12 Déc

Une startup veut devenir le « Airbnb » des achats immobiliers en proposant de tester le logement

Près de Toulouse, deux jeunes entrepreneurs proposent aux futurs acquéreurs d’essayer un bien immobilier pendant 1 à 5 nuits avant de l’acheter. Unique en France, leur plate-forme « Trynbuy » a déjà séduit les agences immobilières mais surtout, un… premier propriétaire.

© Jean-Marc Quinet / MAXPPP

Trynbuy est le tout premier site internet français qui permet de tester votre futur bien immobilier pendant quelques jours. 

« Une maison ou un appartement est souvent l’achat d’une vie » explique Thomas Peyre Co-fondateur de Trynbuy. « Pour éviter les moments de doute et d’inquiétude, nous proposons de tester un logement pendant 1 à 5 nuits avant de l’acheter« .

Concrètement, cela fonctionne sur le principe d’une location entre particuliers. Une fois l’accord du propriétaire, le prix de la nuitée est fixé en fonction de la valeur d’achat du bien. 

« Par exemple, pour un bien à 300 000 € : 150 € TTC la nuitée (0,05 %) » explique Thomas Peyre. 60 % de la somme revient ensuite au vendeur et le reste est reparti entre l’agence immobilière et la plateforme. Enfin, une commission est prise pour assurer la location. « Chaque test est assuré par Axa jusqu’à 1 500 000 € » précise le concepteur.

Lancé en juillet 2019 à Baziège au sud de Toulouse, Trynbuy a rapidement séduit les agences immobilières. « En seulement 4 mois, nous travaillons déjà avec plus de 200 agences dans le monde (France métropolitaine, Guyane, Martinique, Espagne, Portugal, Suisse et États-Unis)« . D’autant plus que ce nouveau service est gratuit pour les professionnels du secteur.

La difficulté reste à convaincre les propriétaires. Si le concept existe aux USA depuis plusieurs années, il est unique en France. Les deux concepteurs veulent rassurer et démontrer l’utilité de leur « Airbnb » des achats immobiliers.

D’ailleurs, ils sont parvenus à organiser un premier test grandeur nature à Villeneuve-Tolosane, près de Toulouse. L’opération est prévue d’ici quelques jours.

Trynbuy a été créé par les deux jeunes diplômés de 23 ans. Après un masters d’entrepreneur, Thomas Peyre se charge de la partie commerciale depuis les locaux à Baziège. Et Enzo Blanchon de Rodez, s’occupe du développement informatique.

> Plus d’info sur le site officiel : www.trynbuy.fr

Julien Leroy

09 Déc

Mobile : La couverture 4G en Occitanie est l’une des plus faibles de France

Le site web Zone5G vient de publier son palmarès 2019 de la couverture 4G des régions et départements français. La région Occitanie se classe parmi les 3 derniers du classement. Seulement 70 % du territoire est connecté au réseau de téléphonie mobile.

© MaxPPP

Malgré les agglomérations de Toulouse et Montpellier, la couverture géographique du réseau 4G en Occitanie reste insuffisante.

Seulement 70 % de la région occitane est couvert par la 4G mobile selon le baromètre 2019 Zone5G. Ce site web est le principal comparateur d’offres télécom en France. Il analyse également la couverture mobile et internet de chaque commune à l’aide des données de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes).  

L’ex-région Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon se classe ainsi dans les 3 dernières de l’hexagone, à 12 points de la moyenne nationale (82 %). La Corse (66 % – 1er ) et la région PACA (69% – 2e) complètent ce podium des mauvais élèves.

Dans le détail, la faible couverture 4G touche particulièrement l’Ariège et la Lozère. Les 2 départements affichent respectivement une couverture de 45 % et de 39 % de leur territoire, un record en France.

Le seul lot de consolation provient de l’Hérault. Même si la moitié du département est couvert par la 4G (56%), il figure dans le TOP 10 des réseaux mobiles les plus performants de France (10e place).

© Vincent Isore / MaxPPP

6 ans après l’arrivée de la 4G dans la région, les collectivités locales et les opérateurs télécom tentent d’atténuer la fracture numérique et gommer les zones blanches.

Exemple avec la première antenne 4G du sud de l’Aveyron inaugurée en décembre 2018 à Lestrade. Ou encore, le village de Payssous en Haute-Garonne qui a du attendre l’été 2019 pour se découvrir internet et le smartphone. Sans oublier les premiers tests de la 5G à Toulouse.

