07 Juil

Montagne : 4 bonnes raisons de suivre « Météo Pyrénées » sur les réseaux sociaux

Avec plus de 100.000 abonnés sur les réseaux sociaux, le compte « Météo Pyrénées » est un succès. Mais pourquoi suivre une page qui parle de montagne et de prévisions météorologiques ? En voici 4 bonnes raisons.

© Météo Pyrénées

1Pour les (belles) photos des Pyrénées

Au-delà des prévisions météo, « Météo Pyrénées » invite les internautes à (re)découvrir la beauté des paysages pyrénéens. Un voyage en photo qui va du Pays Basque à la Catalogne en passant par l’Andorre, l’Espagne et les Hautes-Pyrénées. A contempler sans modération…

2Pour les prévisions météo complètes…

Fournir une météo complète sur l’ensemble du massif. C’est l’objectif de « Météo Pyrénées ».

« Le postulat de départ était de fournir aux usagers et visiteurs de la chaîne des prévisions météo accessibles à tous et surtout unifiées quelque ce soit le pays, la région ou le département. Notre chaîne est partagée entre trois pays ce qui complique singulièrement les éventuelles synthèses pour les institutionnels » explique Christophe Dedieu, l’un des 3 fondateurs.

Chaque jour, l’équipe de Météo Pyrénées délivre leurs prévisions sur Twitter, Facebook et Instagram, à partir des données en Open Data de Météo France. Parallèlement, le site web propose un réseau de webcams et un service Inforoute unifié sur l’Espagne, l’Andorre et la France. Unique sur Internet.

3Pour voir (immédiatement) les premiers flocons de neige…

C’est la principale force de Météo Pyrénées : les observations de phénomènes météorologiques telles que l’orage ou la neige.

« L’activité de la page s’est peu à peu modifiée pour s’adapter aux attentes. (..) Les observations météo via les images puis les vidéos que nous envoyaient les abonnés ont pris peu à peu une large place sur les publications » raconte Christophe Dedieu.

« Nous essayons d’être en évolution constante pour coller le plus possible au terrain, le plus réactif possible sur les gros épisodes de neige, d’orages ou encore d’inondations. Le but étant d’informer au plus vite via l’image les publics qui nous suivent » poursuit-il.

Aujourd’hui, ces observations météo font régulièrement le buzz, notamment sur Instagram. « Le hastag #meteopyrenees recense aujourd’hui près de 5000 publications sur Instagram » précisent les administrateurs de la page. Si bien que Météo Pyrénées est devenu « la 1ere page météo nationale sur Instagram, devant les pros, et la 2ème page météo du grand sud français« .

4Pour soutenir une équipe de bénévole

Entièrement gratuit et sans publicité, Météo Pyrénées est géré par 3 administrateurs bénévoles basés à Belesta en Ariège (Xavier), à Tarbes dans les hautes-Pyrénées (Eric Castaings) et à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques (Christophe Dedieu). Les 3 amis sont également des passionnés de météo, de randonnées et de ski.

Ce trio est aussi accompagné par « des correspondants un peu partout, occasionnels ou réguliers » déclarent-ils. « Et puis il y a les gens qui nous envoient beaucoup d’observations en images ou vidéos« .

Aujourd’hui, leur page est un vrai succès en l’espace de 4 ans. « C’est plus de 100.000 abonnés dont 70.000 sur Facebook, 9000 sur Twitter et près de 25.000 sur Instagram » revendique Christophe Dedieu. A découvrir immédiatement sur :

>> Météo Pyrénées Twitter : @Meteo_Pyrenees

>> Météo Pyrénées Instagram : @meteopyrenees

>> Météo Pyrénées Facebook : @meteopyrenees

Et si les Pyrénées vous passionnent, il existe également le blog des Pyrénées, tenue par ma confrère Emmanuelle Gayet.

Julien Leroy

29 Juin

Hautes-Pyrénées : Ogoxe, un objet connecté pour alerter sur les risques d’inondations

La start-up Ogoxi, basée à Saint-Laurent-de-Neste (Hautes-Pyrénées) vient de concevoir une balise connectée (IoT) qui mesure la montée des cours d’eau et donne l’alerte. Les inondations sont le premier risque nature en France.

© Ogoxe

© Ogoxe

La crue meurtrière de juin 2013 dans les Pyrénées est encore dans les mémoires. Un événement aux conséquences dramatiques dont certaines pourraient être évitées grâce au dispositif « Ogoxe » créé par une start-up de Saint-Laurent-de-Neste dans les Hautes-Pyrénées.

« OGOXE est une solution d’alerte aux crues qui s’adresse à la fois aux élus (..) et aux riverains » explique le fondateur Guillaume Délai.

