28 Jan

Guillaume Larrivé provoque une bronca à l’Assemblée Nationale

Guillaume Larrivé à l'Asseùblée Nationale ce 28 janvier 2014

Guillaume Larrivé à l’Asseùblée Nationale ce 28 janvier 2014

Le député UMP de l’Yonne s’est lâché ce mercredi lors des questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale. Guillaume Larrivé a reproché à François Hollande d’avoir été élu « par défaut » et uniquement par « antisarkozysme ». « Il a faire perdre 2 ans à notre pays, à Nantes, à Auxerre », a dit celui qui est aussi candidat à l’élection municipale. Il a provoqué un tollé sur les bancs de la gauche en demandant : « qu’attendez-vous pour vous en aller? », ce qui lui a valu une réponse très sévère du Premier ministre. Continuer la lecture

Côte d’Or : les conseillers généraux de gauche répondent à François Sauvadet

François Sauvadet, croqué par Grillot sur le document des "Forces de Progrès"

François Sauvadet, croqué par Grillot sur le document des « Forces de Progrès »

Le président du Conseil général de la Côte d’Or avait attribué les « ciseaux d’or » à François Rebsamen, à propos du redécoupage des cantons du département dont le nombre passe de 43 à 23. Dans un document de 6 pages, le groupe d’opposition répond aux accusations de « tripatouillage » lancées par François Sauvadet, en s’appuyant sur les remarques du Conseil Constitutionnel et sur une logique très arithmétique. Continuer la lecture

27 Jan

Saône-et-Loire : le MoDem se partage la galette

Les membres du MoDem autour d'une galette ... municipale!

Les membres du MoDem autour d’une galette … municipale!

Force est de constater que le rapprochement entre l’UDI et le MoDem en vue des élections européennes n’a en rien bouleversé les positions du parti de François Bayrou pour les Municipales. Tantôt à gauche, tantôt à droite, tantôt absent, le MoDem de Saône-et-Loire a fait le point dans le département… autour d’une galette des rois! Continuer la lecture

François Patriat est-il versatile?

François Patriat, sénateur et président du Conseil régional de Bourgogne (PS)

François Patriat, sénateur et président du Conseil régional de Bourgogne (PS)

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis… si l’on en croit l’adage, le président du Conseil régional de Bourgogne est loin d’être idiot!

A deux reprises en quelques jours, François Patriat a tenu à exprimer son accord avec l’exécutif, alors qu’il tenait des positions inverses il y a quelques années! Il vient de se prononcer pour la fin de la « clause de compétence générale » et pour la fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté, deux sujets contre lesquels il s’est battu sous la présidence Sarkozy. Continuer la lecture

Autun : primaire à droite en vue ?

La division à gauche est depuis longtemps une tradition autunoise, et 2014 ne devrait pas déroger à la règle, mais la droite s’y met aussi avec l’annonce de la candidature de Bertrand Joly qui devrait lancer sa campagne mercredi…

Docteur en médecine, spécialiste de l’économie de la santé , Bertrand Joly avait été battu en septembre dans une élection interne de l’association de droite UAVPA (« une autre voie pour l’agglomération ») de 9 voix sur 111 suffrages exprimés.

Il avait alors  immédiatement contesté la désignation de Rémy Chantegros, mettant en cause l’honnêteté du vote. Il a donc semble-t-il décidé de partir de son côté.

Rappelons qu’Autun , a basculé à gauche en 1995, au moment de la succession de Marcel Lucotte.

Bertrand Joly

Bertrand Joly

Les voeux abscons de Jean-Yves Caullet

Jean-Yves Caullet, député-maire d'Avallon (PS)

Jean-Yves Caullet, député-maire d’Avallon (PS)

Le député-maire d’Avallon (PS) a visiblement cogité pour rédiger ses voeux, reçus en cette toute fin du mois de janvier!

Des « voeux de santé, de bonheur et de réussite »… rien de très original direz-vous… mais c’est sans compter sur la citation un peu plus obscure qui accompagne le mot de celui qui est aussi président de l’Office National des Forêts!

Jean-Yves Caullet a en effet choisi de citer le philosophe allemand Hans Jonas, qui est, paraît-il, très connu dans son pays et qui aurait inspiré le fameux « principe de précaution ». Attention, voici la phrase extraite par l’élu de l’Yonne :

« Les nouveaux types et les nouvelles dimensions de l’agir réclament une éthique de la prévision et de la responsabilité qui leur soit commensurable et qui est aussi nouvelle que le sont les éventualités auxquelles elle a affaire »

… Vous avez 4 heures!

 

24 Jan

Chalon : « jolies prises » pour Christophe Sirugue

sirugueLa présentation de la liste du député-maire Ps de Chalon-sur-Sâone Christophe Sirugue a révélé son lot de surprises, avec , au côté du PS, du PC, d’EELV et du PRG une ouverture au centre-droit. On y trouve d’abord Gilles Manière, qui en 2008 avait été candidat au côté du candidat UMP Gilles Platret avant de prendre ses distances. Mais la « prise » de Christophe Sirugue s’appelle Karine Delorme, ancienne adjointe à la culture de Dominique Perben et de Michel Allex, et fine  connaisseuse des réseaux culturels chalonnais .Autre nom, Fabrice Durand, dont notre confrère Laurent Guillaumé d’Info-Chalon nous apprend qu’il est le gendre de Jean-Pierre Bouvet, lui aussi figure de l’époque Perben.

Dijon : le texto d’Emmanuel Bichot

En début de semaine, c’était presque fait : plusieurs articles  nous apprenaient que l’accord était tout proche entre les frères ennemis de l’UMP à Dijon pour les municipales, texto.jpgqu’Emmanuel Bichot avait accepté la main tendue par Alain Houpert avec l’amicale contribution d’Alain Joyandet , qu’il acceptait une septième place sur la liste, et le président de l’UMP 21 Alain Suguenot avait même publié un communiqué se félicitant d’une victoire toute proche…

Sauf que le  long (et plutôt sec) texto envoyé ce matin aux journalistes par Emmanuel Bichot n’est pas aussi optimiste ! Le terme dissidence a manifestement provoqué la colère de l’intéressé qui poursuit :

 Je demande au contraire le respect de la décision prise par les instances nationales de l’UMP le 15 octobre dernier  .

On apprend au passage que c’est Jean-François Copé qui aurait confié une mission de médiation à Alain Joyandet…

La conclusion  :

je ne manquerai pas de vous tenir informés si un accord est conclu .

 permet elle de comprendre pourquoi E.Bichot n’était pas présent à la réunion publique de mercredi dernier au côté d’Alain Sauvadet au cellier de Clairvaux….pour l’instant, toujours pas d’accord !

Dijon : l’ordonnance du docteur Houpert

Depuis qu’il est entré en campagne à Dijon, Alain Houpert , médecin-radiologue, utilise souvent les comparaisons médicales. Et on peut se demander si son premier tract de campagne, envoyé ce matin aux medias n’est pas dans la même veine …A moins que la métaphore ne soit viticole, en hommage à la Saint-Vincent ? En tout cas, après les affiches sur les troubles de l’élection pour la participation électorale, la campagne s’annonce imagée ! houpert