11 Jan

« Zombillénium », d’Arthur de Pins : un parc d’attraction pour faire peur !

Présentation de l’éditeur :

Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d’attractions Zombillénium. On n’embauche pas n’importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n’ont qu’à passer leur chemin, ici on ne travaille qu’avec d’authentiques loups-garous, vampires et momies. C’est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ; et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l’aider à faire ses premiers pas…

Une BD qui fait un carton auprès des ados et des enfants, et qui existe maintenant en dessin animé. Voici la bande annonce !

 

05 Déc

Trou de mémoire…

Trou de mémoire tome 1 : Gila Monster,

 

Imaginez un type qui se réveille au petit matin sur le port de San Francisco avec une blessure à la tête, un flingue à ses côtés (un 38 spécial) et le cadavre d’une fille quelques mètres plus loin. Même s’il est sonné et a mal au crâne, il comprend immédiatement qu’il est mal et qu’il va avoir les flics sur le dos. Il a intérêt de se barrer vite fait… Mais pour aller où ? Il ne se souvient ni de son nom (Wilson ?, Gilford ?, …?), ni du moindre détail de sa vie. Le voilà obligé de fuir la police tout en menant une enquête sur lui-même. De San Francisco à New York, il va aller de surprise en surprise…

 

 

Trou de mémoire, Tome 2 : Combien de temps un homme peut-il survivre sans respirer ?

 

Présentation de l’éditeur

Gilford Milton enquête toujours sur lui-même. Plus que jamais, il a besoin de retrouver sa mémoire pour retrouver sa vie. Une existence qui, au fur et à mesure qu’il la découvre, lui paraît de plus en plus compliquée. Il a maintenant la certitude d’avoir gagné beaucoup d’argent comme tueur à gage. Mais il n’est pas pour autant au bout de ses surprises. Non seulement, il a visiblement plusieurs adresses à New-York, mais en plus, il a une petite amie et une famille. Ou plus exactement, il a un frère. Il compte bien sur ce dernier pour l’aider à retrouver des souvenirs. Mais contacter ce frangin inespéré n’est pas la meilleure idée qu’il va avoir. Et surtout, cette initiative-là, il risque de la payer très cher …

 

 

Biographie des auteurs

Roger Seiter, scénariste, est né en 1955, a une maîtrise d histoire et écrit des scénarios de BD depuis 1988.

Il a publié une quarantaine d albums, notamment chez Casterman et Glénat. Son album Fog a été récompensé

en 2000 à Sierre et Chambéry. Il vient de reprendre le scénario de la série Lefranc chez Casterman.

 

Pascal Regnauld, dessinateur, a débuté dans le secteur de la communication comme graphiste puis en

tant qu illustrateur/roughman. Il fonde ensuite un studio de création publicitaire à Reims de 1987 à 1994.

Depuis 1995, parallèlement à son activité d illustrateur freelance, il collabore à la série Les Enquêtes de l’Inspecteur Canardo. Récemment, il a adapté le spectacle pour enfants de la Compagnie Changer l Air Cie

en album illustré et sonore.

Lolonoa, Journal d’un pirate des Caraïbes, de Fanny Lesaint !

Lolonoa : Journal d’un pirate des Caraïbes Album – 25 octobre 2017

de Fanny Lesaint

 

Présentation de l’éditeur

Les années 1660 dans les Caraïbes. Parti de l’île de la Tortue à la tête d’une poignée de flibustiers, François l’Olonnois s’empare d’une frégate espagnole… Après de longues errances depuis son départ de La Rochelle, c’est le début d’une épopée ! Une épopée où régnèrent la violence et l’injustice, l’ambition et la passion, mais aussi la folie meurtrière inhérente aux rêves de richesse. Voltaire et Steinbeck, en leur temps, ont dévoré l’histoire de cet authentique flibustier, tout à tour pirate ou corsaire, qui écuma la mer des Caraïbes. Selon J-B Lepers, l’Olonnois fut le flibustier  » qui a le plus servi à inspirer aux Espagnols de l’Amérique la terreur du nom français et à affermir nos colonies chancelantes dans leur commencement ».

 

La brigade des cauchemars !

