29 Août

Toulouse : Botch, la chaîne YouTube qui parodie l’actu et la pop culture

Botch est une chaîne YouTube qui parodie l’actualité, le cinéma ou les jeux vidéo à coups de références à la pop culture. Des vidéos délirantes qui totalisent plus de 9 millions de vues. Aux manettes, deux Toulousains passionnés.

© botch

Botch est un concentré de parodies de film, de JT décalé et de pop culture (cinéma, séries TV, jeux vidéos,…), accompagné de commentaires (im)pertinents. D’ailleurs, Botch signifie « fou » en argot occitan.

« On propose des programmes classiques bien connus des gens (Emission d’actu, vulgarisation scientifique, analyse d’oeuvre) auxquels on injecte ensuite notre humour absurde, beaucoup de rythme et des références à la pop culture qu’on aime » résument les deux fondateurs, Boris Little Grishenko et Alan Parrish.

« C’est d’ailleurs ces nombreuses références qui ont en quelque sorte défini le style de « Botch » au fil du temps » poursuivent-ils.

Un style unique qui séduit de plus en plus les internautes. La chaîne totalise 124.000 abonnés, 118 vidéos et plus de 9 millions de vues.

Le succès provient surtout de la rubrique « Botch Actu » lancée début 2017. Chaque fois, le duo revisite l’actualité nationale, internationale et culturelle à leur sauce. « C’est probablement la rubrique la plus appréciée (..) On a une communauté fidèle et dévouée, qui grandit de plus en plus« .

Deux Toulousains aux manettes

Derrière ces vidéos professionnelles se trouvent deux Toulousains :  Boris Little Grishenko et Alan Parrish. Le premier s’occupe de l’écriture des textes (et apparaît parfois à l’écran). Le second se charge du montage et de la voix off.

Ses deux amis sont surtout des « consommateurs insatiables de cinéma, séries, jeux vidéo et de pop culture en général » asssurent-ils.

« C’est cette passion commune qui nous a réunis et qu’on essaie donc d’exprimer via notre chaîne YouTube« . Mais « L’objectif premier est de divertir les gens. De faire en sorte qu’ils prennent autant de plaisir en regardant nos vidéos que nous en prenons à les faire« .

Un état d’esprit qu’ils veulent perturber « le plus longtemps possible » en lançant prochainement de nouvelles rubriques et un site web. « Et même décliner Botch sous d’autres supports, matériels notamment : T-shirts, slips et autres produits dérivés« .

Pour découvrir le sytle « Botch », voici leur actu du mois de juillet : 

>> Le reste des vidéos sur leur chaîne « Botch »

Julien Leroy

30 Nov

Ô Toulouse, l’application pour sortir, manger et faire son shopping dans la ville rose

Une adresse de restaurant ? Une idée de sortie ? Une boutique ? La nouvelle application pour mobile, Ô Toulouse, est une vitrine numérique des commerces et des lieux cultuels de la ville rose. Un projet initié par la mairie pour développer l’attractivité du centre ville.

© Talir© Talir

La mairie de Toulouse lance une nouvelle application mobile. Après « Qui Dit miam ! » sur les menus de la cantine scolaire et « Allo Toulouse » sur la propreté, voici « Ô Toulouse » !

Ô Toulouse est une vitrine numérique regroupant les commerces, les restaurants et les sorties de la ville rose.

« Les utilisateurs toulousains peuvent à présent découvrir facilement  les nouveaux lieux, se connecter à ceux-ci pour recevoir leurs notifications, ou simplement parcourir le fil d’actualité de la ville pour rechercher événements, bons plans, et autres informations utiles pour vivre la ville rose » explique Davide Mini chargé de la conception de la plateforme.

D’autres services sont également inclus, tels que le vélô Toulouse, le wi-fi, les parkings ou les toilettes publiques. 

Il existe des guides similaires mais l’offre d’Ô Toulouse apparaît plus complète et interactive. « Les commerces et lieux culturels peuvent communiquer directement avec leur audience sur le fil d’actualité de la ville, une manière démocratisée de donner un coup de pouce à l’économie locale » précisent les concepteurs.

Plus de 800 lieux et 2000 bons plans sont ainsi validés et répertoriés. L’objectif est de doper « l’attractivité du centre ville » précise la mairie.

Développée par la start-up toulousaine Talir, spécialiste du smart-City

L’application a été conçue par la start-up toulousaine Talir instalée dans les locaux de la Mêlée numérique. Fondée en août 2017 par Davide Mini et Morgan Loyer, la jeune pousse est un spécialiste de la smart-City. Pour les collectivités locales, elle édite des plateformes de partage d’information entre les acteurs locaux, institutions et habitants.

D’ailleurs, d’autres villes d’Occitanie devraient suivre l’exemple de la capitale.

>>> Disponible sur iPhone & Androïde, Ô Toulouse est disponible sur : www.o-toulouse.fr

Julien Leroy

05 Oct

Toulouse ouvre un musée virtuel pour (re)découvrir 2000 œuvres emblématiques de la ville

© Musée des Augustins

© Musée des Augustins

La ville de Toulouse a ouvert ce lundi 3 octobre, un musée en ligne baptisé : « 2000 ans 2000 images ».

On y trouve les 2000 œuvres emblématiques exposées dans les principaux musées de la ville rose : musée des Augustins, musée Saint-Raymond, muséum, musée Paul-Dupuy, musée de l’Affiche et musée Georges-Labit. La navigation se fait à la carte. Un clic sur l’image permet d’afficher quelques éléments historiques et artistiques.

Ce site internet a été réalisé à l’occasion du bimillénaire de Toulouse.

A découvrir en cliquant ici : 2000ans2000images.toulouse.fr

Julien Leroy

24 Avr

Murmure, la culture gratuite à Toulouse en un seul clic

La culture libre et gratuite à Toulouse en un seul clic. C’est le créneau d’un nouveau site web toulousain : Murmure.

© Murmure

© Murmure

Lancé début mars par la toulousaine Muriel Molinier, Murmure regroupe chaque semaine, les événements culturels entièrement gratuits à Toulouse.

Art, expo, rencontre, spectacle, conférence, film, lecture, dédicace, scène ouverte, vide-grenier.… « il y en a pour tous les goûts » précise Muriel Molinier. Chaque idée est illustrée par une photo et quelques infos pratiques. Un simple clic permet d’aller directement sur la page internet de l’événement.

« L’offre culturelle toulousaine est très riche, et en y regardant de plus près, de nombreux événements sont totalement gratuits » raconte la fondatrice de Murmure, par ailleurs éducatrice spécialisée de formation. « En quête perpétuelle de liberté et de culture, c’est naturellement que m’aie venu l’idée de ce site » poursuit-elle. C’est lors d’une formation en webdesign qu’elle se lance dans l’aventure. 

Culture et gratuité sur une même page. Le concept devrait trouver rapidement ses lecteurs. 

>> Le site : http://murielmolinier.wix.com/murmure 

>> Sur facebook : www.facebook.com/murmure.culture.gratuite.toulouse

Julien Leroy