30 Mai

Une trace dans le ciel, d’Agnès Clancier

Une Trace dans le ciel, d’Agnès Clancier

Présentation de l’éditeur

Une trace dans le ciel relate l’histoire de Maryse Bastié, pionnière de l’aviation.Elle s’efforce de vider son esprit. D’oublier ce qu’elle sait. Ce qu’elle a vécu ces derniers jours, ces derniers mois. Elle doit tout effacer. Tout sauf l’enfance, la jeunesse, l’amour, les défis, la folie, ce qui, d’elle, leur sera pour toujours inaccessible. Ce qui la rend invulnérable.

Arrêtée par la Gestapo, en mars 1944 pour ses activités de résistante, une femme tente, dans la solitude de sa cellule, de surmonter sa peur pour affronter l’épreuve de la détention et des interrogatoires, d’accepter la perspective de sa propre mort tout en gardant intactes sa détermination et sa foi en l’avenir.
Aviatrice célèbre pour avoir, dans les années trente, battu de nombreux records internationaux, elle se remémore son enfance, les moments heureux de son existence, les êtres qu’elle a aimés, les exploits accomplis, puisant dans ce passé et dans la résurgence d’émotions anciennes la force dont elle a besoin.
Ce roman est inspiré de la vie de Maryse Bastié, une héroïne de l’aviation, de la résistance à l’occupant et de la cause des femmes, qui a relevé tous les défis de son temps et mené tous les combats pour la liberté. C’est aussi un formidable témoignage de cette époque où des fous volants, de Mermoz à Hélène Boucher, ont laissé, souvent au péril de leur vie, des traces dans le ciel, ouvrant ainsi la voie à l’aviation moderne.

Notre avis

Le récit passionnant et passionné d’une femme en avance sur son temps, tour à tour angoissant et émouvant, servi par l’écriture  à la sensibilité exceptionnelle d’Agnès Clancier. Une réussite, et un vrai coup de coeur !

26 Avr

Harry Potter possède sa boutique à Limoges !

A moins d’être né dans une autre galaxie, il est impossible de ne pas connaître le phénomène planétaire Harry Potter imaginé par l’auteure anglaise J.K. Rowling ! La série de livres (puis de films) a généré des millions de fans, mais aussi d’innombrables objets dérivés. Ils ont a présent leur boutique dédiée « Sweets », située dans le centre de Limoges (34, rue du Consultat), grâce à la passion d’un confiseur, initialement venu à Limoges pour ouvrir… une confiserie !!

Visite guidée de cette petite boutique déjà culte, en images et en compagnie de son créateur !!

Plus d’infos sur la page facebook Sweetslimoges

©Amandine Gazeau

 

 

30 Mar

Les choix de Christophe : « Skiddy, mon ami imaginaire » de Katherine Applegate, et « Les Amants du maquis » de Michel Peyramaure.

« Skiddy, Mon ami imaginaire »…

Quand Jackson, 10 ans, se retrouve obligé de vivre dans une voiture avec ses parents et sa petite soeur, son monde s’écroule. Parfois, la réalité est trop dure à affronter… C’est le moment que choisit Skiddy, son ami imaginaire, pour pointer le bout de son nez ! Skiddy est un grand chat noir et blanc, dans le genre pingouin. Il aime le surf et adore prendre des bains moussants. Il sent le savon et l’océan. Skiddy est revenu pour une seule raison : aider Jackson. Et il ne repartira pas tant qu’il n’aura pas accompli sa mission !

« Les Amants du maquis »…

Adrien mène une vie rangée avec sa femme et ses deux enfants. Mais lorsqu’il rejoint la Résistance, il commence à mener une double vie et tombe amoureux d’Hélène, elle aussi engagée dans le maquis.

Corrézien, Michel Peyramaure est l’auteur de très nombreux romans historiques qui en ont fait l’un des tout premiers romanciers de l’histoire. Il a obtenu le prix de la Société des gens de lettre et le prix Alexandre Dumas pour l’ensemble de son ouvre.

Le « Lexiguide des voitures de collection », pour admirer et comprendre les bolides et circuits de Nouvelle Aquitaine !

Le fil rouge de « 9h50 le matin », le 29/03/2018 était consacré aux voitures de collection et autres bolides, une des grandes passions de Bob Garcia !

L’occasion de rappeler les multiples événements de Nouvelle Aquitaine qui font la part belle à l’automobile, conciliant souvent découverte des spécialités locales, passion des voitures ancienne… et humour ! (circuit des rempart, traversée de Bordeaux, Creusekistan classic), etc.

