02 Nov

E-sport : un Lotois est vice-champion du monde du monde du jeu vidéo « Clash of Clans »

Léo Valéry (au centre) et ses coéquipiers lors de la remise de leur titre de vice-champion du monde de Clash of Clans – 27 octobre 2019 (crédit Léo Valéry)

Originaire de Reyrevignes dans le Lot, Léo Valéry (alias Eryam) est devenu ce 27 octobre 2019, vice-champion du monde de « Clash of Clans ».

Le joueur de e-sport fait partie de l’équipe MCES qui représentait la France au premier championnat du monde du célèbre jeu vidéo. Du 25 au 27 octobre, les meilleures équipes mondiales se sont affrontées dans l’enceinte de la Barclaycard Arena de Hambourg en Allemagne.

Léo Valéry et ses coéquipiers sont parvenus à se hisser en finale avant de chuter contre l’équipe Nova Esports de Hong Kong.

« On est tous très content du résultat final même si on aurait bien sûr voulu gagner la finale. Néanmoins vice-champion du monde est une sacrée performance on en est conscient et on va essayer de confirmer lors des prochains tournois à venir que les français sont à craindre » nous confie le jeune Lotois de 20 ans. 

Un Toulousain (également) titré 

Un autre représentant de l’Occitanie est également vice-champion du monde. En effet, le Toulousain Jérôme Trogan est le coach manager de l’équipe française MCES. A 39 ans, il a préparé les futurs finalistes.

Jusqu’à 10 heures d’entrainement par jour 

Pour décrocher une finale mondiale, Léo Valéry s’entraîne quotidiennement.

« On joue minimum 3 heures par jour et ça peut aller jusqu’à plus de 10 heures lorsqu’on a des tournois mondiaux à élimination direct » avoue le Lotois qui continue d’étudier. Il est actuellement en  deuxième année en DUT GEA à Aurillac. 

Créé en 2012, Clash of Clans est un jeu vidéo multijoueur de stratégie en temps réel. Le but du jeu est de construire et développer un village fortifié, de former des unités de combat, d’attaquer les villages des autres joueurs et de gagner des guerres de clans.

Edité par le Finlandais Supercell, le jeu totalise plus de 500 millions de téléchargements.

Julien Leroy

21 Sep

Le Toulousain Frédéric Michalak lance à Lyon un festival dédié au sport et à l’innovation

L’ancien joueur de rugby du Stade Toulousain et du XV de France s’est trouvé un nouveau terrain de jeu. Frédéric Michalak vient de lancer à Lyon : « Sport Unlimitech », un festival dédié au sport et à l’innovation.

Frédéric Michalak / © Festival Sport Unlimitech

La première édition de Sport Unlimitech s’est déroulé les 19, 20 et 21 septembre 2019 au Palais de sport de Lyon.

L’objectif était de parler de la filière française du sportech (sport et technologie) en invitant sportifs, industriels et chercheurs.

« Tout le monde a envie de savoir comment sera le sport de demain » précise le Toulousains de 36 ans à l’AFP

Le salon a rassemblé une centaine d’exposants, un lieu de débat et une grande fête populaire autour du sport. Tous les grands instituts français de recherche, de l’Inria à l’Inserm et au CEA
avaient répondu présents. Et parmi les sportifs ou ex-sportifs invités, les visiteurs ont pu croiser le nageur Yannick Agnel, la handballeuse Alexandra Lacrabère ou encore le footballeur Eric Abidal.

Né à Toulouse, Frédéric Michalak est un ancien joueur de rugby. Il a notamment joué au Stade Toulousain, au RC Toulon et aux Sharks. Champion de France et d’Europe à plusieurs reprises, le demi de mêlée a terminé sa carrière au club de rugby de Lyon (Lou). Il est aujourd’hui dans l’encadrement des Lyonnais.

Parallèlement, Frédéric Michalak s’est reconverti en organisateur d’événements en investissant dans une petite société toulousaine, MyEvents Group.

