11 Mai

Régionales : qui pour le PS en Bourgogne-Franche-Comté?

Logo_du_Parti_socialiste_(2010)Le suspense continue en Bourgogne-Franche-Comté pour la désignation des candidats des deux principales forces politiques. Alors que l’UDI François Sauvadet et l’UMP Alain Joyandet sont tous les deux chefs de file de leur propre formation, rien n’indique aujourd’hui que leurs deux partis feront cause commune pour les élections des 6 et 13 décembre prochain. Quant au PS, il se laisse le temps. Continuer la lecture

30 Mar

Déjà les Régionales en ligne de mire…

François Patriat, président PS du Conseil régional de Bourgogne

François Patriat, président PS du Conseil régional de Bourgogne

Après les départementales, ce sont les régionales de la fin de l’année qui sont dans toutes les têtes… les premières déclarations n’ont pas tardé ! Il faut dire que le paysage politique a nettement changé : pas moins de 4 départements de Bourgogne-Franche-Comté ont basculé : la Saône-et-Loire, le Doubs, le Jura et le Territoire de Belfort.

Désormais, la droite en détient 6 sur 8.

Forcément, cela aiguise un peu plus les appétits pour les Régionales… Alain Joyandet, candidat UMP déclaré, a été le premier à se réjouir du résultat en prenant bien soin de féliciter tous les élus des rangs de droite.

Tous n’apprécient pas, surtout en Côte-d’Or !

L’UDI qui soutient évidemment François Sauvadet, concurrent direct d’Alain Joyandet, a renvoyé celui-ci dans son département de Haute-Saône… dont il aurait mieux fait de « s’occuper au lieu de le laisser à la gauche ». « Il faudra en tirer les leçons », conclue le communiqué.

Et certains à l’UMP, comme le dijonnais François-Xavier Dugourd, demandent des sanctions contre le sénateur côte d’orien Alain Houpert, soutien d’Alain Joyandet, accusé d’avoir fait perdre le canton de Talant en présentant des dissidents … des dissidents qui n’auraient eu pour objectif que de réduire l’influence de François Sauvadet.

A part ça, bien sûr, tous prônent l’union !!!!

Et pendant ce temps, à gauche, François Patriat, lui aussi, a intégré à son vocabulaire les 4 départements francs-comtois; on l’a entendu dans notre édition de 13h.

Il se donne du temps : un mois pour se décider à se présenter, a-t-il dit ! Il veut, dit-il, analyser plus finement les résultats des Départementales.

Il veut sans doute aussi vérifier l’état de ses troupes parmi les militants socialistes !

Et puis, il y a eu cette rumeur qui voulait qu’Emmanuel Macron soit la tête de liste socialiste ici même, rumeur qu’il a fermement démentie à Beaune ce matin … (non, il ne sera candidat nulle part). Mais, selon nos sources, cela lui a bel et bien été proposé par plusieurs élus.

Histoire à suivre donc… jusqu’au mois de décembre !

27 Jan

Cherchez le suppléant de François Sauvadet…

Marc Patriat

Marc Patriat

…et vous n’aurez guère de doute sur les ambitions régionales du député UDI de la Côte d’Or ! Pendant que le sénateur UMP de Franche-Comté Alain Joyandet s’est déjà lancé dans la course à l’investiture régionale UMP/UDI, François Sauvadet semble se concentrer uniquement sur les prochaines élections départementales ! Sauf que … Continuer la lecture

01 Oct

François Patriat en colère au Sénat

téléchargement (2)Pas content, le sénateur socialiste de Côte d’Or, pendant l’élection du Président du Sénat. Il ne s’est pas privé de dire ce qu’il pensait du maintien de la candidate PC Eliane Assassi au deuxième tour de l’élection, alors que les centristes avaient retiré leur candidat au profit de Gérard Larcher . Il y a donc eu deux candidats de gauche avec le socialiste D.Guillaume, président du groupe .

Une situation qui ne s’arrange décidément pas entre socialistes et communistes qui se sont opposés très régulièrement depuis 3 ans !