La brigade des cauchemars t1 Album – 11 octobre 2017

de Franck Thilliez (scénario),‎ Yomgui (dessins)

 

Présentation de l’éditeur

Tristan et Esteban ont 14 ans et font partie de la mystérieuse Brigade des cauchemars. Créé par le professeur Angus, le père de Tristan, la brigade vient en aide aux jeunes qui n arrivent pas à se débarrasser de leurs rêves. A l aide d une expérience unique, les membres de l équipe peuvent littéralement entrer dans le cauchemar du patient, afin d en découvrir la source et de la détruire.

Esteban a été retrouvé par le professeur Angus dans la forêt, il y a trois ans. Amnésique, il errait sans explication. Le professeur l a accueilli comme son fils et Esteban fait désormais partie de la Brigade aux côtés de Tristan.

L admission à la clinique de la jeune Sarah va bouleverser les deux garçons. Alors même qu ils sont missionnés pour intervenir dans son cauchemar, le professeur Angus semble leur cacher des informations. Et Tristan est certain d avoir déjà vue Sarah… mais où ?

Gustave Caillebotte, de Laurent Colonnier !

Présentation de l’éditeur

Et l’impressionnisme était né.

Paris, 1875. Alors que ses Raboteurs de parquet sont refusés par le jury de l’Académie des Beaux-Arts, Gustave Caillebotte est invité à exposer aux côtés des « intransigeants ». Ce groupe de peintres réunissant des artistes comme Monet, Manet, Renoir, Pissarro ou Degas tous refusés au Salon de Paris possède en commun une vision moderne de l’art. Privilégiant les sensations, élargissant le choix des sujets, des compositions et des couleurs, ceux que les critiques nomment avec mépris les « impressionnistes » marquent une véritable rupture avec l’académisme. Collectionneur et mécène, Caillebotte participera à l’essor de ce courant naissant en finançant ses amis et organisant des expositions. Artiste original et audacieux, il en peindra également quelques-uns de ses plus grands chefs-d’oeuvre…

Passionné par l’oeuvre de Gustave Caillebotte, Laurent Colonnier, auteur du remarqué « Georges & Tchang », signe une biographie respectueuse et fidèle de l artiste, en même temps qu un portrait tout en nuance de cette période charnière de l’histoire de l’Art : celle de la naissance de l’impressionnisme et des débuts de l’art moderne.

23 Nov

Geisha ou le jeu du shamisen, de CHRISTIAN DURIEUX et CHRISTIAN PERRISSIN…

Les premiers temps sont prometteurs. Mais son père est fauché par un tramway. Il perd sa jambe, et tout espoir de trouver un travail. La fillette est alors vendue à une maison réputée de geisha et fera l’apprentissage des arts. Il lui faudra savoir chanter, danser, marcher avec autant d’élégance que de talent afin d’éviter de devenir servante à son tour, ou prostituée. L’enfant a un don pour le shamisen. À savoir jouer de cette guitare à trois cordes, elle peut diriger sa vie. À devenir geisha, elle pourra assurer la survie de sa famille et s’assurer un avenir. Mais rien ne sera facile pour l’enfant au visage disgracieux et à l’allure sauvage. Elle deviendra Kitsune, la renarde… Un récit en bande dessinée éminemment romanesque, écrit et bâti sur une filmographie japonaise qui aura certainement inspirée les plans choisis par Durieux, et dont les noirs et blancs sont à lire comme un hommage au cinéma des années 30. Geisha ou le jeu du shamisen s’appuie aussi sur une bibliographie japonisante, de Taniguchi à Bouvier, rendant un vibrant hommage aux femmes cultivées du Japon traditionnel qui fascinent autant qu’elles intriguent. Perrissin, d’une écriture délicate, raconte une histoire incarnée et mélancolique portée par les noirs raffinés de Durieux. Le temps des geishas est ravivé.

Vaillante-Rebellion, l’histoire vraie !

Michel Vaillant – nouvelle saison tome 6 – rébellion, l’histoire vraie (édition augmentée)

Auteurs :

Philippe Graton (Scénario) / Denis Lapière (Scénario) / Marc Bourgne (Dessin)

Et Cahier additif de 16 pages signé par l’excellent journaliste auto Jean-Philippe Dorey !

13 Nov

Attention, légendes at work : Hermann et Yves H. en dédicace !

