Municipales : le préfet du Haut-Rhin va demander l’annulation de l’élection à Linthal

Considérant que le maire avait proclamé officiellement les résultats de l’élection municipale du 23 mars avec 15 élus, le Ministère de l’Intérieur valide l’élection au 1er tour de cette commune malgré les erreurs de comptage constatées ultérieurement par les services de la Préfecture. En conséquence, le 30 mars prochain, il n’y aura pas second tour organisé dans la commune de Linthal. Le Préfet du Haut-Rhin demandera au juge administratif l’annulation de cette élection. Si cette procédure devant le juge administratif aboutit, une nouvelle élection sera organisée ultérieurement. (source communiqué préfecture du Haut-Rhin)

25 Mar

Municipales : un tour unique à Preuschdorf

La commune de Preuschdorf restera le cas particulier de cette campagne. Les électeurs n’ont pas voté au premier tour faute de candidats. Mais ils auront tout de même le choix entre deux listes dimanche prochain.

Au début du mois de mars,  aucune liste n’avait été déposée avant le premier tour. Le président du conseil général du Bas-Rhin, Guy-Dominique Kennel, qui en a longtemps été maire, n’avait pas du tout apprécié cette situation. Les choses sont finalement rentrées dans l’ordre avec la réouverture des candidatures pour le deuixième tour. Et la ampagne peut enfin commencer !

 

 

Wattwiller : Raphaël Schellenberger plus jeune maire d’Alsace

Raphaël Schellenberger (UMP)

Raphaël Schellenberger (UMP)

Raphaël Schellenberger, 24 ans, deviendra vendredi soir le plus jeune maire d’Alsace. Ce militant UMP très actif, responsable des jeunes UMP du département du Haut-Rhin était  l’outsider de dernière minute face à l’écologiste Jacques Muller. Il a gagné avec 52,3 % des suffrages. C’est une surprise mais le jeune homme n’a  pas d’inquiétudes, la politique est déjà son métier.

Municipales à Schiltigheim : un duel gauche-droite au second tour

A Schiltigheim, quatre listes étaient en capacité de se maintenir à l’issue du premier tour. Mais il n’y aura pas de quadrangulaire, ni de triangulaire, ce sera finalement un duel gauche-droite. Le maire sortant, le socialiste Raphaël Nisand, en tête de quelques dizaines de voix va finalement réussi sa négociation pour fusionner. Tout s’est passé cette nuit comme si les écologistes détenaient la clé du second tour. Ce lundi après-midi Christian Ball, candidat UMP et Jean-Marie Kutner, candidat UDI se sont également rejoints.

La liste Nisand-Dambach

La liste Kutner-Ball