07 Mai

La Dèche du Midi, un site de désinformation locale en Midi-Pyrénées

© La Dêche du Midi

© La Dêche du Midi

Le site web est apparu sur Internet il y a quelques jours. Surfant sur le succès de Gorafi, « La Dèche du Midi » reprend la même recette. Un site de désinformation locale qui publie des actualités humoristiques et totalement fausses. « Raconter n’importe quoi, n’importe quand et à n’importe qui mais surtout sur Toulouse et sa région » est le slogan de La Dèche du Midi. Parmi les dernières actus en ligne : « Une banque suisse attaque le groupe toulousain Gold », « un étudiant toulousain découvert non-ivre un jeudi soir » ou « le recordman du monde des mangeurs d’aligot hospitalisé à rodez dans un état grave ».

« La Dèche est née d’une discussion entre amis plutôt fans du Gorafi » nous confie la rédaction contactée par e-mail. Derrière la volonté de faire rire, les fondateurs expliquent  que « L’idée en filigrane est de critiquer la presse en général et ses dérives (..) Les lecteurs se passionnent pour les sujets futiles plutôt que pour ceux qui sont réellement importants. Donc nous transformons tous les sujets en futilité ».

L’équipe du site est, pour le moment, composée « d’un journaliste, d’un publicitaire et des gens qui n’ont rien à voir avec les médias« . Mais à terme, elle souhaite inciter les lecteurs à devenir les auteurs du site. En attendant, le site commence à rencontrer un beau succès sur la toile régionale.

06 Mai

Le toulousain Sigfox tisse la toile des objets connectés

Sigfox reste encore inconnu du grand public. Mais la start-up toulousaine est en train de devenir un acteur incontournable dans le marché mondial des objets connectés.

© France 3 Midi-Pyrénées

© France 3 Midi-Pyrénées

Créer un réseau mondial des objets connectés
Sigfox est aujourd’hui une start-up très convoitée. Fondée en 2009 à Labège (près de Toulouse), la jeune société a l’ambition de créer un réseau de télécommunication entre les objets. Une première mondiale. Autre originalité : le faible coût du système. En effet, le réseau sans fil de Sigfox est en très bas débit (similaire « à une télécommande de portail »). Il est peu gourmand en énergie et en bande passante. Le réseau est également sans licence et facile à installer. Un système économique innovant qui attire de nombreux groupes à travers le monde. Clear Channel, ERDF et MAAF l’ont déjà adopté.

Le marché prolifique des objets connectés
Les objets connectés sont considérés comme la 3e révolution du web. Un marché mondial de 30 à 80 milliards d’euros d’ici 2020. L’objectif est de relier tous les objets du quotidien pour améliorer notre mode de vie : compteurs d’eau, alarme incendie, boites aux lettres qui nous prévient du passage du facteur, panneaux publicitaires, voitures, poubelles, sac à main perdu,… Les déclinaisons sont multiples et illimitées. Cependant, pour communiquer entre eux, les objets utilisent couramment internet ou lestéléphones portables. Des réseaux cellulaires très gourmands alors que les objets envoient des informations de quelques octets. Le système Sigfox serait alors révolutionnaire.

Attirer les plus grands
Sigfox veut aller vite pour s’imposer dans ce nouveau marché de la télécommunication. Il n’existe pas actuellement de concurrent direct mais des sociétés espagnoles et britanniques arrivent. Le réseau Sigfox couvre actuellement la France, le Pays-Bas, la région de Moscou et prochainement l’Espagne. Reste les Etats-Unis où les géants américains du net sont très intéressés par l’invention des « Frenchies ». Parallèlement, Sigfox vient de réussir sa troisième levée de fonds à hauteur de 15M€. Et Anne Lauvergeon (ex-dirigeante d’Areva) vient de rejoindre la start-up toulousaine comme présidente. Une aubaine pour les 60 employés de Sigfox.

> Reportage de Sandrine Morch et Véronique Urtizberea (France 3 Midi-Pyrénées)

 

18 Avr

Création de la « French Tech Toulouse » pour promouvoir le secteur numérique

© French Tech

© French Tech

Toulouse est candidat au nouveau label national « French Tech« . Mis en place en novembre 2013, ce programme de labellisation a pour objectif de « construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des startups numériques françaises » expliquait Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’innovation et à l’économie numérique lors du lancement.