Concrètement, il s’agit d’un objet connecté équipé d’une caméra à ultrasons, qui « calcule en permanence la hauteur des cours d’eau tout en tenant compte des précipitations et des paramètres du terrain » détaille le concepteur. Toutes les données sont modélisées et disponibles, en temps réel, via une application. Ogoxe permet ainsi de prévoir une crue ou une montée des eaux grâce à une série d’algorithmes.

Par ailleurs, un boitier « est fourni aux riverains exposés, qui informe en permanence les indications du niveau de danger, même quand les réseaux de communication sont endommagés » assure la start-up pyrénéenne. Un système de prévention complémentaire qui fait gagner du temps en cas d’évacuation.

Guillaume Délai espère séduire les collectivités locales. Les inondations sont le premier risque naturel en France. 11 % de la population est exposée à la menace d’une crue. Pourtant « seuls 20 000 km de cours d’eau sont surveillés sur les 428 906 km que l’on compte dans l’hexagone » précise-t-il.

>> Reportage sur Ogoxe – France 3 MidiPyrénées (Denis Tanchereau) – mai 2017  :


Objet connecté pour prevenir les crues

Julien Leroy

07 Jan

#ToutCeQuiBuzz en Occitanie #39 : « Wezr », une station météo connectée conçue par une start-up de Montpellier

© Wezr

© Wezr

Si vous êtes du genre à consulter constamment la météo sur votre smartphone, l’objet connecté « WEZR » pourrait révolutionner votre quotidien.

Il s’agit d’une station météo de poche ultra-précise inventée par une start-up de Montpellier

Plus petit qu’une balle de ping-pong, le capteur s’accroche à votre sac à dos, à votre combinaison ou à votre bâton de ski. Via votre smartphone, la station affiche la température, l’humidité, la pluie, la pression atmosphérique, la direction du vent,…

Développé avec l’aide du CNES, WEZR vise les sportifs, les professionnels de la montage et les passionnés de sports nautique.

L’objet connecté sera commercialisé dans les prochaines semaines.

>>> Revoir la chronique « Wezr » (épisode n°39) dans l’émission « 9h50 le matin Occitanie  » du jeudi 5 janvier 2017 : 


Tout Ce qui Buzz – WER

Depuis septembre 2016, votre blog « Tout ce qui Buzz » fait une excursion sur les plateaux de télévision. Chaque mardi et jeudi, retrouvez votre chronique « Tout Ce Qui Buzz en Occitanie » dans l’émission « 9h50 le matin » sur France 3 Midi-Pyrénées et France 3 Languedoc-Roussillon. 

Une chronique qui parle des starts-ups qui cartonnent, des youtubeurs qui buzz, des blogs qui comptent, des applis qui marchent, des web-séries à ne pas rater,… bref, tout ce qui buzz en Occitanie, d’Auch à Nîmes en passant par Toulouse ou Montpellier.

Julien Leroy

10 Déc

Émission Occitanie Matin : Revoir les chroniques #ToutCeQuibuzz de la semaine [Replay #12 #13]

Depuis septembre, votre blog « Tout ce qui Buzz » fait une excursion sur les plateaux de télévision. Chaque mardi et jeudi, retrouvez moi dans l’émission « Occitanie matin » à 9h50 sur France 3 Midi-Pyrénées et France 3 Languedoc-Roussillon.

Une rubrique quotidienne qui parle des starts-ups qui cartonnent, des youtubeurs qui buzz, des blogs qui comptent, des applis qui marchent, des web-séries à ne pas rater,… bref, tout ce qui buzz en Occitanie, d’Auch à Nîmes en passant par Toulouse ou Montpellier.

Les dernières chroniques du 29 novembre au 8 décembre 2016 :

> Mardi 29 novembre 2016 – épisode 32 – « Perles d’élèves » : Depuis la rentrée scolaire de septembre, deux instituteurs de Toulouse et Tarbes s’amusent à compiler les anecdotes de leur métier et les meilleures perles de leurs élèves, sur la page Facebook « Carnet d’instits ». Des dizaines de pépites à lire pour (re)découvrir la vie de professeur d’école. A découvrir par ici.

> Jeudi 1er décembre 2016 – épisode 33 – « La réalité virtuelle dans ton assiette » : Faire apparaitre un père noël sur votre carré de chocolat, des rugbymen réalisant un haka sur un tapis de souris ou encore une princesse sur une assiette en carton…. C’est désormais possible grâce la technologie Magic Expérience développée par une start-up de Montauban, Artech. Il suffit de pointer son smartphone ou sa tablette sur un objet fabriqué par la PME pour voir s’animer sur l’écran un personnage ou un animal virtuel en 3D.


