28 Sep

Les Toulousains de Stairs sortent leur premier single (après avoir fait le buzz dans leur escalier)

4 ans après avoir séduit les internautes (et Lady Gaga) avec leurs reprises musicales, Samuel Atchouel et sa sœur Lucille reviennent sur le devant de la scène. Ce duo Toulousain dévoile ce vendredi 27 septembre, son premier titre… en attendant l’album. 

© Samuel et Lucille du groupe « In The Stairs »

De YouTube au studio de musique… Les Toulousains Samuel Atchouel et sa sœur Lucille sont parvenus à réaliser leur rêve : devenir artistes à part entière.

Ce vendredi 27 septembre 2019, le duo de « Stairs » a dévoilé leur premier single. Intitulé « Old Hollywood », il raconte l’âge d’or du cinéma américain.

Agés respectivement de 22 et 19 ans, Lucille et Samuel avaient annoncé cet événement en janvier dernier lors de la signature de leur contrat avec la maison de disque « My Way Management / Valéry Zeitoun Productions ».

Espéreront que les deux chanteurs de la ville rose rencontrent le même succès que leurs covers. 

Ils ont déjà séduit Lady Gaga

Entre 2013 et 2015, Samuel Atchouel et sa sœur Lucille ont fait le buzz sur YouTube. Baptisé « In the Stairs », le duo d’adolescents s’amusait à réaliser des reprises musicales de tubes planétaires de Madona, Katy Perry, Pink ou encore Lady Gaga

Rapidement, leurs vidéos tournées dans les escaliers (d’où le nom du groupe) de leur maison familiale, cartonnent sur le web. Un succès virtuel qui séduit également les stars. Belinda Carlisle, Cher et… Lady Gaga les félicitent en personne. Suivra ensuite un emballement médiatique. Les jeunes Toulousains multiplient les plateaux TV et les interviews à la presse.

Et puis soudainement en 2015, fin de l’aventure. Les deux jeunes abandonnent leur chaîne YouTube pour préparer leur carrière d’artiste.

Aujourd’hui, ils sont (enfin) de retour après 4 ans de silence.

En attendant la sortie d’un EP, vous pouvez découvrir leur premier clip sur… YouTube.

Julien Leroy

16 Sep

Stars du web : le Festival Tubecon de Toulouse reviendra en septembre 2020

A Labège, près de Toulouse, le premier festival Tubecon de France a attiré plus de 5000 visiteurs. Une seconde édition est en cours de préparation. 

© Julien Leroy / France 3 Toulouse

Durant le week-end du 7 et 8 septembre 2019, 5100 jeunes ont pu rencontrer et échanger avec les 90 stars du web invitées.

Née en Finlande en 2014, Tubecon est un festival européen itinérant où les plus grands youtubeurs et influenceurs d’un pays rencontrent leur public. C’est la première fois que l’événement faisait étape en France. 

Le bilan est honorable mais loin des prévisions de l’organisateur, La Dépêche Events (filiale événementiel de la La Dépêche du Midi). Il en espérait 15.000 visiteurs, soit 3 fois plus.

Cependant « Nous sommes très satisfaits de la 1ère édition du festival et sommes convaincus que Tubecon France à Toulouse, a un vrai potentiel. Nous travaillons d’ores et déjà avec l’équipe sur l’édition 2020 » déclare Jean-Nicolas Baylet, Directeur Général du journal régional.

En effet, le groupe de presse a acheté la licence Tubecon pour une durée de 3 ans.

La 2e édition du Tubecon France aura lieu en septembre 2020.

Julien Leroy

09 Sep

A 53 ans, une youtubeuse Tarbaise cartonne avec ses vidéos de cuisine et de jardinage

Il n’y pas d’âge pour devenir une star sur le web. La preuve avec Sandrine et sa chaîne YouTube « Popote & Potager ». Depuis 2017, cette quinquagénaire délivre des idées de recettes et des conseils pour le potager. Installée en Bretagne, cette youtubeuse tarbaise de 53 ans est suivie par plus de 40.000 abonnés.

© POPOTE & POTAGER

« Popote et Potager » est une chaîne YouTube animée par Sandrine, une youtubeuse de 53 ans née à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées. 

Depuis 2017, cette mère de famille réalise des vidéos sur ses deux passions : le jardinage et la gastronomie.

