17 Jan

#ToutCeQuiBuzz en Occitanie : Specktr, le gant musical connectée crée par une start-up de Montpellier

© Specktr

© Specktr

Créer et mixer votre musique sans jamais toucher un seul bouton de la platine. C’est désormais possible avec un gant musical connecté baptisé « Specktr ».

Inventé par une start-up de Montpellier, cet instrument futuriste permet de jouer avec le son et contrôler la lumière.. .d’un simple tour de main. Grâce à son contrôleur MIDI,  le Specktr peut comprendre jusqu’à 1500 mouvements compatibles avec la plupart des logiciels de création musicale.

L’innovation est destinée au grand public mais il s’adresse avant tout, aux musiciens électronique et aux DJs. Ces derniers peuvent désormais regarder et interagir avec le public sans être rivé sur leurs appareils.

Specktr fait actuellement sensation dans les différents salon high-tech à travers le monde dont au dernier CES de Las Vegas.

>> Plus d’info en image avec ma chronique (n°40) du lundi 9 janvier 2017 sur France 3 Occitanie (à la 12e minute) :


9H50 le matin en Occitanie

Julien Leroy

07 Jan

#ToutCeQuiBuzz en Occitanie #39 : « Wezr », une station météo connectée conçue par une start-up de Montpellier

© Wezr

© Wezr

Si vous êtes du genre à consulter constamment la météo sur votre smartphone, l’objet connecté « WEZR » pourrait révolutionner votre quotidien.

Il s’agit d’une station météo de poche ultra-précise inventée par une start-up de Montpellier

Plus petit qu’une balle de ping-pong, le capteur s’accroche à votre sac à dos, à votre combinaison ou à votre bâton de ski. Via votre smartphone, la station affiche la température, l’humidité, la pluie, la pression atmosphérique, la direction du vent,…

Développé avec l’aide du CNES, WEZR vise les sportifs, les professionnels de la montage et les passionnés de sports nautique.

L’objet connecté sera commercialisé dans les prochaines semaines.

>>> Revoir la chronique « Wezr » (épisode n°39) dans l’émission « 9h50 le matin Occitanie  » du jeudi 5 janvier 2017 : 


Tout Ce qui Buzz – WER

Depuis septembre 2016, votre blog « Tout ce qui Buzz » fait une excursion sur les plateaux de télévision. Chaque mardi et jeudi, retrouvez votre chronique « Tout Ce Qui Buzz en Occitanie » dans l’émission « 9h50 le matin » sur France 3 Midi-Pyrénées et France 3 Languedoc-Roussillon. 

Une chronique qui parle des starts-ups qui cartonnent, des youtubeurs qui buzz, des blogs qui comptent, des applis qui marchent, des web-séries à ne pas rater,… bref, tout ce qui buzz en Occitanie, d’Auch à Nîmes en passant par Toulouse ou Montpellier.

Julien Leroy

22 Nov

IoT : La startup toulousaine Connit lutte contre la légionellose grâce aux objets connectés

Les objets connectés au service de la santé. Basée à Labège près de Toulouse, la startup Connit vient d’être choisie par ENGIE Axima, pour lutter contre la légionellose. Après une première expérimentation à Toulouse, le service va être généralisé à la France entière dès 2017.

© Connit

© Connit

Les objets connectés (IoT). On en parle tout les jours comme la future révolution technologique. Mais à quoi peuvent-ils servir ? La startup toulousaine Connit tente d’y répondre en proposant des solutions IoT autonomes dans les domaines de l’eau, du bâtiment et de la maintenance. 

C’est ainsi que la jeune pousse installée à Labège près de Toulouse, vient de signer un contrat avec ENGIE Axima, une filiale du fournisseur de gaz ENGIE (ex-GDF). L’objectif est de lutter contre la légionellose grâce aux objets connectés. 

« Alors que les radiateurs se remettent en route, la question des risques associés à la légionellose refait surface » explique le communique de presse de Connit. « C’est une maladie infectieuse due à une bactérie qui se développe dans les réseaux d’eau douce chaude (..) En France, entre 1200 et 1500 cas sont recensés chaque année« .

« La légionellose se développe principalement lorsque la température est comprise entre 25 et 47°C – et dans un milieu organique favorable à leur développement (douches, robinets, canalisations d’eau chaude, tours de refroidissement…). Pour la prévenir, il est essentiel de maintenir dans les tuyaux d’eau desservant les particuliers une température entre 50 et 60 degrés » poursuit l’équipe toulousaine.

Les objets connectés de Connit vont ainsi surveiller les tuyaux des réseaux existants et alerter automatiquement lorsque les seuils critiques de température sont franchis. Ceci permet au gestionnaire d’intervenir au plus vite sur site pour réparer l’anomalie avant qu’il ne soit trop tard. 

Après une première expérimentation sur des immeubles d’habitation dans le centre de Toulouse, ENGIE Axima prévoit d’intégrer cette solution dans son offre de services en 2017.

Connit, la nouvelle pépite IoT de Toulouse ?

On parle souvent de Sigfox et de son réseau dédié à l’IoT mais plusieurs startups toulousaines gravitent dans le même secteur. Ces jeunes pousses proposent des services liées aux objets connectés.

Connit a ainsi vu le jour en 2012 grâce à deux ingénieurs : Erwann Mivielle et Pascal Corbillon. Aujourd’hui, la société compte 30 salariés et une dizaine de clients principaux parmi lesquels des filiales d’Engie, Eiffage ainsi que des collectivités locales comme la Communauté de communes du pays de Gex. Elle est installée au sein de l’iOT Valley à Labège. En septembre dernier, elle vient de boucler une levée de fonds de 3 millions d’euros.

Julien Leroy