22 Mai

Le retour de L’Hallali du cerf à Besançon

L’Hallali du cerf de Gustave Courbet.1867.

L’immense toile de Gustave Courbet quitte le musée d’Orsay, ce mercredi, pour être de nouveau accrochée au musée des Beaux-Arts de Besançon. Ce tableau, peint à Ornans en 1867, a été acheté par l’Etat français en 1882 et déposé en prêt, la même année, au musée des Beaux-Arts de Besançon.

Continuer la lecture

19 Mai

Avoudrey : la ruée vers l’or blanc ?

Stand de Comté. Aurelien Morissard /MaxPPP

La ruée vers l’or blanc aura-t-elle lieu ? C’est ce que redoute la FDSEA et les jeunes agriculteurs du Doubs. L’or blanc, c’est celui que rapporte les terres à comté, des prairies dont une bonne partie sont situées sur le bassin versant de la Loue. L’affaire se déroule au coeur de la zone comté à Avoudrey. A la suite de la liquidation judiciaire d’une exploitation agricole, 52 hectares de terres sont à vendre. Et, c’est le prix proposé par deux agriculteurs d’Epenouse qui met le feu aux poudres : 10 000 euros l’hectare soit trois fois le prix habituel dans le secteur… Si la transaction se réalise, cela pourrait provoquer une flambée du prix du foncier, un scénario appréhendé par les professionnels de la filière.

Continuer la lecture

25 Avr

L’actualité des rivières dans l’émission TV de France 3 « 9h50 le matin en Bourgorgne Franche-Comté »

Le plateau des Matinales de France 3 BFC

Une fois n’est pas coutume.. Allez, j’ose ! Voici un petit peu d’autopromo !! Mes confrères de l’émission « 9h50 le matin » de France 3 Bourgogne Franche-Comté m’ont demandé de venir régulièrement sur leur plateau parler des enjeux autour de l’eau, des rivières et de la vallée de la Loue. J’espère ainsi élargir le cercle des lecteurs de ce blog. Les questions traitées ici nous concernent tous ! Spécialistes ou grand public.

Pour cette première chronique, j’ai voulu expliquer pourquoi ce blog existait depuis 2010. Il y a huit ans, l’importante mortalité de truites et d’ombres dans la Loue provoque une prise de conscience, c’est le début d’une mobilisation pour « sauver la Loue ». Des défenseurs des rivières se regroupent au sein du collectif SOS Loue et rivières comtoises, Etat et département décident de travailler ensemble pour « sauver la Loue ». Ce qui se passe dans la vallée de la Loue est universel : comment les enjeux environnementaux et économiques peuvent être conciliables ?

Finalement, en huit ans, que s’est-il passé ? La prise de conscience des uns et des autres est réelle. A une nuance près, le grand public est peu visé par toutes les actions mises en place pour sensibiliser à la fragilité du milieu karstique. Et les truites ? En vingt ans, d’après les comptages de la fédération de pêche du Doubs, la quantité de truites présentes dans la Loue à Mouthier Haute-Pierre a chuté de moitié. Depuis le début des années 90, la chute est inexorable. Ce qui a été entrepris pour limiter l’impact des activités humaines sur la qualité de la rivière n’a pas permis d’augmenter le cheptel dans ce secteur. L’an dernier, l’ombre et la truite se sont reproduits dans de bonnes conditions mais il est trop tôt pour crier victoire…

Dans cette chronique que vous pouvez visionner ci-dessous, je rappelle que la proposition d’Eric Vindimian, expert du ministère de l’Environnement, n’a toujours pas été prise en compte. Il y a bientôt deux ans, en juin 2016, Eric Vindimian rendait son rapport  « Propositions de mesures pour le territoire d’excellence environnementale de la Loue et des rivières comtoises ». 22 mesures pour faire de nouveau de la vallée de la Loue un territoire unique en son genre avec une réputation mondiale. C’était à l’occasion de la 4 eme Conférence Loue et rivières comtoises coorganisée par l’Etat et le conseil départemental du Doubs. Depuis, la date de la 5 eme conférence a été plusieurs fois repoussée, elle devrait se tenir avant l’été. 

Cette première intervention sur le plateau de l’émission matinale de France3 a été aussi pour moi l’occasion de jeter un coup d’oeil dans le rétroviseur. Je me suis livrée à un petit calcul. En moyenne, il y a à peu près un article publié par semaine et tous les jours, environ 500 pages sont vues. C’est modeste mais passionnant. Si vous aimez venir flâner sur ce blog, n’hésitez pas à diffuser son lien et vos remarques sont toujours les bienvenues !

isabelle brunnarius
isabelle.brunnarius(a)francetv.fr

12 Avr

Histoire d’eaux entre l’UFC-Que Choisir et le maire de Besançon

Traiter les questions de l’eau, c’est complexe… Depuis la création de ce blog, j’ai pu prendre conscience de cette difficulté de comprendre un univers de techniciens et de scientifiques et celle aussi de transmettre ces informations sans faire d’erreur ! Un vrai défi. L’histoire du jour est révèlatrice de cette complexité.

Continuer la lecture

04 Avr

Quelle est la qualité des eaux de nos rivières ?