« Vous trouverez de la bonne popote familiale, la vie du potager au fil des mois, des petites astuces et de la déco parce que pour moi un jardin, comme une maison c’est encore plus joli lorsque c’est aménagé avec soin » résume la youtubeuse. 

Au fil des vidéos, Sandrine nous livre des plats faciles avec des produits frais. Inutile d’être un cordon bleu pour la suivre, chaque étape est expliquée simplement. Que ce soit pour des brochettes de poulet au Tandoori, des conserves de légumes ou des pop-corn au gruyère.

Evidemment, YouTube compte de nombreuses chaînes culinaires mais « Popote et Potager » semble séduire les internautes. En 2 ans, les vidéos de Sandrine totalisent plus de 4,5 millions de vues et 40.000 abonnés. Un succès qui s’explique également par la personnalité joviale et chaleureuse de la youtoubeuse.

Vivant entre la Loire-Atlantique et la Bretagne, Sandrine s’est lancé sur le web par défi.

« Je voyais mes enfants passer leur temps sur YouTube et je trouvais que c’était du temps perdu » me confie-t-elle. « Un jour, je leur ai dit que n’importe qui pouvait publier une vidéo. Ils ne m’ont pas cru. Alors, j’ai réalisé une petite vidéo sur le jardinage. Puis à ma grande surprise, des internautes l’ont commenté et partagé« . Depuis, Sandrine n’a plus jamais quitté les réseaux sociaux.

Un tour de France Gourmand

Face aux milliers de fans, la youtubeuse culinaire s’est lancée en juillet 2019, dans un tour de France gourmand.

« Je voulais partir à la rencontre de mes abonnés et réaliser des vidéos avec eux » explique Sandrine. Résultat, l’internaute découvre des recettes des 4 coins de la France.

Depuis ce samedi 7 septembre, « Popote et Potager » fait étape dans les Hautes-Pyrénées. Pour fêter ce retour à la maison, elle prévoit de filmer la recette de la garbure avec sa tante. La vidéo sera en ligne ce vendredi 13 septembre.

Sandrine reprendra ensuite la route pour une nouvelle virée dans le Lot-et-Garonne. 

>>> Chaîne YouTube « Popote et Potager » : cliquez ici

Julien Leroy

07 Sep

Dans les allées du Tubecon, le festival des influenceurs et des youtubeurs de Toulouse

Des dizaines de stars du web sont présentes ce week-end (7 et 8 septembre 2019) à Labège, près de Toulouse, pour la première édition du festival Tubecon France. Malgré la multitude de stands commerciaux et institutionnels, la proximité avec les youtubeurs est réelle pour le plus grand bonheur des fans.

© Julien Leroy / France 3 Toulouse

Née en Finlande en 2014, Tubecon est un festival européen itinérant où les plus grands youtubeurs et influenceurs d’un pays rencontrent leur public. Pour sa première étape en France, c’est Toulouse qui a été choisie. Un événement incontournable pour les internautes toulousains car les rencontres avec les stars du web sont rares en dehors de Paris.

Du coup, l’organisateur (La Dépêche Events) n’a pas hésité à lancer une communication offensive depuis un an. De l’aéroport au métro, impossible de rater les affiches publicitaires sans oublier les nombreux articles dans la presse locale.

Des influenceurs et des stands

Alors, nous avons voulu savoir à quoi ressemble ce festival qui annoncent la présence de 90 stars du web dont Romy (youtubeuse de beauté), Shaunz (Gamer professionnel), RoseThr (la star française sur TikTok) ou encore Anil B (youtubeur suisse).

Le salon se déroule au Diagora de Labège dans la banlieue de Toulouse.

Une fois le ticket de 25 euros en main, nous sommes d’abord frappés par la multitude de stands commerciaux et institutionnels.

En déambulant, on passe devant des écoles informatiques de Toulouse, Suez, l’Armée de terre, le département du Lot, Cultura,… On peut comprendre la présence de certains (qui proposent des simulateurs VR ou vendent des accessoires pour les gamers) mais d’autres surprennent.

Des stars accessibles

Peu à peu, on découvre les espaces réservés aux stars du web.

© Julien Leroy / France 3 Toulouse

Certains échangent avec leur fans dans des espaces avec canapé, gros coussins et lumière tamisée.

D’autres font des démonstration de BMX ou de Hip-hop sur la grande scène.

Les spécialistes de jeux vidéo participent aux compétitions d’e-sport.

