11 Août

eTourisme : Les plus belles photos d’Occitanie pour commencer (ou continuer) les vacances d’été

Toulouse – ©Axel Bordes – 2018

Pour débuter ou prolonger les vacances estivales, voici une petite ballade numérique en Occitanie. Des Pyrénées au Gard en passant par la ville rose, le plateau du Larzac ou la cathédrale Saine Cécile, de nombreux  internautes postent des photos de leur région.

Bel été  à toutes et à tous !! et rendez-vous à la rentrée ! 

Julien Leroy

20 Juil

Un Toulousain crée « Mytriplan », le Airbnb des visites touristiques

Visiter une ville ou un pays avec ses habitants. C’est l’objectif de Mytriplan, une nouvelle plateforme collaborative née à Toulouse. Elle transforme les habitants locaux en conseillers voyage personnels.

©James Hardy /Maxppp

Mytriplan met en relation les touristes avec les habitants d’un pays ou d’une région.

« Les voyageurs, nos TripTravelers, indiquent leurs préférences de voyage et nous leurs trouvons un Triplanner ayant les mêmes centres d’intérêts » explique le fondateur, Bastien Pailloux.

Pour y parvenir, la plateforme recherche via des réseaux d’entraide entre habitants. « Ce qui permet de couvrir la plupart des pays » assure-t-il.

L’habitant local devient un conseiller voyage personnel

Une fois le conseiller de voyage en herbe localisé, le voyageur échange avec lui, via un espace de discussion. Il bénéficie alors des conseils pour préparer son séjour.

« Le voyage est avant tout une expérience humaine faite de rencontres et de découvertes. Nos Triplanners (..) donnent des conseils objectifs, avisés et sont à l’écoute des TripTravelers afin de leur permettre de découvrir comme un « local » des activités moins touristiques » détaille Bastien Pailloux.

La plateforme toulousaine permet également de réserver directement les activités et les hôtels programmés.

Pour chaque journée organisée, le voyageur est facturé 7 euros. « 5 vont à l’habitant local et 2 euros à la startup » détaille le fondateur. Un modèle économique qui exige un gros volume de prestations. Après 3 mois de fonctionnement, une quarantaine de journée a été enregistrée.

Ce « Airbnb » des visites touristiques a été imaginé par un globe-trotter toulousain, Fabien Pailloux. « Lorsque j’ai vécu au Mexique, ils étaient nombreux à me faire part de leur conseils de visites« . Le jeune Toulousain de 27 ans décide alors de lancer sa start-up.

Après avoir bénéficié du programme de pré-incubation « Le Starter », la plateforme a ouvert en avril 2018.

Mytriplan n’est pas le pionnier du secteur. En 2015, la startup toulousaine Guide Like You proposait également un Airbnb des greeters avant d’être racheté, l’année suivante, par Meetrip. 

>>> Plus d’info sur le site officiel : www.mytriplan.travel

Julien Leroy

05 Mar

Des Toulousains inventent « Zefly », le comparateur… des comparateurs de vols

Chercher sur plusieurs comparateurs de vols via une interface unique. C’est (désormais) possible avec la plate-forme toulousaine Zefly. Il suffit de saisir une seule fois ses critères de voyage et le tour est joué !

© JEAN FRANCOIS FREY / MaxPPP

© JEAN FRANCOIS FREY / MaxPPP

Un comparateur… des comparateurs de vols. C’est le concept crée par la start-up toulousaine Zefly.

Pour leurs vacances, les internautes recherchent un billet d’avion en utilisant plusieurs comparateurs de vols avant de se décider. « Pour cela, ils doivent ressaisir sur chaque site leur recherche : Ville de départ, la destination, les dates, le nombre de voyage,… »  expliquent Nathalie et Daniel Girardot, les fondateurs de l’application. 

« C’est en partant de ce constat que nous avons imaginé un concept inédit en France : une interface commune à tous les comparateurs de vols afin de supprimer des tâches répétitives et chronophages pour l’internaute » poursuivent-ils.

La plateforme Zefly propose ainsi une seule interface commune et directement connectée à 9 comparateurs de vols (Liligo, Easyvoyage, Momondo, Skyscanner, Kelkoo,…) 

Même s’il manque quelques géants du secteur (Opodo, Kayak,…), le service est efficace et entièrement gratuit.

Le modèle économique de Zefly est basé sur des partenariats avec les comparateurs de vols. C’est derniers reversent des commissions proportionnelles au nombre de visiteurs. « Pour autant, les prix qu’ils affichent via Zefly sont strictement identiques aux prix affichés sur leurs sites » précise les concepteurs

Un gain de temps pour trouver le meilleur vol

Derrière cette idée se trouve Nathalie et Daniel Girardot. Ce couple toulousain quadragénaire a eu l’idée en organisant leurs vacances.