Les opérateurs Télécom ont (encore) 223 points à couvrir en Occitanie

« L’Occitanie est la région ayant le plus de zones blanches identifiées à couvrir par les opérateurs » rappelle Benoit Salles, rédacteur chez Echos du Net.

« Les premiers plans de dessertes de zones blanches ont beaucoup misé sur la 3G. Seul le dernier New Deal mobile entre l’Etat et les 4 opérateurs ont ouvert les vannes de la 4G » poursuit-il. « Ensuite, il ne faut pas oublier qu’avec les montagnes Pyrénées au Sud et Massif Central au nord, l’Occitanie a beaucoup de zones mal desservies ou difficilement desservies« 

« Si en plaine, les réseaux mobiles bénéficient des réseaux très haut débit (Fibre) (..). En montagne, les opérateurs ont plus de mal à déployer en hauteur, pour finalement couvrir les derniers hameaux. Aujourd’hui, les opérateurs ont 223 points à couvrir en Occitanie » conclu Benoît Salles.

>> Plus d’info sur ce palmarès 2019 de la couverture 4G des régions et départements français : cliquez ici.

Julien Leroy

08 Déc

Sport : la startup Sportihome (le Airbnb des sportifs) signe un partenariat avec Décathlon

Exclusivité. Née à Montpellier en 2017, la startup Sportihome continue de grandir. La plateforme de location de logements entre sportifs vient de signer un partenariat avec Décathlon. La marque préférée des Français va désormais commercialiser les offres de la jeune pousse d’Occitanie.

© Alexis Sciard / MaxPPP]

Après la start-up toulousaine Cenareo avec Samsung, c’est au tour de Sportihome de conclure un partenariat avec Décathlon. Ces collaborations entre grands groupes et jeunes pousses innovantes prouvent que l’écosystème numérique d’Occitanie se porte bien.

Créée à Montpellier en 2017, Sportihome est un « airbnb » des voyageurs sportifs. L’application propose à la fois un guide des meilleurs spots dans le monde et la possibilité de loger chez des sportifs aussi passionnés que vous. A ce jour, la plateforme couvre 45 disciplines sportives, recense 6700 locations et revendique près de 30.000 utilisateurs.

Un service unique en France qui a convaincu très tôt, Décathlon. C’est pourquoi, l’entreprise française de grande distribution de sport et loisirs, vient de signer un partenariat commercial avec Sportihome. 

Désormais, certains magasins de l’enseigne vont proposer des offres de location Sportihome à leurs clients. 

« Offrir des services complémentaires autour du matériel de sport vendu dans nos rayons est un réel plus pour nos clients. Imaginez … vous achetez votre nouvelle paire de ski et repartez aussi avec votre réservation de logement à la montagne chez un local lui aussi passionné de ski ! » explique Philippe Cassan, directeur régional de Décathlon Occitanie.

L’offre commerciale sera disponible à partir du 14 décembre 2019 dans les Décathlon de Montpellier, Bordeaux, Strasbourg et Teste de Buch.

Sylvain Morel, cofondateur de Sportihome est ravi de pouvoir s’adosser à l’enseigne préférée des Français (Crédit : Sportihomme)

Sylvain Morel, cofondateur de Sportihome est ravi de pouvoir s’adosser à l’enseigne préférée des Français : « Cette idée de partenariat avec Décathlon nous l’avons eu dès le démarrage de Sportihome. Pour le lancer il nous fallait cependant avoir une offre suffisamment dense pour satisfaire leurs clients et les futurs voyageurs sportifs, c’est chose faite, ils vont adorer !« .

L’entrepreneur montpelliérain espère s’étendre aux autres magasins du groupe. 

En seulement 2 ans d’existence, Sportihome affiche plus de 4000 réservations pour un chiffre d’affaire de 500.000 €. La start-up est également passée de 2 à 10 salariés. 

Julien Leroy

04 Déc

« Leonard », le robot de Toulouse qui vous aide à trouver des idées de cadeaux de Noël

Exclusivité. Créé à Toulouse, Leonard est un chatbot qui vous aide à trouver des idées de cadeaux en fonction de la personnalité et des centres d’intérêts du destinataire. Entièrement gratuit, on dialogue avec lui directement sur Messenger (Facebook). Unique en France.