Quelques-uns arpentent les allées pour les selfies.

Les plus littéraires dédicacent leur livre.

Les youtubeuses beauté animent des masterclasses.

Et des influenceurs livrent leur quotidien dans des conférences thématiques (M’accepter comme je suis, les dangers des réseaux sociaux,…)

A chaque fois, les célébrités du net sont accessibles… pour le plus grand bonheur des fans.

© Julien Leroy / France 3 Toulouse

Un salon pour les ado et… les parents

Le public est très jeune. Essentiellement des adolescentes. Portable à la main, elles sont là pour rencontrer leur star !

« Nous sommes heureuses d’avoir rencontré nos youtubeuses préférées » déclarent en cœur deux jeunes sœurs.

Derrière elles, les parents accompagnent. Certains sont dubitatifs ou déroutés. D’autres sont rassurés de rencontrer les idoles de leur progéniture. « On découvre réellement leur univers » me confie une maman.

Malgré un tarif d’entrée élevé et un aspect marketing non dissimulé, Tubecon reste le lieu idéal pour rencontrer et échanger avec son idole virtuel.

Le salon est ouvert jusqu’à dimanche 8 septembre, 18h00.

Julien Leroy

06 Sep

Festival Tubecon : des (dizaines) de stars du web débarquent ce week-end près de Toulouse

Labège, près de Toulouse, accueille ce samedi 7 et dimanche 8 septembre 2019, le premier festival Tubecon France. Durant 2 jours, les plus célèbres youtubeurs et influenceurs de l’hexagone seront présents pour rencontrer leurs fans. 15.000 visiteurs sont attendus.

© Tubecon

Romy, Vodk, Skyyart, Jojol, Le roi des rats,… ces noms sont les stars d’aujourd’hui chez les 15-24 ans.

Ces célébrités du web cumulent des millions de fans à travers l’Europe. Exemple avec la youtubeuse de beauté, Romy. Originaire de Montpellier, elle est suivie par 1,4 million d’abonnés et ses vidéos totalisent plus de 92 millions de vues !!

Des salons et des rencontres se sont alors crées un peu partout en Europe, pour fédérer cette communauté.

Le festival Tubecon a ainsi vu le jour en 2014 à Helsinki grâce à deux jeunes Finlandais : Nasim Selmani et Joakko Kievari.

Depuis, les fondateurs ont dupliqué leur idée dans plusieurs pays, créant ainsi le plus grand réseau européen de rencontres des influenceurs. A ce jour, les 25 dates ont attiré plus de 100.000 fans et 600 personnalités.

L’édition toulousaine est la première en France. L’organisation du salon a été confiée à La Dépêche Events (filiale du journal La Dépêche du Midi)

Du 7 au 8 septembre 2019 au Diagora de Labège, 90 stars du web seront présentes dont Shaunz (Gamer professionnel), RoseThr (la star française sur TikTok), Hugo Décrypte (youtubeur qui analyse l’actualité), Anil B (youtubeur suisse) ou encore Denyzee (youtubeur globe-trotteuse).

Plusieurs célébrités d’Occitanie sont également invitées comme les Toulousains Keyza, FranckMen ou Clément Lazuech et la Montpelliéraine Romy.

Des dizaines d’animations sont prévues autour de 6 univers : sport, gastronomie, sciences techno, jeux vidéo, divertissement (musique, voyage) et beauté. Le programme est effectivement très riche.

Parallèlement, des masterclasses sont proposées pour les fans qui rêvent d’imiter leur idole.

Enfin, une demi-journée professionnelle est organisée ce vendredi 6 septembre. L’occasion d’échanger entre annonceurs, diffuseurs et influenceurs.

Les organisateurs attendent 15.000 visiteurs malgré un tarif élevé. Comptez 25 euros pour un ticket journalier (mais le festival offre une entrée pour 2 pass achetés en ligne).

>>> Toutes les infos sur www.toulouse.tubecon.org

Julien Leroy

07 Août

Quand les youtubeuses se font une place dans le milieu (masculin) du Fitness

Elles se sont fait une place dans une communauté d’homme. Entre YouTube, Fitness et musculation, ces influenceuses transforment leurs différences en force. Rencontres et décryptage.

La Tarnaise Caroline CLN

L’Occitanie abrite la plupart des stars du Fitness sur Youtube comme Jujufitcats, première youtubeuse fitness de France mais aussi la Castraise Caroline CLN.

