20 Avr

Les espoirs européens du pays Loue Lison

 

La Loue

La Loue

Un outil, c’est par définition pratique ! Le programme européen LEADER est justement un outil pour développer un territoire. Début janvier 2014, le syndicat mixte du Pays Loue Lison a répondu à l’appel du conseil régional de Franche-Comté pour bénéficier de cette aide au développement des territoires ruraux. Au total, 24 millions d’euros vont être mis à disposition pour la Franche-Comté. Le syndicat mixte du Pays Loue Lison espère faire partie des dix projets sélectionnés et bénéficier ainsi d’environ 2 millions d’euros pour développer ce territoire. Une enveloppe qui peut être ensuite compléter par celles des collectivités locales. 
Continuer la lecture

20 Déc

« L’eau, c’est nous !  » : une démonstration limpide sur France 2

jcggrosplacascadeok

La démonstration est implacable et vaut le coup d’être regardée jusqu’au bout même si il vous faudra 1h45 de temps disponible. Je viens de regarder en replay sur Francetvpluzz l’émission « La France de l’eau » encore en ligne pendant deux jours. Les images sont à couper le souffle et Marie Drucker nous emmène sur les chemins de l’eau. Idéal pour comprendre les enjeux de cette ressource si rare à certains endroits de la planète. De quoi aussi réfléchir à l’avenir de la vallée de la Loue.

Continuer la lecture

16 Août

Découvrir Gustave Courbet en randonnant dans la vallée de la Loue

Une biographie de Courbet à lire avant d'aller randonner.

Une biographie de Courbet à lire avant d’aller randonner.

Décidément, Gustave Courbet est bel et bien un ambassadeur de la vallée de la Loue. Le peintre a fait connaître dans le monde entier ce petit bout de terre reconnaissable entre tous. Apprendre à aimer la peinture du maître d’Ornans, c’est fatalement découvrir les paysages de la vallée de la Loue. Cette double découverte a inspiré un livre à un couple franc-comtois. Pendant deux ans, Marie-Christine et Marcel Truche ont passé 3 à 4 heures par jour à préparer leur livre fraîchement publié aux éditions Cêtre.  « C’est une biographie étayée sur neuf randonnées » précise le coauteur Marcel Truche.

Continuer la lecture

20 Juil

Un livre pour marcher dans les pas de Gustave Courbet

 

Les sentiers de Courbet, un livre à mettre dans son sac de randonnée.

Les sentiers de Courbet, un livre à mettre dans son sac de randonnée.

 

 «Pour peindre un pays, il faut le connaître. moi je connais mon pays, je le peins.» Cette célèbre citation de Gustave Courbet est en couverture du tout nouvel ouvrage publié par le conseil général du Doubs, «Les sentiers de Courbet, 8 parcours de randonnée». Jusqu’à présent ces propositions de randonnée au pays de Courbet, conçues par Pascal Reilé étaient chacune disponible sous forme de dépliants gratuits ou sur le site internet du conseil général du Doubs désormais elles sont rassemblées dans un petit livre en vente (5,50 euros) à l’accueil du musée Courbet d’Ornans et à la ferme familiale du peintre à Flagey.

 

Continuer la lecture

11 Juil

Les demeures historiques de la vallée de la Loue

Vuillafans vu à partir de la maison Balthazar Gérard

Vuillafans vu à partir de la maison Balthazar Gérard

Connaissez-vous l’histoire des Granvelle ? Ceux du Palais Granvelle. Au tout début de l’histoire, ce sont des « petits gars de la vallée de la Loue » qui ont patiemment accumulé des terres jusqu’à devenir notaire à Ornans. Mais ce n’est pas tout ! Nicolas Perrenot de Granvelle devient l’homme de confiance de Charles Quint et son fils Antoine, le cardinal, appuie la politique de Philippe II d’Espagne. En 1584, la vallée de la Loue devient le théâtre d’un duel politique sanglant…

Une histoire que nous avons raconté grâce aux connaissances de l’historien Daniel Antony et à l’accueil des propriétaires des demeures historiques de Vuillafans et Ornans : Isabelle et Maurice Burel et Patrick Mahoney.

Pour aller plus loin :

Vous pouvez vous rendre au musée d’art, hôtel Sarret de Grozon à Arbois pour admirer en vrai cet incroyable tableau représentant Balthazar Gérard,les deux pieds posés sur Guillaume I et fier de son assassinat. Vous pouvez visiter tout l’été l’Eglise Saint Laurent à Ornans avec le retable et tombeau des Granvelle. De jeunes guides sont là pour vous présenter les trésors de cette église.

Les livres de Daniel Antony

Les livres de Daniel Antony

C’est nouveau : l’arrêté sur la navigation sur la Loue sera prolongé jusqu’à Rennes sur Loue

De Quingey à Rennes sur Loue

De Quingey à Rennes sur Loue

A partir du 1 er septembre, l’arrêté préfectoral de navigation sur la Loue sera étendu à l’ensemble du territoire du Doubs alors que le précédent arrêté de 2010 ne s’appliquait que jusqu’à Quingey. Pour Aurélien Bruet, responsable de la base Woka loisirs à Quingey, cet arrêté aura un effet sur son activité uniquement lorsque le Loue sera très basse. « Même ces derniers temps, lorsqu’il faisait très chaud, la Loue n’a jamais été en dessous des 5 m3 défini par l’arrêté ».

