23 Nov

Dernière sortie pour Wonderland, de Ghislain Gilberti

 » Un pédophile se cache-t-il derrière le conte le plus célèbre du monde, Alice au Pays des Merveilles ? Lewis Carroll a-t-il brouillé les pistes pour masquer la véritable Alice, bien réelle, qui aurait été l’une de ses victimes ? Le roman gigogne de l’auteur français, Ghislain Gilberti, Dernière sortie pour Wonderland, remonte la piste d’Alice et de son bourreau à travers un puzzle effroyable et brillant. « 

 

Norah Spencer, CBS News Durant une free party, Alice Price, étudiante et artiste de la scène électronique underground, goûte à une drogue inconnue. Les effets du produit la dépassent rapidement et, aux frontières de l’overdose, un étrange lapin blanc la propulse au cœur d’un monde parallèle et piégé : l’univers de Lewis Carroll. La chenille, le chapelier fou, le lièvre de mars, le chat du Cheshire, tous les personnages du conte victorien sont là et invitent cette Alice contemporaine dans les sombres mystères de la création du vrai Wonderland.

Les innocents ne sont pas toujours ceux que l’on croit, les alliés sont rares et les périls nombreux. Si elle veut rester vivante, la jeune Alice n’a plus le choix et doit reconstituer le puzzle diabolique de Lewis Carroll. En brisant le mythe Disney, Ghislain Gilberti s’attaque à un emblème intouchable de l’Angleterre depuis le XIXe siècle : Lewis Carroll, introverti maladif, toxicomane, atteint du syndrome de puer aeternus, amateur de photographies pornographiques infantiles, pédophile… C’est sans concession que Dernière Sortie pour Wonderland referme pour toujours la porte du Pays des Merveilles et met un point final à la pudibonderie hypocrite que même Tim Burton n’a pas pu briser avec ses dernières adaptations cinématographiques

 

Suivez l’actualité de Ghislain Gilberti sur sa page Facebook

Geisha ou le jeu du shamisen, de CHRISTIAN DURIEUX et CHRISTIAN PERRISSIN…

Les premiers temps sont prometteurs. Mais son père est fauché par un tramway. Il perd sa jambe, et tout espoir de trouver un travail. La fillette est alors vendue à une maison réputée de geisha et fera l’apprentissage des arts. Il lui faudra savoir chanter, danser, marcher avec autant d’élégance que de talent afin d’éviter de devenir servante à son tour, ou prostituée. L’enfant a un don pour le shamisen. À savoir jouer de cette guitare à trois cordes, elle peut diriger sa vie. À devenir geisha, elle pourra assurer la survie de sa famille et s’assurer un avenir. Mais rien ne sera facile pour l’enfant au visage disgracieux et à l’allure sauvage. Elle deviendra Kitsune, la renarde… Un récit en bande dessinée éminemment romanesque, écrit et bâti sur une filmographie japonaise qui aura certainement inspirée les plans choisis par Durieux, et dont les noirs et blancs sont à lire comme un hommage au cinéma des années 30. Geisha ou le jeu du shamisen s’appuie aussi sur une bibliographie japonisante, de Taniguchi à Bouvier, rendant un vibrant hommage aux femmes cultivées du Japon traditionnel qui fascinent autant qu’elles intriguent. Perrissin, d’une écriture délicate, raconte une histoire incarnée et mélancolique portée par les noirs raffinés de Durieux. Le temps des geishas est ravivé.

La petite ville, d’Eric Chauvier…

L’anthropologue porte un regard nostalgique sur la petite ville de Saint-Yrieix-la-Perche, située en Haute Vienne, où il a passé sa jeunesse. A travers plusieurs portraits, il ranime les souvenirs d’une commune désertée depuis la fermeture de sa mine d’or et de ses usines, et met en cause les évolutions du capitalisme. « C’est ici, sur une carte mentale, la mienne probablement, dans un noeud de mémoire, à Saint-Yrieix la Perche, petite ville française du sud du département de la Haute-Vienne, que je suis né (Une nuit de neige et de vent, je m’en souviens comme si c’était hier), le 17 novembre 1971, dans une chambre de la maternité de la ville. Tout au long du XXe siècle naissent en ce lieu des milliers d’Arédiens – le nom donné aux habitants de Saint-Yrieix la Perche, étymologiquement référés à Arédius, le saint qui, dit-on, fonda la ville (ton père était venu à la maternité avec tes grands-parents…). Mais aujourd’hui ce temps est révolu (C’était une nuit très froide), car ce lieu prévu pour donner la vie (Il y avait des congères le long des routes), comme la plupart des usines, comme l’abattoir, comme les magasins du centre-ville, comme les enfants courant dans les rues, criant, riant, explorant ce monde – qui va bientôt disparaître -, a disparu à jamais. »

L’affaire Mina Marten, Sherlock Holmes contre Conan Doyle, de Bob Garcia !

Présentation de l’éditeur

L’histoire véridique d’une affaire criminelle monstrueuse qui a bouleversé l’Angleterre victorienne

Lors d’une expérience extrême et dangereuse, Arthur Conan Doyle – l’agent littéraire du docteur Watson – exhorte la médium Mina Marten à résoudre des affaires criminelles.

Londres retient son souffle au fil des révélations.

Dans un terrible affrontement avec Doyle, Sherlock Holmes tente en vain de prouver la mystification.

