22 Oct

Nouveau plan national pour l’Apron, ce poisson menacé qui aide à sauver les rivières

L’Apron du Rhône. Crédits : Marianne Georget, Conservatoire d’Espaces naturels Rhône Alpes.

L’Apron du Rhône est encore méconnu pour la plupart d’entre nous alors qu’il a tout d’une grande espèce. Menacé de disparition, sa présence dans les cours d’eau du bassin du Rhône permet de faciliter la remise en état de ces milieux naturels souvent malmenés. Sauver l’Apron, c’est aussi sauver les rivières !

Depuis 1998, deux programmes européens puis un plan national ont été mis en place pour le sauver d’une extinction totale. En 2019, l’Apron est passé du statut d’espèce ayant un risque d’extinction « extrêmement élevé » à « très élevé ». Ces premiers résultats sont encourageants d’où le lancement d’un second plan national pour les dix années à venir. Si certains reprochent de dépenser beaucoup d’argent pour le sauver, d’autres le considère comme une aubaine pour les rivières.


Avec Marianne Georget Animatrice du plan national d’actions Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes Mickaël Béjean, Responsable de l’aquarium Muséum d’Histoire Naturelle de Besançon Christophe Lime ,Vice-président de Grand Besançon Metropole en charge de l’Eau et de l’assainissement,  Cyril Thevenet Directeur Epage Haut-Doubs Haute-Loue.  Extrait documentaire CEN Rhône Alpes de S.Garassus etJ.Y.Collet « Apron, l’incroyable aventure d’un poisson sentinelle »
Reportage I.Brunnarius, D.Colle, JL Saintain, P.Gomez

Continuer la lecture

21 Juil

Casse-cailloux dans le massif jurassien : le dispositif du Doubs pourrait inspirer le Jura

Affleurements rocheux dans le Jura

Depuis janvier, le dispositif mis en place dans le Doubs pour tenter d’enrayer le recours abusif au casse-cailloux et à l’arrachage des haies est en place. En demandant aux agriculteurs, collectivités et particuliers de déposer une demande préalable avant travaux, l’Etat veut apaiser les relations entre agriculteurs et défenseurs des paysages du massif jurassien. Ces dernières années, l’usage de cet outil s’est répandu. Passer le casse-cailloux permet d’enlever des blocs de pierre qui contraignent les pratiques agricoles. Cela modifie le paysage typique de cette moyenne montagne et la nature des sols. Une méthode de déclaration basée sur le volontariat que la direction départementale des territoires du Jura envisage de développer dans le Jura. Mais pour l’instant, la FDSEA du Jura refuse d’en parler en raison de tensions à la suite d’une affaire judiciaire.

Continuer la lecture

02 Juil

Covid 19 : L’Agence de l’eau RMC augmente ses aides

Confluence entre le Doubs et la Loue. Juin 2019.

N’oubliez pas les rivières et les milieux aquatiques ! Cela pourrait être un des slogans de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse. Conscients de la multitude des dossiers à traiter pour les nouveaux élus et des récentes priorités inhérentes à la crise sanitaire, le principal financeur de la politique de l’eau en France vient de lancer un appel à projets pour « accélérer le redémarrage des investissements dans le domaine de l’eau ».

Continuer la lecture

27 Mar

Disparition de Jean-Jacques Fernier, vice-président de l’Institut Courbet.

Jean-Jacques Fernier (Photo Yin Xin 2005)

L’un des plus grands défenseurs de l’oeuvre de Gustave Courbet, Jean-Jacques Fernier, est décédé à son domicile parisien le 25 mars. Vice-président de l’Institut Courbet et ancien conservateur du musée Courbet, il avait 89 ans.

Loin de la tourmente épidémique et proche des siens, Jean-Jacques Fernier s’est éteint chez lui, dans un univers imprégné par l’oeuvre de Gustave Courbet. Cet ancien architecte, Grand prix international d’architecture et d’urbanisme en 1969*, était « lié à Courbet par un double attachement familial et filial ». Lors d’une interview accordée à Chantal Humbert pour la Gazette de l’hôtel Drouot en 2011, Jean-Jacques Fernier détaillait l’histoire de cet attachement.

Continuer la lecture

26 Fév

Souscription pour le musée Courbet : il reste encore 55 000 euros à trouver

Portrait de Juliette . Gustave Courbet. Collection particulière.