En effet, la France est à la pointe dans le secteur du numérique. Le label « French Tech » veut ainsi promouvoir les talents (entrepreneurs, ingénieurs, blogueurs,…) d’aujourd’hui et de demain. Les métropoles labellisées auront accès à des services et à des ressources pour les soutenir.

Paris, Marseille, Lyon, Montpellier, Grenoble, Nancy sont d’ores et déjà candidates. A Toulouse, le secteur du numérique représente 34 000 emplois et plus de 2600 chercheurs. Midi-Pyrénées est également leader national dans l’édition de logiciels applicatifs, la programmation informatique et la fabrication d’équipements électriques et électroniques.

Pour plus d’info et soutenir la candidature toulousaine, la page « French Tech Toulouse » a été créée : http://www.frenchtechtoulouse.com/home/

16 Avr

Le toulousain OverBlog racheté par l’éditeur numérique Webedia

© OverBlog

© OverBlog

La célèbre plateforme d’hébergement de blogs, OverBlog (née à Toulouse) vient d’être racheté par l’éditeur numérique Webedia qui pilote déjà les sites web d’Allocine, 750grammes et PureMédias. Depuis quelques mois, le groupe Ebuzzing cherchait à vendre OverBlog afin de se concentrer sur d’autres activités. Webedia aurait déboursé moins de 5 millions d’euros selon plusieurs sources médiatiques. Ce rachat sonne plutôt comme une bonne nouvelle pour la quarantaine de salariés d’OverBlog. Le nouveau propriétaire a de grandes ambitions : continuer à s’implanter aux Etats-Unis et investir également dans un centre technique à Toulouse.

La ville rose est en effet le berceau d’OverBlog. Le siège social s’y trouve toujours. Crée il y a 10 ans, en 2004, par 3 jeunes ingénieurs toulousains, Frédéric Montagnon, Gilles Moncaubeig et Julien Romanetto, OverBlog devient rapidement le leader européen de la création et de l’hébergement des blogs. Une success-story à la française. Aujourd’hui, OverBlog : c’est 11 millions de visiteurs uniques mensuels, 35 millions d’utilisateurs, la possibilité de créer son blog sans connaissances particulières, une présence dans 110 pays et des bureaux à Paris, Milan, New-York et…Toulouse où une douzaine de collaborateurs travaille.

15 Avr

Numérique et TIC : La Haute-Garonne dans le TOP 10 des régions les plus performantes de France

© carte de la Commission européenne

La Haute-Garonne parmi les régions d’Europe les plus performantes dans le secteur du numérique. C’est ce que révèle une étude de la Commission européenne qui vient de mettre en ligne une carte interactive classant les zones d’Europe en fonction de leurs performances dans les technologies de l’information et de la communication. Le score prend en compte 5 critères : nombre d’informaticiens diplômés, activité de R&D, brevets déposés, emploi, et capital risque. Certes, il manque des données pour certaines régions mais on peut constater que la France est l’un des meilleurs pays d’Europe grâce à Paris et à 11 autres départements. La Haute-Garonne et Toulouse se classent ainsi 6e au niveau national.

Lien vers la carte interactive : http://is.jrc.ec.europa.eu/pages/ISG/eipe/atlas.html

08 Avr

Boudu-Toulouse, un webmagazine pour (re)découvrir la ville rose

© Boudu Toulouse

© Boudu Toulouse

Lancé depuis 3 mois, Boudu-Toulouse est un webmagazine sur la ville rose. Un guide virtuel qui vous parle des bons plans sur Toulouse : lieux pour sortir, restaurants à découvrir, terrasses pour boire un verre, où se vêtir, où danser,… « L’idée de ce blog est partie d’un constat : nous nous sommes rendu compte que nous allions toujours dans les mêmes endroits (..). Nous avons eu envie de nous forcer à découvrir les innombrables trésors que notre ville rose nous réserve, et de les faire partager » explique les auteurs de ce blog encore méconnu.