TOUT CE QUI BUZZ – Startup Artech à Montauban

> Mardi 6 décembre 2016 – épisode 34 – « Skier dans le métro » :  Le dernier buzz de la toile : skier dans le métro de Toulouse. A l’origine de cette vidéo, un collectif amateur de sport extrême (originaire du Cantal) qui multiplie les vidéos insolites comme descendre en ski une pente de feuilles mortes avec une tartine de pâté à la main, ou construire la  première arbalète humaine au monde.

> Jeudi 8 décembre 2016 – épisode 35 – « Météo09 » :Suivre localement la météo de l’Ariège. C’est le créneau de la page Facebook « Metéo09 » créée par Morgan Nietto, un météorologue amateur âgé seulement de…19 ans.


TOUT CE QUI BUZZ – Meteo 09

Replay de l’émission : cliquer ici

A bientôt

Julien Leroy

11 Nov

Succès de « Météo09 » une page Facebook sur la météo en Ariège

Suivre localement la météo de l’Ariège. C’est le créneau de la page Facebook « Metéo09 » créée par Morgan Nietto, un météorologue amateur âgé de…19 ans. Il est suivi quotidiennement par plus de 2500 internautes !

© France 3 Midi-Pyrénées

© France 3 Midi-Pyrénées

Morgan Nietto est un passionné de météorologie depuis l’âge de 3 ans. « Mes parents m’ont raconté que je préférais regarder un bulletin météo à la TV qu’un dessin animée » s’amuse le jeune homme. 

Aujourd’hui, à 19 ans, il propose, quotidiennement, des prévisions locales et des alertes météo sur le département de l’Ariège via la page Facebook « Météo09″.

Ouvert depuis août 2015, le compte est alimenté par une équipe de jeunes météorologues amateurs, tous âgés de moins de 22 ans (Pierre, Corentin, Maël et les deux Morgan). Pour produire leurs bulletins, ils s’appuient sur des témoignages, des relevés officiels et des stations météorologiques chez des particuliers. Un réseau qui permet d’offrir des prévisions très locales. 

C’est d’ailleurs ce qui plait aux internautes. « Météo09 » comptabilise, en moyenne, 2500 visites par jour. La page connait des pics à 70.000 connexions, les jours d’alerte météo.

Morgan Nietto avait déjà fondé, à l’âge de 15 ans, une page Facebook Météo82, dédié à la météo dans le Tarn-et-Garonne. Nous avions dressé son portrait sur ce blog en juillet 2015

Le portrait (en vidéo) de Morgan Nietto, fondateur de la page Météo09 (reportage de Youshaa Hassenjee et Laurent Winsback de France 3 Midi-Pyrénées) :


PORTRAIT METEOROLOGUE AMATEUR

>> Page Facebook : « Météo 09 » :https://www.facebook.com/Meteo09/

Julien Leroy

21 Juil

A 17 et 18 ans, ils animent Météo82, une page Facebook sur la météo du Tarn-et-Garonne

Suivre localement la météo du Tarn et Garonne. C’est le créneau de la page Facebook « Metéo82 » créée par Morgan Nietto, un passionné âgé de…18 ans.

© Météo82

© Météo82

Il avait seulement 15 ans lorsque Morgan Nietto fonde la page Facebook Météo82. Passionné de météorologie depuis l’âge de 3 ans, il propose gratuitement et régulièrement des prévisions locales et des alertes météo sur le Tarn et Garonne. Les internautes sont également invités à partager photos et anecdotes sur la météo de leur quartier ou de leur ville. Plus de 750 amis suivent aujourd’hui Météo82.

Morgan Nietto a eu l’idée de Météo82 en 2012 en constatant que les bulletins météo étaient de moins en moins locaux. « J’ai voulu ainsi palier à cette absence ». Doté d’une station météorologique semi-professionnel, notre jeune météorologue en herbe collecte et analyse les données du climat. Il est épaulé par Pierre Besnard, l’autre administrateur de la page âgé de 17 ans. 

Les deux animateurs de Météo82 (© Météo82)

Les deux animateurs de Météo82 (© Météo82)

 

Vers une page météo régionale ?

Face au succès de Météo82, les deux jeunes passionnés aimeraient étendre le concept en Haute-Garonne, en Ariège ou encore en Aveyron. L’idée est de créer un réseau de bénévoles et de partenaires sur plusieurs départements de Midi-Pyrénées. Un appel a été lancé et une association est en cours de création. Morgan Nietto souhaite ainsi « installer des stations locales » un peu partout et « inclure les municipalités » explique-t-il. Bref, continuer à développer le « micro climat ».

>> Page Facebook Météo82 : https://fr-fr.facebook.com/Meteo82

Julien Leroy