C’est un petit plus long que prévu, il n’y aura pas eu d’effet Bicentenaire. L’association Les Nouveaux Mécènes de Courbet espérait boucler la souscription pour l’acquisition du portrait de Juliette par Gustave Courbet en moins d’un an. Finalement, l’association aurait eu l’assurance de pouvoir acheter ce tableau d’ici la fin de l’année 2020. Les propriétaires actuels en espèrent 250 000 euros.

Continuer la lecture

21 Nov

Protection des affleurements rocheux : environnement et agriculture ont trouvé un accord

Affleurements rocheux à Laviron. photo DDT.

C’est assez rare pour être souligné. Dans le Doubs, défenseurs de l’environnement et agriculteurs, sous la houlette des services de l’Etat, sont parvenus à un accord pour préserver une des spécificités du massif jurassien, les affleurements rocheux. Deux ans et demi après la polémique autour de l’usage du casse-cailloux l’heure est au dialogue et au pragmatisme. Désormais, il faut faire une demande préalable à la Direction des Territoires, DDT, avant toute « destruction d’éléments rocheux ». Un premier pas avant la prochaine mise en place  d’arrêtés préfectoraux de protection de ces habitats naturels.

Conférence de presse en préfecture du Doubs .

L’image peut paraître anodine mais, en réalité, elle est forte et symbolise tout le chemin parcouru. Ce jeudi 21 novembre 2019, les représentants des agriculteurs du Doubs, les porte-parole du Collectif pour les paysages du massif jurassien,* le Conservatoire botanique national de Franche-Comté étaient assis autour d’une même table pour « communiquer » ensemble sur cet « outil de paix social », selon l’expression de Gilles Benest de France Nature Environnement 25-90. A leur côté, Joël Mathurin, le préfet du Doubs, Christian Schwartz et Ludovic Paul, les responsables de la DDT qui ont oeuvré à l’émergence de cette « intelligence collective » et Béatrix Loizon, conseillère départementale du Conseil départemental du Doubs.

Continuer la lecture

30 Oct

Le Veau blanc de Gustave Courbet : une donation importante pour le musée Courbet d’Ornans

Le Veau blanc de Gustave Courbet 1873 au musée Courbet d’Ornans.

La collection permanente du musée Courbet d’Ornans s’enrichit d’un nouveau tableau grâce à la donation du Franc-comtois Jean Bettoule . L’histoire de cette toile, Le veau blanc, peinte en 1873, est à l’image de la vie de Gustave Courbet.

Continuer la lecture

18 Juil

Gustave Courbet & Vous : découvrez la vie du peintre en jouant !

C’est une histoire de partage et de passion. Deux mots galvaudés mais je n’en trouve pas d’autres ! Pour ce bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet, j’ai eu envie de m’adresser au plus grand nombre. À tous ceux pour qui le nom de Gustave Courbet évoque L’Origine du Monde et guère plus. Pendant des années, la peinture du maître d’Ornans me laissait complètement indifférente. Et c’est au fil de rencontres, d’échanges et de lecture que j’ai découvert la vie de cet homme au charisme assez exceptionnel. Et une peinture qui ne cesse de m’intriguer. Voici pourquoi je vous propose cette histoire interactive. C’est vous qui choisissez comment vous voulez découvrir la vie et l’œuvre de Gustave Courbet !

Continuer la lecture

14 Juin

VIDEO : voir ou revoir le magazine « Les héritiers de Gustave Courbet »

Franck Bouroullec en train de réaliser la fresque en Hommage à Courbet à la Tour de Peilz en Suisse.

Pour célébrer le bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet, France 3 Bourgogne Franche-Comté propose plusieurs reportages et émissions. Au cours du magazine  « Les héritiers de Gustave Courbet », diffusé sur l’antenne le dimanche 9 juin 2019, nous avons rencontré des hommes et des femmes qui font du maître d’Ornans un artiste bel et bien vivant.

Continuer la lecture

05 Avr

L’amoureuse de Courbet, Virginie Binet, héroïne du roman de Pierre Perrin

La sieste champêtre. Gustave Courbet. Musée des Beaux-arts de Besançon

L’ecrivain Pierre Perrin vient de publier aux éditions Robert Laffont le roman « Le modèle oublié ». Basée sur des faits rééls, l’écrivain nous livre sa vision d’une des plus belles histoires d’amour de Gustave Courbet, celle qu’il a vécue avec Virginie Binet. Ce samedi 6 avril, Pierre Perrin est en séance de dédicace au café littéraire L’Esperluette de Pontarlier.

Continuer la lecture