L’objectif est d’être une référence sur la toile toulousaine. Un rêve possible car le blog est une belle réussite. Les analyses sont pertinentes et chacun peut y trouver son bonheur. Depuis sa création, Boudu-Toulouse a déjà attiré 9200 visiteurs uniques (en deux mois) et quelques 3000 internautes sur les réseaux sociaux.

Fondé par 3 jeunes toulousains (Sophie et son frère Thibaut et leur ami Fabien), Boudu-Toulouse a plein de projet en tête. Une nouvelle rubrique « On a passé deux heures avec… » devrait prochainement voir le jour avec des web-reportages sur un « toulousain dynamique qui fait bouger les choses » nous confie les créateurs. « L’organisation d’évènements et de jeux » sont également dans les cartons.

Lien direct : http://www.boudu-toulouse.com/

 

07 Avr

Fin de l’aventure pour le blog « Dans la ville rose »

© site Dans la ville rose.com

© site Dans la ville rose.com

« Voilà, c’est fini« …En 3 mots, Raoul Volfoni et ses compères viennent de fermer le blog satirique « Dans la ville rose.com« . Fini de plaisanter. Et même si les plus courtes sont souvent les meilleures, de nombreux internautes toulousains sont aujourd’hui tristes. « On aurait bien aimé continuer mais ces 14 mois de chroniques ont déjà été épuisants. Alors, il vaut mieux s’arrêter maintenant ! » explique les auteurs dans leur dernière chronique. Dans la ville rose était un blog provocateur et humoristique considéré comme le plus drôle de la campagne municipale à Toulouse. Il mêlait fausses infos (façon Gorafi), interviews imaginaires, actualités humoristiques et livrant des « nanalyses » sur le scrutin. Tous les articles restent en ligne.

11 Mar

Elections municipales 2014 à Toulouse : les blogs à suivre, entre info et humour

J-12 avant le 1er tour des élections municipales 2014. L’occasion de faire un tour d’horizon des sites régionaux consacrés au scrutin (à l’exception des pages officielles des candidats) notamment à Toulouse. Certains sont informatifs mais ils sont nombreux à observer la campagne avec humour. Parmi les incontournables :

© Patrice Nin / Ville de Toulouse – Place du Capitole.

© Patrice Nin / Ville de Toulouse – Place du Capitole.

Capitole(s) 2014, le site de référence pour suivre la campagne

Lancé en novembre 2013 par les étudiants de l’école de journalisme de Toulouse (EJT), Capitole(s) 2014 permet de suivre la campagne des 10 listes candidates à l’hôtel de ville de la 4e ville de France. Une dizaine de futurs journalistes alimente le site web et le compte Twitter associé (@CAPITOLE_2014). Chaque jour, ils décortiquent les programmes des candidats, assistent aux conférences de presse et analysent les rebondissements de la campagne. Chaque actualité est aussitôt mise en ligne « au bout de 4 à 5 heures maximum  précise Pierre-Maël Tisnès, étudiant en 2ème année. Capitole(s) 2014 mélange articles de fonds, vidéos, infographies et présentation des têtes de liste. Une belle réussite qui a déjà attiré plus de 5000 visiteurs.

Découvrez les coulisses de Capitole(s) 2014 avec ce reportage de Marc Raturat et Jean-Pierre Jauze (France 3 Midi-Pyrénées) :

Dans la ville rose, le site provoc par excellence

C’est le site web le plus drôle de la campagne toulousaine. Animé par un certain Raoul Volfoni (@RaoulVolfoni31), Dans la ville rose est un blog satirique mêlant fausses infos (façon Gorafi), interviews imaginaires, actualités humoristiques et livrant des « nanalyses » sur le scrutin. L’auteur a également rebaptisé chaque candidat par « Môssieur Moudenc », « Môssieur Cohen » ou « Môdame De Veyrac ». Le site est mis à jour très régulièrement. Fou rire garanti.

© site Dans la ville rose.com

© site Dans la ville rose.com

Canal Capitole, le blog d’un journaliste passionné

Tenu par Stéphane Téphot, correspondant à Toulouse pour Le Monde et Le Point, Canal Capitole couvre l’actualité de la campagne électorale. « Les municipales dans l’agglo sans décodeur » précise son auteur. Passionnant et instructif. A suivre également sur Twitter via @canadumidi.