Rivière du Jura ©Yves Regaldi/AltoPress/Maxpp

Seulement un tiers des rivières sont en bon état en Bourgogne Franche-Comté. C’est le constat que vient de publier l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. Un bilan établi tous les deux ans. Il a toute son importance car la France est tenue par l’Europe d’avoir 100 % de ses rivières en bon état écologique en 2027. Un délai qui a déjà été repoussé, la directive cadre de l’eau établie par l’Europe avait initialement fixé cet objectif pour 2015… »Tout le monde sait qu’aucun pays européen n’y arrivera mais, ce qui compte, c’est la dynamique enclenchée pour aller vers ce bon état écologique » admet Laurent Roy, directeur général de l’Agence de l’eau RMC.

Si vous voulez connaître l’état des cours d’eau près de chez vous, l’Agence de l’eau a mis au point l’application « Qualité rivière » pour smartphone. Et, si vous voulez des détails, les données sont aussi disponibles sur internet. Il faut chercher un peu mais c’est accessible.

Continuer la lecture

03 Avr

Quand les agriculteurs et les botanistes discutent ensemble dans la vallée de la Loue

De gauche à droite : Michel Mesnier du syndicat apicole du Doubs, Louis-David Berion, Lauréat national, Jean Marechal et Mathieu Regazzoni, prix régionaux, Claude Vermot Desroches du CIGC et Emmanuel Cretin du Syndicat mixte de la Loue.

La rencontre a eu lieu dans une grange mais pas n’importe laquelle : celle où la famille de Gustave Courbet a dû conserver son fourrage. Aujourd’hui, la ferme de Flagey est devenue un lieu d’accueil touristique et d’exposition géré par le conseil départemental du Doubs. Un espace idéal, en plein coeur du pays Loue-Lison, pour accueillir la remise des prix du Concours des prairies fleuries.

Continuer la lecture

20 Mar

Les Nouveaux Mécènes de Courbet : une association pour enrichir la collection du musée Courbet d’Ornans

Chantal Duverget, historienne de l’art présente le Chêne de Flagey aux Nouveaux Mécènes de Courbet

Et si le musée Courbet d’Ornans accrochait prochainement sur ses cimaises un tableau de Courbet estimé à environ deux millions d’euros ? Un collectionneur étranger serait sur le point de vouloir s’en séparer. Une belle opportunité pour célébrer dignement le bicentenaire de la naissance du maître d’Ornans en 2019. La côte du peintre franc-comtois est assez élevée. En 2013, une de mes consoeurs faisait le point sur les estimations de la valeur financière de certaines toiles de Courbet à l’occasion d’une vente aux enchères. Une Falaise d’Etretat avait été vendue 2,8 millions d’euros. En allant sur le site de Sotheby’s, l’amateur d’art remarque qu’il y a régulièrment des peintures de Courbet mises en vente.

Continuer la lecture

15 Mar

L’Origine du monde sur Facebook : la justice botte en touche

©PHOTOPQR/L’ALSACE ; La Fondation Beyeler organisait l’exposition consacrée à Gustave Courbet à Riehen en 2014.

Après des années de batailles de procédures, le Tribunal de Grande Instance de Paris vient de rendre son jugement dans le litige qui opposait Facebook à Frédéric Durand, un internaute résidant en Loire-Atlantique. La justice a débouté le professeur des écoles qui reprochait à Facebook d’avoir fermé son compte ouvert sous le pseudonyme Fred La Face De Fredb « sans préavis ni justificatif » le 27 février 2011, pour avoir publié une photo de l’Origine du Monde de Gustave Courbet. En fait, le juge estime qu’il n’y a « pas de préjudice pour l’internaute et que sa demande de réactivation est sans objet » puisqu’il a pu ouvrir de nouveau un compte sur le réseau social.

Continuer la lecture

14 Fév

Quand L’Origine du Monde fait tourner la tête à un homme

"L'Origine du Monde "de Gustave Courbet est habituellement exposé au musée d'Orsay à Paris.

« L’Origine du Monde « de Gustave Courbet est  exposé au musée d’Orsay à Paris.

« J’irai jusqu’au bout !  » avertit Johan de la Monneraye. L’auteur de « La Face cachée de l’Origine du Monde » est persuadé qu’il possède un tableau représentant le visage du modèle qui aurait posée pour L’Origine du Monde. Cette affaire n’est pas nouvelle, en 2013, Paris Match sortait son « exclusivité mondiale » : « on a retrouvé le haut du chef d’oeuvre de Courbet ». Mais, hier comme aujourd’hui, le « miracle » est démenti par les spécialistes du peintre d’Ornans. Après quatre années d’enquête, Johan de la Monneraye, lui, est persuadé qu’il détient la vérité. Il présente ses preuves dans son ouvrage qu’il met gratuitement à disposition sur son site internet. L’amateur d’art veut tellement avoir raison qu’il a l’intention d’assigner le Musée d’Orsay devant le tribunal administratif de Paris pour demander une analyse comparative de son portrait de femme et de L’origine du Monde à un « laboratoire neutre comme celui de la police scientifique de Paris ». Une démarche qui pour l’instant laisse de marbre le musée parisien.

Continuer la lecture

RSS