf, randonnée, escalade, parapente,…

Créée à Montpellier, l’application est à la fois un « Google Maps » des meilleurs spots de sports d’aventure et un « airbnb » des voyageurs sportifs.

Un service unique en France

Sa première fonctionnalité est de proposer « un guide de spots renseignés et évalués par la communauté sportive » explique Sylvain Morel, l’un des deux fondateurs de Sportihome. « Vous avez la possibilité de rechercher des destinations par sport (kitesurf, vtt, randonnée, trail, golf, SUP, parapente, etc) et par ville bien évidement« . A ce jour, 260 spots sont recensés sur l’appli.

Mais l’innovation provient surtout de la deuxième fonctionnalité. En quelques clics, vous pouvez également « trouver (..) les logements à proximité évalués par d’autres sportifs« .

Pour chaque spot, l’application propose des hébergement chez un particulier qui partage la même passion. Bref, un « airbnb » pour les voyageurs sportifs. Votre hôte peut d’ailleurs venir avec vous et partager le plaisir sportif.

Lancé en janvier 2017, Sportihome compte « 3200 membres et plus de 220 logements » assurent les deux fondateurs : Sylvain Morel et Fred Diaw. Ces passionnés de kitesurf surfent déjà sur le succès. Leur start-up basée à Montpellier a déjà recruté 4 personnes. 

>>> Pour télécharger : https://sportihome.com/

>> Plus d’info en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – mai 2017 (à la 38e minute) :


9H50 le matin en Occitanie

Julien Leroy