28 Juin

Vers la création d’un label d’excellence environnementale pour protéger la Loue et les autres rivières comtoises

Conférence départementale du 28 juin 2016 à Besançon -collège Camus.

Conférence départementale du 28 juin 2016 à Besançon -collège Camus.

La méthode est rodée. Ce 4 eme rendez-vous pour sauver la Loue et les rivières karstiques de notre région a suivi le même protocole que les précédents. Les conférences départementales regroupent des élus, des techniciens de l’Etat et du départements, des représentants des associations de défenses des rivières, des représentants de toutes les activités humaines sur le territoire : l’agriculture, l’industrie, la filière bois .. Tout le monde connaît à peu près tout le monde. Seuls les plus motivés d’une impressionnante liste d’invités font le déplacement. Top Chrono, c’est parti pour 3h30 de présentations avec une petite place pour les questions dans la salle. L’objectif est de partager les informations, les résultats scientifiques, les mesures envisagées ou prises.. Tout va très vite.. Les intervenants ont pour mission impérative de ne pas dépasser leur temps imparti. Alors que retenir d’une telle matinée ? Est-ce vraiment utile ? Oui et non. Continuer la lecture

27 Juin

Que s’est-il passé depuis la dernière Conférence Loue et rivières comtoises ?

La Conférence déparementale de la Loue et des rivières comtoises du 5 décembre 2014.

La Conférence départementale de la Loue et des rivières comtoises du 5 décembre 2014.

Il a juste fallu être patient. Ce mardi 28 juin à Besançon va se tenir la 4 eme Conférence départementale « Loue et rivières comtoises ». Soyons honnête, je n’avais plus en tête la date de la 3 eme édition de ce rendez-vous phare pour les défenseurs des rivières tellement l’eau a coulé sous les ponts de la Loue. Alors j’ai cherché dans mes archives et j’ai finalement trouvé utile de faire un petit retour en arrière.

Continuer la lecture

06 Déc

La politique des petits pas de la Conférence départementale de la Loue et des rivières comtoises

La Conférence déparementale de la Loue et des rivières comtoises du 5 décembre 2014.

La Conférence déparementale de la Loue et des rivières comtoises du 5 décembre 2014.

L’homme a l’élégance discrète des scientifiques. Sur l’estrade de cette salle du Fort Griffon à Besançon, il est le nouveau venu. Éric Vindimian est un des experts du ministère de l’environnement et du développement durable et il vient d’être chargé d’une mission d’appui auprès du préfet du Doubs. Pendant les quatre heures de cette troisième conférence départementale de la Loue et des rivières comtoises, l’expert prend des notes sur son ordinateur, écoute plus qu’il ne parle. Sa présence est l’une des conséquences du rendez-vous du 10 octobre dernier entre Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, et le président du conseil général du Doubs Claude Jeannerot ainsi que le préfet du Doubs Stéphane Fratacci. Au centre de cette rencontre au sommet, les actions pour rétablir la santé des rivières comtoises. Continuer la lecture

18 Juin

Les rivières comtoises en débat au conseil général du Doubs

Pas de scoop, pas de coups de gueule mais un débat révélateur d’états d’esprit donc instructif… Lundi 16 juin, lors de la session du conseil général du Doubs, le préfet du Doubs Stéphane Fratacci est venu présenter le bilan des actions de l’État dans le département du Doubs en 2013. Une présentation suivie d’un débat avec les élus départementaux et diffusé en direct sur le site internet du conseil général du Doubs.

Premier enseignement : même si le langage est parfois proche de la langue de bois et que rien de nouveau n’a été révélé, préfet et élus ont accordé, dans leurs interventions, une place importante aux actions entreprises pour la qualité des rivières comtoises.

Continuer la lecture

11 Avr

2 eme Conférence départementale : De nouvelles règles et un projet de « pôle Karst »

Comme dans les bons scénarios tout a commencé par un problème à résoudre… Devant une salle comble (mais petite), Claude Jeannerot, le président du conseil général a renouvelé son constat : Malgré tout ce qui est entrepris depuis deux ans, les améliorations de la qualité des eaux des rivières comtoises tardent à se voir. Et c’est un problème.  Avec une question sous-jacente : les actions prises sont elles les bonnes ou est-ce juste une question de temps ? Patience ou remise en cause ?

Difficile de résumer quatre heures d’interventions et de débat. Une heure de plus que le temps initialement prévu. Depuis les Assises de la Loue, les intervenants ont appris à se connaître, à se respecter et à s’écouter. Même si quelques coups de griffe sont encore lancés, la parole est plutôt constructive. Voici le reportage que nous avons réalisé avec Denis Colle, Sébastian Linozzi et Pascal Gomez.

Vous trouverez également à la fin de cet article, le document intégral des réflexions et propositions du Groupe scientifique de la Conférence Départementale et l’arrêté modifiant le règlement sanitaire dans le Doubs signé par le préfet Stéphane Fratacci. Désormais, les normes pour les effluents agricoles vont s’appliquer à toute les exploitations quelque soit leur taille et en 2014, les contrôles seront renforcés dans les bassins versants. 

