22 Juin

Les vallées de la Loue et du Lison préparent leur plan Climat Air Energie Territorial

Un Plan énergie climat pour la communauté de communes Loue Lison

 

Il va falloir agir ! Les communautés de communes doivent dans les deux ans à venir mettre au point un Plan Climat Air Energie. Objectif, diminuer la consommation d’énergie et augmenter la part des énergies renouvelables.
Plutôt que d’y réfléchir autour d’une table, une trentaine d’élus de la vallée de la Loue ont passé la journée de vendredi 22 juin ensemble. Ils se sont déplacés en bus pour visiter et recenser ce qui marche bien dans ce secteur. Une façon d’échanger des bonnes pratiques.

Continuer la lecture

26 Oct

20 000 arbres et arbustes sur le plateau d’Amancey au secours de la Loue

Plantation de haies sur le plateau d'Amancey

Plantation de haies sur le plateau d’Amancey

Les haies sont de retour ! Dans les trois années à venir, 20 000 arbustes doivent être plantés sur le plateau d’Amancey pour participer à l’amélioration de la qualité des eaux de la Loue. Les eaux qui pénètrent dans le sol du plateau cheminent à travers notre gruyère karstique jusqu’à la Loue. Planter des haies participe à la lutte contre l’érosion des sols. Autres intérêts : mieux capter les intrants comme les nitrates ou les éventuels pesticides et participer au maintien de la biodiversité.

Continuer la lecture

27 Sep

Première journée de formation du SAMU de l’environnement de Bourgogne Franche-Comté

Journée de formation du SAMU de l'environnement à Ornans

Journée de formation du SAMU de l’environnement à Ornans

Pêcheurs, scientifiques, amoureux de la nature sont venus des quatre départements francs-comtois pour suivre la première formation organisée par le SAMU de l’environnement de Bourgogne Franche-Comté. C’était le 19 septembre à Ornans au pied de la Loue. Un lieu symbolique tellement la rivière chère à Gustave Courbet est en mauvais état. Pour cette première prise de contact, il s’agissait essentiellement de découvrir le fonctionnement de la valise qui fait toute la mobilité de ce service environnemental.

Continuer la lecture

20 Sep

Nouvelle action de SOS Loue et rivières comtoises

sos-battant

Comment toucher le « grand public » ? Tout ces hommes et femmes, absorbés par leur quotidien, qui ne prêtent qu’une oreille distraite aux cris d’alarmes lancés par les défenseurs de l’environnement. Pour tenter de trouver une réponse à cette question, le collectif SOS Loue et rivières comtoises change de braquet avec de nouvelles formes d’actions. La première a eu lieu ce matin sur le pont Battant en plein coeur de Besançon.

« Notre poisson malade va beaucoup se promener à l’avenir, cette animation sera amenée à se répéter un peu partout tant que les rivières seront polluées… »

déclare le collectif qui désormais compte environ 600 adhérents dont une trentaine actifs.

Continuer la lecture

10 Juil

Pourquoi la Bienne était verte fluo lors du passage du Tour de France ?

Capture d'écran du passage du Tour de France à Saint-Claude.

Capture d’écran du passage du Tour de France à Saint-Claude.

L’image n’a duré que quelques secondes mais a été vue dans le monde entier. Lorsque les coureurs du Tour de France ont traversé la ville de Saint-Claude dans le Jura, le caméraman, juché dans l’hélicoptère, filme la Bienne vue du ciel et, ce jour-là, elle est verte fluo.. Mauvais réglage colorimétrique du téléviseur ou initiative « pour faire joli »? Rien de tout cela. Il s’agit d’une action imaginée par quatre pêcheurs amoureux de la Bienne et désespérés de la voir à l’agonie.

Continuer la lecture

28 Avr

SOS Loue et rivières comtoises et les pêcheurs haussent le ton !

 

Mobilisation de SOS Loue et rivières comtoises auprès du grand public

Mobilisation de SOS Loue et rivières comtoises auprès du grand public

C’est inédit. Les militants de SOS Loue et rivières comtoises, la fédération de pêche du Doubs et les pêcheurs de la basse Bienne dans le Jura ont décidé de passer à la vitesse supérieure en organisant samedi 29 avril des barrages filtrants dans quatre villes du Doubs et du Jura.

Continuer la lecture

23 Mar

Tout savoir (ou presque !) sur l’état de nos cours d’eau avec SOS Loue et rivières comtoises

Le Doubs en crue près de Goumois. Photo : Patrice Malavaux

Le Doubs en crue près de Goumois. Photo : Patrice Malavaux

 

Voilà une soirée qui s’annonce instructive pour tout ceux qui veulent en savoir plus sur l’état des rivières en Franche-Comté. Le collectif SOS Loue et rivières comtoises organise une soirée débat à Seloncourt le vendredi 31 mars à partir de 20 heures. C’est la seconde fois que les défenseurs des cours d’eau se joignent aux animateurs du Plateau Débat Public, porté par France Nature Environnement Franche Comté pour informer le grand public. Le premier rendez-vous avait eu lieu en juin 2015 à Saint-Hippolyte. SOS Loue et rivières comtoises avait présenté son étude sur les systèmes d’assainissement collectif des effluents domestiques dans le bassin versant du Dessoubre.

Continuer la lecture

23 Fév

Jean Verneaux et les rivières comtoises : l’histoire n’est pas finie

Jean Verneaux en 1973

Jean Verneaux en 1973

Intense pédagogue, homme de terrain, précurseur, créatif et anti-conventionnel… Les éloges sont unanimes : Jean Verneaux était un grand scientifique. Cet hydrobiologiste franc-comtois vient de décéder à l’âge de 80 ans et son héritage est bel et bien vivant. Aujourd’hui, les spécialistes des milieux aquatiques utilisent un outil de mesure de la qualité des eaux mis au point par Jean Verneaux et les étudiants du Master Sciences de l’Eau-QuEST peuvent mettre en avant un diplôme réputé en France.

Des centaines d’hydrobiologistes français et étrangers, cadres du secteur privé, gestionnaires publics et autres acteurs de l’écologie aquatique sont issus de cette école bisontine. La plupart d’entre eux utilisent toujours les outils qu’il a forgés. (François Degiorgi, université de Franche-Comté et bureau d’études Teleos-Suisse)

 

Continuer la lecture

07 Fév

La Bienne, une rivière qui n’en finit pas d’agoniser

La mortalité 2016-2017 sur la Bienne est plus importante que celle de 2012-2013.

La mortalité 2016-2017 sur la Bienne est plus importante que celle de 2012-2013.

L’histoire se répète. Malgré les cris d’alarme répétés des défenseurs des rivières, les poissons de la Bienne continuent de mourir. Cette année encore, la pêche sera fermée  sur depuis le barrage d’Etable à Saint-Claude jusqu’à la commune de Lavancia-Epercy au pont des carrières Di Lena, soit un tiers du parcours de cette rivière du Jura. Même si il n’a pas été possible de comptabiliser précisément les poissons morts, les observateurs estiment que les mortalités de 2016-2017 sont beaucoup plus élevés que celles de 2012-2013. 

Continuer la lecture