Le montage de Sport Unlimitech n’a pas été de tout repos. « On a frappé à toutes les portes » souligne l’ex-rugbyman, se souvenant de « huit mois difficiles » mais vécus « à 200% »: quand vous lancez quelque chose, il faut s’investir à fond« .

Le natif de la ville rose espère organiser la seconde édition de son salon en 2020.

Julien Leroy (avec l’AFP)

25 Mai

Jeu vidéo : une salle Esport pour personnes handicapées va s’implanter à Toulouse

Exclusivité. Un espace e-sport destiné au public en situation de handicap, verra le jour à Toulouse. Ce centre, unique en France, sera intégré au complexe « ICONE » dédié au jeu vidéo compétitif. L’ouverture est prévue pour 2022 dans le quartier des Argoulets.

© HandiGamer

Créer un espace e-sport pour les personnes handicapées passionnées de jeu vidéo. C’est le rêve de la start-up varoise HitClic (ex-Handigamer), spécialisée dans la conception de manettes de jeu adaptées aux personnes à mobilité réduite.

Unique en France, ce centre verra le jour à Toulouse en 2022 dans le quartier des Argoulets.

Au-delà des espaces de gaming accessibles aux personnes handicapées, ces derniers trouveront des conseils et du matériel pour jouer de façon optimale.

« Nous prévoyons une présence locale avec du matériel de démonstration, une zone en accès libre afin d’accueillir le public et un atelier avec des moyens techniques tels que l’impression 3D, permettant de réaliser des adaptations de manettes de jeu vidéo sur mesure » détail David Combarieu, le CEO de HitClic.

Intégré dans le futur complexe « ICONE »

ICONE est projet d’un complexe entièrement dédié au esport.

L’enceinte de 16.000 m² proposera des espaces de jeu vidéo pour les amateurs et les professionnels, mais aussi une école esport, un incubateur de startups, une salle de réception, des escape game interactif, des salles de réalité virtuelle, des simulateurs,…

Le projet est porté par Edelis avec l’aide de Stakrn (spécialisé dans le business de jeu vidéo compétitif). Après avoir été récompensé en mars 2019, lors du concours urbain “Dessine-moi Toulouse” organisé par Toulouse Métropole, ICONE ouvrira ses portes dans 3 ans.

A terme, ICONE espère accueillir des manifestations esportives en marge des JO 2024 en France.

© EDELIS

Julien Leroy

21 Mai

Esport : ouverture à Toulouse de la plus grande salle d’Occitanie dédiée au jeu vidéo compétitif

Avis aux passionnés de jeux vidéos ! Une nouvelle salle esport a ouvert ses portes ce vendredi 17 mai, dans le quartier de Montaudran à Toulouse. Le Toulouse Esport Concept (TEC) s’étend sur 330 m² destinés aux amateurs et aux compétiteurs. Unique en Occitanie et rarissime en France.

© TEC, Toulouse Esport Concept

L’Esport prend de plus en plus d’ampleur en France et à Toulouse. Cette nouvelle discipline sportive compte plus de 2 millions de pratiquants selon France Esports.

Pour répondre à la demande, deux Toulousains viennent d’ouvrir, ce vendredi 17 mai, une salle entièrement dédiée au jeu vidéo compétitif.

Baptisé « Toulouse Esport Concept (TEC) », la salle s’étend sur 330 m² dans le quartier de Montaudran à Toulouse.

Le TEC s’adresse à la fois aux amateurs et aux joueurs compétiteurs. Des espaces avec PC, consoles de jeux et simulateurs de réalité virtuelle sont proposés pour jouer, se former ou s’entraîner. L’objectif est d’initier les novices et offrir un lieu pour les équipes de la région.

Les deux concepteurs, Renaud Viry et Sébastien Chazalon, veulent également organiser et diffuser des tournois internationaux d’esport. Une première compétition autour du jeu de football PES est prévue ce dimanche 26 mai.