Continuer la lecture

09 Avr

Nouvelle réunion de la Conférence « Loue et rivières comtoises »

En juillet dernier, la première réunion de cet initiative mise en place à la suite de la crise de la Loue en 2010 avait eu lieu à Quingey. La réunion est prévue ce vendredi 11 avril au fort Griffon à Besançon à l’invitation du conseil général et de la préfecture du Doubs.

De nombreux points sont à l’ordre du jour. Il sera bien sûr question des récentes mortalités de poissons dans le Dessoubre. Le groupe scientifique présidée par Jean-François Humbert fera le point sur ses derniers travaux. ll sera également question de l’exercice de la Police de l’eau sur le département. Un point intéressant car le manque d’effectif de ce service de l’Etat est régulièrement dénoncé par les protecteurs de l’environnement.

Les actions en direction du monde agricole devront occuper une bonne partie de la matinée avec en particulier l’accélération du plan d’action pour la maitrise des effluents agricoles. Une volonté de la chambre d’agriculture à remarquer alors que ce début d’année a été marqué par plusieurs pollutions dues aux effluents agricoles. Autre bon signe, la signature de l’arrêté renforçant le règlement sanitaire départemental.

La singularité des bassins versants karstiques et les avancées sur le prochain contrat de territoire sont aussi à l’ordre du jour. L’accord plurinannuel entre le conseil général du Doubs et l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse sera signé à cette occasion.

Continuer la lecture

21 Fév

Effervescence autour des rivières comtoises

La nature humaine est ainsi faite… Il faut se retrouver au pied du mur pour agir ! Les cadavres de truites et d’ombres retrouvés dans le Dessoubre ont déclenché une prise de conscience semblable à celle pour la Loue. 2010, 2013, même combat ! Mais trois années se sont écoulées entre ces deux crises… Trois années utiles pour les rivières comtoises même si les résultats sont loin d’être visibles. Aujourd’hui, le scénario de 2010 se répète avec quelques variantes significatives.

Continuer la lecture

06 Fév

Ces photos qui ruinent les efforts des autres…

 

Une action passible d’une contravention selon la loi sur l’eau.

 

Le  résultat de cet épandage sauvage dans la vallée du Dessoubre

 Elles font le tour des réseaux sociaux et des boîtes mail des pêcheurs et défenseurs de l’environnement… D’après leur expéditeur, le président de l AAPPMA les 2 vallées Gérard Mougin  :

 « Ce scandale s’est déroulé le 04/02 à 17 h 15 à Cour-St-Maurice à quelques centaines de mètres au-dessus du Dessoubre (…) Est-ce comme cela que les plans d’épandage sont prévus ? La personne témoin de la scène a tenté de prévenir la police de l’eau mais comme c’est souvent le cas il n’a trouvé personne ! Encore un qui passera entre les gouttes ! Et qui recommencera…»

Un courrier envoyé également aux élus et à la préfecture. Aujourd’hui, les services de l’Etat se sont rendus chez l’agriculteur de Cour Saint Maurice. Il a reconnu et expliqué son erreur. Le conseil général du Doubs a porté plainte pour atteinte à l’environnement.

Continuer la lecture

24 Jan

Dessoubre : Vers un afflux de plaintes pour atteintes à l’environnement.

Une truite malade du Dessoubre

Une truite malade du Dessoubre

 

Deux semaines après les premières constatations, les premières plaintes contre X pour atteinte au milieu aquatique sont ou vont être déposées auprès de gendarmeries ou directement auprès des procureurs. Les amoureux du Dessoubre se mobilisent en espérant un effet de masse qui devrait frapper les esprits. Une stratégie différente de celle engagée en 2010 pour la Loue. A cette époque, une plainte collective avait été déposée en plus de celle de la commission de protection des eaux. Une manifestation devrait avoir lieu prochainement pour exprimer le ras-le-bol des défenseurs des rivières.

Continuer la lecture

22 Jan

Un plan d’action pour le Doubs franco-suisse

 

 

Le Doubs en crue près de Goumois. Photo : Patrice Malavaux

Le Doubs en crue près de Goumois. Photo : Patrice Malavaux

Voici un document qui devrait faire référence. Il vient d’être diffusé par la préfecture du Doubs qui signe un communiqué de presse commun avec les autorités suisses. Ce plan d’action présente tout ce qui a été et tout ce qui doit être entrepris pour améliorer  la qualité des eaux du Doubs franco-suisse et son milieu. Élaboré à la fois par les services de l’Etat français, du département et de la région et par les offices fédéraux suisses (environnement, énergie et agriculture) et les cantons du Jura, Neuchâtel et Berne.

 

Ce document a le mérite de synthétiser les actions déjà entreprises ( étude de l’Université de Franche-Comté sur la connaissance des flux et des transferts de polluants sur les bassins Haut-Doubs Haute-Loue qui peut servir pour le sous-bassin versant du Doubs franco-suisse ou encore les recommandations du SAGE Haut-Doubs Haute-Loue) et de présenter celles qui vont l’être dans les années à venir (opération collective pour réduire les émissions et les rejets en micropolluants d’origine industrielle). Au total, 37 pages à lire, décortiquer et conserver.

 

Fiches Actions Doubs Franco-suisse by France 3 Franche-Comté

Impossible ce soir de recueillir des réactions à cette annonce. N’hésitez pas à me laisser un mail pour que je puisse rédiger un autre article sur cette question.