Cassoulet’Land, entre humour et actualité

Avec un titre aussi évocateur, il mérite le détour. Le blog Cassoulet’Land traite de la vie politique toulousaine en alliant humour et articles de fond. Comme le précise son auteur connu sous le pseudo « Marius », c’est « un mélange de mauvaise foi, de vérités bonnes à rappeler et beaucoup de tout« . Le site est plutôt bien réussi.

Quand tu es toulousain et Toulouscopie, des blogs partisans mais drôles

A croire que la campagne électorale dans la ville rose stimule les zygomatiques des blogueurs locaux. Ces deux pages web sont certes humoristiques mais autant être du bon côté politique pour apprécier. A ma droite : Toulouscopie, le blog de Pino. Et à ma gauche : Quant tu es Toulousain. Un Tumblr. illustrant les déclarations des adversaires par des GIF animés.

06 Mar

Les wine-blogueurs de Midi-Pyrénées parmi les meilleurs blogs vin du web

Deux blogueurs régionaux font actuellement partie des meilleurs blogs vin selon Ebuzzing.

 © Very Wine Trip

© Very Wine Trip – L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

En tête de ce classement mensuel, on y retrouve les Vendredis du Vin (VdV). Une initiative que l’on avait présenté le 28 février dernier (relire l’article). Le site n’est pas exclusivement régional mais la blogueuse toulousaine, Maïlys Ray en est la « secrétaire perpétuelle » et se charge des mises à jour. Elle est aussi l’auteur du blog Very Wine Trip,  classé 5e par Ebuzzing. Maïlys Ray nous fait découvrir ses découvertes viticoles. Un site remarquable.

© Le Blog Abistodenas

© Le Blog Abistodenas

Sur la 3e marche de ce podium régional, on y découvre le blog d’Abistodenas, édité par David Farge, un enseignant de Nailloux (Haute-Garonne) qui se qualifie comme un « amoureux de la popote et de la gastronomie« . 6e du classement, son blog parle de vin et de cuisine avec poésie et plaisir. Un menu qui mérite le détour. Le blog d’Abistodenas propose de découvrir les restaurants de la ville rose, des bouteilles de vin et de partager notre amour pour la cuisine. A visiter avant le dîner de ce soir.

28 Fév

Partagez votre passion chaque mois aux « Vendredis du Vin »

© Verywinetrip

© Verywinetrip

Le dernier vendredi de chaque mois, les wine-blogueurs se retrouvent en ligne pour les Vendredis du Vin (VdV). Une initiative coordonnée, ce mois-ci, par la blogueuse toulousaine, Maïlys Ray. Une amoureuse du vin, auteur du blog Very Wine Trip

L’objectif des Vendredis du Vin est de partager sa passion. Les blogueurs (et amateurs sans blog) s’échangent des notes de dégustation de vins sur un thème sélectionné par le blogueur-président du mois. Pour février, le thème est « l’éloge de la patience ». Les participants ont ensuite un mois pour trouver une cuvée en adéquation sans aucune limite de territoire. Cela peut-être l’étiquette, l’histoire, la conception, un souvenir suggéré par les arômes. L’ensemble des contributions est ensuite mis en ligne sur le site.

Envie de parler de « vieux » vins qui valent le coup d’attendre ? Envie au contraire de faire l’éloge de l’impatience ? laissez libre cours à votre imagination…  explique Maïlys Ray, la blogueuse-présidente du mois.

Lancé en février 2007, ils sont une vingtaine à se prêter au jeu à chaque session, dans toute la France, au Canada et au delà. Les participants sont de tous niveaux : jeunes ou vieux, amateurs ou œnologues confirmés. On y retrouve naturellement des vignerons et autres professionnels du secteur mais aussi des instituteurs, des journalistes, des dessinateurs, des professions libérales et surtout beaucoup de jeunes dont les « winelovers ». Maïlys Ray en est le parfait exemple.

Le Vendredis du Vin n°63 se termine ce soir à minuit. Dés demain, vous pourrez lire les contributions et découvrir des bouteilles d’ici et d’ailleurs. En attendant, les notes de la présidente du mois sont déjà en ligne. A lire avec modération en cliquant ici.

Odile Debacker et Julien Leroy