A terme, une académie esport devrait voir le jour à la rentrée de septembre.

Des lieux proposant des espaces de jeux vidéos existent évidemment dans la région toulousaine (Meltdown Toulouse, Total Immersion,) mais le TEC est la plus grande salle esport de la ville rose et d’Occitanie.

Une infrastructure qui reste également rarissime en France. Des salles aussi grandes existent seulement à Paris et Valence. D’autres projets sont en cours comme à Toulouse avec « Icone ». Il s’agit d’un centre de compétition esport qui devrait voir le jour en 2022 dans le quartier des Argoulets.

>>> Toulouse Esport Concept (TEC) : toulouse-esport-concept.com

Julien Leroy

26 Avr

E-sport à Toulouse : un tournoi de jeux vidéos au profit des enfants malades

Jouer à un jeu vidéo tout en aidant des enfants hospitalisés. C’est l’objectif d’un tournoi de e-sport organisé ce dimanche 29 avril à Toulouse. Une première dans la ville rose.

© Adrien Vautier / MAXPPP

A Toulouse, l’école de jeux vidéo « Pixel School » organise ce dimanche 29 avril à 14h00, un tournoi caritatif de jeux vidéos au profit d’enfants malades.

Les participants sont invités à s’affronter dans la dernière version de « Dragon Ball Fighter Z« . Un jeu de combat qui se joue sur la console PS4. Les parties seront retransmises sur Internet afin de toucher un plus grand public.

Chaque spectateur pourra alors faire un don via une cagnotte en ligne. Les frais d’inscriptions iront également à l’association ainsi que les dons des sponsors et des partenaires.

« L’intégralité des bénéfices de l’événement seront reversés à l’association Hôpital Sourire, qui fournit tout ce qu’il faut de ludique et culturel à l’Hôpital des Enfants du CHU de Toulouse » affirme Niki Apergis, le fondateur de Toulouse Pixel School. 

C’est la première fois qu’une compétition de e-sport de charité est organisée à Toulouse.

« Parce que le jeu vidéo c’est aussi une communauté, de l’entraide, du vivre et du jouer ensemble, battons-nous à coups de Kamé Hamé Ha pour que les enfants hospitalisés puissent aussi jouer et s’as.muser durant leur propre combat« 

A ce jour, une quinzaine de joueurs est prête à se battre pour la bonne cause. Il est encore possible de s’inscrire sur la page Facebook de l’événement.

Julien Leroy

04 Nov

A Toulouse, retransmission sur écran géant de la finale des championnats du monde de « League of Legends »

La finale des championnats du monde du jeu vidéo « League of Legends » a été retransmise, en direct, à Toulouse ce samedi 4 novembre au VillagebyCA. Reportage.

EPA/PAUL ZINKEN / MaxPPP

EPA/PAUL ZINKEN / MaxPPP

Ce samedi 4 novembre, les deux meilleures équipes de la finale des championnats du monde du jeu vidéo « League of Legends », se sont s’affronter à Pékin, pour le titre suprême et un prix d’une valeur de 1 millions d’euros.

C’est l’équipe Samsung Galaxy qui l’a emporté,en battant les double tenants du titre, le SK Telecom T1.

A cette occasion, les deux start-up toulousaines spécialisées dans le e-sport, Betters’ Rift et Atelier Pop Culture, proposaient aux fans et aux curieux, de suivre le match en direct, sur un écran géant. Le rendez-vous était donné au VillagebyCA  situé au 31 Allée Jules Guesde à Toulouse.

Ce n’est pas la première fois que ce type d’événement est organisé dans la ville rose. En 2015, la même finale avait attiré plus de 3000 fans lors d’une retransmission au Zénith. Deux tournois nationaux autour de League of Legends avaient également eu lieu fin 2016.

Sortie en 2009, « League of Legends » est un jeu vidéo de bataille édité par le Chinois Tencent Holdings. Il sʼagit dʼune arène de bataille en ligne multijoueur associant jeu de stratégie en temps réel et jeu de rôle. League of Legends est devenu rapidement un phénomène planétaire, notamment chez les gamers de l’e-sport. Le jeu totalise plus de 100 millions de joueurs en ligne.

