22 Sep

Coup d’envoi du festival de l’innovation à Toulouse : les temps forts à ne pas rater au « Human In Tech »

Le tout premier festival de l’innovation et du numérique de Toulouse « Human In Tech » débute ce jeudi 22 septembre. Durant 15 jours, différents événements autour du numérique, du high-tech et du digital sont prévus dans la ville rose. Voici les 4 temps forts à ne manquer.

© EmTech - Toulouse - Décembre 2015

© EmTech – Toulouse – Décembre 2015

Mise en place par La French Tech Toulouse, le premier festival « Human In Tech » (#HINT) se déroule du 22 septembre au 7 octobre. Il s’agit d’un ensemble d’évements consacrés à l’innovation et au numérique. L’idée est de fédérer tous les acteurs du secteur durant 2 semaines tout en s’ouvrant au grand public. 

Le programme est riche mais voici une petite sélection :

1Les Innovation Days – 22 & 23 septembre à Labège

Les Innovation Days, dont la 4e édition donne le coup d’envoi du Human In Tech, sont le rendez-vous annuel du secteur de l’Internet des Objets (IoT). L’événement est organisé par l’IoT Valley pour l’écosystème dédié à l’IoT.

Plus de 400 participants sont attendus : startups européennes, grands comptes et partenaires techniques leaders du secteur. Le programme se déroule sur deux jours : des conférences IoT, des keynotes de personnalités, des pitchs de startups ainsi qu’un show-room présentant les toutes dernières innovations technologiques des entreprises de l’IoT Valley.

Parallèlement, le projet du futur village numérique IoT Valley sera officiellement dévoilé. L’objectif est de créer un espace unique de 8 hectares dédié à écosystème des objets connectés.

2La Mélêe numérique – 26 septembre au 1er octobre à Toulouse

Après une décennie au Diagora de Labège, le salon de  la Mêlée numérique change de dimension et de lieu. L’un des plus grands salon du sud-ouest dédié au numérique se désormais sur une semaine et principalement autour du Quai des Savoirs situé sur les allées Jules Guesde à Toulouse.

Plusieurs temps forts rythmeront ces 5 jours. L’événement sera ouvert au grand public les 26 et 27 septembre avec un village de start-up qui feront tester leur innovation. Votre blog Tout Ce Qui buzz vous fera vivre cette semaine avec une série de reportage. A suivre.

3Une course de robot – 28 septembre à Toulouse

Pour la première fois dans la ville rose, sera organisée une course de….robots. Sur un circuit de 110 m installé sur les allées Guesde à Toulouse, des robotos roulants, pieton ou multipatte s’affronteront sur 2 manches. A découvrir. Plus d’info sur le site de la compétition : www.toulouse-robot-race.org.

4 Emtech France – 6 & 7 octobre à Toulouse

Bonne nouvelle pour Toulouse et les acteurs du numérique ! La conférence Emtech revient cette année en France et sera de nouveau organisée dans la ville rose. C’est l’un des plus grands rendez-vous international sur les technologies émergentes. Il clôturera la quinzaine de l’innovation. 

Durant deux jours, des experts du monde entier « seront au rendez-vous pour présenter, débattre et découvrir les dernières technologies en matière de hightech : réalité virtuelle, intelligence artificielle, biotechnologie et économie collaborative » explique le communiqué de presse.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du cycle de conférences internationales EMTECH, organisé par le Massachusetts Institute of Technology (MIT).
Julien Leroy

23 Août

Ludovia : l’un des plus grands salons de France sur la E-éducation, ouvre ses portes à Ax-les-Thermes

Le salon Ludovia dédié à l’éducation et au numérique, ouvre ses portes ce mardi 23 août, à Ax-les-Thermes en Ariège. Plus de 800 enseignements et professionnels sont attendus pour 4 jours de débat et de démonstration.

© Ludovia

© Ludovia

Depuis 2004, Ludovia est devenu l’un des grands rendez-vous nationaux des professionnels de la e-éducation. La 13e édition se déroule du 23 au 26 août à Ax-les-Thermes en Ariège.

La e-éducation regroupe les applications du numérique dans l’enseignement. Les ateliers et les conférences de Ludovia abordent ainsi l’ensemble des aspects de ce secteur émergeant : formation des enfants au numérique, applications ludiques et pédagogiques, e-learning, apprentissage du code à l’école, tableau numérique,… 

Cette année, le thème porte sur la « Présence, attention & engagement en classe avec le numérique« . De nombreux chercheurs et enseignants interviendront pour échanger sur cette problématique.

