05 Nov

Panne Free : « ce soir, avec Free, t’as pas tout compris… »

freemobile_new

Mise à jour vendredi 6/11/15 à 12:00 Le réseau 3G/4G de Free semble être revenu à la normale ce matin. Mais toujours aucune communication de l’opérateur sur l’incident qui a perturbé la Conso de Datas de ses abonnés. 

________

Une panne géante touche les abonnés Free mobile depuis le début de la soirée.

J’ai pu le constater directement sur ma ligne de téléphone. J’étais en train de rentrer de la rédaction entre 18h30 et 19h quand tout d’un coup, alors que j’étais en train de consulter mes mails et d’utiliser quelques apps, mon smartphone s’est mis à m’indiquer une connexion impossible.

Il était encore possible de passer des appels, mais en ce qui concernait les Datas, c’était niet !

Toute la soirée, nombreux ont été les abonnés Free à poster des messages sur les réseaux sociaux pour informer de leurs soucis de connexion.

Selon l’ensemble des témoignages, la panne affecterait la data en 3G et 4G, et cela aussi bien sur le réseau Free qu’en itinérance.

Et qu’est-ce qu’on dit du côté de chez Free ? Pour l’instant silence radio. Aucun message sur les réseaux sociaux alors que la panne dure depuis 5h maintenant. Car la panne continue. Quelques clients ont pu constater un retour à la normale de leur connexion 3G ou 4G, mais l’ont reperdue quelques temps après. Bref, Free mobile connaît une grosse instabilité et on ne sait pas quand cela sera rétabli.

30 Sep

Un aperçu de Windows 10…

Après Windows 8 sorti il y a deux ans, Microsoft zappe un numéro : son prochain système d’exploitation s’appellera Windows 10. Et la firme de Redmond en a donné un premier aperçu mardi. Premier constat : le système devra être aussi efficace sur les ordinateurs professionnels que sur tablettes ou autres appareils mobile tactile grand public.

Alors qu’une version développeur sera disponible à compter de ce mercredi 1er octobre, la version grand public définitive, elle, n’est prévue que pour le dernier trimestre 2015. «Ce sera notre système d’exploitation le plus complet et le meilleur que Microsoft ait jamais conçu pour nos clients professionnels», a déclaré Terry Myerson, vice-président du groupe en charge des systèmes d’exploitation. Pour lui, Windows 10 constituera «la première étape d’une nouvelle génération entière de Windows».

Bon, c’était un peu ce que Windows 8 promettait. En promettant d’être le trait d’union entre les appareils fixes et les nomades. Mais les entreprises n’ont pas suivi. Pas assez de souplesse, trop d’habitudes abandonnées. Bref, il avait été fait table rase du passé alors que les utilisateurs demandaient une évolution. Beaucoup ont été perdus. Windows 10 devrait corriger ce souci. Avec le retour du menu Démarrer par exemple.

«Windows 10 fonctionnera à travers le plus large éventail d’appareils jamais vu, des objets connectés jusqu’aux centres de données mondiaux des entreprises», a d’ailleurs promis Microsoft mardi. Qu’il s’agisse d’une console de jeux vidéo Xbox, d’un ordinateur de bureau, d’une tablette, voire d’un petit objet connecté, le système d’exploitation saura s’adapter.

Autre élément rassurant : la sécurité sera améliorée, c’était une des failles des précédentes versions de Windows.

Bref, Windows 10 sera «un mélange des meilleures fonctionnalités du passé» tout en étant tourné résolument vers l’avenir et promet à chacun un OS capable d’être utilisé aussi bien à la maison qu’au travail. Sans transition.

(avec AFP)

17 Déc

Demain, tout le monde louera-t-il son smartphone ?

design_functional_gallery1

C’est un nouveau coup de pied dans la fourmilière de la téléphonie mobile que vient de donner Free ce matin, par la voix de son fondateur Xavier Niel. Dès aujourd’hui, l’opérateur propose en effet de louer son smartphone et non plus de l’acheter. L’avantage pour le client ? Tout simplement faire baisser de près de 40% le prix du téléphone. Certes, vous devez le rendre au bout de 24 mois, mais qu’en est-il du téléphone que vous acheterez au tarif plein au terme de la même période ?

Free propose trois modèle à la location : le Samsung Galaxy S4, l’iPhone 5S (photo) et le Samsung Galaxy Note 3, pour 12 € par mois, auxquels viennent s’ajouter un versement initial allant de 49 à 129€.

