25 Juil

Numérique : Tarbes et Toulouse obtiennent le label « Réseaux thématiques » de la French Tech

Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron et Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique ont dévoilé ce lundi 25 juillet à Laval, la troisième vague de labellisation de la French Tech dont les lauréats des nouveaux « Réseaux thématiques French Tech ». Une annonce très attendue par les professionnels du numérique en France et en Occitanie.

La French Tech à Laval - 25 juillet 2016 (© French Tech Toulouse)

La French Tech à Laval – 25 juillet 2016 (© French Tech Toulouse)

 

Renouvellement de la French Tech Toulouse

Comme annoncé il y a quelques jours sur ce blog, le label French Tech a été renouvelé pour Toulouse. Après l’avoir obtenu en novembre 2014, il était improbable que la ville rose perde cette reconnaissance. Toulouse est la troisième ville française dans la filière du numérique avec 38 000 emplois, 3000 entreprises et plus de 2600 chercheurs.

Par ailleurs, les 12 autres métropoles françaises labellisées French Tech, dont Montpellier, ont été également renouvelées pour une durée de 3 ans.

Lancé en novembre 2013, le programme « French tech » a pour objectif de « construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des startups numériques françaises » explique le ministère à l’économie numérique. En effet, la France est à la pointe dans le secteur du numérique qui pèse 40 milliards d’euros. 

Tarbes rejoint la French Tech avec son réseau thématique sur l’énergie

Les acteurs du digital et les collectivités locales attendaient surtout l’annonce des lauréats du nouveau label baptisé « Réseaux thématiques French Tech ».

Il récompense les écosystèmes numériques spécialisées dans un secteur. L’opération permet également aux start-ups situées hors des grandes métropoles, de rejoindre le programme de la French Tech.

En Midi-Pyrénées, seuls Toulouse et Tarbes étaient candidats. Le dossier de la ville rose portait sur 5 thématiques : l’nternet des Objets, les systèmes autonomes, la e-santé, les industries créatives et le retail. Tandis que Tarbes souhaitait rejoindre la French Tech avec un projet ciblé sur la transition énergétique et baptisée « EnergyTech Hautes-Pyrénées ».

Au final, Tarbes a été sélectionné pour rejoindre le réseau thématique sur la transition énergétique. Les startups des Hautes-Pyrénées feront ainsi équipe avec 16 autres territoires en France dont Bordeaux, Montpellier,…

Quant à Toulouse, la ville rose est retenue dans les 5 réseaux thématiques où elle avait candidaté.

Julien Leroy

01 Juil

Deux Toulousains inventent « Frenchwork », le coworking au… restaurant

Lasser de travailler chez vous, seul ou besoin d’une salle de réunion improvisée ? Pourquoi ne pas se retrouver dans un….restaurant ou dans un salon de thé en dehors des heures de repas. C’est l’objectif de Frenchwork qui propose une sélection de lieux à Toulouse pour les travailleurs indépendants. Le service a été lancé ce vendredi 1er juillet.  

© FrenchWork

© FrenchWork

Le principe de Frenchwork est simple : « Bénéficier d’une sélection de restaurants où travailler en toute liberté en dehors des heures de repas » explique le toulousain Jérome Introvigne, l’un des deux fondateurs. 

Ce « cowokting à la française » propose ainsi des adresses de restaurants, bars ou salon de thé qui ouvrent en dehors des heures habituelles. « Entre 10h00 et 12h00 et entre 14h00 et 18h00 » précise Jérôme Introvigne. Chaque demi-journée se facture 10 euros, café compris.

Frenchword a été inauguré ce vendredi 1er juillet à Toulouse par deux toulousains entrepreneurs : Jérôme Introvigne et Sebastien Hordeaux. 5 restaurants de la ville rose sont déjà partenaires : Le Van Gogh, L’âne qui tousse, Les domaines qui montent, Aux petits frères et Les façonniers. Chacun est facile d’accès et équipé d’une terrasse et du wifi.

Le Airbnb des restaurateurs

Ce service de coworking au restaurant est destiné avant tout « aux travailleurs nomades, aux indépendants, aux coachs, aux entrepreneurs,… » énumèrent les deux concepteurs. A terme, ils visent également les télétravailleurs des grandes sociétés.

« De très nombreux travailleurs ne possèdent pas de bureau : 1,5 millions d’emplois non salariés, 1 à 3 millions de salariés nomades en France, des centaines de milliers de toutes petites entreprises et de start-ups » expliquent-ils.

Parallèlement, Frenchwork permet aux restaurateurs de compléter leur revenus en « louant » leur salles durant les heures creuses. En un mot, un Aibnb des restaurants.

Lancé d’abord à Toulouse, les deux concepteurs veulent s’étendre rapidement sur l’ensemble de l’hexagone. L’objectif est d’adhérer « une centaine de restaurants dans les 10 premières villes français ces prochaines mois » détaillent-ils. Ils espèrent ainsi convaincre « entre 3000 à 5000 coworkers la première année ». Une belle initiative à suivre.

>> Frenckwork : https://frenchwork.fr/

Julien Leroy

17 Mar

Le leader européen du crowdfunding, KissKissBankBank, s’installe (bien) à Toulouse

Exclusivité. Le leader européen du crowdfunding, KissKissBankBank, aura bien une agence à Toulouse. L’information nous a été confirmée ce jeudi, par son co-fondateur, Adrien Aumont. Un second bureau sera également inauguré à Montpellier. L’inauguration est prévue avant cet été.