>>> Une de nos équipes de France 3 Toulouse (Julie Valin & Eric Cooverits) a suivi la retransmission :


A Toulouse, retransmission de la finale des championnats du monde de « League of Legends »

Julien Leroy

23 Oct

E-sport : la start-up toulousaine Betters’Rift reconnue (de plus en plus) par les fans de jeux vidéo

La start-up toulousaine Betters’Rift continue à tracer son chemin. Elle vient de signer un partenariat avec VaKarM.net considéré comme la plus importante communauté francophone de fans du jeu vidéo « Counter-Strike ». 

© EPA / ANDRZEJ GRYGIEL POLAND OUT (MaxPPP)

© EPA / ANDRZEJ GRYGIEL POLAND OUT (MaxPPP)

La plateforme toulousaine Betters’Rift continue à tracer son chemin.

Un an seulement après son lancement officiel, le spécialiste des paris de jeux vidéo, annonce ce dimanche 22 octobre, un partenariat avec VaKarM.net, le plus important site d’actualité francophone consacré à Counter-Strike

« L’équipe de rédaction de VaKarM.net est reconnue dans l’Europe entière pour la qualité de son travail et fourni aux fans francophones les dernières informations sur la scène Counter-Strike » assure Philippe-Adrien Chaix, Directeur Général de Betters’ Rift. 

« C’est un moment important dans le développement de notre start-up car il s’agit d’une importante reconnaissance de la part de la communauté française des fans de jeu vidéo » poursuit-il.

Betters’Rift prépare également une levée de fonds depuis ses locaux situés au Village by CA de Toulouse. 

Lancé en octobre 2016, Betters’rift propose des paris en ligne sur les matchs de jeux vidéo. Le tout est entièrement gratuit. « Pour parier, pas besoin de carte bleue » précise Philippe-Adrien Chaix, l’un des créateurs. « L’utilisateur se connecte et reçoit une somme virtuelle qu’il peut miser. S’il gagne suffisamment, il peut échanger ses gains contre des cadeaux chez nos boutiques partenaires ».

Unique en France, la start-up toulousaine visent les millions de joueurs à travers le monde (dont 4,5 millions en France) qui s’affrontent dans des compétitions internationales autour de League of Legend, Counter Strike, OverWatch

Ce marché mondial du e-sport (sport électronique) est estimé à 1 milliard d’euros en 2017.

Julien Leroy

01 Juil

Jouer au paintball en réalité virtuelle avec le (nouveau) jeu vidéo toulousain Xfield Paintball

En projet depuis 2 ans, la start-up toulousaine, Xfield Paintball, vient de sortir, fin mai, son jeu vidéo sur le paintball avec casque de réalité virtuelle. Une innovation parrainée par Microsoft.

© xfield-paintball

© xfield-paintball

Ça y est ! le jeu vidéo toulousain « Xfield Paintball » est (enfin) disponible sur PC et console depuis le 30 mai. En septembre 2016, nous avions parlé de ce projet.

Xfield Paintball est un jeu vidéo multijoueur sur le paintball, adapté à l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle. 

Des développeurs, des designers et des testeurs ont travaillé pendant deux ans pour aboutir à ce résultat. L’innovation est unique dans le monde. C’est pourquoi, Microsoft est le parrain de cette jeune pousse hébergée par l’IOT Valley de Labège, près de Toulouse. Le géant américain lui offre un réseau mondial de serveurs informatiques.

Xfield Paintball avait déjà sortie une première version du jeu sur téléphone mobile en 2013. L’application avait été téléchargée à plus de 6 millions d’exemplaires. Un vrai succès.

Aujourd’hui les fondateurs Toulousains, Fabrice Tron et Sébastien Munier, espèrent séduire les gamers. D’ailleurs, ils lancent ce vendredi 30 mai, une offre promotionnelle sur Steam, l’une des importantes plateformes virtuelles de jeux.