« Des heures passées sur des comparateurs de vols pour essayer de trouver le billet d’avion le moins cher. Le déclic, c’est en écoutant une émission radio: nous avons réalisé que des milliers de Français faisaient comme nous« . Après un an de travail, le service ouvre fin janvier. 

Zefly fait penser à Flybot, le premier robot qui recherche à votre place un billet d’avion. Conçu par deux jeunes toulousains, il suffit de dialoguer, via Facebook, avec ce nouveau compagnon de voyage, pour trouver également le vol le moins cher. 

>>> Pour utiliser Zefly : www.zefly.fr

Julien Leroy

30 Jan

A Toulouse, Swimmy lance le premier « Airbnb » des piscines d’hôtels

Après la location de piscines entre particuliers, l’application Swimmy s’ouvre aux hôtels. Elle propose aux établissements de rendre leur piscine accessible à une clientèle extérieure. Le nouveau service est lancé nationalement ce mardi 30 janvier à Toulouse.

© Pullman Toulouse Airport / Accor Hôtel

© Pullman Toulouse Airport / Accor Hôtel

Envie de plonger dans une piscine d’un grand hôtel sans être client ? C’est désormais possible pour les Toulousains.

La plateforme parisienne Swimmy lance ce mardi 30 janvier à Toulouse, son nouveau service d’Airbnb des piscines d’hôtels. 

Le principe est simple : Une fois connecté sur la plateforme, il suffit de choisir un hôtel qui propose sa piscine accessible à une clientèle extérieure. Comptez environ 15 euros pour une heure de réservation. Et à vous la piscine à 32 degrés ou le cadre d’un hôtel luxueux ! 

Un service lancé dans un hôtel toulousain 4 étoiles  

L’hôtel Pullman de Toulouse est le premier établissement français à proposer ce service de piscines pour les particuliers.

« L’hôtel ouvre ses portes au-delà de sa propre clientèle hébergée et offre une véritable opportunité aux quelques milliers de salariés de Blagnac » précise son directeur Olivier Thomas. « Les plusieurs millions de passagers qui transitent par l’aéroport pourront également bénéficier de cette proposition« .

A terme, « Nous espérons que cette nouvelle opportunité début d’une longue série d’ouverture de piscines d’hôtels » espère l’équipe de la start-up. 

Fondée en juillet 2016 à Paris, Swimmy est le leader national de la location de piscines entre particuliers. Ce secteur est en plein boom depuis l’été 2017.

>>> Plus d’info sur www.swimmy.fr

Julien Leroy

06 Nov

La blogueuse Elodie Pagès publie un guide de ses 800 bons plans et adresses insolites de Toulouse

La Blog’trotteuse urbaine, Élodie Pagès, publie un guide de ses bons plans, coups de coeur et adresses insolites de la ville rose. « Toulouse. 800 promesses de bons moments » est en librairie depuis fin octobre.

© Hello-Toulouse / Elodie Pages

© Hello-Toulouse / Elodie Pages

Du blog au livre. Les maisons d’édition sont de plus en plus séduites par les blogueuses et les youtubeuses à succès. C’est ainsi que les éditions Bonneton sont venus voir la Toulousaine Elodie Pagès. Cette jeune de journaliste de 32 ans anime le blog “Hello’Toulouse”. Depuis 2011, elle y partage ses bons plans, coups de coeur et adresses insolites de Toulouse. Une « Blog’trotteuse urbaine » comme elle se définit elle-même. 

Une passion qui l’amène naturellement à écrire ce guide city : « Toulouse. 800 promesses de bons moments ».

Durant 128 pages, la blogueuse liste les « 800 choses à faire passionnantes pour vivre Toulouse et ses environs intensément«  précise-t-elle. Chaque idée est classé par quartier. L’ouvrage est destiné à tous les Toulousains « en amoureux, seul ou en famille« .

Vous serez ainsi où manger une véritable fondue chinoise, assister à un match d’impro, acheter un bon vinyle, assouvir sa passion pour le retrogamming,…. Chacun y trouvera son bon moment pour la somme de 8 euros.

>>> Plus d’informations : http://hello-toulouse.fr/800-promesses-de-bons-moments

Julien Leroy

01 Août

Quand Instagram inspire une exposition de photos sur Cahors et Saint-Cirq Lapopie

L’office de Tourisme de Cahors et Saint-Cirq Lapopie propose une exposition de photos issues du réseau social Instagram. Une idée originale qui permet à la fois de valoriser les talents des internautes et le patrimoine lotois. L’expo (gratuite) ouvre ses portes ce mardi 2 août. A découvrir jusqu’au 18 septembre.

@luclagasquie

@luclagasquie

« Face à la multiplication de photos très belles prises par les particuliers, habitants ou visiteurs, l’Office de Tourisme a choisi de les mettre en valeur et de les partager largement avec le public » explique Romain Péroua, responsable numérique à l’Office de Tourisme Cahors/Saint-Cirq Lapopie et à l’origine de l’exposition.