Plus de 800 professionnels, scientifiques et enseignants du premier degré, second degré et supérieur, sont attendus durant les 4 jours de l’université d’été. Les participants viennent de toute la France mais d’Europe et du Québec.

Si vous souhaitez suivre les débats et les innovations exposées, vous pouvez suivre la page Facebook du salon, le site web ou encore le hastag  sur Twitter.

Julien Leroy

25 Juil

Numérique : Tarbes et Toulouse obtiennent le label « Réseaux thématiques » de la French Tech

Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron et Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique ont dévoilé ce lundi 25 juillet à Laval, la troisième vague de labellisation de la French Tech dont les lauréats des nouveaux « Réseaux thématiques French Tech ». Une annonce très attendue par les professionnels du numérique en France et en Occitanie.

La French Tech à Laval - 25 juillet 2016 (© French Tech Toulouse)

La French Tech à Laval – 25 juillet 2016 (© French Tech Toulouse)

 

Renouvellement de la French Tech Toulouse

Comme annoncé il y a quelques jours sur ce blog, le label French Tech a été renouvelé pour Toulouse. Après l’avoir obtenu en novembre 2014, il était improbable que la ville rose perde cette reconnaissance. Toulouse est la troisième ville française dans la filière du numérique avec 38 000 emplois, 3000 entreprises et plus de 2600 chercheurs.

Par ailleurs, les 12 autres métropoles françaises labellisées French Tech, dont Montpellier, ont été également renouvelées pour une durée de 3 ans.

Lancé en novembre 2013, le programme « French tech » a pour objectif de « construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des startups numériques françaises » explique le ministère à l’économie numérique. En effet, la France est à la pointe dans le secteur du numérique qui pèse 40 milliards d’euros. 

Tarbes rejoint la French Tech avec son réseau thématique sur l’énergie

Les acteurs du digital et les collectivités locales attendaient surtout l’annonce des lauréats du nouveau label baptisé « Réseaux thématiques French Tech ».

Il récompense les écosystèmes numériques spécialisées dans un secteur. L’opération permet également aux start-ups situées hors des grandes métropoles, de rejoindre le programme de la French Tech.

En Midi-Pyrénées, seuls Toulouse et Tarbes étaient candidats. Le dossier de la ville rose portait sur 5 thématiques : l’nternet des Objets, les systèmes autonomes, la e-santé, les industries créatives et le retail. Tandis que Tarbes souhaitait rejoindre la French Tech avec un projet ciblé sur la transition énergétique et baptisée « EnergyTech Hautes-Pyrénées ».

Au final, Tarbes a été sélectionné pour rejoindre le réseau thématique sur la transition énergétique. Les startups des Hautes-Pyrénées feront ainsi équipe avec 16 autres territoires en France dont Bordeaux, Montpellier,…

Quant à Toulouse, la ville rose est retenue dans les 5 réseaux thématiques où elle avait candidaté.

Julien Leroy

20 Juil

Numérique : l’annonce des labels « French Tech » et des « réseaux thematiques » est (enfin) prévue pour le 25 juillet

 © French Tech Toulouse

© French Tech Toulouse

La date est (enfin fixée). Le renouvellement ou l’attribution des labels French Tech, se fera ce lundi 25 juillet. Initialement prévue le 13 juin, l’annonce avait été reportée en raison d’un problème d’agenda entre le Gouvernement et les 13 métropoles déjà labellisées.

Très attendue, cette annonce prévoit, ou pas, le renouvellement du label pour une durée de 3 ans. Néanmoins, le dossier de Toulouse sera renouvelé selon nos informations, après l’avoir obtenu en novembre 2014. La ville rose et la région Midi-Pyrénées restent ainsi la troisième région française dans l’industrie numérique avec 38 000 emplois, 3000 entreprises et plus de 2600 chercheurs.

La liste des nouveaux « Réseaux thématiques French Tech » sera également dévoilée. Ce label récompense les écosystèmes numériques se trouvant en dehors des grandes métropoles. A ce jour, aucune ville de Midi-Pyrénées ne possède cette distinction. A suivre…

Lancé en novembre 2013, ce programme de labellisation « French tech » a pour objectif de « construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des startups numériques françaises » explique le ministère à l’économie numérique. En effet, la France est à la pointe dans le secteur du numérique qui pèse 40 milliards d’euros. 

Julien Leroy

18 Juil

Toulouse accueille un tournoi national du jeu vidéo « League of Legends », le 24 septembre au Zénith

Deux Toulousains organisent une coupe de France du célèbre jeu vidéo « League of Legends ». Cette première édition de l’Occitan ChampionShip Series se tiendra le 24 septembre au Zénith de Toulouse. 5000 spectateurs sont attendus pour encourager les meilleures équipes françaises.