Duke, Hermann (dessins) et Yves H. (scénario)

Présentation de l’éditeur

Duke est un homme tourmenté. Shérif adjoint d’une petite bourgade, convaincu par la dimension morale de sa mission, il est aussi un tireur d’élite habitué à la violence. Quand un conflit se déclare entre mineurs et propriétaires terriens, Duke doit quitter sa neutralité. Et recourir à ce qu’il connaît le mieux et redoute le plus : ses armes.

Biographie de l’auteur

Yves H. est né sous le signe du 9e art, précisément un an après que son père Hermann a entamé la prestigieuse carrière qu’on lui connaît. Très attiré par le fabuleux métier de conteur d’histoires, le jeune Yves se tourne d’abord vers le cinéma, et dévore les oeuvres de Terry Gilliam, Woody Allen ou des frères Coen. Mais Yves H. rêve d’histoires « de genre », du genre qui exige les moyens pharaoniques d’Hollywood pour être mises en scène convenablement, une entrave inexistante en bandes dessinées. C’est donc en 1995 qu’il se lance dans les planches, avec « Le Secret des hommes-chiens », qu’il réalise seul, son père signant toutefois l’encrage. Mais loin d’être un simple « parrainage », cette collaboration va se renforcer au fil des années. S’estimant plus narrateur que dessinateur, Yves H. se tourne exclusivement vers le scénario, et écrit principalement pour Hermann, qu’il entraîne dans ses univers variés, allant de la piraterie au film noir des années 30, en passant par le mythe Dracula. Ensemble, les deux hommes parviennent à « une nouvelle osmose », trouvant une narration qui n’appartient qu’à eux, et dont Bernard Prince bénéficie désormais, fort de son grand retour sous leurs plumes conjointes.

 

Hermann est né en 1938, en Belgique. Il sort d’une enfance passée au milieu de la guerre et de l’occupation avec une envie urgente d’apprendre un métier, et une confiance toute relative en l’Homme. Après un détour par le Canada, il rentre au pays natal et se marie. Hasard de la vie, c’est son beau-frère, Philippe Vandooren, qui le mettra sur les rails en lui commandant une histoire pour une revue scoute dont il s’occupe. Suite à la parution de cette « Histoire en Able », Greg appelle le jeune dessinateur. L’auteur d’ « Achille Talon » est immédiatement frappé par le vent de renouveau qu’Hermann fait souffler sur le dessin réaliste, et entame « Bernard Prince » en sa compagnie. Suivront les aventures de « Comanche », à l’issue desquelles la notoriété d’Hermann est telle qu’il peut sereinement envisager de se lancer en solo. Il en résultera « Jeremiah », tout d’abord, et une pléthore de one-shots, au fil desquels il nous fait partager son goût pour l’aquarelle, mais surtout une certaine misanthropie. Hermann ne s’en est jamais caché : il se méfie de l’Homme, ne l’aime guère. Et toute son œuvre a pour ambition de nous plonger le nez dans notre propre noirceur. Et il est rare, et précieux, qu’une telle laideur épouse de la sorte la beauté du dessin ! En 2016, Hermann reçoit le Grand Prix d’Angoulême récompensant l’ensemble de son œuvre.

Le génial Jean-Charles Kraehn dédicace « Tramp » pour « Lire délivre » !

Kraehn dédicace « Tramp » pour « Lire délivre » !!

DESSINATEUR : PATRICK JUSSEAUME

SCÉNARISTE : (JEAN-CHARLES) KRAEHN

COLORISTE : PATRICK JUSSEAUME

 

RÉSUMÉ TRAMP TOME 11

À bord de son cargo, Yann Calec longe les côtes de l’Afrique orientale. Mais le liberty-ship, pris dans une tempête, est malmené. Yann descend vérifier l’état des soutes et découvre alors que son propre navire transporte des caisses d’armes. Il comprend qu’un trafic de contrebande s’est organisé à son insu, mais avec la complicité d’un membre de son équipage et d’un inquiétant passager. Pris au piège, il décide de dissimuler les caisses sur une île avant d’accoster à Djibouti. Mais les trafiquants enlèvent sa fille et le font chanter ; Yann se résout à demander de l’aide, mais il ne se doute pas du prix qu’il aura à payer en retour…