Avec l’aide de la community manager, Emmanuelle Castelnau, ils ont ainsi sélectionné une vingtaine de photos publiée sur Instagram. L’ensemble illustre les sites touristiques et les paysages autour de Cahors et Saint-Cirq Lapopie.  

L’exposition Instagram « De Cahors à Saint-Cirq Lapopie » ouvre ses portes le 2 août et jusqu’au 18 septembre 2016, au point d’information du Pont Valentré à Cahors. L’entrée est libre et ouverte du mardi au samedi, de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

L’idée d’exposer des photos publiées sur Instagram commence à se multiplier dans quelques offices de tourisme de France. D’ailleurs, c’est en découvrant celle de Pornic, en Bretagne, que Romain Péroua s’est lancé à son tour.

« L’objectif est faire (re)découvrir aux habitants et aux touristes le territoire du Grand Cahors, avec des angles de vue et des points de vue esthétiques particuliers » explique-t-il. « J‘ai pensé que ce serait une très bonne idée pour mettre en valeur (..) notre compte Instagram et nos hashtags [#Cahors et #SaintCirqLapopie], avec l’objectif de faire venir du monde sur ce point d’information« . 

>> Plus d’info sur : www.tourisme-cahors.fr

>> Pour découvrir d’autres photos Instagram : www.instagram.com/cahors_sclapopie_tourisme/

Julien Leroy

16 Mar

Tourisme collaboratif : Toulouse dans les 15 premières villes mondiales pour l’échange de maison entre particuliers

L’échange de maisons pour les vacances entre particuliers est en vogue et notamment en Midi-Pyrénées. Toulouse est la 13ème ville mondiale en la matière et la 5e de France selon le site internet GuestToGuest, leader du secteur.

© GuestToGuest

© GuestToGuest

Selon le palmarès mondial d’échange de maisons ou d’appartements entre particuliers publié le réseau social GuestToGuest ce 15 mars, Toulouse se classe 13e au niveau mondial en terme d’offre et de demandes. La ville rose est également 5e dans l’hexagone. 

Derrière Toulouse, d’autres villes de Midi-Pyrénées tirent leur épingle du jeu. Cauterets, Luz-Saint-Sauveur, Bagnères sur Luchon, Ax-les-Thermes sont les 4 autres destinations préférées des adeptes de l’échange de maison.

Midi-Pyrénées : 6ème région de France préférée pour l’échange de maison

Globalement, ce secteur du tourisme collaboratif se porte très bien en Midi-Pyrénées. La région se classe à la 6e place au niveau national « avec plus de 4500 logements proposés » précise le communiqué de presse de GuestToGuest. 

« La région Midi-Pyrénées (..) accueille chaque année de plus en plus de touristes venus de France et du monde entier : Espagne, Italie, Pays-Bas, Canada, Etats-Unis… On retrouve d’ailleurs parmi les villes les plus populaires Toulouse, Cauterets, Luz-Saint-Sauveur, Bagnières-sur-Luchon, Ax-les-Thermes » poursuit la direction de GuestToGuest France. 

Créé en 2011, GuestToGuest est le leader mondial dans l’échange de maisons ou d’appartements entre particuliers pour les vacances. Le réseau social propose aujourd’hui plus de 170 000 logements répartis dans 187 pays réduisant ainsi les frais de location.

Julien Leroy

09 Mar

Compter les touristes de Midi-Pyrénées grâce à leur téléphone portable

Le Comité régional du tourisme (CRT) en Midi-Pyrénées s’associe avec Orange pour comptabiliser les touristes grâce à leur…téléphone portable. Une nouvelle méthode de statistique pour évaluer exactement la fréquentation touristique.

© Xavier Harismendy

© Xavier Harismendy

Le CRT de Midi-Pyrénées veut ainsi capter le signal de votre téléphone portable pour estimer la fréquentation d’un site touristique et cartographier les déplacements des touristes. « Les données sont anonymes grâce à des algorithmes conformes aux recommandations de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) » précise Dominique Thillet, responsable des statistiques au CRT

Cette nouvelle méthodologie via le téléphone est en vogue depuis plusieurs mois. Les applications se multiplient dans les commerces, villes, festivals, manifestations. D’ailleurs, la start-up toulousaine TrenCube est l’une des pionnières dans ce domaine. Il existe également la société WebGeoService lancé par SFR. 

Le Comité régional du tourisme de Midi-Pyrénées a choisi l’opérateur Orange et son service « Flux Vision ». Il fournit « des indicateurs inédits dans les domaines comme la circulation ou les loisirs » indique l’opérateur. Le service a déjà été testé à Marseille et par le CRT de Côte d’Azur.

Lancée ce 1er mars dans les 8 départements de Midi-Pyrénées, l’étude devrait donner ses premiers résultats d’ici juin 2015. En attendant, l’ancienne méthodologie « fiable »  estime que 15 millions de touristes ont visité Midi-Pyrénées durant l’année 2014. 

 Julien Leroy