Des stars féminines, qui malgré une percée remarquée, ne battent pas le record de popularité de leurs homologues masculins sur YouTube. Un fait que l’on explique en comparant le nombre d’abonnés sur les chaînes d’hommes ou de femmes sur YouTube d’une manière générale. Par exemple le premier youtubeur toutes catégories confondues en France compte 13 millions d’abonnés alors que la première youtubeuse totalise 4 millions d’abonnés. Les youtubeuses fitness n’échappent pas à la règle : 6 millions d’abonnés pour le premier youtubeur fitness Tibo Inshape  et 1.4 million d’abonnés pour la première youtubeuse fitness, Jujufitcats.

Inhibition et a priori

Si la musculation est moins populaire chez les femmes, pour Jujufitcats c’est une question d’a priori : « La musculation est avant tout considérée comme un sport masculin, alors on aurait tendance à faire plus confiance à un homme qu’à une femme pour délivrer des conseils sur ce sport« .

Pour Christine Mennesson, spécialiste de la construction du genre dans le sport à l’université Paul Sabatier de Toulouse, la musculation est réservée aux hommes car synonyme de virilité alors que les femmes sont plus orientées vers la danse ou la gymnastique pour affiner leur corps. C’est la société qui est stéréotypée, comme la couleur bleu représente les garçons et le  rose les filles.

C’est une bipartition des sexes qui se ressent au sein même d’une salle de sport. Selon Fabrice, le manager de la salle Espace Forme à Muret, les cours collectifs sont fréquentés aux 2/3 par  des femmes. Pour Movida c’est le même constat, les plateaux de musculation sont composés à plus de 70% d’hommes.

© Jujufitcats

Un phénomène qui se traduit également au travers des vidéos des youtubeuses. Leurs conseils en musculation sont moins populaires que ceux des hommes.

Pour Julien, un abonné et adhérent de la salle de sport Movida, cette hétérogénéité vis-à-vis de ce sport s’explique aussi par « une vision de la société qui a toujours donnée une place forte au sexe masculin, ce qui a engendré une inhibition de la parole des femmes. C’est cette vision encore sexuée et patriarcale qui formate encore les mentalités de nos jours« . Cette inhibition se traduit par la peur des plateaux de musculation en salle…Peur du jugement physique, peur du ridicule, peur d’être comparé en fonction des capacités physiques…

Et c’est sur cet aspect-là que travaillent les youtubeuses. En montrant leurs corps de femmes athlétiques, elles participent à la désinhibition du sexe féminin dans les salles de sport.

Le physique, un atout pour une Youtubeuse fitness

Toutes n’ont pas le même ressenti. Selon Caroline CLN (youtubeuse Fitness de Castres suivie par 96.000 abonnés), être une femme est atout de taille. « Ma communauté est majoritairement masculine, et je pense qu’il est plus facile pour une femme de s’imposer dans le milieu du fitness et en particulier sur les réseaux sociaux » affirme-t-elle.

Le physique, un atout pour des youtubeuses fitness. Elles représentent une femme désinhibée avec un corps musclé, plaisant à regarder pour certain mais aussi décomplexant pour certaines femmes. Elles constituent un exemple et cela permet aux femmes de se montrer à la salle en brassière ou en legging moulant.

Ces youtubeuses prouvent que musculation et féminité sont compatibles. A la différence, les hommes prennent beaucoup plus de muscle ce qui rend leur masculinité plus imposante. « Ça peut nous donner confiance en nous, montrer que les femmes aussi font de la musculation et pas seulement les hommes. Que tu peux être féminine aussi en faisant du sport et enlever cette idée de « tu serais une camionneuse » nous dit Laura, une abonnée qui pratique la musculation en salle.

Grâce aux femmes, ce sport dépasse ne se limite plus à la force et à la prise masse musculaire. « On ne peut pas comparer les performances entre un homme et une femme, mais un homme peut toujours utiliser sa force pour compenser sur un exercice de cross fit par exemple, alors qu’une femme doit se perfectionner dans la technique pour rivaliser » nous dit Jujufitcats. 

Du virtuel au réel, encourager à la pratique du sport

Les youtubeuses renvoient un message de motivation et d’encouragement à une communauté de femmes et d’hommes étrangers aux salles de sport.