Un récit hypnotique et terrifiant, où la tension croît au fil des pages jusqu’à la chute inouïe, au-delà de la raison.

Inspiré de l’authentique  » crime de la grange rouge  » relaté par Conan Doyle lui-même dans ses mémoires.

 

Biographie de l’auteur

Bob Garcia est auteur de polars, conférencier, intervenant et organisateur de plusieurs salons littéraires. Il tient une chronique littéraire régulière sur France 3.

Vaillante-Rebellion, l’histoire vraie !

Michel Vaillant – nouvelle saison tome 6 – rébellion, l’histoire vraie (édition augmentée)

Auteurs :

Philippe Graton (Scénario) / Denis Lapière (Scénario) / Marc Bourgne (Dessin)

Et Cahier additif de 16 pages signé par l’excellent journaliste auto Jean-Philippe Dorey !

Coup de coeur ! « Entre deux mondes » d’Olivier Norek

Présentation de l’éditeur

Ce polar est monstrueusement humain,  » forcément  » humain : il n’y a pas les bons d’un côté et les méchants de l’autre, il y a juste des peurs réciproques qui ne demandent qu’à être apaisées.

Bouleversant

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir.

Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu’il découvre, en revanche, c’est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n’ose mettre les pieds.

Un assassin va profiter de cette situation.

Dès le premier crime, Adam décide d’intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est flic, et que face à l’espoir qui s’amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.

Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu’elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d’ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

 

Suivez l’actualité d’Olivier Norek sur sa page Facebook !

Récidives, un formidable thriller de Sonja Delzongle !

Saint-Malo, hiver 2014. Du haut des remparts, sorti de prison, Erwan Kardec contemple la mer en savourant sa liberté. Il y a trente ans, il a tué sa femme à mains nues, devant leur fille, Hanah. Jamais il n’aurait été démasqué si la fillette n’avait eu le courage de le dénoncer. Malade, nourri d’une profonde haine, il n’aura de cesse de la retrouver avant de mourir.

À New York, au même moment, Hanah, qui a appris la libération de l’assassin de sa mère, est hantée par le serment qu’il lui a fait de se venger. De cauchemars en insomnies, son angoisse croît de jour en jour. Pourquoi a-t-il tué sa mère? Quand surgira-t-il? Quels sont ces appels anonymes?

La confrontation est inévitable.  

Quand on est traqué, mieux vaut-il se cacher, ou regarder la mort dans les yeux?

Plus d’infos sur Sonja Delzongle sur sa page wikipedia

« Vermines », un premier roman d’humour noir de Romain R Martin…

Bourganeuf, petite commune isolée dans la Creuse. Arnaud Vallaud, jeune taxidermiste asocial et cynique, impose le respect par sa verve et sa mauvaise foi. Accompagné de Pascalin, le brave du village, il tient une boutique et mène une vie très monotone jusqu’au jour où une armoire normande écrase son chien. Son quotidien se transforme alors en une série d’aventures burlesques et tragiques. Hasard, accident ou vengeance ? On n’est jamais aussi seul qu’on le croit…

Vous pouvez suivre l’actualité de Romain R Martin sur sa page Facebook !

 

Joël Nivard et Laurine Lavieille présentent « Terminus – La gare en noir » !

Terminus – la gare en noir, LINOL FRANCK, NIVARD JOËL, VILLEMAUD FRANCK, JARDY LAURENCE, LAVIEILLE LAURINE

Comment « partir à l’heure » lorsque les souvenirs d’une vie de cheminot vous hantent ?

Qui est cette jeune femme, blottie contre une statue du parvis de la gare ?

Alice parviendra-t-elle à prendre son train et à fuir cet homme qui la poursuit ?

En mai 1945, qu’est-il arrivé à Jeanne pour que celle-ci défile tondue sur la place Maison-Dieu ?

Qu’attend le chien Argos, les yeux rivés sur l’escalier descendant vers les quais ? Un voyage haletant, pour des plumes ferroviaires : Terminus gare des Bénédictins. Cinq nouvelles noires dans lesquelles Laurence Jardy, Laurine Lavieille, Franck Linol, Joël Nivard et Franck Villemaud parent la gare des Bénédictins d’un voile sombre. Chaque récit suit les destins tourmentés de personnages à la croisée de leur vie. Les illustrations de Lionel Londeix associées aux photographies de Radouan Aounzou donnent à ce lieu si symbolique pour la ville de Limoges une dimension noire et tragique. 

Illustrations de Lionel LONDEIX

Photographies de Radouan AOUNZOU

La bio de Joël Nivard est ici !

Les auteurs parlent de leur livre par

 

Total K.O., Laurine Lavieille

Marika Farkas est lieutenant de police à Marseille. Elle se retrouve mutée à Limoges, ville qui lui est totalement inconnue. À peine a-t-elle pris ses marques avec sa petite fille Lisa qu’une affaire de disparition l’appelle, tandis qu’elle reste hantée par l’assassinat récent de l’homme qu’elle aimait. Une histoire de meurtres et de passions amoureuses pleine de suspense. Laurine Lavieille est enseignante. Passionnée de littérature, de cinéma et d’art en général, elle inscrit son travail dans l’univers des cultures populaires. Militante pour l’éducation, elle est aussi très sensible à la question des droits des femmes et de leur émancipation. Laurine Lavieille réside aujourd’hui à Limoges.

La bio de Laurine Lavieille est par ici !

RSS