09 Déc

Mobile : La couverture 4G en Occitanie est l’une des plus faibles de France

Le site web Zone5G vient de publier son palmarès 2019 de la couverture 4G des régions et départements français. La région Occitanie se classe parmi les 3 derniers du classement. Seulement 70 % du territoire est connecté au réseau de téléphonie mobile.

© MaxPPP

Malgré les agglomérations de Toulouse et Montpellier, la couverture géographique du réseau 4G en Occitanie reste insuffisante.

Seulement 70 % de la région occitane est couvert par la 4G mobile selon le baromètre 2019 Zone5G. Ce site web est le principal comparateur d’offres télécom en France. Il analyse également la couverture mobile et internet de chaque commune à l’aide des données de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes).  

L’ex-région Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon se classe ainsi dans les 3 dernières de l’hexagone, à 12 points de la moyenne nationale (82 %). La Corse (66 % – 1er ) et la région PACA (69% – 2e) complètent ce podium des mauvais élèves.

Dans le détail, la faible couverture 4G touche particulièrement l’Ariège et la Lozère. Les 2 départements affichent respectivement une couverture de 45 % et de 39 % de leur territoire, un record en France.

Le seul lot de consolation provient de l’Hérault. Même si la moitié du département est couvert par la 4G (56%), il figure dans le TOP 10 des réseaux mobiles les plus performants de France (10e place).

© Vincent Isore / MaxPPP

6 ans après l’arrivée de la 4G dans la région, les collectivités locales et les opérateurs télécom tentent d’atténuer la fracture numérique et gommer les zones blanches.

Exemple avec la première antenne 4G du sud de l’Aveyron inaugurée en décembre 2018 à Lestrade. Ou encore, le village de Payssous en Haute-Garonne qui a du attendre l’été 2019 pour se découvrir internet et le smartphone. Sans oublier les premiers tests de la 5G à Toulouse.

Les opérateurs Télécom ont (encore) 223 points à couvrir en Occitanie

« L’Occitanie est la région ayant le plus de zones blanches identifiées à couvrir par les opérateurs » rappelle Benoit Salles, rédacteur chez Echos du Net.

« Les premiers plans de dessertes de zones blanches ont beaucoup misé sur la 3G. Seul le dernier New Deal mobile entre l’Etat et les 4 opérateurs ont ouvert les vannes de la 4G » poursuit-il. « Ensuite, il ne faut pas oublier qu’avec les montagnes Pyrénées au Sud et Massif Central au nord, l’Occitanie a beaucoup de zones mal desservies ou difficilement desservies« 

« Si en plaine, les réseaux mobiles bénéficient des réseaux très haut débit (Fibre) (..). En montagne, les opérateurs ont plus de mal à déployer en hauteur, pour finalement couvrir les derniers hameaux. Aujourd’hui, les opérateurs ont 223 points à couvrir en Occitanie » conclu Benoît Salles.

>> Plus d’info sur ce palmarès 2019 de la couverture 4G des régions et départements français : cliquez ici.

Julien Leroy

05 Oct

Toulouse teste (pour la première fois) la 5G

SFR a mené ce vendredi 4 octobre, sa première expérimentation de la 5G à Toulouse. Un test grandeur nature qui vise à préparer le nouveau réseau des téléphones portables en France. Le lancement commercial est prévu pour 2020.

L’antenne 5G à Toulouse présentait le 4 octobre 2019 (crédit : SFR)

Un réseau téléphonique en 5G. C’est pour demain.

Depuis un an, les opérateurs téléphoniques historiques réalisent des tests « grandeur nature » dans plusieurs métropoles françaises. Bouygues Telecom a choisi Bordeaux. Orange est à Lille et Douai. Et SFR a sélectionné Paris, Nantes et Toulouse pour mener ses expérimentations de la 5G.

Après des applications à Paris et Nantes, SFR lance ce vendredi 4 octobre, les premiers tests à Toulouse. 

Une bonne nouvelle pour la ville rose qui avait déjà été l’une des premières à tester la 4G en juin 2013.

« Toulouse constitue ainsi un nouveau territoire qui va vivre l’expérience 5G, avec de nouveaux usages et services pour les professionnels et entreprises locales » explique Guillaume Fauré, Délégué Régional Sud-Ouest de SFR.

A quoi va servir la 5G ?

2G, 3G, 4G, 5G,… la future norme de téléphonie mobile doit permettre aux opérateurs d’offrir à la fois un débit plus important que celui offert par la 4G actuelle et un temps de latence.

« Avec des débits qui dépassent 1Gbit/s et une latence de l’ordre de la milliseconde, la 5G apporte la vitesse de la Fibre dans le mobile » assure la direction de SFR.

La 5G promet de répondre aux futurs besoins de connectivité en particulier dans la voiture autonome, la santé connectée ou encore l’internet des objets.

En attendant, le Gouvernement devrait mettre en vente les licences de la 5G, d’ici la fin de l’année 2019. Le lancement commercial est prévu dans la foulée.

SFR espère être le premier opérateur à lancer une offre pour les particuliers et les entreprises. L’opérateur téléphonique avait déjà été le premier en France pour la 3G (mai 2004) et la 4G (novembre 2012).

Dans le monde, plusieurs pays sont également dans la course. Des expérimentations sont actuellement menées en Europe, en Chine et aux USA. Mais la Corée du Sud est devenu en avril 2019 le premier pays à déployer une offre commerciale 5G. La Suisse pourrait suivre.

Julien Leroy