Une conversation avec Leonard (crédit : Julien Leroy)

Lorsque nous recherchons une idée de cadeaux pour Noël ou pour un anniversaire sur Internet, nous passons souvent des heures à consulter des dizaines de sites web sans vraiment trouvé de réponse.

Pour y remédier, un Toulousain de 27 ans vient d’inventer « Leonard ». Il s’agit d’un « chatbot qui aide à trouver des idées de cadeaux en fonction de la personnalité, des valeurs et des centres d’intérêts du destinataire » précise Vivien Stilz.

Leonard est disponible directement sur la messagerie de Facebook (Messenger).

Il suffit de dialoguer avec lui en répondant à ses questions pour avoir une liste de cadeaux originaux et personnalisés.

« Toutes les idées de cadeaux qu’il est capable de proposer, sont piochées dans une base de donnée que j’ai créée et que je continue d’améliorer au fil des utilisations » précise le concepteur qui assure n’avoir aucun partenariat avec une marque.

Entièrement gratuit pour l’utilisateur, Leonard est également bilingue (Français et Anglais) en fonction des paramètres Facebook.

Après un lancement en novembre 2019, Vivien Stilz continue d’améliorer les capacités de son robot en ligne. A terme, le jeune toulousain aimerait proposer des idées de cadeaux avec des acteurs régionaux.

Cet ancien ingénieur aéronautique veut aussi créer sa propre startup en proposant d’autres solutions innovantes.

En attendant, n’hésitez pas à tester Leonard sur sa page Facebook : www.facebook.com/AskLeonardBot

Julien Leroy

03 Déc

Toulouse : la startup Cenareo signe un partenariat avec Samsung

David KERIBIN (PDG de cenareo) lors de la signature du partenariat avec Samsung – le 31 octobre 2019. (crédit : Cenareo)

En Europe, les écrans et les télévisions du géant coréen possèdent désormais un petit bout de ville rose. 

Samsung vient de signer un partenariat commercial avec la startup toulousaine Cenareo.

Née en 2012 à l’IoT de Labège, Cenareo (ex-CityMeo) a conçu un boitier qui permet de créer, gérer et diffuser des contenus sur des écrans physiques depuis un ordinateur, tablette ou smartphone. Une offre qui s’adresse à la fois aux régies publicitaires, aux réseaux de point de vente et à la communication internet des grands groupes.

L’alliance avec le constructeur mondial permet de bénéficier de la solution de Cenareo sans avoir recours à un boîtier externe. 

« L’intégration dans les affichages de la plateforme Samsung Smart Signage simplifie l’installation et la maintenance des écrans en éliminant le besoin de lecteurs externes » explique David Keribin, PDG de Cenareo.

« Samsung est le fabricant d’écran le plus commercialisé dans le milieu du retail. En France, sa part de marché (..) est supérieure à 50%. Le choix de ce partenariat n’est donc pas anodin » David Keribin, co-fondateur de Cenareo.

©Cenareo

Après une levée de fonds de 2,5 millions d’euros en janvier 2018, la jeune pousse toulousaine compte aujourd’hui 35 salariés, 8000 écrans déployés dans 32 pays et des gros clients tels que Leclerc, Elior et Veolia.

Avec un chiffre d’affaire de 1,5 million d’euros en 2018, Cenareo devrait le doubler d’ici la fin de l’année.

Julien Leroy

29 Nov

Les fans de pop culture (et du club Dorothée) sont attendus au TGS de Toulouse 2019

La 13e édition du salon TGS (Toulouse Game Show) se déroule ce samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre 2019 au parc des expositions de Toulouse. Il s’agit de la plus grande convention d’Occitanie autour de la pop culture. Plus de 60.000 visiteurs sont attendus.

TGS – Crédit : Julien Leroy

Les passionnés de série TV, de jeux vidéo, de mangas et comics ont tous rendez-vous ce week-end au salon TGS de Toulouse. 

Depuis 13 ans, le Toulouse Game Show est la plus grande convention geek du sud Ouest. 60.000 visiteurs sont venus lors de l’édition 2018. 

Au-de-là des stands, le succès du salon repose sur la venue de stars mondiales de la pop culture.