Si la Loue est vraiment très basse ( débit inférieur de moins de 5 m3/s), la pratique du canoe-kayak n’est autorisée que sur 4 secteurs bien délimités pour protéger le milieu. Pour la basse Loue, cette zone sera de 6 kilomètres entre Quingey et le pont de Brères.

Autre nouveauté de l’arrêté qui ne s’appliquera que le 1 er septembre, les limites de débit passent de moins de 4m3 à 5m3.

Ces nouveautés renforcent et étendent la protection du milieu. A noter que dans le secteur de Quingey, des Aprons ont été repérés. Ces petits poissons sont ainsi mieux protégés .

Petit rappel : le canoe-kayak est autorisé de 10 à 18 heures afin de partager la rivière avec les pêcheurs. Voici tous les détails de l’arrêté de juin 2014.

 

 

La Loue et le Doubs : ces rivières qui nous transportent…

Le kayak sur la Loue

Le kayak sur la Loue

 

C’était un rêve… J’ai la chance d’exercer un métier où nous pouvons en réaliser quelques uns ! Chaque été, les équipes de France 3 Franche-Comté font découvrir aux téléspectateurs des activités estivales. Cette année, le kayak sur la Loue et le Doubs s’impose à moi. Il était temps ! Après cette expérience fort intéressante et ludique, j’éprouve encore mieux le pouvoir de séduction d’une rivière.

Continuer la lecture

05 Juil

La basse vallée de la Loue baptisée « vallée internationale du flottage »

La confrérie Saint Nicolas des Radeliers  sur la Loue

La confrérie Saint Nicolas des Radeliers sur la Loue

C’est une passion qui dure.

Demain la Confrérie Saint-Nicolas des Radeliers va fêter ses 20 ans ! Robert Francioli et ses amis font vivre une belle tradition de la basse vallée de la Loue. La rivière c’est un « chemin qui marche » comme on peut lire sur le site internet de la confrérie. Un chemin idéal pour transporter une des richesses du Jura : son bois. A l’époque de Louis XIV, les grumes sont à la fois marchandise et bateau. Les radeliers utilisent le bois qu’ils ont à transporter pour construire leur embarcation de fortune. Le bois jurassien flottent sur la  Loue, puis le Doubs, la Saône et enfin le Rhône. Il est ensuite utilisé par les chantiers navals du midi pour construire la flotte du Roi Soleil. Au XIXe, les coques des bateaux deviennent métalliques et le bois jurassien est alors utilisé pour la construction.

Une histoire que la Confrérie va faire revivre grandeur demain dimanche 6 juillet. Exceptionnellement, le moulin Toussaint de Cramans va ouvrir à 11 heures puis 15 heures et 16 heures,  la vanne ou portière pour que les flots de la Loue s’engouffrent sur le seuil  remis en état par la Confrérie. L’occasion pour les Radeliers de franchir ce seuil avec leur embarcation reconstituée spécialement. Le seuil avait été conçu car les radeaux ne pouvaient pas franchir le barrage, il a été restauré il y a trois ans dans le cadre du contrat de rivière Loue. C’est  la seconde fois qu’une telle reconstitution est organisée. La première a eu lieu en mai 2012. Voici quelques images filmées par l’assocation à l’époque:
Et ce n’est pas tout ! Demain, la basse vallée de la Loue va être baptisée « Vallée internationale du flottage ». Une appellation symbolique délivrée officiellement ce dimanche 6 juillet par l’association internationale des radeliers et flotteurs de Bois qui regroupe une quarantaine d’associations en Europe. Cette sorte de label peut être un atout pour la communauté de communes du Val d’amour. Des Totems en bord de route doivent annoncer cette distinction honorifique aux touristes et riverains de la basse vallée de la Loue. A Chamblay, une exposition permanente sur l’histoire du bois de flottage doit ouvrir au 57 Grande rue.
Voici le reportage de Florence Petit et Laurent Brocard, monté par Emmanuel Dubuis :
Pour suivre l’actualité de la Confrérie : https://www.facebook.com/groups/205576874906/
Isabelle Brunnarius
Isabelle.brunnarius@francetv.fr

12 Juin

La grotte de Plaisir fontaine comme vous ne l’avez jamais vue…

L’occasion est unique… Ce week-end, les 14 et 15 juin, une visite originale de la grotte de Plaisir fontaine près de Bonnevaux-le-Prieuré vous est proposée entre 10 et 17 heures par le club spéléo Karstic d’Ornans. Une promenade à la fois géologique, artistique, historique dans un cadre bucolique ! L’idée de cette petite randonnée revient à l’hydrogéologue Pascal Reilé. Très bon connaisseur de la vallée de la Loue et de ses sous-sols, il est aussi passionné par l’oeuvre et la personnalité de Gustave Courbet. D’où cette proposition alors que l’exposition « Cet obscur objet de désirs, autour de L’origine du monde » vient tout juste d’être ouverte au public. Dans l’une des salles du musée Courbet d’Ornans, le regard poétique porté sur le sexe de la femme est justement évoqué avec le tableau de la source du Lison  ou encore le dessin de la Dame verte… Dans la vallée de la  Loue, les grottes s’appellent aussi des dames ! Une évocation poursuivie avec une oeuvre contemporaine de Jean-Pierre Sergent à découvrir dans la grotte même aux côtés de reproduction de tableaux du maître d’Ornans….

Le lotus blanc, symbole de la sagesse et de la conscience suprême. Vu par Jean-Pierre Sergent

Le lotus blanc, symbole de la sagesse et de la conscience suprême. Vu par Jean-Pierre Sergent

Continuer la lecture