19 Fév

Politique en tweets : argent, amour, division et sages-femmes

La campagne des municipales accélère encore avec l’annonce des listes un peu partout, mais derrière l’exercice convenu, la vie politique prend parfois des accents savoureux sur les réseaux sociaux…

A Dijon, il est question d’argent, avec les lieutenants de François Rebsamen qui attaquent Alain Houpert sur la gestion de son ancienne commune, Salives:

Alain Houpert qui répond avec sa casquette de maire de Salives :

Mais loin de ces contingences bassement matérielles, les jeunes socialistes partent à l’aventure:

Pendant que le candidat UMP parle d’amour !

A Nevers, Nadine Morano vient soutenir le candidat UMP, sans un mot pour une éventuelle alliance:

Pendant que le candidat UDI lance sa campagne…elle a manifestement  du plomb dans l’aile, l’alliance …

Et puis , pendant ce temps là, un message assez subliminal de Marie-Claude Jarrot à Montceau :

Et la députée PS de Côte d’Or Kheira Bouziane qui soutient sa sage-femme :

C’est tout pour aujourd’hui, et c’est déjà pas mal !

07 Fév

Politique en tweets : ça s’accélère

L’entrée en campagne à Dijon de François Rebsamen a occasionné une brusque accélération du trafic des tweets politiques ….

Avec d’abord un nouvel objet :

L’assiduité du Modem ne laisse aucun doute sur l’accord dijonnais :

Mais pendant ce temps là, la droite tenait aussi meeting :


François-Xavier Dugourd, lui, rattrape son retard de tweet:

Et ailleurs:

A Sens, Francine Weecksteen prend le temps d’un café :

Et à Auxerre, deux candidats ont l’air contents d’être suivis par une radio nationale :


voilà, à suivre ….

05 Fév

Politique en tweet…ça chauffe !

Les jours défilent avant les élections, le ton monte, et le mouvement s’accélère …

A Dijon, Danielle Juban du Modem lance les invitations pour François Rebsamen :

Pendant qu’Alain Houpert se lance dans une analyse socio-économico-politique :

Dans la Nièvre, Gaêtan Gorce craque, désespéré par les économies budgétaires annoncées:

Pendant que Patrice Joly fait la tournée des ministères, en camionnette :

30 Jan

Dijon : un premier sondage sans surprise

rebs

François Rebsamen, sénateur-maire PS de Dijon

C’est le journal gratuit « Dijon l’Hebdo » qui a dégainé le premier, et le sondage IFOP (7 au 9 janvier, par téléphone, 501 personnes) publié ce matin donne une très large avance au maire socialiste sortant François Rebsamen , qui n’a pas encore lancé sa campagne, avec 50% d’intentions de vote au premier tour  contre 27% au candidat UMP Alain Houpert . Il est à noter que le journal avait fait le choix de ne pas sonder sur l’hypothèse d’une candidature d’Emmanuel Bichot, à une période ou l’accord n’était pas encore intervenu .

Autre chiffre à remarquer , les 12% du candidat Front National Edouard Cavin , un score assez proche du score de Marine Le Pen à la Présidentielle sur Dijon, en se souvenant qu’il faut passer la barre des 10% pour accéder au second tour.

S’il ne franchit pas la barre des 50% au premier tour, François Rebsamen dans ce sondage l’emporte largement au deuxième tour, dans les deux hypothèses d’un duel ou d’une triangulaire .

24 Jan

Dijon : le texto d’Emmanuel Bichot

En début de semaine, c’était presque fait : plusieurs articles  nous apprenaient que l’accord était tout proche entre les frères ennemis de l’UMP à Dijon pour les municipales, texto.jpgqu’Emmanuel Bichot avait accepté la main tendue par Alain Houpert avec l’amicale contribution d’Alain Joyandet , qu’il acceptait une septième place sur la liste, et le président de l’UMP 21 Alain Suguenot avait même publié un communiqué se félicitant d’une victoire toute proche…

Sauf que le  long (et plutôt sec) texto envoyé ce matin aux journalistes par Emmanuel Bichot n’est pas aussi optimiste ! Le terme dissidence a manifestement provoqué la colère de l’intéressé qui poursuit :

 Je demande au contraire le respect de la décision prise par les instances nationales de l’UMP le 15 octobre dernier  .

On apprend au passage que c’est Jean-François Copé qui aurait confié une mission de médiation à Alain Joyandet…

La conclusion  :

je ne manquerai pas de vous tenir informés si un accord est conclu .

 permet elle de comprendre pourquoi E.Bichot n’était pas présent à la réunion publique de mercredi dernier au côté d’Alain Sauvadet au cellier de Clairvaux….pour l’instant, toujours pas d’accord !

Dijon : l’ordonnance du docteur Houpert

Depuis qu’il est entré en campagne à Dijon, Alain Houpert , médecin-radiologue, utilise souvent les comparaisons médicales. Et on peut se demander si son premier tract de campagne, envoyé ce matin aux medias n’est pas dans la même veine …A moins que la métaphore ne soit viticole, en hommage à la Saint-Vincent ? En tout cas, après les affiches sur les troubles de l’élection pour la participation électorale, la campagne s’annonce imagée ! houpert

15 Jan

Sénatoriales : Alain Joyandet en Côte d’Or ?

Alain Joyandet (UMP)

Alain Joyandet (UMP)

C’est le site internet de l’Express qui évoque cette possibilité…

 On savait déjà que l’ancien maire UMP de Vesoul (Haute-Saône) et ancien ministre de Nicolas Sarkozy  passait beaucoup de temps à Dijon. Il tenterait en ce moment même de jouer les « monsieur bons offices » pour rapprocher Alain Houpert et Emmanuel Bichot, les deux frères ennemis de l’ UMP pour les municipales de Dijon.

Alain Houpert qui n’aurait  pas exclu qu’Alain Joyandet figure sur sa liste…

Mais l’Express va plus loin en évoquant les sénatoriales…En Haute-Saône, il n’y a que deux sièges détenus par le Ps, en Côte d’Or, l’UMP détient un des trois sièges, et espère en reconquérir un deuxième…

Sauf que le nouveau mode de scrutin prévoit des listes, avec alternance hommes-femmes pour respecter la parité, et que le sortant est justement…Alain Houpert , ce qui ne laisserait qu’une troisième place à l’ancien maire de Vesoul.

Mais tout cela n’est bien sûr qu’une éventualité, pour des sénatoriales qui s’annoncent tumultueuses en Côte d’Or avec la dissidence annoncée de François Patriat qui affronterait François Rebsamen, et la rumeur d’une candidature de François Sauvadet…