02 Juil

Covid 19 : L’Agence de l’eau RMC augmente ses aides

Confluence entre le Doubs et la Loue. Juin 2019.

N’oubliez pas les rivières et les milieux aquatiques ! Cela pourrait être un des slogans de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse. Conscients de la multitude des dossiers à traiter pour les nouveaux élus et des récentes priorités inhérentes à la crise sanitaire, le principal financeur de la politique de l’eau en France vient de lancer un appel à projets pour « accélérer le redémarrage des investissements dans le domaine de l’eau ».

Continuer la lecture

16 Juil

Les nouvelles règles de l’AOC comté : « On ne sauvera pas les rivières si on ne sauve pas le comté »

Les prairies, un enjeu pour la biodiversité

Défenseurs des rivières et producteurs de comté regardent dans la même direction mais n’avancent pas au même pas. Le 28 juin dernier, le CIGC le Comité Interprofessionnel de Gestion du Comté, a présenté le futur cahier des charges du Comté. Deux semaines plus tôt, SOS Loue et rivières comtoises proposaient 12 mesures pour produire du comté tout en respectant les rivières.

Continuer la lecture

06 Juin

Confluence Doubs-Loue : rivières et biodiversité font bon ménage

Confluence entre le Doubs et la Loue. Juin 2019.

Le soleil a eu la politesse de ne pas s’excuser. Tout au long de cette matinée à marquer d’une pierre blanche, il a inondé la réserve naturelle nationale de l’Ile du Girard, près de Dole. Elus, membres d’associations ou représentants de collectivités ont aussi répondu présents à l’invitation du syndicat mixte Doubs Loue. Signe de l’importance de cette matinée, Laurent Roy, directeur de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse est venu tout spécialement à cette cérémonie de fin de travaux autour de la confluence du Doubs et de la Loue.

Continuer la lecture

16 Jan

Création d’un collectif pour la défense et la préservation du patrimoine paysager du Massif jurassien

Paysage franc-comtois avec affleurements rocheux. Photo : Noël Jeannot

Paysage franc-comtois avec affleurements rocheux. Photo : Noël Jeannot

Le 10 novembre dernier, plus de 250 personnes participaient à la conférence « « Quand nos paysages disparaissent… Murs, murgers, affleurements rocheux… ». Un succès tant par la qualité des interventions que par l’affluence du public. Deux mois plus tard, un collectif d’associations et de personnes pour la défense et la préservation de ce patrimoine paysager doit être officiellement créé ce jeudi 18 janvier à la mairie d’Orchamps-Vennes. La réunion est prévue à 20 heures. Une initiative des associations à l’origine de la conférence du mois de novembre : Murs et Murgers, les Gazouillis du plateau, France Nature Environnement Doubs, le Conservatoire d’espaces naturels Franche-Comté, L’Association de Protection du Val du Drugeon. 

Continuer la lecture

13 Juil

Le casse-cailloux, les rivières et le comté

pbmatique casse cailloux

Aujourd’hui, « casse-cailloux » est un mot clivant. Dans le massif jurassien, le casse-cailloux est au cœur d’une confrontation entre agriculteurs et environnementalistes. D’ici peu, cette opposition pourrait évoluer en discussion pour aboutir à un consensus . Le casse-cailloux est un engin capable de casser de la pierre et ainsi de remodeler les paysages du massif jurassien. Pour les agriculteurs, cela leur permet de regagner du terrain et de passer leurs tracteurs. Pour les environnementalistes, c’est une atteinte grave à l’environnement.

Continuer la lecture

10 Juil

Pourquoi la Bienne était verte fluo lors du passage du Tour de France ?

Capture d'écran du passage du Tour de France à Saint-Claude.

Capture d’écran du passage du Tour de France à Saint-Claude.

L’image n’a duré que quelques secondes mais a été vue dans le monde entier. Lorsque les coureurs du Tour de France ont traversé la ville de Saint-Claude dans le Jura, le caméraman, juché dans l’hélicoptère, filme la Bienne vue du ciel et, ce jour-là, elle est verte fluo.. Mauvais réglage colorimétrique du téléviseur ou initiative « pour faire joli »? Rien de tout cela. Il s’agit d’une action imaginée par quatre pêcheurs amoureux de la Bienne et désespérés de la voir à l’agonie.

Continuer la lecture

26 Juin

Peut-on se baigner dans la Loue ?

La Loue entre Vuillafans et Montgesoye

La Loue entre Vuillafans et Montgesoye

 

-« Peut-on se baigner dans la  Loue? »
-« Oui et non, cela dépend où et quand ! »

La question est simple, la réponse mérite des précisions ! OUI : Les Francs-Comtois et les touristes apprécient la Loue aussi pour ses plages, essentiellement situées sur la basse Loue dans le Jura. Le site de la communauté de communes du Val d’amour n’affiche plus depuis l’été 2018 les plages « officielles » où vous pouvez vous rendre. Comme la qualité des eaux de baignades, selon les analyses réalisées par l’Agence régionale de Santé, n’étaient pas toujours satisfaisantes, la communauté de communes préfèrent ne pas le montrer sur son site.

Lors des années 2015 à 2017, les plages de Belmont et de Ounans ont été fermées par l’ARS ( niveau de qualité insuffisant). La baignade était donc officiellement interdite mais la situation a évolué. L’ été 2019, le site de l’ARS précise que la plage de Ounans est un site classé « suffisant » comme l’année dernière. En ce qui concerne la plage de Belmont, le classement est toujours « insuffisant » depuis 2015.