La youtubeuse Jujufitcats : 

Pour Caroline CLN, le but est aussi « d’inspirer les femmes, de les pousser à se prendre en main et de les motiver » (..). « Quand j’ai commencé à la salle je me trouvais ridicule » nous dit-elle en souriant. La Tarnaise cherche désormais à élargir sa communauté féminine sur YouTube

A travers leurs chaînes, elles inspirent des femmes mais aussi des hommes qui ne se sentaient pas à leur place dans ce milieu. C’est là que réside la force d’une youtubeuse fitness. Elles rendent la discipline accessible à tous. YouTube participe à relayer leurs messages et à rendre ce sport plus populaire.

Selon Fabrice, le manager de la salle Espace Forme à Muret, il y a de plus en plus de jeunes femmes sur les plateaux de musculation grâce aux influenceuses. Elles ont donc un impact direct et positif dans les salles de sport, auprès des hommes comme des femmes.

Sarah Marty

04 Mai

Des youtubeurs (toulousains) cartonnent avec leurs vidéos sur les jeux de société

Toulouse accueille ce week-end le festival Alchimie du jeu de société. 18.000 visiteurs sont attendus au parc des expositions jusqu’au 4 mai. Ils pourront rencontrer Baptiste, Rachel & Simon, 3 youtubeurs toulousains passionnés de jeux de société. Leur chaîne est n°1 en France avec près de 2 millions de vues.

© Le Passe Temps

Depuis décembre 2016, Baptiste, Rachel & Simon transmettent sur YouTube, leur passion pour les jeux de société via leur chaîne « Le Passe Temps« . 

Chaque mois, les 3 youtubeurs toulousains livrent leurs coups de cœurs, rencontrent les éditeurs et testent les dernières créations. 

Des conseils qui séduisent les internautes amateurs. Ils sont près près de 20.000 à les suivre et leurs 80 vidéos totalisent 2 millions de vues. 

« Nous sommes la première chaîne YouTube de France consacrée au jeu de société » revendique Simon Murat, l’un des 3 fondateurs.

Les 3 youtubeurs sont également vendeurs dans une boutique spécialisée dans les jeux, situés rue des Lois à Toulouse. Ils seront également présents à la 18e édition du festival Alchimie du jeu de Toulouse qui se déroule du 3 au 5 mai 2019.

Les Français aiment joueur. 87% déclare se faire régulièrement une partie en famille ou entre amis. Le secteur qui pèse aujourd’hui 480 millions d’euros (contre 4,3 milliards pour les jeux vidéos). D’ailleurs, la France est le leader européen. Plus de 1200 boutiques spécialisées existent dans l’hexagone. 

Julien Leroy

22 Mar

Toulouse : le youtubeur Tibo InShape fait polémique avec une vidéo sur le métier d’embaumeur

Depuis 48 heures, une vidéo du célèbre youtubeur Tibo InShape divise les internautes. Le Toulousain montre les coulisses du métier de thanatopracteur en l’aidant à préparer le corps d’un défunt. Certains fans sont indignés par les images. D’autres saluent son courage.

© Tibo Inshape

Depuis plusieurs mois, le youtubeur Tibo InShape a pris l’habitude de quitter sa salle de sport pour aller à la rencontre de métiers atypiques ou méconnus. L’idée est de faire découvrir les coulisses d’une profession et combattre les préjugées. On a ainsi vu le Toulousain devenir surveillant de prison, suivre un entraînement du Raid ou vivre la journée d’un aveugle.

Dans sa dernière vidéo publiée ce 20 mars, Tibo InShape s’est intéressé au métier de thanatopracteur. Il s’agit de l’embaumeur chargé de maquiller et d’habiller les défunts.

Durant 14 minutes, le youtubeur l’aide à préparer le corps d’un homme âgé. Le fond est bienveillant, plutôt pédagogique et montre un métier totalement méconnu du grand public.

Cependant, la forme est maladroite. Le corps et le visage du défunt ne sont jamais filmés (ou alors floutés) mais le cameraman multiplie les gros plans sur les bras, les hématomes, les jambes et le haut du crâne. On se sent rapidement mal à l’aise même si on conçoit qu’il est compliqué d’illustrer le travail de thanatopracteur sans montrer la mort.

Sur Internet, la vidéo a fait aussitôt réagir les fans et les internautes. Une grande majorité critique la mise en scène. Certains avouent leur malaise. D’autres accusent le youtubeur de manquer de respect. Néanmoins, plusieurs fans saluent le courage de Tibo InSchape. Enfin, une poignée s’indigne de l’accès libre à cette vidéo. « Je pense qu’une limite d’âge serait plus approprié sur cette vidéo comme tu as une communauté assez jeune » écrit un internaute. 

