30 Avr

VIDEO : le prix prestigieux « Charles C.Ritz » pour SOS Loue et rivières comtoises fait l’objet d’un film

Photo : Jean-Claude Gagnepain

Photo : Jean-Claude Gagnepain

Les pêcheurs à la mouche membres du très chic « International Fario Club » ont le sens de la reconnaissance. Chaque année, ils décernent un prix à une association qui agit pour la protection des rivières. Le prix 2015 a été décerné au collectif SOS Loue et rivières comtoises, créé en 2010, à la suite des fortes mortalités de poissons dans la Loue. Le jury du Prix Charles C. Ritz a décerné ce prix de 3000 euros au collectif franc-comtois car ils ont été impressionnés par le travail fourni par ses bénévoles et leur « détermination sans faille d’entreprendre de nombreux projets en vue de rattraper les offenses infligées depuis des années sur les rivières karstiques du massif jurassien, notamment sur la rivière Loue ». Pour cette édition 2015, le jury avait reçu une dizaine de candidatures.

Et c’est en 2020, que vous pouvez découvrir l’importance de ce prix grâce au film de Laurent Sainsot et Philippe Laforge. Dans cette version courte intitulée « Des Sentinelles au chevet des rivières », diffusée à l’occasion du célèbre Rise Festival France, vous pourrez découvrir les actions des lauréats des autres années. Lors du tournage de ce film, j’avais rencontré Philippe Laforge qui m’avait demandé de livrer mon « regard extérieur » sur l’action de SOS Loue et rivières comtoises; Continuer la lecture

23 Jan

Les Failles de Mouthier Haute-Pierre et la Saint-Vernier : comment faire vivre les traditions de la vallée de la Loue ?

Gaëlle Le Bris, Guillou, tourne les failles depuis son enfance

Dans la vallée de la Loue, janvier est le mois des traditions. La fête des failles de Mouthier Haute-Pierre et la Saint-Vernier dans l’un des villages de la vallée ont lieu à une semaine d’intervalle. Ces deux fêtes existent depuis la nuit des temps et au XXe siècle, elles sont revenues au goût du jour. Ont-elles encore un avenir ?

Continuer la lecture

26 Juin

Peut-on se baigner dans la Loue ?

La Loue entre Vuillafans et Montgesoye

La Loue entre Vuillafans et Montgesoye

 

-« Peut-on se baigner dans la  Loue? »
-« Oui et non, cela dépend où et quand ! »

La question est simple, la réponse mérite des précisions ! OUI : Les Francs-Comtois et les touristes apprécient la Loue aussi pour ses plages, essentiellement situées sur la basse Loue dans le Jura. Le site de la communauté de communes du Val d’amour n’affiche plus depuis l’été 2018 les plages « officielles » où vous pouvez vous rendre. Comme la qualité des eaux de baignades, selon les analyses réalisées par l’Agence régionale de Santé, n’étaient pas toujours satisfaisantes, la communauté de communes préfèrent ne pas le montrer sur son site.

Lors des années 2015 à 2017, les plages de Belmont et de Ounans ont été fermées par l’ARS ( niveau de qualité insuffisant). La baignade était donc officiellement interdite mais la situation a évolué. L’ été 2019, le site de l’ARS précise que la plage de Ounans est un site classé « suffisant » comme l’année dernière. En ce qui concerne la plage de Belmont, le classement est toujours « insuffisant » depuis 2015.

C’est l’accumulation des données indiquant la présence de bactéries (Escherichia coli et d’autres bactéries présentes dans nos intestins) qui auraient inciter l’ARS à interdire ce lieu de baignade. Vous pouvez trouver  le point sur la qualité des eaux de baignade sur le site du ministere de la Santé .

En 2019 comme en 2020, les dernières indications sur le site de l’Etat précisent que les sites sont classés « excellent » à Port Lesney, Champagne sur Loue et Parcey. A noter que pour ces trois plages, il y a eu une amélioration notable depuis 2017.

 

L’Agence Régionale de Santé fait cinq prélèvements au cours de l’été sur les sites même si la baignade n’est pas surveillée. L’ARS fait des recherches de bactéries pour savoir si il y a des contaminations fécales. Ces résultats sont affichés dans les mairies et sur les lieux de baignade. Si vous allez sur le site de l’ARS, il faut savoir faire la distinction entre les résultats des analyses ponctuelles et les classements publiés chaque année comme l’impose la réglementation européenne. Ces classements sont effectués sur les quatre dernières années des résultats.