Julien Leroy

19 Nov

Émission Occitanie Matin : Les chroniques #ToutCeQuibuzz avec la renaissance du minitel à Toulouse [Replay #10]

Depuis septembre, votre blog « Tout ce qui Buzz » fait une excursion sur les plateaux de télévision. Chaque mardi et jeudi, retrouvez moi dans l’émission « Occitanie matin » à 9h50 sur France 3 Midi-Pyrénées et France 3 Languedoc-Roussillon.

Une rubrique quotidienne qui parle des starts-ups qui cartonnent, des youtubeurs qui buzz, des blogs qui comptent, des applis qui marchent, des web-séries à ne pas rater,… bref, tout ce qui buzz en Occitanie, d’Auch à Nîmes en passant par Toulouse ou Montpellier.

Au menu de cette semaine du 14 au 18 novembre 2016 :

>> Mardi 15 novembre 2016 – épisode 28 – « Minitel 2.0 » : Consulter vos tweets et naviguer sur Internet grâce à votre bon vieux….minitel. C’est désormais possible grâce à une innovation développée par le Hub Innovation d’Epitech à Toulouse. Plus d’info en lisant l’article du 11 octobre.

Lire des tweets avec le minitel (vidéo de Rodolphe Asséré – Epitech Toulouse / Octobre 2016) :


Tout ce qui Buzz : Le minitel qui tweet

>> Jeudi 17 novembre 2016 – épisode 29  – « Parier sur des compétitions de eSprt » : Revenons ici sur une initiative toulousaine unique en Europe : Bettersrift.com. Il s’agit du premier site européen de paris gratuits sur des compétitions de jeux vidéo. Plus d’info ci-dessous et en relisant l’article du 20 octobre.


TOUT CE QUI BUZZ : Le site de paris E-sport

Replay de l’émission : cliquer ici

A bientôt

Julien Leroy 

12 Nov

Émission Occitanie Matin : Les chroniques #ToutCeQuibuzz avec « Je ne suis pas Jolie » et « Bettersrift.com » [Replay #9]

Depuis septembre, votre blog « Tout ce qui Buzz » fait une excursion sur les plateaux de télévision. Chaque mardi et jeudi, retrouvez moi dans l’émission « Occitanie matin » à 9h50 sur France 3 Midi-Pyrénées et France 3 Languedoc-Roussillon.

Une rubrique quotidienne qui parle des starts-ups qui cartonnent, des youtubeurs qui buzz, des blogs qui comptent, des applis qui marchent, des web-séries à ne pas rater,… bref, tout ce qui buzz en Occitanie, d’Auch à Nîmes en passant par Toulouse ou Montpellier.

Au menu de cette semaine du 7 au 10 novembre :

>> Mardi 8 novembre 2016 – épisode 26 – « Je ne suis pas jolie » : Montpellier compte de nombreuses Youtubeuses à succès. Au tour de parler de Léa, allias « Je ne suis pas jolie« . Elle s’est lancé dans l’aventure Youtube en 2011 à l’âge de 15 ans. Et aujourd’hui, plus de 920 000 fans la suivent. Ses vidéos parlent de fringues, de déco, de beautés…

Elle était d’ailleurs l’invitée de Philippe Sans lors de l’émission d’Occitanie Matin de mardi (à visionner à partir de la 22e minute) :


Occitanie matin

>> Jeudi 10 novembre 2016 – épisode 27 – « Parier sur des compétitions de eSprt » : Revenons ici sur une initiative toulousaine unique en Europe : Bettersrift.com. Il s’agit du premier site européen de paris gratuits sur des compétitions de jeux vidéo. Plus d’info ci-dessous et en relisant l’article du 20 octobre.


TOUT CE QUI BUZZ : Le site de paris E-sport

Replay de l’émission : cliquer ici

A bientôt

Julien Leroy