Il existe de nombreux livres consacrés aux voitures de collection. Bob Garcia a retenu un petit livre synthétique et collectif présentant plus de 270 modèles mythiques, paru chez Elcy en 2012.

  • Des informations détaillées et techniques sur chaque véhicule
  • De magnifiques photographies pour chaque modèle.
  • La saga de l’automobile et de ses grandes marques

Un ouvrage essentiel pour tous les passionnés !!

24 Jan

Sélection FIBD d’Angoulême 2018 : « La Terre des fils » de Gipi !

Présentation de l’éditeur Futuropolis

Grand prix RTL de la BD 2017.
Dans un futur incertain, un père et ses deux fils comptent parmi les survivants d’un cataclysme dont on ignore les causes. C’est la fin de la civilisation. Il n’y a plus de société. Chaque rencontre avec les autres est dangereuse. Le père et ses deux fils, comme les quelques autres personnages rencontrés, la Sorcière, Anguillo, les jumeaux Grossetête, les Fidèles, adeptes fous furieux du dieu Trokool, vivent dans un monde néfaste et noir. L’air est saturé de mouches, l’eau empoisonnée. L’existence du père et de ses deux fils est réduite au combat quotidien pour survivre. Le père écrit chaque soir sur un cahier noir. Qu’écrit-il ? Quel est son secret ? Nous l’ignorons, ses fils aussi. Ils aimeraient bien apprendre à lire, ils aimeraient bien savoir comment on vivait « avant ». Mais le père, lui, refuse d’en entendre parler…

Biographie de l’auteur

Gipi (de son vrai nom Gian Alfonso Pacinotti) naît à Pise en 1963. Jusqu’à l’âge de trente ans, il travaille comme illustrateur pour l’édition et la publicité, puis comme directeur artistique dans une agence de communication. En 1994, il commence à imaginer des strips pour « Cuore », le célèbre hebdomadaire italien de satire politique. Ses premières histoires sont publiées peu après dans le mensuel « Bue », et bientôt dans la quasi-totalité des revues italiennes de bande dessinée. En 2003, paraît chez Coconino Press « Extérieur nuit », un recueil de ses nouvelles qui lui vaut les éloges de la critique et de nombreux prix. Il consacre aujourd’hui une grande part de son temps à la réalisation de films, est l’un des illustrateurs attitrés du quotidien « La Repubblica » et dirige des séminaires sur la bande dessinée dans diverses académies des beaux-arts d’Italie. Mais Gipi est aussi devenu, en quelques livres, une référence internationale. La justesse de son trait, la force de ses ambiances et son art incomparable de la narration sont reconnus en Italie et en France, comme en Allemagne, en Espagne ou aux États-Unis.Prix « Micheluzzi come miglior disegnatore » au festival Comicon de Naples 2004. »Gran Premio Comics 2004″ pour « Extérieur nuit ». Il a également reçu en 2006 le prix du Meilleur album à Angoulême pour « Notes pour une histoire de guerre » (Actes Sud).

Sélection FIBD d’Angoulême 2018 : « Mickey Maltèse, la balade de la souris salée », de Enna, Cavazzano et Zemolin !

Présentation de l’éditeur Glénat :

Mickey Maltese, marin écumant le Pacifique, fait les frais d’une mutinerie de son équipage qui aspire à la piraterie, plutôt qu’aux aventures honnêtes, et se retrouve attaché sur un radeau de fortune. A la dérive, en proie au soleil de plomb et au sel agressif de la mer, Mickey croise son rival Patspoutine qui le recueille à bord de son navire. D’abord captif, Mickey Maltese se retrouve rapidement au cœur d’une intrigue mêlant trafic de poudre d’or, enlèvement de la fille d’un notable marin, et rencontres avec des tribus locales pas franchement accueillantes. Grâce à son alliance avec un marin loufoque nommé Paradingo qui parle aux animaux marins et reçoit ses ordres de l’océan, Mickey va tirer les ficelles d’alliances fragiles afin de déjouer les plans du Maître des Mers, le mystérieux moine noir…

Sélection FIBD d’Angoulême 2018 : « Au travail, tome 2 », d’Olivier Josso-Hamel !