La communauté de communes a du rédiger le document « Profils de baignade » qui précise les pistes pour améliorer la qualité de l’eau. Car, si il n’y a pas d’amélioration, il peut y avoir une sorte de fermeture par l’ARS de ces lieux de baignade. Les questions d’assainissement collectif et non collectif, des réseaux de collecte des eaux usées sont en partie à l’origine de la qualité des eaux insuffisante. Avant de décider d’une potentiel fermeture de ces trois lieux de baignade sur la Loue, l’ARS avait laissé encore une année à la communauté de communes du val d’amour. La communauté de communes a engagé un diagnostic de réseau et elle a récupéré la compétence de la collecte des eaux usées, complémentaire à celle qu’elle avait déjà sur le traitement des eaux. Mais tout ne repose sur la communauté de communes, les pollutions des eaux nous concernent tous ! Mais les amateurs de baignade de la Loue vont où ils veulent, comme ils veulent, pas forcément sur ces lieux clairement identifiés.

NON : la situation dans le Doubs est totalement différente. Les maires des communes traversées par la Loue ont pris des arrêtés municipaux interdisant la baignade, une façon de se protéger d’éventuelles poursuites en cas de problème.  C’est pour cette raison que l’ARS ne fait aucun prélèvement en bord de Loue pour connaître la qualité des eaux de baignade puisque c’est officiellement interdit !

Dans le Doubs, un arrêté préfectoral est en vigueur entre Quingey et l’aire de pique nique de la cascade de Syratu.  La baignade ( hors zones concernées par les arrêtés municipaux) n’est autorisée de 10h à 18 h que lorsque le débit est supérieur à plus de 15m3/s ( sauf pendant les week-ends d’ouverture de la pêche).  Les raisons invoqués dans cet arrêté sont la « cohabitation des usages » ( en clair, la pêche !) C’est ce même arrêté qui réglemente la pratique du canoë sur la Loue. Les Francs-Comtois et les touristes ont des merveilleux souvenirs de baignade dans la Loue sans forcément se poser la question de la légalité de leur plaisir…

Isabelle Brunnarius

 

 

22 Juin

La pêche en Franche-Comté : un loisir en sursis

Pêche à la mouche sur la Lemme.

Pêche à la mouche sur la Lemme.

Pour combien de temps encore les pêcheurs vont-ils pouvoir venir taquiner les truites fario de Franche-Comté ? Après avoir été un eldorado pour les pêcheurs à la mouche du monde entier, la plupart des rivières de Franche-Comté sont en mauvais état. Conséquence : les truites et les ombres qui ont font la réputation de ces cours d’eau sont malades et beaucoup moins nombreux qu’avant . Mais, les professionnels du tourisme ne baissent pas les bras car la pêche a un réel impact économique sur la région. Voici notre reportage tourné au bord du Doubs franco-suisse, de la Loue, de l’Ognon et de la Lemme.

Continuer la lecture

18 Fév

Un DVD-plaidoyer pour la vallée du Dessoubre

Le Dessoubre photographié par Yannick Coupry -Travelling 2015

Le Dessoubre photographié par Aurélien Hagimont en 2013.

Si vous n’avez jamais mis les pieds dans la vallée du Dessoubre, vous avez trois solutions. La première, vous organisez rapidement un petit week-end dans le secteur, la deuxième est de lire les romans de Philippe Koeberlé « Autopsie d’une truite » et « Là où la neige tombe » pour une immersion en canapé et enfin, vous procurer le film « A la rencontre du Dessoubre » que vient de produire le syndicat mixte d’aménagement du Dessoubre et de valorisation du bassin versant. Une projection publique est prévue, en présence du réalisateur Yannick Coupry, le mardi 23 février à 20H00 à la Salle St-Michel du cinéma de Maîche.

Continuer la lecture

03 Jan

La Vouivre, cette légende qui donne naissance à la Loue

"Tentations ou l'art de Vouivre" au Musée comtois.

« Tentations ou l’art de Vouivre » au Musée comtois.