Cette année, les organisateurs sont parvenus à inviter l’un des couples les plus cultes du petit écran dans les année 90 : la sorcière Piper Halliwell et son être de lumière Léo de la série américaine Charmed. Holly Marie Combs et Brian Krausse animeront des séances de dédicaces et des conférences.

Une partie des membres du Club Dorothée (émission TV des années 80) seront également présents. Patrick Puydebat (Nicolas) et Manuela Lopez (Adeline), comédiens dans Hélène et les Garçons rencontreront leurs fans avant de laisser place à Paul Cesari, Valérie et Michel Barouille, les interprétés des génériques de nombreux dessins animés (Nicky Larson, Jeanne et Serge, Bioman, …)

Des dizaines de youtubeurs attendent les visiteurs, dont  Fred et Seb du Joueur du grenier, l’équipe de la web série Noob mais aussi Siphano, Farod, Bob Lennon ou encore Dina, la championne de France de Just Dance.

Une exposition spéciale sur Harry Potter sera proposée. Et sans oublier les ateliers, les combats de sabres laser et les nombreux amateurs de Cosplay.

Le salon est ouvert de 10h00 à 18h30. Comptez 15 euros pour une entrée journée (ou 25 euros pour le week-end).

>> Le reste du programme et les infos pratiques : www.toulouse-game-show.fr

Julien Leroy

23 Nov

Le clip « Gilet jaune » du Toulousain Kopp Johnson dépasse les 25 millions de vues

Il y a un an, jour pour jour, un livreur toulousain, rappeur à ses heures perdues, réalisait un clip de soutien au mouvement des gilets jaunes. Aujourd’hui, le tube totalise plus de 25 millions de vues sur YouTube.

© France 3 Occitanie

Inconnu du grand public, le Toulousain Kopp Johnson est devenu une star sur les réseaux sociaux. 

Le 23 novembre 2018, ce livreur de pizza amateur de rap, réalise un clip pour rendre hommage aux gilets jaunes.

L’idée lui est venue lors d’une livraison à Castres. « J’étais entre deux livraisons. J’avais les gilets jaunes en face de moi. Et comme j’écoute des instrus dans mon camion. Ça m’est venu » racontait Kopp Johnson, en décembre 2018 sur France Info

Baptisé « Gilet jauné », le tube fait rapidement le buzz en totalisant 10 millions de vues en l’espace d’un mois. Un an plus tard, le titre continue d’être écouté ou diffusé lors des manifestations du samedi. Le compteur dépasse aujourd’hui la barre des 25 millions de vues.

Grâce à ce succès, Kopp Johnson a pu réaliser son rêve : être un artiste à part entière. Contacté par un label, le Toulousain a sorti deux autres chansons (Louboutin et Succès) et prépare actuellement un nouveau titre. A suivre sur son compte Instagram ou sur sa chaîne YouTube.

Son clip « Gilet jauné » : 

22 Nov

Pourquoi se rendre aux Rencontres Internationales du Numérique à Toulouse ?

Un nouveau rendez-vous dédié aux start-up voit le jour à Toulouse. Les premières Rencontres Internationales du Numérique se déroulent ce mardi 26 novembre. Malgré la présence de la Mêlée numérique, de Futurapolis, de Minds & Tech ou encore de Focus, pourquoi lancer un tel événement dans la ville rose ?

© Laurent Caro / MAXPPP

Toulouse est la deuxième ville de France en nombre de startups. Par conséquent, les salons et rendez-vous autour du numérique et de l’innovation se sont multipliés ces dernières années, dans la ville rose.

La pionnière a été La Mêlée Numérique en 2000. Suivra Futurapolis, Emtech France, Minds & Tech, Data Center, Focus,… Des événements qui se déroulent généralement entre septembre et octobre attirant des centaines de professionnels à Toulouse. 

Malgré cette offre riche, un petit nouveau vient d’apparaître : les Rencontres Internationales du Numérique de Toulouse.

La première édition se déroule ce mardi 26 novembre au centre de congrès Pierre Baudis.

L’objectif est de parler du développement international des start-up.

Un thématique parfois abordée dans les autres événements mais ici, les Rencontres Internationales du Numérique « s’adressent à toutes les entreprises du numérique qui exportent ou qui souhaitent se développer à l’international » insiste Marguerite Bech, responsable de l’organisation.