C’est l’accumulation des données indiquant la présence de bactéries (Escherichia coli et d’autres bactéries présentes dans nos intestins) qui auraient inciter l’ARS à interdire ce lieu de baignade. Vous pouvez trouver  le point sur la qualité des eaux de baignade sur le site du ministere de la Santé .

En 2019 comme en 2020, les dernières indications sur le site de l’Etat précisent que les sites sont classés « excellent » à Port Lesney, Champagne sur Loue et Parcey. A noter que pour ces trois plages, il y a eu une amélioration notable depuis 2017.

 

L’Agence Régionale de Santé fait cinq prélèvements au cours de l’été sur les sites même si la baignade n’est pas surveillée. L’ARS fait des recherches de bactéries pour savoir si il y a des contaminations fécales. Ces résultats sont affichés dans les mairies et sur les lieux de baignade. Si vous allez sur le site de l’ARS, il faut savoir faire la distinction entre les résultats des analyses ponctuelles et les classements publiés chaque année comme l’impose la réglementation européenne. Ces classements sont effectués sur les quatre dernières années des résultats.

La communauté de communes a du rédiger le document « Profils de baignade » qui précise les pistes pour améliorer la qualité de l’eau. Car, si il n’y a pas d’amélioration, il peut y avoir une sorte de fermeture par l’ARS de ces lieux de baignade. Les questions d’assainissement collectif et non collectif, des réseaux de collecte des eaux usées sont en partie à l’origine de la qualité des eaux insuffisante. Avant de décider d’une potentiel fermeture de ces trois lieux de baignade sur la Loue, l’ARS avait laissé encore une année à la communauté de communes du val d’amour. La communauté de communes a engagé un diagnostic de réseau et elle a récupéré la compétence de la collecte des eaux usées, complémentaire à celle qu’elle avait déjà sur le traitement des eaux. Mais tout ne repose sur la communauté de communes, les pollutions des eaux nous concernent tous ! Mais les amateurs de baignade de la Loue vont où ils veulent, comme ils veulent, pas forcément sur ces lieux clairement identifiés.

NON : la situation dans le Doubs est totalement différente. Les maires des communes traversées par la Loue ont pris des arrêtés municipaux interdisant la baignade, une façon de se protéger d’éventuelles poursuites en cas de problème.  C’est pour cette raison que l’ARS ne fait aucun prélèvement en bord de Loue pour connaître la qualité des eaux de baignade puisque c’est officiellement interdit !

Dans le Doubs, un arrêté préfectoral est en vigueur entre Quingey et l’aire de pique nique de la cascade de Syratu.  La baignade ( hors zones concernées par les arrêtés municipaux) n’est autorisée de 10h à 18 h que lorsque le débit est supérieur à plus de 15m3/s ( sauf pendant les week-ends d’ouverture de la pêche).  Les raisons invoqués dans cet arrêté sont la « cohabitation des usages » ( en clair, la pêche !) C’est ce même arrêté qui réglemente la pratique du canoë sur la Loue. Les Francs-Comtois et les touristes ont des merveilleux souvenirs de baignade dans la Loue sans forcément se poser la question de la légalité de leur plaisir…

Isabelle Brunnarius

 

 

22 Juin

La pêche en Franche-Comté : un loisir en sursis

Pêche à la mouche sur la Lemme.

Pêche à la mouche sur la Lemme.

Pour combien de temps encore les pêcheurs vont-ils pouvoir venir taquiner les truites fario de Franche-Comté ? Après avoir été un eldorado pour les pêcheurs à la mouche du monde entier, la plupart des rivières de Franche-Comté sont en mauvais état. Conséquence : les truites et les ombres qui ont font la réputation de ces cours d’eau sont malades et beaucoup moins nombreux qu’avant . Mais, les professionnels du tourisme ne baissent pas les bras car la pêche a un réel impact économique sur la région. Voici notre reportage tourné au bord du Doubs franco-suisse, de la Loue, de l’Ognon et de la Lemme.

Continuer la lecture

19 Juin

Un lâcher d’eau sur l’Ain pour faire baisser la température de l’eau de la rivière

Le barrage de Vouglans

Le barrage de Vouglans

Le solstice d’été n’est pas encore passé que le Jura vient d’être placé, lundi 19 juin après-midi, en vigilance orange “Alerte canicule”. Cette procédure a été déclenchée par la préfecture du Jura. Ce même jour, les services de l’Etat de l’Ain et du Jura annonçaient un lâcher d’eau sur la rivière d’Ain pour diminuer la température de l’eau de la rivière. Les salmonidés, en particulier les truites, ont besoin d’eau fraîche pour vivre. Ce qui n’est pas le cas actuellement. A certains endroits, la température peut monter jusqu’à 23°. Une fournaise pour une truite !

Continuer la lecture

07 Fév

La Bienne, une rivière qui n’en finit pas d’agoniser

La mortalité 2016-2017 sur la Bienne est plus importante que celle de 2012-2013.

La mortalité 2016-2017 sur la Bienne est plus importante que celle de 2012-2013.

L’histoire se répète. Malgré les cris d’alarme répétés des défenseurs des rivières, les poissons de la Bienne continuent de mourir. Cette année encore, la pêche sera fermée  sur depuis le barrage d’Etable à Saint-Claude jusqu’à la commune de Lavancia-Epercy au pont des carrières Di Lena, soit un tiers du parcours de cette rivière du Jura. Même si il n’a pas été possible de comptabiliser précisément les poissons morts, les observateurs estiment que les mortalités de 2016-2017 sont beaucoup plus élevés que celles de 2012-2013. 

Continuer la lecture