20 Août

Insolite : quand Twitter cache le pis d’une vache de l’Aveyron

©JEAN LOUIS PRADELS / MaxPPP

Pour Twitter France, la photo de mamelle de vache est un contenu sensible. 

Dans l’Aveyron, une éleveuse de bovin en a fait la mauvaise expérience.

Basée dans le village de Pruines, Marie-Amélie Viargues élève des vaches laitières. Elle aime son métier et s’amuse à le partager sur les réseaux sociaux.

Ce mardi 20 août vers 7h30, elle s’apprête à traître une vache baptisée « Meringue ». Mais l’animal possède une particularité génétique : le bovin possède 5 trayons (extrémité du pis) au lieu de 4. L’éleveuse se demande alors si le robot de traite est adapté.

Trouvant la situation cocasse, Marie-Amélie Viargues prend une photo et la post sur Twitter avec le commentaire « Première traite pour Meringue. Elle va être facile à reconnaître celle là. Ça passe au robot« .  

Mais pour certains internautes, la photo est masquée et remplacée par le message « Le contenu de ce média est susceptible d’être sensible« .

En effet, le média est masqué automatiquement par Twitter pour les utilisateurs qui ont décoché l’option « Afficher les médias qui peuvent comporter des contenus offensants » dans les paramètres. Il suffit donc de cocher à nouveau pour faire réapparaître les pis. 

La mésaventure a fait réagir plusieurs internautes dénonçant une « censure de la nature ».

Pourquoi l’algorithme de l’oiseau bleu estime que la mamelle d’une vache est un contenu choquant ? Pour le moment, impossible de répondre à cette question. La lecture de la politique de Twitter en matière de médias sensibles n’apporte pas d’autres explications. Même si l’anatomie du pis de vache peut faire penser à certains mammifères…

Julien Leroy

27 Mai

Toulouse : Karim Boukercha, un humoriste 2.0

Sur Twitter, le Toulousain Karim Boukercha commente avec humour, la politique et les sujets de société. Des petits messages de 280 caractères qui séduisent les internautes. Ils sont plus de 21.000 à le lire régulièrement.

© Kevin Figuier

En Occitanie, Karim Boukercha est l’un des utilisateurs les plus connus sur Twitter. A ne pas confondre avec son homonyme qui est scénariste et réalisateur parisien.

La spécialité du Toulousain : commenter, avec l’humour, l’actualité politique, sociale ou culturelle.

« Je fais en sorte d’utiliser l’humour pour enrober un avis, une opinion et parfois une indignation. J’écris mes tweets de manière très instinctive en faisant toujours très attention à ne pas blesser les gens, mais plutôt à les faire sourire lorsqu’ils me lisent » explique Karim Boukercha .

Et cela fonctionne. Chaque jour, il donne le sourire à plus de 21.000 abonnés.

Né en Algérie en 1985, il débarque dans la région de Toulouse à l’âge de 13 ans, sans parler un mot de français. Karim Boukercha s’intègre peu à peu jusqu’à des études STAPS. Mais contraint de revoir son projet professionnel, il découvre les réseaux sociaux. Un monde virtuel qui devient son métier et un loisir.

« J’ai commencé à m’intéresser à Twitter en 2009, pour y faire de la veille sur les sujets qui m’intéressaient » précise le Toulousain. « Et puis, comme je suis plutôt un « vanneur », j’ai trouvé là un terrain de jeu amusant. C’est l’outil le plus en phase avec ma personnalité » poursuit-il.

Twitter devient son terrain de jeu favori

« J’utilise Twitter comme une formidable fenêtre sur notre monde, c’est le poult de notre société. Il me permet de comprendre des choses complexes, de relativiser des choses simplistes, de confronter mes opinions avec d’autres, de les remettre en question, de les consolider. Je suis énormément de gens avec qui je ne serais jamais d’accord, car ils me permettent de comprendre mes propres opinions » raconte Karim Boukercha.

« En 10 ans j’ai eu pas mal de sollicitation de la part des professionnels de l’humour (..). Mais je ne cours pas vers la lumière » avoue le Toulousain.

L’humoriste préfère « rencontrer et échanger avec les gens« …. surtout autour d’un café. « C’est un beau prétexte pour découvrir l’autre » s’amuse-t-il. D’ailleurs, Karim Boukercha s’est lancé dans le secteur de la torréfaction. Avec l’aide d’un ami, il a lancé « Hayuco » pour faire découvrir « la richesse du café aux Toulousains et Toulousaines« .

« J’aime bien être là où personne ne m’attend » conclu Karim Boukercha. Un peu comme ses tweets…

Julien Leroy

25 Déc

Vos meilleurs tweets pour souhaiter un joyeux noël

Depuis 24 heures, les internautes d’Occitanie ne manquent pas d’imagination pour célébrer noël. Florilège des meilleures publications en guise de cadeau…

© Auteur inconnue. Capture d’écran sur Facebook

La magie de noël :

La preuve que le père noël existe…

Noël et ses illuminations :

Cette année, le mouvement des gilets jaunes s’est invité au réveillon :

Quand le plus célèbre des youtubeurs toulousains vous donner un conseil sur le repas de noël…

01 Juil

L’actualité décalée avec les tweets humoristiques du toulousain Olive M

Olivier Marçais en scène / © Olivier Marçais

Olivier Marçais en scène / © Olivier Marçais

Rire en 140 caractères. C’est l’objectif quotidien d’Olivier Marçais, alias @marcais_olive, sur Twitter.

Avec beaucoup d’humour et d’imagination, ce toulousain réagit à l’actualité nationale ou international. Certains tweets sont mémorables, d’autres font sourire. Mais tout le monde y trouvera son compte. Plus de 12 800 personnes suivent aujourd’hui Olivier Marçais sur Twitter.

Comédien amateur à Toulouse, Olivier Marçais est également auteur de sketch et de pièces de théâtre humoristiques. Sa passion et le succès de son compte Twitter l’ont notamment amené, en 2014, à collaborer à l’émission Le grand journal sur Canal+. 

>> Florilège des derniers tweets d’Olivier Marçais, alias @marcais_olive, : 

Julien Leroy

05 Mai

Les 20 villes de Midi-Pyrénées les plus suivies sur Twitter

Montauban la nuit - © Patrick Batard, Office de Tourisme de Montauban

Montauban la nuit – © Patrick Batard, Office de Tourisme de Montauban

Toulouse, Montauban et Aurignac sont les 3 premières villes de Midi-Pyrénées les plus suivies sur le réseau social Twitter. Selon une étude du site eTerritoire publié ce mardi 28 avril, Toulouse arrive (sans surprise) en tête avec 80 500 abonnés. Suivi de Montauban (1342) et d’Aurignac en Haute-Garonne (1245).

Cahors, Auch, Noueilles, Lavaur, Montastruc et Millau complètent le TOP 10 de ce classement original.

Les 10 premières villes de Midi-Pyrénées du classement : 

  1. Toulouse – @Toulouse – 80500
  2. Montauban – @villemontauban – 1342
  3. Aurignac – @Aurignac_Europe – 1245
  4. Cahors – @Ville_de_Cahors – 899
  5. Auch – @villedauch – 661
  6. Noueilles – @mairienoueilles – 582
  7. Lavaur – @MairiedeLavaur – 418
  8. Montastruc – @MontastrucLaC – 390
  9. Millau – @MairiedeMillau – 376
  10. Carmaux – @Carmaux_Tarn – 371Pour découvrir la suite : cliquez ici