Pour ou contre ? le débat est ouvert. En attendant, la vidéo totalise plus d’un million de vues sur YouTube.

Face à la polémique, le youtubeur a réagit ce 21 mars sur son compte Twitter :

Tibo InShape est une véritable star du net européen. Ce youtubeur fitness est suivi par près de 6 millions de fans. Ses vidéos totalisent près d’un 1,5 milliard de vues !  Née à Toulouse, la star a ouvert récemment une salle de sport à Albi.

Pour vous faire une idée de la polémique : 

Julien Leroy

29 Août

Toulouse : Botch, la chaîne YouTube qui parodie l’actu et la pop culture

Botch est une chaîne YouTube qui parodie l’actualité, le cinéma ou les jeux vidéo à coups de références à la pop culture. Des vidéos délirantes qui totalisent plus de 9 millions de vues. Aux manettes, deux Toulousains passionnés.

© botch

Botch est un concentré de parodies de film, de JT décalé et de pop culture (cinéma, séries TV, jeux vidéos,…), accompagné de commentaires (im)pertinents. D’ailleurs, Botch signifie « fou » en argot occitan.

« On propose des programmes classiques bien connus des gens (Emission d’actu, vulgarisation scientifique, analyse d’oeuvre) auxquels on injecte ensuite notre humour absurde, beaucoup de rythme et des références à la pop culture qu’on aime » résument les deux fondateurs, Boris Little Grishenko et Alan Parrish.

« C’est d’ailleurs ces nombreuses références qui ont en quelque sorte défini le style de « Botch » au fil du temps » poursuivent-ils.

Un style unique qui séduit de plus en plus les internautes. La chaîne totalise 124.000 abonnés, 118 vidéos et plus de 9 millions de vues.

Le succès provient surtout de la rubrique « Botch Actu » lancée début 2017. Chaque fois, le duo revisite l’actualité nationale, internationale et culturelle à leur sauce. « C’est probablement la rubrique la plus appréciée (..) On a une communauté fidèle et dévouée, qui grandit de plus en plus« .

Deux Toulousains aux manettes

Derrière ces vidéos professionnelles se trouvent deux Toulousains :  Boris Little Grishenko et Alan Parrish. Le premier s’occupe de l’écriture des textes (et apparaît parfois à l’écran). Le second se charge du montage et de la voix off.

Ses deux amis sont surtout des « consommateurs insatiables de cinéma, séries, jeux vidéo et de pop culture en général » asssurent-ils.

« C’est cette passion commune qui nous a réunis et qu’on essaie donc d’exprimer via notre chaîne YouTube« . Mais « L’objectif premier est de divertir les gens. De faire en sorte qu’ils prennent autant de plaisir en regardant nos vidéos que nous en prenons à les faire« .

Un état d’esprit qu’ils veulent perturber « le plus longtemps possible » en lançant prochainement de nouvelles rubriques et un site web. « Et même décliner Botch sous d’autres supports, matériels notamment : T-shirts, slips et autres produits dérivés« .

Pour découvrir le sytle « Botch », voici leur actu du mois de juillet : 

>> Le reste des vidéos sur leur chaîne « Botch »

Julien Leroy

02 Juil

Un prix national pour le youtubeur gersois qui fait témoigner les « fous »

Depuis près de deux ans, Clément Charron anime une chaîne YouTube sur la… psychiatrie.

Il met en scène des témoignages de personnes atteintes de maladies mentales ou victimes de harcèlement. L’objectif étant de casser les préjugés sur cette discipline médicale.

Des vidéos qui rencontrent un beau succès sur le web (plus de 300.000 vues) et parmi les professionnels du secteur qui l’utilisent comme support de formation.

Un travail également récompensé ce mercredi 27 juin à Paris. L’infirmier de 23 ans décroche le prix national OCIRP, dans la catégorie « coup de cœur du jury ».

Chaque année, le concours OCIRP valorise les actions innovantes au profit d’une meilleure intégration des personnes handicapées dans la société. 

Pour découvrir ce youbeur unique en France, vous pouvez relire notre portrait d’octobre 2017 et aller voir (ensuite) sa chaîne YouTube « Worl of Clarence »

Julien Leroy