05 Juil

E-santé : un chercheur de Toulouse créé une application pour les victimes de stress post-traumatique

« Traumapsyinfo » accompagne les personnes victimes de stress post-traumatique et leurs familles. Unique en France, l’application propose des informations, un annuaire de professionnels et des exercices de relaxation. Elle a été inventée par un chercheur de l’université Jean Jaurès de Toulouse.

© MaxPPP

Lorsqu’une personne est victime d’un attentat, d’un drame de la route ou d’une agression sexuelle, le stress post-traumatique (SPT) est la pathologie la plus fréquente. Elle peut durer des années. La preuve avec le cas de Guillaume Valette, rescapé du Bataclan en 2015 avant de se suicider 2 ans plus tard

« Le  stress post-traumatique désigne un type de trouble anxieux sévère lié à une expérience vécue comme traumatisante avec une confrontation à des idées de mort. C’est une réaction psychologique consécutive à une situation durant laquelle l’intégrité physique ou psychologique du patient ou celle de son entourage, a été menacée ou effectivement atteinte » explique Nicolas Cazenave. « Notamment en cas de torture, viol, accident grave, mort violente, maltraitance, agression, maladie grave, guerre, attentat etc.« .

Ce Toulousain est un spécialiste du SPT. Maître de conférence à l’université Jean Jaurès de Toulouse, il a également participé au suivi psychologique des victimes des attentats du Bataclan, de Nice, de Barcelone ou de Trèbes dans l’Aude.

A fil des années, Nicolas Cazenave a pu constater un défaut dans la constitué de la prise en charge des victimes de stress post-traumatique.

C’est ainsi qu’il a imaginé l’application « Traumapsyinfo »

Elle « offre aux victimes et à leurs familles un accompagnement virtuel pour les accompagner dans leur guérison » raconte-t-il.

Entièrement gratuite, Traumapsyinfo propose d’abord une documentation vulgarisée sur cette pathologie afin d’éduquer et « de lutter contre la désinformation« . L’application contient également, des exercices de relaxation et de méditation afin de gérer son stress. Enfin, l’outil répertorie les événements liés à cette thématique et les professionnels de santé à proximité.

« L’application a le rôle d’accompagnement et de mise en relation. Mais elle ne remplace pas la consultation avec un psychologue ou psychiatre » insiste Nicolas Cazenave.

Traumapsyinfo s’adresse aussi aux professionnels de secours qui « ne sont pas assez formés à cette prise en charge » estime-t-il.

Unique en France, l’application a été conçue avec l’aide des étudiants de l’IUT informatique de Blagnac. Traumapsyinfo est pour le moment disponible sur Google Play mais une version pour Apple est en cours développement.

Plus d’info sur traumapsyinfo.fr

Julien Leroy