La journée est organisée par Digital 113, le cluster d’entreprises numérique d’Occitanie, en partenariat avec la CCI de Haute-Garonne.

Le programme débute à 11h30 avec des tables rondes autour de « L’Afrique : Nouvel Eldorado du Numérique ? » ou « Comment les grands groupes peuvent-ils aider les PME du numérique à se développer à l’International ?« .

A 16h30, une conférence « Géopolitique et Numérique » sera animée par Jacques Crémer, Directeur du Centre Numérique de Toulouse School of Economics (TSE).

L’entrée est libre et gratuite.

Plus d’info sur sur le site officiel.

Julien Leroy

13 Nov

« NetPlouk » : des étudiants de Toulouse parodient Netflix et lancent leur web-série

Des étudiants en communication à l’ISCPA de Blagnac, prés de Toulouse, se sont amusés à parodier la célèbre plateforme de Streaming Netflix. Rebaptisée « NetPlouk », le trio a également réalisé sa propre web-série. Le premier épisode est dévoilé ce mercredi 13 novembre à 20h00.

Image parodique de la série « Bluegnac » (crédit : netplouk)

Dans le cadre d’un concours de référencement web, trois étudiants en communication à l’ISCPA de Blagnac, ont décidé de créer leur propre plateforme de streaming proposant des séries parodiques et 100 % toulousaines.

En reprenant les codes du célèbre Netflix, le trio a ainsi imaginé « Netplouk ».

Sam Mendouse, Bradley Garcia et Maxime Coudert ont ensuite réalisé leur première production. « En seulement deux mois et sans aucun budget, nous avons écrit, tourné et monté notre première production, appelée Bluegnac » racontent-ils.

Le premier épisode de « Bluegnac » sera diffusé ce mercredi 13 novembre 2019, à 20h00.

La web-série raconte « l’histoire de deux étudiants Toulousains : Riccardo et Marcelito. En quête de gloire et de richesse, les deux amis mettent au point une nouvelle recette qui va révolutionner le monde de la drogue. Cette mixture liquide à la couleur bleue, à l’odeur ambrée et aux pouvoirs aphrodisiaques fait un tonnerre dans les soirées étudiantes. Alternant études et sorties nocturnes, Riccardo et Marcelito mènent d’une main de maître leur trafic grandissant qui rapporte gros. Ce succès suscite des convoitises par le grand baron de la drogue «El Patron» qui souhaite récupérer cette fameuse recette (..). Par l’intermédiaire de Fausto, son bras droit, il va tout faire pour barrer la route aux deux étudiants.« 

Malgré quelques longueurs, le premier épisode est captivant grâce au scénario et à la musique. La web-série amateur reprend les codes d’un bon thriller sur.. Netflix.

Au total, « Bluegnac » est découpé en 3 épisodes. Les suivants sortiront les 20 et 27 novembre.

En attendant, voici le teaser :

Julien Leroy

11 Nov

A 19 ans, sa carte d’Occitanie (et de la France) dessinée à l’encre de Chine, fait le buzz

Crédit : PabloR / @RaisonPablo

Sa carte de France dessinée à l’encre de Chine, fait le buzz sur Twitter.

Pendant 15 jours, un étudiant d’Angoulême de 19 ans, s’est lancé le défi de réaliser (sur une feuille A3) une carte touristique des 101 départements français en dessinant les principaux monuments. Le jeune dessinateur a partagé quotidiennement son travail sur Twitter.

Un travail artistique qui a rapidement séduit les internautes et les médias. Ils sont des milliers à commenter et à partager sa carte unique.

Evidemment, Pablo Raison a dessiné notre région Occitanie.

Le jeune artiste de talent a ainsi reproduit le patrimoine de Toulouse, Auch, Montauban, Montpellier, Nîmes, Carcassonne, Albi, Millau, Figeac, Castres, Tarbes mais aussi Boulogne-sur-Gesse, Saint-Gaudens, Foix, Beaumont-de-Lomgane et même le petit village de Calmont en Haute-Garonne.

D’ailleurs, l’étudiant en deuxième année à l’École Européenne Supérieure de l’Image (EESI), avait oublié le nom cette petite commune. Mais les internautes l’ont rapidement aidé. 

Et pour admirer son travail dans l’ensemble, voici la carte complète :

Julien Leroy