L’offre est disponible immédiatement pour les nouveaux abonnés et sera disponible « avant la fin de l’année » pour les abonnés actuels de Free, précise le groupe.

Pour rappel, Free a été le premier à proposer un forfait 4G au même prix que ses forfaits illimité 3G. Une décision qui avait amené ses concurrents à réagir. Dans la foulée, Bouygues avait fait une annonce similaire, avec moins de data tout de même (5Go contre 20Go chez Free). Mais attention ! le réseau 4G de Free a été largement pointé du doigt car étant encore très loin de couvrir la majorité de la population Française. Ses concurrents font mieux de ce côté là. C’est ce qu’a encore souligné Stéphane Richard, le PDG d’Orange, qui était l’invité d’Europe 1 matin ce mardi. Ce dernier en a d’ailleurs profité pour annoncer un forfait 4G chez Sosh à 24,99€ (appels illimités, 5Go de data) à partir de janvier.

Bref, de tous les côté, les prix baissent, et pas la technologie. La concurrence a du bon dans le marché de la téléphonie mobile, du moins pour les consommateurs que nous sommes. Et nul doute que si Free est le premier à proposer la loccation de smartphone à ses clients, ses concurrents vont sans aucun doute rapidement lui emboîter le pas ou proposer une offre équivalente.

04 Déc

Free casse les prix de la 4G, faut-il pour autant s’abonner ?

L’espace abonné du Free Center parisien, à proximité de la place de la Madeleine, dans le 8e arrondissement de la capitale. © AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

L’offre est alléchante sur le papier : 20 Go de données en 4G pour le même prix qu’un abonnement 3G, à savoir moins de 20 euros, c’est osé. Orange, SFR et Bouygues, qui ont lancé la bataille de la 4e génération début octobre, sont prévenus : Free qui a tardé à entrer dans la danse ne veut pas jouer les seconds rôles…

L’opérateur le montre d’entrée avec une offre qui a pris le monde de la téléphonie de court : contre 19,99€ (15,99€ pour les abonnés Freebox); Iliad, la maison mère de Free, rend la technologie de la 4G accessible à tous. Ou au moins en fait la promesse. Car c’est là que ça risque de couper… Si Free a peut être tout compris en terme de marketing et en cassant les prix d’un marché qui avait tendance à prendre les consommateurs pour des vaches à lait (A près de 20€, Free diviserait ainsi jusqu’à cinq la facture pour les consommateurs), il faut tout de même avoir un réseau d’une densité qui permette de l’utiliser. Et oui, c’est bien d’avoir les clés d’une Porsche, mais vaut mieux avoir de l’essence dans le réservoir.

Free ne couvre en effet que 25% de la population française en 4G. Soit 700 antennes sur tout le territoire là où il en faudrait déjà 500 pour couvrir correctement la capitale. Intox alors ? Free prévient déjà que le réseau est en cours de déploiement et qu’il « va rapidement croître avec la mise en place de plusieurs centaines de nouveaux sites 4G dans les prochaines semaines ». Dans les prochains mois serait sans doute plus juste.

Mais alors pourquoi lancer une telle offre maintenant alors que le réseau ne semble pas encore vraiment prêt ? Simplement parce que Noël est une des période les plus propices au renouvellement de portables et au changement de formules d’abonnement. Or Free ne pouvait sans doute pas rester plus longtemps à regarder les usagers opter pour des abonnements 4G chez la concurrence. Pour freiner l’exode, rien de tel qu’une annonce comme celle-ci. Avec le bémol pour ceux qui seront d’emblée séduit, de mettre à rude épreuve leur patience afin de profiter de façon optimum de la qualité d’un service balbutiant.

Qui sortira gagnant alors ? Eh bien au final, c’est vous, consommateur ! Et c’est peut-être là le coup de force de Free qui, en arrivant sur le marché de la téléphonie mobile, renouvelle la révolution qu’il avait initiée en débarquant sur Internet : on casse les prix en en proposant toujours plus, là où tous les concurrents avaient pris l’habitude de surfacturer sans état d’âme le moindre service. Et se sont retrouvés contraints de devoir s’aligner… Sous peine de vous voir fuir et, in fine, pour le plus grand bonheur de votre portefeuille.>

Télécharger gratuitement l’application franceinfo

Télécharger

© 2022 France Télévisions

top