© League of Legends - France

© League of Legends – France

C’est probablement le plus grand tournoi de jeux vidéos jamais organisé à Toulouse. Le 24 septembre 2016 aura lieu, au Zénith de Toulouse, la première édition de lʼOccitan Championship Series.

Les 8 meilleures équipes françaises du jeu « League of Legends » sʼaffronteront dans un tournoi de sept matchs. Au total, 40 joueurs professionnels seront en lice pour décrocher une cagnotte de 10.000 euros.

L’événement est organisé par deux Toulousains : Mathieu Raoux (27 ans) et Morgan Szygenda (25 ans). Ces ingénieurs informaticiens sont évidemment des gamers confirmés. Ils ont déjà organisé plusieurs LAN Party (tournoi de jeux vidéos) à Toulouse dont le « ComputʼYourlan Toulouse ». En 2016, ils ont décidé de se lancer dans un grand tournoi national avec l’Occitan ChampionShip Series. Ils attendent plus de 5000 spectateurs. 

Ce championnat de France de « League of Legends » surfe sur le succès de l’e-sport (ou sport électronique) en France. Ce loisir désigne la pratique de jeux vidéo dans un cadre amateur ou en compétition. Il « compte 4,5 millions de spectateurs en France et le marché de lʼe-Sport mondial représente 325 millions de dollars en 2015 » précisent Mathieu Raoux et Morgan Szygenda.

Par ailleurs, l’e-sport vient d’être reconnu par les pouvoirs publics qui l’ont intégré dans la future loi pour une République numérique. Une  association France e-Sport est également en cours de création. 

League of Legends, un jeu vidéo planétaire

Sortie en 2009, « League of Legends » est un jeu vidéo de bataille édité par le Chinois Tencent Holdings.

« Il sʼagit dʼune arène de bataille en ligne multijoueur associant le jeu de stratégie en temps réel et le jeu de rôle. League of Legends est un jeu compétitif bourré d’action. Deux équipes de puissants champions, chacun avec un design et des compétences uniques se heurtent de front » détaillent les deux Toulousains.

 « League of Legends » est devenu rapidement un phénomène planétaire, notamment chez les gamers de l’e-sport. En 2015, le jeu totalise plus de 36 millions de joueurs en ligne.

>> Plus d’info sur l’Occitan ChampionShip Series : www.occitan-championship-series.com

Julien Leroy

09 Juin

Numérique : l’annonce du renouvellement des labels « French Tech » prévue le 13 juin, est repoussée

© French Tech Toulouse

© French Tech Toulouse

Le renouvellement ou l’attribution des labels French Tech, ne sera finalement pas annoncé le 13 juin, en raison d’un problème d’agenda selon nos informations. « Il est toujours difficile de coordonner les agendas de ministres et de 13 métropoles » nous confie Philippe Coste, responsable de la French Tech Toulouse. Pour le moment, aucune nouvelle date n’est connue. 

Très attendue, cette annonce prévoit, ou pas, le renouvellement du label pour une durée de 3 ans. Mais peu d’inquiétude pour Toulouse. Après l’avoir obtenu en novembre 2014, la ville rose et Midi-Pyrénées restent la troisième région française dans l’industrie numérique avec 38 000 emplois, 3000 entreprises et plus de 2600 chercheurs.

Lancé en novembre 2013, ce programme de labellisation « French tech » a pour objectif de « construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des startups numériques françaises » explique le ministère à l’économie numérique. En effet, la France est à la pointe dans le secteur du numérique qui pèse 40 milliards d’euros. 

Julien Leroy

03 Juin

Soutien scolaire : la start-up toulousaine SchoolMouv’ lève 1 million d’euros

La minute numérique #5 : une actu de l’écosystème numérique toulousain et régional en moins d’une minute.

© DR© DR

Bonne nouvelle pour la start-up toulousaine SchoolMouv’. Elle vient de boucler une levée de fonds de 1 million d’euros. Parmi ses nouveaux actionnaires, quelques grands noms du numérique : Frédéric Mazzella le fondateur de BlaBlaCar, le fonds d’investissement de Xavier Nel « Kima Ventures », l’incubateur TheFamily, AtHome (lancé par ScoolMouv’), Bpifrance ou encore Capitole Angels.

La plate-forme de soutien scolaire en ligne avait déjà récolté 180 000 euros en juin 2015.