Qui n’a jamais rêvé de voir un jour surgir la Vouivre de la Loue ? La légende de la Vouivre est une des plus vivaces de Franche-Comté. Le Musée comtois et l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon proposent jusqu’à la fin du mois de janvier l’exposition « Tentations ou l’art de Vouivre » à la Citadelle de Besançon.

Continuer la lecture

03 Nov

Habiter le pays Loue Lison et participer à son développement !

Le kayak sur la Loue

Le kayak sur la Loue

Quel est le point commun entre les habitants de Liesle, Malbrans, Saraz, Mouthier-Haute-Pierre ou Amancey ? Ils sont tous invités à participer à la réunion publique de ce mercredi 4 novembre à la salle des fêtes de Tarcenay à partir de 20h30 organisée par le syndicat mixte du Pays Loue Lison. Tous ces habitants font partie de l’une des 77 communes du Pays Loue Lison qui vient de décrocher la possibilité d’utiliser des fonds européens pour « valoriser les ressources naturelles locales » du Pays Loue Lison. Lors de cette réunion publique, ouverte à tous, des exemples d’utilisation des fonds européens LEADER seront présentés pour donner une idée des potentialités de développement.

Continuer la lecture

02 Nov

La vallée de la Brême dans l’émission Vu d’ici

La vallée de la Brême

La vallée de la Brême

Bonnevaux-le-Prieuré  accueillait  ce week-end la biennale des arts de ce village. « Six artistes, résidents de Bonnevaux le Prieuré, ont  présenté leurs peintures récentes et leurs dernières créations » précise le syndicat d’intiative du Pays d’Ornans Loue-Lison. L’occasion pour l’équipe de notre émission Vu d’ici de découvrir d’un peu plus près le vallon de la Brême et l’ancienne chapelle de l’ancien prieuré. Ce village fait partie du Pays d’Ornans compte une centaine d’habitants. 

Aline Bilinski nous fait découvrir la petite commune de la vallée de la Brème. Avec Yvonne Billot Peintre amateur de Bonnevaux-le-Prieuré, Christelle Côte, Piscicultrice, Pascal Reilé, hydrogéologue, Christian Jodon Peintre amateur et créateur de la biennale

 


« Vu d’ici » à Bonnevaux-le-Prieuré (Doubs)

L’équipe de Vu d’ici : Aline Bilinski, Gégory Adnot, Bruno Pardillos, Pierre Mayayo, Jean-Pascal Maujard

15 Juil

Sécheresse : un été particulier pour la Loue à Ornans

Le passage des canoës au barrage Gervais d'Ornans pendant les travaux.

Le passage des canoës au barrage Gervais d’Ornans pendant les travaux.

Comme à chaque période de sécheresse, les professionnels des loisirs sur la Loue ont les yeux rivés sur l’évolution du débit de la rivière. Leur activité en dépend. L’arrêté préfectoral du 16 juin 2014 réglemente la pratique du canoë, du kayak, du raft et de baignade. Lorsque le débit est inférieur à 5 m3/s, ces sports sont fortement réglementés pour protéger le milieu naturel : interdiction de raft, de baignade et accès limités pour les canoës-kayak. Cette année, la donne change car la construction d’une passe à poissons et d’une passe à canoë-kayak est en cours au barrage Gervais à Ornans.

Continuer la lecture

12 Juil

Et si vous alliez cet été à la source du Lison ?

Le Lison, source d'inspiration.

Le Lison, source d’inspiration. Le comédien Yves Jeanbourquin interprète Gustave Courbet

Une petite marche et vous voilà dans un de ces lieux paradisiaques que nous réserve la Franche-Comté. La source du Lison est à Nans-sous-Sainte-Anne sur le bassin versant de la Loue, le Lison étant un de ses affluents. La promenade est aussi rafraîchissante qu’instructive. Les plus curieux pouvaient déjà suivre l’itinéraire de l’un des sentiers Courbet mis en place par Pascal Reilé pour le conseil départemental du Doubs. Cette année, la source de Lison devient un puits de connaissance ! Tous les mardis, jeudis et samedis après-midi, des conférences, des balades, des jeux, des animations sont proposées aux visiteurs et aux randonneurs.

Continuer la lecture