© MaxPPP© MaxPPP
KissKissBankBank va se déployer dans la région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées (LRMP). La start-up parisienne s’apprête à ouvrir « un bureau à Toulouse et un autre à Montpellier«  confirme Adrien Aumont, co-fondateur de  la plate-forme de financement participatif. 

Il y a aura bien un bureau à Toulouse. Adrien Aumont, co-fondateur de KissKissBankBank

Le projet d’une implantation dans notre région avait déjà fuité le 15 mars dernier. Mais, aujourd’hui, KissKissBankBank apporte des précisions. « Reste à trouver la personne » qui se chargera du bureau toulousain précise Adrien Aumont. « Je suis en train de passer de nombreux entretiens »

Il s’agira de la deuxième implantation régionale de la plateforme parisienne, après Lyon en septembre 2015. L’objectif est de créer un réseau national de permanences afin de développer une « démarche de qualité auprès de nos utilisateurs » explique-t-il.

Notre région Midi-Pyrénées représente un part important dans les projets soutenus par le leader des plateformes de crowdfunding.  Au total, 767 projets ont été financés grâce à 3852 contributeurs (baptisé les « KissBankers ») régionaux.  

KissKissBankBank est le leader européen du crowdfunding. Depuis sa création en mars 2010, la plateforme a levé 46 millions d’euros pour près de 20 000 projets. La start-up compte aujourd’hui plus de 830 000 KissKissBankBank.
Julien Leroy

26 Août

A Toulouse, restez chez vous avec Tisséo

©  Tisséo

© Tisséo

Plus besoin de patienter dans les agences de Tisséo pour obtenir sa carte Pastel. Le service de transport en commun toulousain vient de lancer, ce mardi, un nouveau service en ligne : L’e-Agence

En quelques clics, vous pouvez effectuer, depuis votre domicile, toutes les démarches administratives de la carte Pastel Tisséo. Le service s’adresse à chaque personne ne disposant pas encore de la carte. Les dossiers sont traités en 5 jours maximum selon la direction. L’usager la reçoit directement dans sa boite aux lettres. 

>>> L’e-Agence est ouverte 24h/24 : cliquez ici 

 

31 Juil

Le Sanctuaire de Lourdes à l’heure de la geek attitude

Au Sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes, pas question de rater le virage numérique. Le pôle multimédia du Sanctuaire l’a compris depuis longtemps en proposant aux pèlerins une multitude de services en ligne. Dernière en date : la sortie de l’application officielle pour smartphones. 

© Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Office de tourisme

© Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes / Office de tourisme

L’application officielle du Sanctuaire de Lourdes

Annoncée depuis des mois, l’application officielle du Sanctuaire de Lourdes est disponible pour smartphones (Android et Iphone) depuis 3 semaines. Entièrement gratuite, l’application permet de suivre, en temps réel : la Grotte, les processions et les messes. Il est également possible d’envoyer une intention de prière depuis votre téléphone qui sera ensuite déposée à la Grotte. On peut effectuer un don en ligne pour soutenir le site ou obtenir des informations sur les prochains pèlerinages. Sans oublier les vidéos, l’actualité du Sanctuaire et toute l’histoire de Bernadette. Le tout est accessible en trois langues : français, italien, anglais (les versions arabe et chinois sont prévues dans la prochaine mise à jour). Pour résumer, cette application est un véritable « couteau suisse numérique » du pèlerin. « Nous l’avons voulu le plus accessible possible » explique l’équipe du pôle multimédia du Sanctuaire.

YouTube, réseaux sociaux, Flick, site web,… un Sanctuaire connecté !

L’application officielle du sanctuaire de Lourdes est le dernier outil numérique créé par le pôle multimédia. Depuis des années, ce dernier tente d’investir tous les espaces numériques. A commencer par internet avec, pas moins, de 3 sites web (un site portail, le site du diocèse de Tarbes et le site du sanctuaire). Un trio qui attire plus de 3 millions de visiteurs par an. Parallèlement, la web-TV du Sanctuaire est suivie quotidiennement par 25 000 internautes. Notre-Dame de Lourdes est évidemment sur les réseaux sociaux Facebook Twitter et Flick. Une chaîne YouTube propose prés de 550 vidéos. Et un service de Newsletter complète le dispositif. Un arsenal numérique indispensable pour répondre aux besoins des 6 millions de visiteurs par an et au milliard de catholiques à travers le monde.

L’univers web 2.0 du Sanctuaire de Lourdes en un clic :

> Site officiel du Sanctuaire de Lourdes : http://fr.lourdes-france.org/
> Application du Sanctuaire de Lourdes : Androïd & Apple
> Page Facebook du Sanctuaire de Lourdes : https://www.facebook.com/ndlourdes/ 
> Page Twitter du Sanctuaire de Lourdes : https://twitter.com/lourdes_france
> Page Flick du Sanctuaire de Lourdes : https://www.flickr.com/photos/lourdes_sanctuaires/
> Chaîne YouTube du Sanctuaire de Lourdes : https://www.youtube.com/user/LourdesWebTV