Fondé en 2014 par Shannon Picardo (en photo), SchoolMouv est le premier site français de soutien scolaire en vidéo permettant aux élèves d’avoir accès à un professeur n’importe où, n’importe quand. Nous avions dressé le portrait de cette jeune pousse qui fait trembler le secteur du soutien scolaire

Julien Leroy 

19 Fév

Le toulousain WISEED dans le TOP 3 européen des plateformes d’equity-crowdfunding

La minute numérique #4 : une brève de l’écosystème numérique toulousain et régional en moins d’une minute…© MaxPPP

© MaxPPP

L’année 2016 commence à merveille pour WISEED. La société toulousaine est désormais la troisième plateforme européenne d’equity-crowdfunding (financement participatif d’actions). Elle a notamment levé plus de 25 millions d’euros depuis sa création en 2013. Cela représente une hausse de 320% par rapport à 2014, pour 61 projets. Au total, la startup compte 60 000 investisseurs.

Ce classement européen des levées de fonds d’equity-crowdfunding, reste dominé par la plateforme britannique CrowdCube qui cumule plus de 117 539 000 €, suivi par l’allemand Companisto et ses 26 millions d’euros. Wiseed est 3e avec plus de 25 millions, talonné par une autre plateforme outre-Rhin : Seedmatch (25 millions d’euros). 

Une belle progression pour Wissed qui était seulement 4e lors d’un précédent classement en mars 2015 édité par l’institut suisse Investiere.

Le crowdfunding a le vent en poupe en France

Le financement participatif comprend 3 grands secteurs :

  • Le don appelé donation crowdfunding
  • Le prêt appelé aussi le crowdlending
  • L’investissement en capital. on parle alors d’equity crowdfunding. La spécialité de Wiseed. 

Le financement participatif a le vent en poupe en France. Le montant des fonds collectés a quasiment doublé l’an dernier, soit 296,8 millions d’euros, selon l’étude de l’association Financement participatif France. Selon l’enquête réalisée par le cabinet de conseil Compinnov, les plates-formes de prêt ont collecté 196,3 millions d’euros en 2015 (+122%), les plates-formes d’investissement 50,3 millions (+98%) et celles spécialisées dans le don 50,2 millions d’euros (+31%).

Julien Leroy

10 Fév

Les premiers pas de l’école régionale du Numérique en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées

L’Ecole régionale du numérique commence à se dessiner en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Les premières formations viennent d’être dévoilées.

© Maxppp

© Maxppp

Le conseil régional de la nouvelle grande région vient d’annoncer les premières mesures de l’école régionale du numérique. Concrètement, l’objectif est de développer « la création et le développement de formations aux métiers du numériques » explique le communiqué.

Le programme est destiné essentiellement aux « jeunes décrocheurs (sans diplôme ou qualification) ». mais aussi « à des demandeurs d’emploi ou encore à des personnes en reconversion professionnelle« 

L’école régionale du numérique « se compose de formations numériques, issues du Programme régional de formation professionnelle (PRFP), à destination des demandeurs d’emplois qui souhaitent acquérir une qualification, notamment aux métiers de Développeur/se Web et Administrateur/trice Réseau » explique la collectivité.

Une « Promotion numérique » au sein de l’Ecole régionale de la 2ème chance (ER2C) à Toulouse a été ainsi créée fin 2015.

Le label Grande Ecole du Numérique pour 3 formations toulousaines

Parallèlement, 3 organismes de formation financés par la Région ont obtenu le label national « Grande Ecole du Numérique » :

  • ADRAR FORMATION à Ramonville (pour 2 formations)
  • AP Formation à Toulouse
  • Ecole Régionale de la deuxième chance Midi-Pyrénées (ER2C) à Bellefontaine pour sa « promotion numérique » et la formation Simplon.

« Il faut poursuivre le déploiement de l’Ecole régionale du numérique. L’obtention de ce label pour 3 organismes de formation (..) prouve que notre Ecole est en marche » a récemment déclaré Carole Delga, présidente de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Julien Leroy

03 Fév

[La minute numérique #3] : des ouvrages médiévaux d’Albi à feuilleter depuis votre canapé

Une brève de l’écosystème numérique toulousain et régional en moins d’une minute…

Strabon, De geographia (1458-1459) - Ms. 077 (Médiathèque du grand Albigeois)

Strabon, De geographia (1458-1459) – Ms. 077 (Médiathèque du grand Albigeois)

La magie du numérique. La médiathèque d’Albi vient de numériser en haute définition les 23 manuscrits médiévaux qu’elle conserve sur son site de Pierre-Amalric.

La consultation est entièrement libre « avec la possibilité de zoomer sur les détails pour mieux en apprécier la beauté » précise-t-il sur leur site web. Les plus anciens datent du 9ème siècle ; les plus récents du 15ème.

>>> A découvrir directement en cliquant ici

Julien Leroy