Résumé de l’éditeur L’Association

Au Travail, second du nom ? Donnant suite au jet d’encre éclairé du volume inaugural, Olivier Josso-Hamel continue son exploration autobiographique. Toujours sur papier radiologique, il inspecte la bande dessinée et les origines de sa propre pratique : après un feu orange haut en symbole et en couleur, l’auteur passe au vert, allégorie végétale pétrie d’espoir salutaire. Dans ce deuxième opus, un trait précis sert une lettre soignée afin de sonder un parcours humain et artistique construit dès l’enfance. À travers les figures de son passé, réelles ou dessinées, Olivier Josso-Hamel questionne ici la mémoire et l’absence : quand la famille devient monde du silence, un père disparu peut en cacher bien d’autres. Pourtant, racines et images subsistent, illustrées par une transmission bibliophile issue du Saint-Nazaire de l’après-guerre. Tel un pudique puzzle se dévoilant par à-coups, l’auteur remonte ses pièces manquantes au fil du temps, sans nostalgie mais en quête de sens et de vie. D’une empreinte singulière, les planches d’Au Travail témoignent au présent des perceptions de l’artiste face à l’existence comme à l’activité de création. La bande dessinée et sa part d’inconscient y sont vivement convoquées : après La Mauvaise Tête de Franquin du tome 1, ce volume 2 rend hommage à L’Île Noire de Hergé pour s’achever en un lieu idoine avec Dubout, Sempé, Reiser et Bretécher. Vaste chantier conceptuel, Au Travail nous transporte au sein de pages à double charge, où l’introspection graphique se teinte d’hypnose sensible.

Sélection FIBD d’Angoulême 2018 : « Emma G. Wildford », de Zidrou et Edith !

Présentation de l’éditeur :

Zidrou et Edith proposent un voyage dans le temps (années 1920) et dans l’espace (Angleterre et Laponie), à travers l’histoire d’Emma G. Wildford qui mêle mystère, aventure et amour. Il y a quatorze mois, son fiancé, Roald Hodges – membre de la National

Geographic Society – a embarqué à bord du Kinship en direction de la Norvège, et depuis… elle est sans nouvelles de lui. Elle questionne régulièrement les autres membres, en vain. Avant de partir, Roald a confié à Emma une mystérieuse enveloppe à n’ouvrir que dans le cas où il lui arriverait malheur. Réfutant cette éventualité, elle décide de tout quitter – sa vie, son confort, l’Angleterre – pour se rendre en Laponie.

Et en chemin, elle va peu à peu perdre ses certitudes… Plus qu’une quête à la recherche de son fiancé, Emma va vivre une véritable quête personnelle.

 

 

11 Jan

« Serre-moi fort », de Claire Favan : un thriller psychologique machiavélique !

Présentation de l’éditeur :

 » Serre-moi fort.  » Cela pourrait être un appel au secours désespéré. 
Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. 
Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d’une rare violence… 

 » Intime, violente, déroutante, l’intrigue de Claire Favan s’enroule autour du lecteur tel un serpent. « Olivier Norek, auteur de Code 93, de Territoires et de Surtensions.

« Ar-Men l’Enfer des Enfers », d’Emmanuel Lepage, l’histoire incroyable du phare d’Ar-Men !

Présentation de l’éditeur :

Au loin, au large de l’île de Sein, Ar-Men émerge des flots.
Il est le phare le plus exposé et le plus difficile d’accès de Bretagne, c’est-à-dire du monde. On le surnomme « l’Enfer des enfers ».
Germain en est l’un des gardiens. Il y a trouvé sa place exacte, emportant avec lui sa solitude et ses blessures.
La porte du phare cède sous les coups de butoir de la mer en furie, et l’eau vient griffer le crépi de l’escalier. Sous le crépi, médusé, Germain découvre des mots, des phrases, une histoire. Un trésor. Le récit de Moïzez. Fortune de mer trouvée parmi les débris d’un bateau fracassé, Moïzez grandit à l’écart des autres sur l’île de Sein. Merlin, natif de l’île, est son compagnon d’aventure, Ys la magnifique son royaume perdu. Sur la Chaussée de Sein glisse le Bag Noz, le bateau fantôme, piloté par l’Ankou, le valet de la mort, et Moïzez est aux premières loges.
Plus tard il participera à la folle entreprise de la construction d’Ar-Men, quatorze ans durant, de 1867 à 1881.
Fébrilement, Germain note tout sur un carnet.
Après le travail quotidien, une fois répété les gestes précis et nécessaires à l’entretien du phare et de son feu, Germain raconte encore et encore.
Blottie au fond de la salle de veille, une silhouette est tout ouïe…

La nouvelle bande dessinée d’Emmanuel Lepage : une plongée fantastique dans le plus mythique des phares, Ar-Men !
Ar-Men est le phare le plus exposé et le plus difficile d’accès de Bretagne, c’est-à-dire du monde. On le surnomme « l’Enfer des enfers ». Mêlant fiction, documentaire et légendes, épopée autant que récit intimiste, Emmanuel Lepage livre un récit de forte intensité. Couleurs somptueuses, images à couper le souffle : Emmanuel Lepage au sommet de son art !